ch logiciel de remplissage de bulles pour traductions

Les 22 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



22. pierrecédric - 06/09/18 16:56
J'veux dire, ouais ça rétrograde les auteurs, m'enfin si ils ont voulu faire ça, ça n'est pas dérangeant pour ma part.

21. pierrecédric - 06/09/18 16:47
Sur la question de mettre en scènes des femmes, je comprends la remarque de Bert qui est tout le contraire de rétrograde. Dans la mesure où vous et votre coauteur... êtes des hommes... mettre en scène des femmes, jeunes et jolies, pour parler « à votre place » en quelque sorte, c'est assez ambi gu. Ça donne l'impression que vous avez choisi de mettre votre discours dans la bouche d'une jolie fille pour qu'il passe mieux, comme une tentative de flatter l'œil du lecteur...

L'à propos semble confirmer que les personnages de la BD sont bien basés sur des personnes réelles, et notamment Cleo Bertelsmeier, qui jouent leur propre rôle, mais quand on arrive sur la BD, on n'a que votre gueule et celle du dessinateur et on se demande un peu qui sont ces jeunes femmes. Si ce sont bien les membres de votre équipe qui sont représentés, peut-être faudrait-il rajouter une galerie de portraits au tout début, qu'on comprenne mieux qui parle ?


Pour être franc de ce côté là, j'en avais franchement rien à carrer, mettre en avant des femmes fictives plutôt que des personnes réels... pffffff.

20. Quentin - 06/09/18 16:21
Pour répondre à Longshot sur le langage de la vulgarisation, je pense que là où ca coince, c'est dans la manière de collaborer entre chercheur et auteur. Un chercheur qui s'improvise scénariste, ca peut marcher mais je suis dubitatif. Un chercheur qui donne un texte à un dessinateur, en lui demandant de mettre ca en image, je ne crois pas que ca donnera de bons résultats. Par contre, un dessinateur qui va interroger les chercheurs, qui va faire l'effort de comprendre leurs recherches, et puis qui va vulgariser tout ca, sous la supervision du chercheur qui va garantir qu'il n'y a aucune erreur (c'est l'approche de l'auteur de la BD sur la physique quantique), là je pense que ca peut donner des choses intéressantes.

Est-ce le dessinateur ou le chercheur qui vulgarise? Quel est le rôle de chacun? C'est sans doute de la réponse à ces questions que dépendra la qualité de la vulgaristion.

19. Bert74 - 06/09/18 14:31 - (en réponse à : FullMoon)
Et qu'on critique le fait d'avoir choisi des femmes pour représenter des scientifiques, c'est une position très rétrograde, donc je revendique ce choix haut et fort.

Comme c'est moi qui ai fait au départ cette remarque et qu'elle suscite réaction et débat (ce que j'apprécie énormément), je vais étayer un peu son sens, si vous le permettez, cher auteur.

J'admets que ma formulation était quelque peu triviale et relève plus du "café du commerce" comme le dit Froggy. En revanche, même si je comprends mieux maintenant la position choisie, je maintien cette critique. Et pour moi, c'est ce choix des auteurs qui se révèle rétrograde.

En effet, je n'ai jamais émis le moindre doute sur la capacité de jeunes femmes à tenir ce genre de propos scientifique et à être à la pointe de la recherche scientifique (encore heureux...). en revanche je trouve dérangeant pour une BD qui souhaite apporter une exposition des connaissances réelles sur le sujet d'utiliser un biais aussi fictionnel : dans la réalité des auteurs, ces deux personnages féminins n'existent pas et la conversation n'a jamais eu lieu. Vouloir faire moderne par un tel artifice ne me convainc pas. Même si le lieux ou la discussion peuvent rester purement inventés pour les besoins de la dynamique de la narration, j'aurais été moins perturbé par l'utilisation d'avatars BD plus proches (en age et genre) des auteurs.
Encore une fois c'est pour ce genre de démarche en BD, et cela ne concerne que la forme narrative (pas le fond bien évidemment).

En exemples de cette aspect dans des BD que je trouve particulièrement réussies, on peut se référer à la BD Logicomix ou le truc de Bouzard sur le rugby dans la Petite Bédéthèqque des Savoirs.

Voilà, ce n'est pas bien grave, mais j'espère que ça fait moins café du commerce.

18. FoolMoon - 06/09/18 12:14
Merci pour vos réponse.

La question du genre des personnages est à lui seul un thème à la fois géant et piégeux.

Je voulais baser la BD sur des chercheurs et leurs recherches, mais je ne voulais pas me mettre en scène. Je suis assez sensible aux problèmes de genre dans le monde académique, et je voulais également que les scientifiques ne soient plus représentés uniquement par des hommes blancs d'un certain âge (ce que je suis), mais plutôt par ce qui est le plus fréquent dans mon labo (et dans la plupart des labos en bio): des jeunes femmes.
D'ailleurs une anecdote parlante à ce sujet: une collègue ayant vu un court passage qui met en scène le seul homme de la BD (et malgré le fait qu'il y avait aussi les deux autres présentes) s'est crue obligée d'écrire "Ces bandent dessinées sont fort sympathique ... mais me semblent véhiculer quelques clichés sur les chercheurs (celui qui détient la connaissance est un homme blanc plutôt jeune…)."

Le personnage principal est en effet un peu calqué sur l'étudiante qui a fait sa thèse sur ces thématiques et a fourni une bonne partie des travaux dont il y est question, même si ce n'est pas vraiment à ça qu'elle ressemble physiquement.
Il a été demandé dans l'autre fil pourquoi elle n'est pas auteur de la BD, tout simplement parce que quand je lui ai proposé de la faire avec moi elle ne l'a pas souhaité, ayant d'autres priorités professionnelles (ce qui est bien normal au stade de sa carrière).

17. longshot - 03/09/18 13:42 - (en réponse à : Quentin)
Hm. Tu parles de trouver son langage comme s'il y avait une bonne manière de... Mais le genre n'est pas si récent (les aventures d'Anselme Lanturlu, ça date de quand ? Les années 70 ? 80 ?) et à mon avis il y aura toujours une bonne place pour l'humour.

Et pas seulement à cause du raccourci BD => humour, non. Mais parce que l'humour est très présent dans les travaux des scientifiques eux-mêmes. Bon, en physique il a peut-être un peu moins de place pour s'exprimer (encore que, si ça se trouve... je ne m'y connais guère), mais tu sais, en biologie, les papiers sont bourrés de jeux de mots et de références à la culture populaire — les gènes sonic hedgehog ou pikachu, des insectes nommés d'après des personnages de Star Wars, récemment on a découvert tout un nouvel ordre d'organismes unicellulaires baptisé Asgard, dont tous les membres ont des noms de dieux nordiques...

Bref, c'est difficile de faire un truc complètement sérieux à partir de ce genre de matériel...

16. Quentin - 03/09/18 12:25
Je pense que la BD de vulgarisation (scientifique ou autre) a un bel avenir devant elle. Il me semble d'ailleurs qu'elle prend de plus en plus de place dans les rayons des librairies. On trouve maintenant des collections spécialisées dans la description/discussion de sujets de sociétés (inégalités de genre, etc.). On trouve de plus en plus de biographies (sur Marx, etc.) Pour moi, c'est une forme de vulgarisation. Mais je pense également que ce genre de BD doit encore trouver son langage, sa grammaire, son vocabulaire, la bonne balance entre message et forme, la bonne manière de raconter les histoires. On en est tout juste aux balbutiements du genre, donc c'est normal que cela ne soit pas encore tout à fait convaincant. Mais il y a de l'avenir.

La BD de vulgarisation scientifique qui m'a le plus plu jusqu'à présent, c'est celle sur le mystère du monde quantique. Elle avait ses défauts, mais l'ensemble m'a néanmoins accroché et m'a beaucoup appris. L'auteur a réussi a mettre en image des théories scientifiques complexes et abstraites sur un sujet très pointu. Ce que je reproche à la BD sur les fourmis, ce sont les images qui n'apportent aucune information au lecteur et qui le distrayent au contraire des informations scientifiques qui sont données en texte. Il y a avait un peu de cela dans le mystère du monde quantique, mais dans l'ensemble, la mise en images était beaucoup mieux pensée et calibrée pour être au service de la vulgarisation scientifique (avant d'être au service de l'humour).

15. longshot - 03/09/18 10:49
Baaaah, faut voir ça comme une discussion de comptoir. Le forum est sans doute public, mais on est un peu entre nous. Il y a des réflexions à chaud. Faut pas tout prendre comme l'avis d'un reviewer.

Sur la question de mettre en scènes des femmes, je comprends la remarque de Bert qui est tout le contraire de rétrograde. Dans la mesure où vous et votre coauteur... êtes des hommes... mettre en scène des femmes, jeunes et jolies, pour parler « à votre place » en quelque sorte, c'est assez ambi gu. Ça donne l'impression que vous avez choisi de mettre votre discours dans la bouche d'une jolie fille pour qu'il passe mieux, comme une tentative de flatter l'œil du lecteur...

L'à propos semble confirmer que les personnages de la BD sont bien basés sur des personnes réelles, et notamment Cleo Bertelsmeier, qui jouent leur propre rôle, mais quand on arrive sur la BD, on n'a que votre gueule et celle du dessinateur et on se demande un peu qui sont ces jeunes femmes. Si ce sont bien les membres de votre équipe qui sont représentés, peut-être faudrait-il rajouter une galerie de portraits au tout début, qu'on comprenne mieux qui parle ?

14. FoolMoon - 03/09/18 09:22
qu'on n'aime pas l'histoire, les dessins ou les textes, c'est en effet une question de goût et c'est pas discutable.

Qu'on dise que c'est exagéré ou que les chiffres ou faits ne sont pas crédibles quand on n'en sait rien, c'est... dommage. Il s'agit d'études scientifiques sérieuses, publiées dans les meilleures revues internationales par des experts reconnus mondialement (dont votre serviteur) donc quand on ne sait pas, on met plus de conditionnel.

Et qu'on critique le fait d'avoir choisi des femmes pour représenter des scientifiques, c'est une position très rétrograde, donc je revendique ce choix haut et fort.

Après, pour ce qui est de notre style, c'est une première BD, donc forcément loin d'être parfaite. On essayera de faire mieux à la prochaine, mais on ne pourra utiliser que les critiques constructives ;-)

13. raymon - 03/09/18 08:25 - (en réponse à : raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com)
Bonjour Monsieur et Madame

Vous avez urgent besoin d'un prêt pour finir avec vos dettes et sortir de l'impasse ou peut être pour
achevé votre maison. Peut importe vos soucis, je peux vous aider à retrouver votre sourir. Laissez -
moi savoir vos besoins et vous satisfaire dans les 72 heures. Le taux d'interêt annuel est de 2% et ce
prêt est accorder à toutes personnes honnêtes. je suis disponible à vous faire des prêt valable de
1.000€ à 8.000.000€ . Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 3 Jours
suivant la réception de votre formulaire de demande.
Veuillez juste nous contacter par E-Mail: raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com


Pas de serieux s'abstenir

12. raymon - 03/09/18 08:25 - (en réponse à : raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com)
Bonjour Monsieur et Madame

Vous avez urgent besoin d'un prêt pour finir avec vos dettes et sortir de l'impasse ou peut être pour
achevé votre maison. Peut importe vos soucis, je peux vous aider à retrouver votre sourir. Laissez -
moi savoir vos besoins et vous satisfaire dans les 72 heures. Le taux d'interêt annuel est de 2% et ce
prêt est accorder à toutes personnes honnêtes. je suis disponible à vous faire des prêt valable de
1.000€ à 8.000.000€ . Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 3 Jours
suivant la réception de votre formulaire de demande.
Veuillez juste nous contacter par E-Mail: raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com


Pas de serieux s'abstenir

11. raymon - 03/09/18 08:19 - (en réponse à : raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com)

Bonjour Monsieur et Madame

Vous avez urgent besoin d'un prêt pour finir avec vos dettes et sortir de l'impasse ou peut être pour
achevé votre maison. Peut importe vos soucis, je peux vous aider à retrouver votre sourir. Laissez -
moi savoir vos besoins et vous satisfaire dans les 72 heures. Le taux d'interêt annuel est de 2% et ce
prêt est accorder à toutes personnes honnêtes. je suis disponible à vous faire des prêt valable de
1.000€ à 8.000.000€ . Je suis disponible à satisfaire mes clients en une durée maximale de 3 Jours
suivant la réception de votre formulaire de demande.
Veuillez juste nous contacter par E-Mail: raymon.gabriel.bouckaert@gmail.com


Pas de serieux s'abstenir

10. longshot - 02/09/18 16:09 - (en réponse à : FoolMoon)
Le forum est sans doute fréquenté par des connaisseurs, mais nous ne sommes guère qu'une... quinzaine ? de participants réguliers ? Avec des goûts assez divergents. Moi je suis biologiste, amateur de BD de vulgarisation, abonné à la revue dessinée (d'ailleurs j'avais plutôt bien aimé la BD de Vehlmann et Feroumont à laquelle Quentin fait allusion et dont on avait parlé sur le sujet politique — à partir du message 528) , bref la cible idéale pour votre projet.

Mais c'est largement une question de goût, et c'est au fond assez logique que sur un forum comme celui-ci s'expriment des opinions divergentes — on est là parce qu'on lit des BD, mais pas forcément les mêmes (parfois si, parfois non), et qu'on aime en parler.

Alors que le lien vers votre BD va surtout circuler parmi des gens qu'elle est susceptible d'intéresser... Logique donc, je pense, que vous récoltiez surtout des commentaires positifs, puisque la majorité des gens qui vont la lire sont a priori intéressés, et que ceux qui n'aiment pas ne liront pas ou ne prendront pas la peine de commenter.

(Alors qu'ici, on prend plus volontiers le risque de lire une truc qui a priori ne nous intéresse qu'à moitié, et quand on lit un truc on dit ce qu'on en a pensé, en bien ou en mal...)

9. Quentin - 29/08/18 15:09
Je vous remet ma critique du dernier numéro de la revue dessinée, juste pour montrer que ca n'a rien de personnel ;-)

La revue dessinée no 20. Il y a à boire et à manger. Deux excellents reportages sur l'industrie de l'atome en France (ca fait froid dans le dos; je n'aimerais pas habiter à Flamanville) et sur le cyclisme et le tour de France. Rien que pour ca, je ne regrette pas l'achat du numéro.

Le sujet sur le stress est intéressant mais mal mis en images. Le choix de mettre un gag par case pour illustrer un propos des plus sérieux et tragique crée un énorme décallage (il y a quasiment deux lectures parallèles et opposées) et me semble être un sinistre aveu de faillite de la part du dessinateur. C'est d'autant plus irritant de lire en fin d'histoire les commentaires d'auto-congratulation sur le making off de la BD ("c'était inattendu et bienvenu", tu parles!). Le reportage sur le traffic d'oeuvres d'art est pas mal fait. Le truc sur Europacity est très idéologique, et par conséquent très mauvais. On n'apprend pas grand chose, sinon que les consultations populaires ne se déroulent pas de manière démocratique (quelle surprise). On trouve également l'histoire de Fodé et de Velhmann - j'ai déjà dit ailleurs tout le mal que j'en pense.

Le journal est clairement positionné à gauche, ce qui me convient bien du moment que les articles sont basés sur des données et des analyses solides et pas juste sur des discours idéologiques de carton pâte.

8. Quentin - 29/08/18 15:06
C'est fantastique, et tant mieux pour vous. Je vous donnais juste mon point de vue, qui est que je lirais sans doute plus volontiers ce que vous avez à dire si les dessins ne venaient pas gâcher une partie de mon plaisir.

7. FoolMoon - 29/08/18 14:32 - (en réponse à : Quentin)
Merci pour ce point de vue. C'est étrange, parce que nous avons reçu énormément de retours, et jusqu'ici seulement deux qui n'étaient pas positifs. Les autres étaient tous très enthousiastes, y compris sur la réussite du mélange humour/science. Et sur ce site (de connaisseurs de BD, ce qui n'est pas très bon signe pour nous), une majorité de commentaires négatifs, qui plus est sur des points assez divers. Je ne sais pas trop quoi en penser.

Je me raccroche tout de même au fait qu'on a eu plus de 300 000 vues en 2-3 mois, que 7 personnes nous ont spontanément proposé de traduire la BD (dans 4 langues) et qu'on a été contacté par 6 éditeurs (dont un avec lequel nous allons signer bientôt), alors qu'il est notoirement difficile d'approcher des éditeurs en BD; l'ensemble semble indiquer que le mélange a marché pour certains ;-)

6. Quentin - 29/08/18 12:42
Personnellement, je n'ai lu que les 2 premiers chapitres sans aller plus loin. Je n'aime pas du tout cette soi-disant "vulgarisation" qui consiste à faire des gags en un dessin pour illustrer un propos scientifique sérieux (même critique que celle que j'avais écrite pour des reportages dans la dernière revue dessinée). Ca introduit un décalage entre le texte et le dessin qui, au lieu de vulgariser, détourne le message (ou l'attention qu'on lui donne). Je pense que c'est une solution de facilité qui est complètement contre-productive. Bref, je trouve le sujet intéressant, et même bien vulgarisé au niveau du texte, mais pas du tout au niveau du dessin. C'est dommage.

5. FoolMoon - 28/08/18 19:00 - (en réponse à : longshot)

merci!

Un peu déçu tout de même par certains commentaires qui me semblent ni très fondés ni très constructifs, mais bon. Merci d'avoir défendu la BD ;-)

Pour les fourmis à tête plate, oui il y en a effectivement; on avait initialement rajouté cette info dans les suppl en marge, mais on a finalement allégé.

Merci beaucoup pour le lien vers Jo, je vais leur demander!

4. longshot - 28/08/18 16:48
C'était sur le sujet Science et bande dessinée (message 32 et suivants).

Sinon, pour votre problème de traduction, je n'y connais rien mais vous pouvez peut-être demander aux auteurs de Jo comment ils s'y sont pris, vu que leur BD passe automatiquement du français à l'anglais quand on passe le curseur sur l'image...

PS: tant que je vous ai sous la main : quelqu'un qui a lu votre BD me signale, à propos des termites à tête plate évoqués dans l'épisode 1, qu'il existe aussi des fourmis à tête plate : les céphalotes
3. FoolMoon - 27/08/18 14:00 - (en réponse à : Lien Rag)
Presque: je suis l'autre, Franck Courchamp. Ravi de voir que vous avez parlé de nous ici. J'ai essayé de chercher par mot clé, mais je n'ai rien trouvé... Vous avez un lien? On est preneur de toute critique.
Pour ce qui est de votre question, on a effectivement trouvé trois sources de financement (pas toutes publiques): une fondation (Gecina), la Diagonale (liée à l'Université Paris Saclay) et l'INRA (qui avait financé une partie des recherches scientifiques). L'intégralité de ces fonds a été versée au dessinateur (c'est son gagne pain, moi je suis chercheur, donc avec déjà un salaire).
L'idée était de faire une BD éducative disponible gratuitement pour tous (donc sur Internet, pas seulement sur Facebook). Je ne sais pas si j'ai bien répondu à la question.
Franck
PS toujours preneur d'info sur les traductions automatiques de BD

2. Lien Rag - 25/08/18 02:50
Vous êtes Mathieu Ughetti, c'est ça?
La BD est sympa, on en avait discuté il y a peu sur ce forum...

Mais pourquoi pour un truc visiblement financé par plusieurs acteurs publics aller donner vos travaux à Facebook?


1. FoolMoon - 24/08/18 09:40
bonjour
je suis le co-auteur d'une BD qui a bien démarré et pour laquelle j'ai déjà reçu spontanément les offres de traduction dans 4 autres langues. Mais le lettrage prend un temps infini, et si on veut multiplier les langues on n'y arrivera pas...
Une solution est de trouver un logiciel qui associe à chaque bulle (aire définie sur la page) le texte correspondant d'un fichier texte.
J'imagine que les maisons d'édition fonctionnent avec ce genre d'outils.
Avez vous une idée de quels logiciels pourrait marcher?
Merci!
PS - la BD en question, si ça vous intéresse: www.laguerredesfourmis.com



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio