Tchi-tchaaaaa 666 : vers l'Infinity war et au-delà!

Les 47 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



47. froggy - 22/01/18 17:58
Tu as raison, le debut du film est tres bon et je suis peut etre le seul a bien aimer la chanson de Madonna. Il faut dire que le generique de Daniel Kleinman est remarquable. J'attendais evidemment les references aux films passes, c'est le genre de petit jeu que j'aime beaucoup. Il y a de bonnes choses, j'aime bien le personnage joue par Rosamund Pike par exemple, mais l'Aston-Martin invisible et la scene que tu decris fort mieux que je ne le fis ont completement plombe le film a mon avis.

46. pierrecédric - 22/01/18 11:12
Concernant James Bond c'est pas trop faux ce que dit Tititotu, c'est un petit peu chiant cette rengaine du méchant mégalomane qui veut dominer le monde.

45. stefan - 22/01/18 09:46 - (en réponse à : Froggy #38)
Etonnement, moi, meurs un autre jour est le seul Brosnan que j'ai trouvé pas trop trop mal.

Effectivement, il y a bien ces deux scène atrocement ratées qui flinguent complètement le film : L'Aston Martin invisible et la scène où il atterri en parachute sur un débris métallique de carlingue d'avion explosé qui flotte non loin d'une plage et dont il se sert pour surfer un rouleau géant le tout bien moche par ordinateur.

Mais si on enlève ces deux scènes, le reste du film est plutôt de bonne qualité (enfin surtout par rapport aux deux précédents où on avait atteint des profondeurs). Comme c'était le vingtième ils avaient glissé des tas de références, parfois subtiles à tous les épisodes précédents (à commencer par la belle scène où Halle Berry sort de l'eau avec le même bikini que Ursula Andress dans Dr No où juste, le retour des Aston Martin après trois épisodes en BMW, dont un break familial téléguidé particulièrement ridicule). Il y a dans celui là un certain humour, un second degré et une volonté de casser, un peu, certains codes, assez bienvenus. En particulier, James Bond, dans la scène d'intro se fait capturer en enfermer, et dans le générique qui suit, les deux silhouettes de femmes nues, de feu et de glace, le torturent (ce qui fait référence au passage à une scène d'opération tonnerre). On retrouve ensuite, pour la première fois un James Bond éprouvé, chevelu et barbu qui s'évade.

C'est à cette époque, effectivement, que Tarantino avait réclamé de de tourner le suivant en gardant Pierce Brosnan dans le rôle. J'aurais bien aimé voir ça...

44. TILLIERTON - 22/01/18 03:31
Je parlais de Jaim’s Bonde zéro zéro cette ( connerie) et pas d’autre chose

43. Victor Hugo - 21/01/18 23:14
Un autre super débile aussi d'après l'autre con.


42. Victor Hugo - 21/01/18 23:12
Voilà un film débile selon tillierton.


41. TILLIERTON - 21/01/18 22:42
Ce qui est débile, c’est de voir des voitures voler, des effets spéciaux et toute cette sorte de chose

40. Victor Hugo - 21/01/18 19:46
Quel gros con ce tillierton, avec ce prisme de débile mental Star Wars est un très mauvais documentaire sur le voyage dans l'espace.
Il me fait penser aux débilos dans Tutotal.

39. TILLIERTON - 21/01/18 18:55
Les James Bond, c'est de la merde. Gadgets et cie. Aucune vraisemblance dans l'édulcoration du métier d'agent secret.
Allez plutôt revoir les adaptations de Len Deighton "mes funérailles à Berlin", ou "Ipcress danger immédiat" avec Michael Caine, ou même "la lettre du Kremlin"

38. froggy - 21/01/18 17:52 - (en réponse à : Stefan)
GoldenEye a le merite d'avoir ranime la serie alors qu'elle avait ete interrompue pendant 6 ans. Le film n'est pas extraordinaire certes mais la realisation est impeccable. Je lui reproche un pre-generique trop long, meme si cela valait bien d'attendre un peu pour entendre Tina Turner qui a chante une des meilleures chansons de la serie. Le film fut un gros succes et je me souviens tres bien, qu'en cette periode pre-internet, ne sachant pas qu'il allait sortir, lorsque j'ai vu la bande-annonce en salle, j'ai senti l'audience reagir positivement en voyant 007 s'afficher sur l'ecran et a la fin de ces 2 minutes et demi, certains d'applaudir et d'autres de dire, :"Great!, It's about time!" etc.

Mais les autres Brosnan sont tres moyens. Le scenario de Demain ne meurt jamais ne tient que sur une demi-page, j'ai toujours pense que le film avait ete prepare par des cascadeurs qui se disaient, "Qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire sur l'ecran?. On trouvera bien quelque chose pour trouver un lien enytre tout cela." Dans Le monde ne suffit pas, Sophie Marceau ne suffit pas a compenser Denise Richards. Et dans le dernier, Meurs un autre jour, la serie tombe dans le grotesque malgre Halle Berry (qui est tout sauf grotesque, loin s'en faut) avec l'Aston-Martin invisible et la poursuite en monoski, ou quelque chose d'approchant (je n'ai pas revu le film depuis longtemps), qui manifestement a ete realisee sur ordinateur. J'avais ete choque car un des merites des James Bond est que les cascades sont reelles.

Tous ces films ont ete des grands succes mais comme tu l'as ecrit avec justesse, heureusement qu'il y a eu Casino Royale.

37. pierrecédric - 21/01/18 11:59
le Roi et l'oiseau,'tain qu'est-ce qu'il m'a fait chialé celui là quand je l'avait revu.

36. pierrecédric - 21/01/18 11:54
Aaaaaaaaaaah je s'appelle Grout.

35. stefan - 21/01/18 10:02
Non, ça, c'est une rumeur récurrente mais pour l'instant, c'est bien Daniel Craig qui a signé pour un de plus après avoir dit qu'il arrêtait.

34. nem° - 21/01/18 05:14
Tiens, en parlant de James Bond, c'est confirmé Idris Elba pour le role? J'ai hate de le voir parler russe en mode infiltration au Kremlin.

33. Stefan - 20/01/18 00:24
ça rend spectre hyper frustrant d'ailleurs, ce début est vraiment grandiose. Le film est magnifique jusqu'à cette scène de poursuite entre un avion et trois 4*4 en montagne. avant ça, on a tiqué un peu deux ou trois fois, mais ça allait encore, mais après ça, tout devient incohérent et ridicule.

Golden eye, je ne trouve pas que ce soit un super film.
En même temps, la première fois que je l'ai vu au cinéma, il y a eu un problème technique, un décalage d'une seconde du son sur toute la scène d'intro du film. Tu vois James Bond faire un bond spectaculaire sur le côté, et, une seconde plus tard, tu entends la détonation d'un revolver. Le ridicule de la scène m'a complétement gâché tout le film, dont je n'ai finalement retenu que les placements de produit Perrier et BMW agaçants. et j'y ai repensé à chaque fois que j'ai eu l'occasion de le revoir.

Mais bon, il est quand même très inférieur à Casino Royal, objectivement, je crois.

32. froggy - 19/01/18 18:13 - (en réponse à : Stefan)
Je reprends ce que tu as ecrit sur James Bond. Effectivement, Casino Royale etait tres bon. Il faut dire que Barbara Broccoli et son mari en avaient enfin les droits du premier roman de la serie, droits qui avaient echappe a son pere et son associe, Harry Saltzman au debut des annees 60. Tu mentionnes le scenariste bien entendu mais ne negligeons pas son metteur en scene, Martin Campbell, qui avait deja realise le premier Pierce Brosnan, GoldenEye et avait remis la serie sur des bons rails apres l'interruption de 6 ans.

Un des problemes rencontres lors de la fabrication de Quantum of Solace est le fait qu'il fut elabore alors qu'il y avait une greve des scenaristes a Hollywood. Il parait que Daniel Craig a participe a l'ecriture du scenario alors que le film etait en plein tournage.

Il faut remarquer que les James Bond sont realises par des techniciens plutot habiles mais sans veritable originalite. C'est pour cela que l'arrivee de Sam Mendes aux commandes de Skyfall a ete surprenante. J'ai ecrit l'anecdote au sujet de Spielberg, je presume que vous savez que Tarentino s'etait egalement propose d'en realiser un. Le succes planetaire du film, c'est le plus gros a ce jour, $1.1 billion, ce qui est absolument enorme, a evidemment donne beaucoup de liberte aux producteurs pour SPECTRE C'est ce qui a autorise le tartuffe a ecrire que le film s'est fait sur les seuls noms de Sam Mendes et de Daniel Craig. Le budget de SPECTRE est le plus eleve dela serie, $245 millions, vs $200 pour le precedent, Skyfall. Il est malheureusement moins bien que le film malgre un debut qui consiste en une coquetterie cinematographique totalement inedite dans la serie et que n'aurait renie ni Hitchcock, ni De Palma, ni Scorsese, un tres beau et tres long plan sequence de plusieurs minutes. C'est tres audacieux pour un James Bond mais il est tellement bien fait qu'on ne s'en apercoit pas immediatement.

31. Stefan - 18/01/18 14:54 - (en réponse à : Kikôm #28)
Ta critique est basée entièrement sur un procès d'intention faite au réalisateur et au producteur en fait.

Je ne l'ai pas du tout ressenti comme ça.

Je crois, et ça correspond à ce que j'ai pu lire sur le film, que sur le premier, le réalisateur a voulu faire un film amusant qui lui faisait plaisir à lui. Comme c'était une franchise peu connue du grand public à l'époque, moins sensible que avengers ou spider-man, la prod l'a laissé relativement tranquille et il a pu faire, à peu près comme il voulait.
Je ne trouve pas que le résultat soit arrogant, au contraire, je trouve que ça ne se prend pas au sérieux et que c'est plutôt amusant et rafraîchissant. Je ne vois nul part la prétention d'être subversif dans le film. (après c'est vrai, une fois le film sorti, un peu comme deadpool aussi, certains dans la presse en ont fait des tonnes et ont vendu un truc révolutionnaire, ce que ce n'est pas. C'est vrai que si tu vois ces films après avoir lu de telles critiques disproportionnées, il y a de quoi être déçu. Mais c'est un peu injuste de juger un film sur ses critiques idiotes.)

Bon, c'est sûr, aussi, j'avoue, que mon jugement est un peu faussé, quand tu regardes un film comme ça avec tes gosses de 8 ans et qu'ils hurlent de rire à chaque blague, c'est difficile de pas rire aussi. Mais mes fils apprécient aussi Chaplin ou le Roi et l'oiseau. même s'ils ont gardé une naïveté très premier degré ("Oh la la, papa, là, j'ai vraiment cru qu'ils allaient pas s'en sortir"), j'estime que si un film fonctionne sur eux, avec leur regard naïf, il ne doit pas être complètement mauvais. Ils sont aussi capable d'un regard critique quand les ficelles sont trop trop grosses, ou les situations trop caricaturales ou incohérentes.

Et puis, en plus, c'est toi, il me semble, qui avait écrit un poste plutôt intéressant sur la musique des films Marvel et son manque de saveur. Ben avec celui là, tu as quand même un beau contre exemple avec un beau parti pris plutôt bien exploité, même quand, comme moi, on n'est pas particulièrement fan de la musique des années 80. Il faut avouer que le film est très cohérent dans ses références pulps et musicales et que ça fonctionne très bien.

30. nem° - 18/01/18 11:18

29. marcel - 18/01/18 11:13
On s'en fout, y a Groot.

28. Kikôm - 18/01/18 10:44
Je ne suis pas d'accord avec toi sur l'arrogance

Ça se croit tellement malin, teeeellement fun.. litteralement, les mecs rient de leur propres blagues à l'écran. Pendant des plombes en plus! Je trouve ça insupportable. C’est hyper calibré et pourtant ça cherche à se faire passer pour « différent », limite ça se croirait subversif, le délire. Le faux côté potache designé par comité en usine pour donner l'impression que c'est des copains. Y'a tellement de clins d'oeil bien lourds aux spectateurs qu'ils doivent avoir des courbatures aux paupières à force!

Le côté tout boursouflé de nostalgie des années 80, c'est un fléaud aussi. Complètement repoussoir pour moi.

27. nem° - 17/01/18 23:18
C'EST TRES BIEN LE VIOLET

26. stefan - 17/01/18 20:54 - (en réponse à : Kikôm)
Je ne suis pas d'accord avec toi sur l'arrogance, l'hystérie, l'humour et les acteurs, par contre, pour l'esthétique, j'avoue, je sais pas pourquoi ils ont collé du violet partout, on dirait qu'ils ont confié la déco à Valérie Damidot.

25. Kikôm - 17/01/18 18:07
Les gardiens de la galaxie c’est vraiment le pire du pire de l’univers marvel. Arrogant, hystérique, humour de beauf bien grassement satisfait, acteurs pathétiques, esthétique hideuse… Ceci dit visuellement, le second est une telle monstruosité que ça en deviendrait presque experimental.

24. Stefan - 17/01/18 14:52
hé hé.

23. nem° - 17/01/18 14:20
Alors en fait c'est simple : il y a le bon et le mauvais directeur...

22. Stefan - 17/01/18 14:11 - (en réponse à : nem°)
Ah ok.

Mais ce que je voulais dire, c'est que ce genre de détails, c'est toujours difficile de savoir si on les doit à des contraintes imposées par la maison de production ou a une vision décalée d'un réalisateur, ou a un délire de scénariste ou a des caprices d'acteurs stars ou un peu tout à la fois. (Souvent, les plus gros ratages, tout le monde essaie de partir dans une mauvaise direction et au final, on a une somme de mauvaises idées hétérogènes.)

Au passage, Robert Downey Jr, effectivement, ne correspond pas vraiment au Tony Stark de la BD, mais, à mon avis, c'était un choix particulièrement bien vu. Tony Stark est sensé être un milliardaire qui s'est enrichi en vendant des armes (mais seulement à des gentils) et un génie technique. Quelqu'un d'assez arrogant. Peu d'acteur, aussi bien que Robert Downey Jr arrivent à rendre un tel personnage attachant. C'est difficile d'imaginer quelqu'un d'autre d'aussi bon dans ce rôle.
Les gardiens de la galaxie, je n'n avais jamais lu, donc j'ai pu apprécier le film sans à priori.

21. nem° - 17/01/18 13:44 - (en réponse à : Stefan)
Je voulais dire : "Ben si dans le cas spécifique des films Marvel." Parce que je connais bien l'univers, et l'esprit qui l'a animé des années soixante à octante, comme diraient nos amis belges. Exemple : ça me gène pas que Tony Stark soit cabotin, ce qu'il n'est pas dans les comics, parce que ça ne contredis pas le personnage ou son contexte. Par contre, Drax ou Mantis qui n'ont plus rien à voir avec leur éponymes, ça me gonfle parce que c'est de l'irrespect. Enfin c'est pas très grave tout ça.

20. Stefan - 17/01/18 11:35 - (en réponse à : Torpedo et Froggy 007)
Ben, en effet, James Bond, ce sont typiquement des films de producteurs.
Mais le tournant, à mon avis c'est Casino Royal en 2006. La série était bien à bout de souffle depuis pas mal de temps, ringardisée, entre autres par les Jason Bourne de Liman puis Greengrass.
Et la bonne idée qu'on eut les producteurs sur celui ci a été d'engager pour la première fois depuis très très longtemps un vrai bon scénariste : Paul Haggis.
Effectivement, l'étape suivante, après un quantum of solaace assez moyen, a été de renforcer le casting (sur les 4 derniers, on a quand même Ralph Fiennes, Mads Mikkelsen Eva Green, Mathieu Amalric, Javier Bardem, Christophe Waltz, Lea Seydoux, Monica Bellucci)
Et surtout de faire, pour la première fois de toute la saga, sur les deux derniers, confiance à un réalisateur reconnu : Sam Mendès et à lui laisser un peu de liberté.
Les deux derniers, Skyfall et Spectre, sont effectivement très très beaux et bien réalisés. Par contre il faut avouer que le scénario de Spectre est assez pourri, ça gâche un peu une histoire aussi pleine d'absurdités (on dirait presque un scénar ressorti de la période Roger Moore) alors que tout le reste, en particulier la photographie et la mise en scène, est si soigné.

19. Stefan - 17/01/18 11:12 - (en réponse à : Nem°#18)
Désolé, Nem°, j'ai relu ton poste plusieurs fois ainsi que mon dernier, et je dois avouer qu'il y a quelque chose qui m'échappe, je ne comprends pas bien ce que tu veux dire... Le "Ben si", il est en réponse à quoi?

18. nem° - 16/01/18 01:19 - (en réponse à : Stefan)
Ben si, la recette est assez simple : tu t'inspires de ce qui as marché. Tu fais un film sur les Avengers? Tu reprends les persos et les arcs les plus marquants, parce qu'ils étaient bons! Guardians, le premier s'inspire vraiment de la nouvelle série de 2008 (de tète). Le second film n'a plus grand-chose à voir, ils ont pris des libertés incroyables avec le lore, avec Ego, ça aurait pu ètre Les Aventures de Peter Pandemonium dans la Galaxie Vivante, ça aurait fait un bide. Je pense hélas que le meilleur de Marvel est derrière, ce qui devrait provoquer une hilarité incontrolable chez Froggy, ce sale hérétique.

17. froggy - 16/01/18 00:48 - (en réponse à : Torpedo)
Je suis ravi, je constate qu'il n'y pas que moi qui ecrit des conneries sur James Bond ici meme.

16. torpedo31200 - 15/01/18 17:24 - (en réponse à : froggy - post # 8)
Les deux derniers James Bond ont été construits sur les noms et talents de Sam Mendes et Daniel Craig, pas sur les producteurs.

15. Stefan - 15/01/18 11:06 - (en réponse à : nemo)
Oui, c'est pas complètement faux pour les gardiens 2. Mais il y a aussi une espèce de surenchère d'effets visuels, au détriment de l'histoire.

ça doit pouvoir dépendre des films, je pense. C'est pas évident de savoir exactement, devant un ratage, comment on en est arrivé là.

C'est peut être pas tant "la faute du producteur" ou "la faute du réalisateur" (ou du scénariste) mais un manque d'harmonie entre tous. Le fameux "désaccord artistique".

Le premier Thor de Kenneth Brannagh, je ne sais pas trop qui est fautif par exemple. Sur le papier, c'était très alléchant, un Thor Shaekspirien, et au final, je me souviens juste que c'était chiant, que l'intrigue était bateau, et que c'était filmé de manière très plate avec pas beaucoup d'enjeux.

14. nem° - 15/01/18 10:53
*ramener Nebula

13. nem° - 15/01/18 10:50 - (en réponse à : Stefan)
Marrant, moi j'ai une lecture inverse de toi. Pour moi les Marvel ratés sont la faute du réalisateur qui n'a pas su capter l'esprit et fait son film sans comprendre ce qui fait un bon film de SH. C'est pour ça que je trouve le premier Guardians excellent et le second raté. Le premier commence par respecter le matériau mais sans s'y restreindre, et y imprime sa patte. Le second fait juste n'imp' en faisant dans la surenchère. Résultat : pendant une heure, on se fait chier sur une planète paradisiaque où il ne se passe rien, Starlord joue à la baballe avec son père pendant que Gamora fait la gueule dans un pré. Et là c'est tellement mort qu'ils sont obligés de ramener Gamora pour une scène ridiculissime qui se termine avec une bite géante. Et on me taxe de sexiste.



De toute façon, quand t'en arrive à un film où le meilleur est incarné par un raton-laveur qui parle, c'est qu'il vaut arrèter, sinon le 3 c'est Bambi dans l'espace.

12. Stefan - 15/01/18 09:37
Sur les films Maarvel, je suis plus partagé. Ces films sont souvent frustrants et pleins de défauts, mais aussi très inégaux. Marvel engage à chaque fois des réalisateurs intéressants, écrasés par un cahier des charges très stricts, mais au sein duquel certains arrivent à s'exprimer. Parfois, ils y arrivent pas du tout. Iron Man 3, par exemple, est réalisé par Shane Black dont j'adore Kiss kiss bang bang et The nice guys. On sent bien sa patte et on comprend ce qu'il a voulu faire, mais le film est raté parce qu'on voit trop ce qui a été imposé par la prod et que ça se marie pas avec le reste. Au contraire, dans le lot il y en a quelques uns qui fonctionnent plutôt bien (le premier Iron Man, le premier gardien de la galaxie, le dernier Spider-man, les deux derniers Captain america, le dernier Thor, le Ant-man). Et il faut avouer, que globalement, ils sont en train de construire quelque chose d'assez inédit et cohérent, avec ces séries géantes entrecroisées. Ils arrivent souvent pas trop mal à faire que chaque film ait sa propre cohérence, son propre style, et puisse se regarder indépendamment des autres, tout en étant très fortement lié aux autres, et en faisant avancer une intrigue globale. (comme les bds quoi). Là, on on va bientôt voir arriver avengers infinity wars, il y a déjà eu une bande annonce. Ce film, c'est le dénouement de l'intrigue esquissée dès le premier iron man il y a plus de dix ans, quand on voit la bande annonce, chaque personnage est porté par un ou plusieurs films avec une histoire bien établie, le résultat est intéressant, et je suis un peu curieux, mais effectivement, je vois mal comment ça pourrait fonctionner avec autant de persos d'un coup, pour quelqu'un qui a pas suivi jusque là. Donc, il y a des chance que ça soit un film étrange et globalement frustrant et raté, masi je suis curieux quand même.
Et puis bon, il y a le fait que je les regarde avec mes gamins des 10 ans, tout en leur faisant lire les BDs correspondantes. Avec eux, ça fonctionne plutôt bien et ça rend le truc plaisant, de partager ça avec eux.

11. nem° - 14/01/18 22:55 - (en réponse à : note à soi-mème)
Faut que je fasse attention à mes conjugaisons.

10. nem° - 14/01/18 22:53 - (en réponse à : froggy)
Oui, les superhéros c'était fun jusqu'à la fin des années 80. Et puis il y a eu ce mouvement déconstructiviste, initié par Miller et Moore, avec une montée des anti-héros style Punisher. Les années 90 ont été catastrophique, avec un dessin en chute libre, sauf Jim Lee, archétype du talent sans personnalité que tu décries, des persos stéroïdés et qui essayent tous d'ètre plus "bad ass" les uns que les autres. Je me souviens encore des Avengers qui du jour au lendemain ont enfilé des blouson de cuir pour faire plus "dur". Ridicule.

9. TILLIERTON - 14/01/18 20:37
Broccoli : avec un nom comme ça, pas étonnant qu'il n'est pas pu assurer. Il a dû être pris de flatulences. Et puis le broc au lit, c'est pas recommandé non plus

8. froggy - 14/01/18 19:50 - (en réponse à : nem°)
Mais j'en ai vu bien sur. Les premiers generalement, les Batman, Spiderman, Iron-Man et autres Avengers. Il se trouve que je considere que les films Marvel ou DC qui sortent maintenant n'ont aucune personnalite. Les Batman de Burton et Nolan et les Spiderman de Raimi en ont mais plus maintenant. C'est peut etre pour cela aussi que Le reveil de la force est un bon film car mis en scene par J.J Abrams.

Ces films coutent tellement cher que les decideurs preferent les confier a des jeunes metteurs en scene qui seront plus flexibles et souples qu'un autre qui tient a ajouter sa patte a un produit tres calibre. L'exemple est flagrant avec la serie des James Bond qui sont plus des films de producteurs que des films de metteur en scene. je ne sais pas si savez mais apres les succes des Dents de la mer et de Rencontres du troisieme type, Spielberg avait contacte Albert Broccoli pour qu'il puisse diriger un Bond. Il lui repondit par la negative. Desapointe, Spielberg se tourna vers Les aventuriers de l'arche perdue pour notre plus grand bonheur.

C'est a cause de ce manque de personnalite que ces films qui sont concus pour plaire a tout le monde en choisissant le plus petit denominateur commun ne me plaisent pas du tout. en y reflechissant bien, ce n'est jamais qu'une repetition de ce que j'avais vecu durant mon adolescence quand j'ai lu la revue Strange pendant 3 ou 4 ans et que j'ai arrete car c'etait toujours la meme chose, les memes super-mauvais contre les memes super-heros. Le pompon a ete quand ils ont commence a tous etre dessines avec des muscles aussi imposants que ceux de Schwarzenegger et Stallone reunis. Je pouvais m'identifier a Peter Parker dans les episodes dessines dans les annees 60 et publies en France seulement durant la decennie en France. Mais ce n'etais vraiment plus possible quand il est devenu trop body-builde.

Mais tout cela n'est pas bien grave n'est ce pas?

7. nem° - 14/01/18 01:06
Tiens, pour l'anecdote, j'ai toujours cru que le genre superhéros était, par essence, visuel. Qu'il fallait des costumes, des couleurs criardes, des accessoires, des pouvoirs qui font ZAP! et FOUCH!, et donc qu'on ne pourrait jamais écrire de littérature dans ce genre. Or, un ami m'a prété récemment Coeur d'acier (Steelheart) de Sanderson, dans lequel je suis entré avec circonspection (le bouquin, pas mon ami!) : eh ben ça passe plutot bien! Bon, il faut dire que Sanderson est bluffant de synthèsoïdité Enfin, il écrit d'une façon très synthétique, très concise, très claire. Une description qui prend chez un autre auteur un page tient en deux lignes chez lui. Du coup on peut s'enfiler ses pavés (en tout bien, tout honneur!) sans voir le temps passer. D'ailleurs j'ai enchainé avec La voix des rois, encore deux pavés de plus de 800 pages. Et pourtant j'ai pas lu de fantasy depuis Tolkien. Et j'avais 16 ans.

6. nem° - 14/01/18 00:53
Je ne suis "fan" de rien, mais j'ai beaucoup lu de Marvel dans ma jeunesse. Donc c'est un univers que je connais bien, et je m'étonne tjs que des gens qui n'aiment pas ce genre (voire le genre) insistent pour aller voir ces films et ensuite se plaindre qu'ils trouvent ça nase. Ce que je peux comprendre.
Perso, Star wars ne m'intéresse plus depuis belle lurette, je trouve que c'est devenu d'une vacuité telle qu'on y entend presque plus les torpilles soniques exploser. Et là, c'est grave.
Mais je n'irai pas dire que je trouve ça abrutissant ou débile. C'est du grand spectacle, taillé pour le grand écran. Je trouve bien plus insidieux et abrutissant le travail de sape de films français qui véhiculent l'idée d'une conformité néo-bourgeoise (bobo, mais pas que), de l'entre-soi pour tous, mais surtout tous pour ma gueule. Sans parler d'une consanguinité des fils et filles de, mais c'est encore un autre sujet.

5. froggy - 13/01/18 19:40 - (en réponse à : nem°)
Ce film est fait pour la bonne conscience d'Hollywood apres les protestations d'il y adeux ans sur la presence de noirs aux nominations aux Oscars. C'est bien pour cela que Moonlight a eu l'Oscar du meilleur film l'anee derniere alors que La-la Land etait nettement meilleur de par son originalite memesi bourre de references. Il faut faire un super-heros noir avec que des noirs autour afin d'attirer le public des noirs.

J'ai vu la bande annonce et cela a l'air deja bien chiant. Mais, j'admets que je suis de mauvaise foi en la matiere et que je ne suis certainement pas la meilleure personne pour critique serenement ce genre de films.

J'ai vu la bande annonce la semaine derniere au cinema car je suis alle voir Le dernier Jedi. J'ai beaucoup aime malgre le fait qu'il soit moins bien que le precedent, il est un peu trop long, surtout au milieu du film mais j'ai bien aime la fin. Et je trouve tout cela tres coherent en definitive. Je comprends que les fans purs et durs aient ete choques. Mais tout le monde, il n'y pas plus emmerdeur qu'eux.

4. torpedo31200 - 12/01/18 18:10 - (en réponse à : nem° - post # 3)
je ne pense pas aller le voir, mais l' affiche fait clairement penser à Ragnarok dans sa composition.

3. nem° - 12/01/18 16:03
Tiens, si on utilisait ce thread pour parler de films de genre qui agacent Froggy, ce qui lui laisserait la place pour tranquillement se complaire dans le passé :)
Allez, on commence avec un héros des années 60, dessiné à l'époque par Jack Kirby. Un truc de millenial biberonné au manga quoi. Surprise de l'année? Ou adaptation "fainéante"? Qui va aller le voir?


2. TILLIERTON - 10/01/18 05:00
Non, non ! Il est bien toujours là. Le panneau existe toujours . Il a été restauré par Alice Cooper

1. nem° - 10/01/18 01:59
Oui, j'anticipe la fin du monde hollywoodien.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio