Reportages et vulgarisation en BD

Les 31 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



31. LienRag - 22/02/22 23:45
" Moi j’y vois le message général que Jancovici répète à l’envi : que l’éolien et le solaire ne sont pas intéressants et ne pourront jamais remplacer le pétrole (et plus tard dans l’album : qu’il n’y a que le nucléaire qui peut y prétendre)."

Sauf que le point 1 n'a jamais été dans ce que dit Jancovici et que le point 3 est également assez différent de ce que dit Jancovici.

30. Quentin - 20/02/22 22:33 - (en réponse à : Heijingling)
ce que les images peuvent exprimer en tant que telles

Je pense qu’une image n’exprime rien en tant que telle. Elle fait passer l’idée ou l’émotion que l’auteur y met, et/ou celle que les lecteurs y voient – et ce ne sont pas toujours les mêmes choses.

Le baril de pétrole de Blain est un bon exemple. Toi tu y vois ceci : En dessinant un bidon de pétrole géant, qui bloque vent et soleil, il veut dire que l'utilisation et la focalisation sur le pétrole empêche la recherche et l'utilisation d'autres formes d'énergie. Moi j’y vois le message général que Jancovici répète à l’envi : que l’éolien et le solaire ne sont pas intéressants et ne pourront jamais remplacer le pétrole (et plus tard dans l’album : qu’il n’y a que le nucléaire qui peut y prétendre).

Quand on parle de l’intelligence d’une image, j’y vois 2 dimensions. D’une part, l’intelligence de l’idée véhiculée par l’image. D’autre part, l’intelligence avec laquelle l’image communique l’idée. En d’autres termes, sans lien avec aucune idée ou émotion, une image n’a aucune intelligence en soi. Pour revenir au baril : est-il intelligent de dire que l’éolien et le solaire n’ont aucun avenir sérieux ? Je te laisse juge. La manière dont Blain dessine cette idée est effectivement relativement intelligente. Mais l’image n’exprime rien en soi, puisque toi et moi y voyons des choses différentes.

Je pense néanmoins que cette manière de dessiner une image par idée n’est pas une démarche très intelligente en soi.

29. heijingling - 20/02/22 16:44
Non, pas de rapport avec Maus, juste la fin de la discussion dans ce sujet, sur ce que les images peuvent exprimer en tant que telles.

Pas lu le Blain/Jancovici donc, mais j'ai vu une interview où Blain disait que pour intéresser à une vulgarisation en BD il faut trouver une forme narrative et qu'il a pour cela installé un dialogue. Ben non, ça ne suffit pas, on ne voit sur les extraits que deux personnages qui s'agitent écrasés sous des tonnes de verbiage. Je suis d'accord quand tu dis que le dessinateur doit bien comprendre les informations qu'il veut transmettre et en donner sa propre vision, sinon cela ne donne que des illustrations paraphrastiques, comme on en voit trop souvent dans La revue dessinée, et les tentatives d'humour n'arrangent rien, au contraire.

Dans l'image en lien, cela n'aurait servi à rien de dessiner à l'échelle et répéter les chiffres sous une autre forme. En dessinant un bidon de pétrole géant, qui bloque vent et soleil, il veut dire que l'utilisation et la focalisation sur le pétrole empêche la recherche et l'utilisation d'autres formes d'énergie.

Je ne suis pas très sensible à Davodeau, mais je te suis sur Guibert, qui retransmet parfaitement l'expérience d'autrui dans Le photographe et surtout La guerre d'Alan, ainsi que sur Mathieu Burniat, dont Sous terre, avec Marc-André Selosse (Dargaud, 2021) utilise un procédé narratif qui est fait pour les enfants mais est très vivant, efficace et agréable, même pour un adulte, pour comprendre ce qui se passe dans le sol. Sa Passion de Dodin-Bouffant, d'après le roman de Marcel Rouff, est très bien aussi.

28. Quentin - 20/02/22 14:23 - (en réponse à : Heijingling)
Je ne vois pas bien le rapport avec Maus, qui n'est pas un reportage ni une vulgarisation.

Dans un monde sans fin, Blain n'arrive pas à s'affranchir du discours de Jancovici qui s'étale sur toutes les pages, quasi sans exception. Blain n'a pas réussi à ingérer ce discours, à le digérer et à le faire sien, puis à le régurgiter sous une forme plus personnelle, en donnant SA vision ou SON interprétation du discours de Jancovici. Ce qui, pour moi, est sans doute la condition principale pour une bonne vulgarisation.

Il faudrait sans doute que je relise l'album, mais la vulgarisation qui m'a le plus impressionnée en BD, c'est le mystère du monde quantique, de Burniat et Damour, chez Dargaud. Si je me souviens bien, la démarche de Burniat avait été de passer de longs interviews avec Damour, qui lui a donné des sortes de cours privés sur le sujet, puis de digérer tout ca, et d'expliquer au lecteur ce qu'il avait compris, tout en faisant relire par Damour pour éviter de dire des conneries. C'est ce genre de démarche qui fonctionne bien.

En reportage, il faut aller sur le terrain, retrousser ses manches et y mettre du sien, pour faire quelque chose d'intéressant. Des auteurs comme Davodeau ou Guibert y arrivent assez bien.

Mais s'asseoir en face d'un type, enregistrer la conversation, puis imprimer cette conversation en y ajoutant des images de quelques mots clés, ca n'apporte rien d'intéressant.

Dans ta dernière image avec le baril de pétrole, Blain ne fait que reproduire ce que montre le graphe au dessus. Aucune valeur ajoutée. Au contraire, on pourrait même parler de valeur minorée parce que l'échelle du camembert n'est plus respectée.

27. heijingling - 20/02/22 10:04
-Quentin: "Blain a beau essayer, il n’a pas la carrure pour questionner le discours de Jancovici, et il se fait donc son porte-parole. Sa grande idée graphique (que Jancovici lui a probablement soufflée) est d’utiliser Iron Man comme métaphore de l’appareil productif mondial accro au pétrole. Pour le reste, la BD est riche en texte, qui se présente comme un exposé de Jancovici, ponctué de dialogues avec Blain. Blain se contente d’illustrer le texte avec des graphiques et des images. Quand Jancovici dit que les moussons seront plus fortes, Blain dessine un type sous la pluie dans la jungle. Case suivante, les saisons sèches aussi, Blain dessine un type mourant de soif dans le désert. Quand Jancovici parle de vaches, Blain dessine des vaches. Quand Jancovici parle de locomotive, Blain dessine une locomotive. Tout est du même tonneau, tout au long de l’album. Ce genre d’illustration primaire est à la portée du premier dessinateur venu et n’apporte, au fond, aucune valeur ajoutée au discours de Jancovici, qui est directement compréhensible et accessible en lui-même.

En conclusion : à lire si vous êtes intéressés par le discours de Jancovici, par pour les dessins de Blain"


Cet avis rejoint la discussion dans le sujet Maus, sur l'intelligence et la fonction du dessin en BD. J'ai lu pas mal de BD de vulgarisation ou de reportage, et la majorité illustrent parfaitement la Loi de Sturgeon.

Je n'ai pas lu le Blain/Jancovici, mais j'ai trouvé des extraits.
Certaines pages correspondent exactement à ce qu'en dit Quentin
https://static.lexpress.fr/medias_12249/w_1000,c_fill,g_north/new3607-sciences-ete-bd-3_6271926.jpg
https://static.lexpress.fr/medias_12250/w_1000,c_fill,g_north/3608-monde-sans-fin-2_6272394.jpg
D'autres au contraire ne sont pas des paraphrases de l'écrit ou des gags pour l'appuyer, mais apportent un point de vue
https://static.milibris.com/article_resource/sources/l-express-premium/2020-07-23/3603-sciences-bd-p46.jpg
D'abord, prenant un pied de la lettre l'image du camembert, il rend celui-ci concret, puis montre les impasses où mènent la domination du pétrole, et celles actuelles de l'hydro-électrique et du bois.




26. heijingling - 02/05/20 09:01
La Revue dessinée met des reportages en ligne, la présentation de celui du moment:
"Chair à carton - Retour sur le mois où Amazon a tiré profit de la pandémie.
Sous la contrainte. C'est ainsi que les six entrepôts français d'Amazon ont temporairement fermé leurs portes, le 16 avril dernier.
Condamné par la justice pour avoir « méconnu son obligation de sécurité et de prévention de la santé des salariés », le géant américain du commerce en ligne a suspendu son activité en France jusqu'au 22 avril.

Cet épisode pourrait signer le dénouement d'une saga qui dure depuis plusieurs semaines. Des semaines à ignorer les craintes des salariés et les plaintes des syndicats. Des semaines à s'asseoir sur le droit de retrait et à répondre aux mises en demeure de l'inspection du travail par des mesures tardives et un déluge de communication. Des semaines, surtout, à redoubler d'activité pour engranger des recettes mirifiques.

Tandis que les commandes affluaient, que le cours en Bourse et la fortune du fondateur s'envolaient, à travers le monde des milliers de personnes risquaient leur vie pour des broutilles. D'Italie aux États-Unis en passant par la Saône-et-Loire, La Revue Dessinée revient sur ce mois où Amazon a tiré profit de la pandémie.

Cette enquête, signée Jean-Baptiste Malet et Benjamin Adam, sera publiée dans le numéro de septembre 2020."


https://www.larevuedessinee.fr/reportages/#!chair-a-carton

Une enquête de 16 pages écrites aurait permis de l'analyse, de la mise en perspective. Là, c'est beaucoup d'espace pour un peu de factuel. Par contre, la structure en gauffrier avec alternances de couleurs peut rappeler les entrepôts Amazon, c'est amusant.

25. pierrecédric - 28/01/16 21:15
D'accord, j'abandonne.
Apparemment toi aussi tu es un bouffon, mais là un énorme !

24. torpedo31200 - 28/01/16 20:07 - (en réponse à : post # 23)
Tu commentes tes propres interventions, en les spécifiant ? Je ne sais pas si on te mérite.

23. pierrecédric - 28/01/16 19:47
Rien de tout ça tu fais juste chier avec ta critique facile comme l'autre bouffon et sa rancoeur(?).

22. torpedo31200 - 28/01/16 19:28 - (en réponse à : divinité - post # 21)
Le fait de commenter des commentaires de commentaires sur un forum de bandes dessinées (que tu ne commentes que très rarement) pourrait traduire une légère irritation, si tu n' étais l' être suprême.

21. pierrecédric - 28/01/16 18:24
mais tu es notre commentateur officiel suprême.
Je dirais plutôt irascibilisé, ça n'existe pas encore ce mot mais c'est mon ressenti.

20. torpedo31200 - 28/01/16 18:21 - (en réponse à : pierrecédric - post # 19)
Aucune idée, mais tu es notre commentateur officiel suprême.

19. pierrecédric - 28/01/16 18:16
Et y en a qui visent sur leur quéquette pour avoir le soit-disant meilleurs, hein !?

18. torpedo31200 - 28/01/16 17:55 - (en réponse à : Danyel - post # 14)
Peut-être qu' ils visent les bibliothèques et assimilés. Il y a déjà eu des collections chez d' autres éditeurs, qui se sont montées sur ce fol espoir (Ex-Libris chez Delcourt par exemple)

17. torpedo31200 - 28/01/16 17:50 - (en réponse à : Danyel - post # 14)
Ils visent surtout à justifier leur emploi en faisant croire qu' ils ont une idée révolutionnaire qui va modifier le medium (en réduisant encore l' initiative artistique, au passage). Sauf que les concurrents ont eu la même idée géniale en même temps.

16. torpedo31200 - 28/01/16 17:45 - (en réponse à : longshot - post # 13)
Danyel a en partie répondu, mais les éditeurs se copient tous et ils n' ont pas d' idée. Enfin si, ils ont le secret espoir d' élargir leur public en captant des lecteurs extra-bd, puisque c' est une initiative marketing et pas d' auteurs.
(les directeurs de collection ne servant la plupart de temps que de caution morale/artistique ou visant à conserver les auteurs au catalogue sans trop les fatiguer)

15. froggy - 28/01/16 17:44
J'acheterai probablement l'album de Bruno sur le Nouvel Hollywood meme si je doute fort que j'y apprendrai quelque chose de nouveau. Je presume que les informations seront tirees de ces 2 ouvrages que je recommande absoulment pour tous ceux que le sujet interesse, Easy Riders, Raging Bulls: How the Sex-Drugs-and-Rock 'N' Roll Generation Saved Hollywood et Down and Dirty Pictures: Miramax, Sundance, and the Rise of Independent Film , tous les 2 sont de Peter Biskind et il est preferable de les lire en anglais plutot que dans leur version traduite en francais pour des raisons d'atteinte a la vie privee, question qui n'ont pas lieu d'etre aux USA. Je le prendrai car Bruno en est le dessinateur et que j'ai appris a apprecier son dessin avec Tyler Cross.

Pour repondre a Marcel concernant les adaptations des romans de Vautrin, cela ne me derange pas que Casterman ait arrete (si jamais ils l'ont arrete) car les 2 BD n'etaient pas des reussites, le pire des 2 etant le Baru et on peut dire qu'il s'est vautre dans Vautrin.

14. Danyel - 28/01/16 15:23
J'ai quand même un peu de mal à adhérer à ce genre de BD. Pour moi, ce sont des sujets pour lesquels rien ne remplace un livre. La densité et la profondeur de l'information ne sont absolument pas comparables, même quand il s'agit d'un ouvrage de vulgarisation. C'est un peu comme les sujets de JT où l'on nous explique les situations les plus complexes en à peine 3 mn.
Je ne saisis pas très bien quel public les services marketing des éditeurs visent.
J'ai comme l'impression qu'ils tentent plein de trucs pour ratisser dans tous les recoins d'un lectorat déjà noyé sous la surabondance de l'offre.



13. longshot - 28/01/16 15:15 - (en réponse à : torpedo)
Trois collections, quatre magazines, des blogs et pleins de trucs sur internet ou hors collection spécialisée... Tu dois avoir raison, il ne se passe rien.

12. torpedo31200 - 28/01/16 12:55 - (en réponse à : marcel - post # 11)
Probablement initiée avant le rachat de Flammarion par Gallimard pour la modique somme de 266 à 280 millions d' euros.
(Casterman appartenant à Flammarion)

11. marcel - 28/01/16 12:43
En parlant de collection abandonnee, Casterman semble avoir laisse tomber les adaptations de Vautrin (un Baru, un Moynot et hop !)...

10. torpedo31200 - 28/01/16 12:31 - (en réponse à : longshot - post #1)
Le fait que tous les éditeurs se copient et ont des idées à la con, ne constituent pas forcément un courant.
Les 3 collections seront mortes dans les deux ans si elles ne réussissent pas à s' implanter en généralistes.

9. longshot - 28/01/16 12:29 - (en réponse à : marcel)
Ah, merci, j'avais loupé ton message sur le sujet.

8. torpedo31200 - 28/01/16 12:28 - (en réponse à : marcel - post # 5)
Faudrait leur suggérer d' en faire un sur les maquettistes, profession à priori en voie d' extinction (remplacée par les marketings).

7. pierrecédric - 28/01/16 12:17
• L’Univers, par Daniel Casanave et Hubert Reeves

Quand on sait à peut près comment Reeves conçoit l'univers, extraordinairement banal avec toujours cette notion d'expansion, très peu pour moi.

6. helmut perchu - 28/01/16 12:10 - (en réponse à : marcel)
Je plussoie fortement.

5. marcel - 28/01/16 11:33
La maquette est tres moche...



4. marcel - 28/01/16 11:30
Des infos sur la collection Casterman :

Les titres à paraitre :

Claire Braud et Nicolas Jounin : Chantier interdit au public (03/02/2016)

Lisa Mandel et Mathieu Trachman : La fabrique à fantasmes (03/02/2016)

Baptiste Virot et Anne Lambert : Personnel navigant (13/04/2016)

3. marcel - 28/01/16 11:28
J'ai retrouve mon post sur la collection du Lombard, que je me permets de remettre ici :

Pour cette première vague, vous pourrez retrouver dès le 4 mars prochain :

• L’Univers, par Daniel Casanave et Hubert Reeves
• Les Requins, par Julien Solé et Bernard Séret
• L'Intelligence Artificielle, par Jean-Noël Lafargue et Marion Montaigne
• Le Heavy Metal, par Hervé Bourhis et Jacques de Pierpont


Une seconde vague prévue au mois de mai se composera de :

• Le Droit d'Auteur, par Emmanuel Pierrat et Fabrice Neaud
• Le Hasard, par Ivar Ekeland et Étienne Lécroart
• Le cinéma New Hollywood, par Jean-Baptiste Thoret et Brüno
• Le Tatouage, par Jérôme Pierrat et Alfred

Enfin, une troisième cargaison est prévue au mois d'octobre et embarquera :

• L'Artiste Contemporain, par Nathalie Heinich et Benoît Feroumont
• Histoire de la Prostitution, par Laurent de Sutter et Agnès Maupré
• Le Féminisme, par Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu
• Le minimalisme, par Christian Rosset et Jochen Gerner

2. marcel - 28/01/16 11:25
Tiens, un autre projet de La revue dessinee ?... J'avais ecrit je sais plus ou qu'ils planchaient deja sur une version pour les jeunes, un peu a la facon de Groom.

1. longshot - 28/01/16 11:12
Le Monde consacre un article (malheureusement réservé aux abonnés) aux projets liés à la BD de reportage et de vulgarisation.

S'il y est question de Groom et Topo dont on a déjà parlé, et des vieux albums de l'Histoire de France en BD, on y annonce surtout trois grands projets:

- Le lancement d'une collection « Sociorama » chez Casterman, co-dirigée par Lisa Mandel et la sociologue Yasmine Bouagga, qui prévois 6 albums par an, les premiers sur le porno et le BTP.

- chez le Lombard ce sera «?La Petite Bédéthèque des savoirs?», 12 albums par an, avec pour commencer L’Intelligence artificielle, L’Univers, Les Requins et Le Heavy Metal.

- Et pour la Revue dessinée, un autre projet avec les éditions de la découverte sur l'histoire de France en BD, projet confié à Boulet.

Quand je disais qu'il y avait un vrai courant de la bande dessinée qui s'annonçait !




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio