Sandawe

Les 29 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



29. Odrade - 31/07/17 17:44
J'ai appris ça après l'impression. Ou alors ils me l'ont mentionné avant, mais quand tu es en pleine bourre pour créer l'album, ce n'est pas ce qui t'arrête ou te fait souci.


O.

28. pierrecédric - 31/07/17 17:15 - (en réponse à : O)
Reste à espérer que l'autre se trompe, dans le cas contraire se serait con.

27. Odrade - 31/07/17 16:26
Non, je ne savais pas.


O.

26. torpedo31200 - 31/07/17 15:46 - (en réponse à : Odrade - post # 25)
Mais est-ce que Sandawe t' a prévenu qu' ils te factureraient très certainement les frais de retours, pour être présente en Fnac et autres grandes surfaces culturelles ?

25. Odrade - 28/07/17 23:00
De nouveau, je ne parle que de ce que je connais.

En tant que projet libre, c'est comme si je prenais Sandawe à mon service pour sortir mon album.
Ce qui fait que contrairement à une sortie "classique" chez un éditeur, ils touchent beaucoup moins par vente d'album, alors que moi, en tant qu'auteur, je touche un plus gros pourcentage.
Mais par exemple si je dédicace en festival, ce ne sont pas eux qui sont contactés par les organisateurs (souvent) et ce ne sont pas eux qui paient les frais de déplacement (jamais).

De nouveau : c'est à la limite de l'autoédition en profitant des services d'un éditeur niveau promotion, impression, stockage, etc.

Une nouvelle manière de fonctionner.

De même, c'est moi, en voyant en janvier qu'on n'aurait pas d'albums dispos à Angoulème, qui ai décidé d'en faire imprimer 2000 de plus, à mes frais évidemment.

Après, les retours, c'est mon problème.
Je comprends que les petites structures veulent éviter les frais de retour. Perso, je trouvais trop important d'être PRESENTE pour considérer le risque des frais de retour. Il faut faire des choix.

On verra sur la longueur si j'ai eu raison ou pas.

Et je ne dis pas du tout que le système n'est pas perfectible !


O.

24. marcel - 28/07/17 21:50
Et c' est pour cette raison que certaines petites structures éditoriales (diffusé par Makassar ou Belles Lettres, les deux "petits" diffuseurs en France) refusent parfois d' être diffusé dans certains magasins. Car ils ne veulent pas que leur taux de retour explose et menacent leurs structures, souvent associatives.
Et certains petits éditeurs refusent carrément les retours, ce qui fait que certains libraires ne prennent leurs albums que si un client en fait la demande (donc aucune presence en rayon).

23. marcel - 28/07/17 21:46
Non, mais on parle pas de la qualite des œuvres, la, on parle du systeme de crowd funding applique a l'edition. La ou les éditeurs ont tendance a faire un tirage moindre que le premier pour un tome deux, pourquoi eux ils en impriment plus ?... Quel autre interet pourrait-il y avoir pour eux qu'un interet financier ?... Donc, une forme d'arnaque.

22. suzix@bdp - 28/07/17 18:40
je confirme que y'a des trucs un peu bizarre chez Sandawe mais qu'ils ont trouvé pas mal d'excellents albums.

21. torpedo31200 - 28/07/17 18:33 - (en réponse à : Odrade - post # 16)
3. Dès plus de 25% de retours, Hachette taxe 1 euro par album retourné pour "frais de tri". Qu'en tant qu'auteur libre c'est à moi de payer

Ouh là ! Ca c' est très bizarre !
Outre le fait que l' on peut se demander pourquoi Sandawe ne facture pas tous les frais aux auteurs (faudrait quand même pas qu' ils bossent pour gagner du fric !), il y a aussi un gros problème là.

Si ces gens ne sont pas des escrocs, ils ont dû t' expliquer que le taux de retour moyen d' un bouquin diffusé en libraire est aux alentours de + 25 %. Au dessus dans les grandes surfaces spécialisées qui centralisent parfois leurs achats (genre Fnac et Gibert Joseph). Et en dessous des 25% dans les librairies spécialisées.

Et c' est pour cette raison que certaines petites structures éditoriales (diffusé par Makassar ou Belles Lettres, les deux "petits" diffuseurs en France) refusent parfois d' être diffusé dans certains magasins. Car ils ne veulent pas que leur taux de retour explose et menacent leurs structures, souvent associatives.

20. torpedo31200 - 28/07/17 18:16 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 8)
Il y a un gros souci là !
Si la mise en place librairie est de 1383 ex. et 403 souscripteurs, pourquoi l' imprimer à 3000 ex. ?
Tu l' imprimes à 1800 ou 2000 maximum !

En plus, de mémoire, le premier Hell West sorti qq années avant s' était vendu aux environs de 2000 ex. (peut-être + de souscripteurs à une époque où le crownfunding avait moins de concurrence)

19. suzix@bdp - 25/07/17 16:09
eh ouaip! Et quand t'as payé cela parait encore plus long!

18. Piet Lastar - 25/07/17 15:43
J'ai aimé aussi le Sierra Madre, on n'est pas près de lire le tome 2... Et encore moins le tome 3

17. Victor Hugo - 25/07/17 14:58 - (en réponse à : odrade)

16. Odrade - 25/07/17 14:47
Laurent, s'il te plaît ne parle pas de ce que tu ne connais pas.

Alors
1. Je ne sais pas où sont ces exemplaires, sans doute en stock chez Hachette ou chez Sandawe qui vend aussi via sa boutique online ?
Dur dur pour les auteurs ces chiffres. :o(
Oui, 3000, c'est un assez gros tirage.
Heureusement que ces chiffres sont confidentiels.

2. Si un projet ne trouve pas le financement, les édinautes qui ont participé sont remboursés intégralement.

3. Dès plus de 25% de retours, Hachette taxe 1 euro par album retourné pour "frais de tri". Qu'en tant qu'auteur libre c'est à moi de payer.

4. J'ai eu en effet un peu plus que le budget prévu initialement (18'400 au lieu de 16'000). Heureusement, parce que certains postes (l'envoi, les taxes sur la livraison des contreparties, etc.) ont été plus onéreux que prévu.
Pour l'instant, j'ai "perdu" environ 1000 euros. Je ne vais toucher de paiements qu'à la fin de l'année, à part une "avance" que j'ai reçue pour l'impression de 2000 exemplaires supplémentaires en janvier.

Ne pas oublier que Croquettes est un projet libre (un peu comme si je "louais" les services de l'éditeur) de Sandawe et que je ne sais pas exactement ce qu'impliquent leur projets à eux.


O.

15. suzix@bdp - 25/07/17 11:08
13. marcel - 25/07/17 10:44
Ah mais tu as le droit d'etre un pigeon heureux.


Ben pigeon à demi seulement si les financements proposés correspondent bien à mes attentes. Genre l'album avec pages supplémentaires. Et si Sandawe vit correctement en se sucrant un peu sur la bête quénenaafoutre si le montant payé me convient pour ce que je vais recevoir?

Règle n°1 du commerce : le bon prix est celui auquel le client est satisfait de mettre. Or là, avec ces crowdfundings, c'est encore mieux : l'édinautes fait une démarche volontaire anticipée! IL VEUT PAYER A L'AVANCE !! Le pied pour le vendeur!

14. suzix@bdp - 25/07/17 10:58
autre problème, par exemple avec ces 2 albums, tout le monde veut la même chose : l'album avec pages supplémentaires à 20€ ou 30€. En gros, ni le truc à 10€ pour avoir l'album au format numérique, ni l'album numéroté à 50€ ... donc là si je veux financer, c'est mini 30€ pour Parallèle #3 et ... 50€ pour le western. Autrement dit, pour le tome 2 de Sierra Madré, je vais attendre sa sortie officielle sans autre possibiltié de financement alors que cet album n'a recueilli que 22% de la thune nécessaire. Dommage je trouve.

QUESTION à ODRADE : je crois que tu as eu bcp plus que 100% du financmeent non? Qu'est-ce qui est fait dans ce cas? Je crois qu'il y a un petit supplément rajouté mais disons-le c'est une babiole comparé à la diff de thune non? Donc tu gagnes plus en tant qu'auteur (ce qui serait super)?

13. marcel - 25/07/17 10:44
Ah mais tu as le droit d'etre un pigeon heureux.

12. suzix@bdp - 25/07/17 10:37
oui je m'a un peu gourré!

Où sont donc les : 3000 (tirage prévu) - 1383 (mis en place librairie) - 403 (édinautes) = 1214 albums manquants ?

... soit plus du tiers des albums prévus?

Sinon ces dividendes, c'est bien évidemment du flan. Qui peut penser qu'une BD ait un tel succès que cela devienne intéressant financièrement (en % par rapport à l'investissement et en temps ...)? C'est pour cela qu'il faut voir ces financements comme :
- un coup de pouce à des albums qu'on a envie de lire
+ l'assurance de l'avoir un jour (parce qu'il est parfois difficile de les trouver en librairie)
+ la possibilité d'avoir des petits compléments (pour les fétichistes).

Pour moi ce sont ces 3 points qui sont importants. Les dividendes je m'en fous. A la limite, Sandawe peut bien jouer avec les règles ppour continuer à vivre (comme indiqué par Marcel), je m'en fous.

Là, y'a deux albums que j'aimerais financer (en fait plutôt dont j'aimerais acheter un exemplaire avec suppléments) :
- Parallèle #3 (j'ai parlé des 2 premiers tomes la semaine dernière) : PAR ICI !!
- Les ombres de la Sierra Madre #2 (j'ai aussi parlé du tome 1 il y a peu) : PAR ICI !!

... mais ce qui me retient c'est que c'est tellement looooonnnggg entre le paiement et la date de réception que je risque de tout simplement oublier ce que j'ai choisi comme package ... voire même si je finance souvent je risque de carrément oublier que j'ai déjà payé!

11. marcel - 25/07/17 00:24
D'ailleurs, peut-être que quelqu'un de plus informe que moi pourrait eclairer ma lanterne : ce tirage de 3000 me semble assez important pour une serie confidentielle chez un petit editeur (meme si c'est un tome 2).
Est-ce que j'ai l'esprit mal tourne en pensant que, comme les edinautes ont bien suivi, ils se sont dit "on a assez pour tirer 3000, meme si c'est pas realiste, on paye les auteurs, on se paye largement de notre cote, et pis si ca marche pas, on file pas de dividendes aux edinautes, en prétextant les frais de stockage et de pilonnage". Ca permet a la societe de survivre grace a une poignee de gogos (desole Suzy) sans prendre de risque ni avoir réellement besoin d'un succes de librairie.
Bref, zero risque en tant qu'editeur (on sait exactement qu'est-ce qui coute quoi), au mieux une tres bonne surprise en cas de retirage, et si y a pas assez d'edinautes, on imprime pas, donc zero risque non plus.
Mais j'ai mauvais esprit. Non ?...

10. marcel - 25/07/17 00:08
T'es sur de ton calcul ? Si y a tirage initial 3000, ca veut dire qu'ils en ont bien imprime 3000. Ils en ont vendus (ou toujours en rayons) 406 en librairie, plus, j'imagine, 403 envoyes aux edinautes, ca fait 809 "ecoules" (en attendant d'autres retours libraires éventuels).
Donc, 3000 - 809 = 2191 non vendus. D'où les frais de stockage indiques. Mais ils parlent aussi de pilon alors ils en ont peut-être crame une partie...
J'ai bon ?...

Sinon, t'as bien fait de copier aussi "ces informations sont confidentielles"...

9. Victor Hugo - 24/07/17 21:59 - (en réponse à : suzix)
Bienvenu dans le monde de l'édition! C'est l'arnaque généralisée, surtout avec ce genre de margoulins.

8. suzix@bdp - 24/07/17 21:51
J'avais participé au "financement" de Hell West #2 chez Sandawe.
Bon perso, je vois plus cela comme un achat à l'avance pour être certain de trouver l'album ...

Je viens de recevoir cet email qui est assez ... alarmant!
Pas sur le fait que je n'aurai pas de dividendes (LOL!) mais sur le peu de vente en librairies : 406 albums ... une misère.
Il y a eu 403 "édinautes". Donc où sont passés les 3000 (tirage prévu) - 1383 (retours) - 403 (édinautes) - 406 (ventes) = 808 albums manquants ?

"Objet : Communication dividendes juillet 2017

Chers édinautes de l'album HELL WEST 2 , nous avons le plaisir de vous communiquer les résultats des ventes de l’album que vous avez soutenu.

RESULTATS HACHETTE JUSQU'AU 07/07/2017
EDITEUR: SANDAWE
TITRE: HELL WEST 2
AUTEURS : VERVISCH-LAMY

PARUTION : 03/2016
TIRAGE INITIAL : 3000

MISE EN PLACE TOTALE CHEZ LIBRAIRES : 1383 exemplaires
ALBUMS RETOURNES PAR LES LIBRAIRES : 977 exemplaires
ALBUMS ENCORE EN LIBRAIRIE OU VENDUS : 406 exemplaires

VENTES HT HORS HACHETTE (ventes directes et boutique Sandawe) : 12,74 €
VENTES HT NUMERIQUES : 23,65 €

FRAIS OPERATEURS EXTERNES (STOCKAGE) : 14,85 € - pilon opérationnel

Le volume des albums renvoyés par les libraires ayant encore augmenté après la distribution des premiers dividendes, il n'y a pas de reversement pour ce semestre.

Le prochain décompte officiel vous sera communiqué à la fin du mois de janvier 2018.

Pour toute question éventuelle sur les ventes et le dividende, vous pouvez nous envoyer un mail à info@sandawe.com (communication "Dividende").
Toutes ces informations sont confidentielles.

En vous souhaitant une bonne continuation sur Sandawe,

Bien cordialement,

L’équipe Sandawe"


7. Odrade - 04/10/15 18:08
Merci PC, t'es un amour ;o)

*smack*
O.

6. pierrecédric - 04/10/15 15:32
Je t'ai mis 10 euros, j'espère que tu aura 100% (ou plus) avant le 31 mars.

5. Odrade - 04/10/15 15:02
Voilà !
Croquettes dans la Nuit est sur le site Sandawe dans les Projets Libres depuis hier !



Jusqu'en mars 2016 pour trouver le budget ! Chuis super-nerveuse.

Merci d'aller jeter un coup d'œil et surtout de diffuser l'info siouplaît.


O.

4. suzix@bdp - 30/09/15 14:41
ah? possible! C'est toi qui a le cerveau adéquat pour ce genre d'info! (;o)

3. marcel - 30/09/15 14:16
Je t'avais indique une date de sortie, non ?... Janvier, si ma memoire est bonne.

2. suzix@bdp - 30/09/15 14:13
J'irai voir. Chez Sandawe, j'ai déjà participé à Hell West 2. C'est financé depuis longtemps mais j'ai pas de nouvelles de l'édition.

1. Odrade - 30/09/15 14:02
Je me lance.
L'album sera bientôt en ligne sous les "Projets Libres".

Il s'agit des Croquettes dans la Nuit, dont vous avez déjà vu des planches dans mon sujet "Odrade". Les histoires du chat en noir et blanc.
Et ça, c'est pas du mainstream.
;oD

Je vous tiens au courant.


O.




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio