ASTÉRIX

Les 187 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4


187. longshot - 20/04/19 15:21 - (en réponse à : Bert)
Sur les Pictes, je crois que ce qui m'avait déplu, c'est le côté romance — si ma mémoire est bonne ? Il y a ça dans certains albums originaux, un peu — Falbala... — mais ils l'ont aussi rajouté dans le DA Astérix chez les Indiens et plusieurs autres adaptations récentes il me semble (je ne les ai pas toutes vues...) et je trouve que ça tombe souvent à plat.

Mais sinon il était plutôt bien...

186. marcel - 20/04/19 14:18
Oui, tu as probablement raison. Il y a une mecanique dans les histoires longues, et c'est ca qui semble ne pas fonctionner.

185. heijingling - 20/04/19 04:08
marcel : C'est con parce que j'aime bien Ferri d'habitude. La, je sais pas, c'est comme s'il n'arrivait toujours pas a doser histoire/gags/jeux de mots, ca ne fonctionne pas.
J'aime bien en général ce que fait Ferri, comme scénariste seul (Le retour, Le sens de la vis) tant comme scénariste et dessinateur (De Gaulle), mais ce sont toujours des séries de gags, avant Astérix, il n'avait jamais fait d'histoire longue d'une traite, c'est pas son truc, et je ne comprends pas bien comment il a pu être choisi comme scénarix d'Astérix.

184. Bert74 - 19/04/19 16:10
Moi, plutôt comme marcel. Je trouve que Les Pictes reprenaient bien l'esprit, sans faire concept, et m'a remis à Astérix que j'avais abandonné avec La Rose et le Glaive (jamais lu les suivants de Uderzo).

Le Papyrus de César était déjà en dessous et du coup m'a un peu refroidi et j'ai même pas lu la Transitalique.

183. froggy - 19/04/19 15:53
Je suis tel Longshot, c'est Le papyrus de Cesar que j'ai prefere.

182. marcel - 19/04/19 15:04
Ma phrase était tordue. En disant "le precedent", je voulais dire "le dernier sorti". Au temps pour moi.
Meme la je m'embrouille. Je voulais dire que quand tu as ecrit "le precedent", j'ai compris "le dernier sorti". Bref, ma faute.
(C'est vendredi, non ?... Looongue, la semaine, chuis aux fraises).

181. marcel - 19/04/19 15:02
Ma phrase était tordue. En disant "le precedent", je voulais dire "le dernier sorti". Au temps pour moi.
Bref, de toute facon, j'avais pas trouve terrible non plus Le papyrus. J'avais trouve Les pictes le plus sympa des trois. Et la Transitalique le pire.
C'est con parce que j'aime bien Ferri d'habitude. La, je sais pas, c'est comme s'il n'arrivait toujours pas a doser histoire/gags/jeux de mots, ca ne fonctionne pas. Alors qu'Astier a fait pour moi un boulot parfait sur son scenario original pour le dernier dessin anime. Y a du rythme, un bon pitch auquel Goscinny aurait pu penser, des noms de personnages tres droles… Bref, quelque chose vraiment dans l'esprit.

180. longshot - 19/04/19 14:54 - (en réponse à : marcel)
Euh, mais lobabu disait déjà : « le dernier était quand même bien nul. » Et toi ensuite : « C'est vrai. Et meme pire : oubliable, comme le precedent. »

Du coup le précédent qui précède le dernier, c'est bien Le Papyrus, non ?

(Sauf si tu comptais l'album du film, mais en tout cas c'est comme ça que je l'avais compris.)

179. marcel - 19/04/19 14:39
Le precedent, c'est La Transitalique. Quand je disais que c'était oubliable.

178. longshot - 19/04/19 13:10
Le précédent n'était pas si mal, si ? Le Papyrus de César... Des trois c'est celui que j'avais préféré.

177. marcel - 19/04/19 12:29
C'est vrai. Et meme pire : oubliable, comme le precedent. C'est terrible quand 2 ou 3 mois apres, on ne se souvient de quasiment rien dans un album, surtout sur une serie assez formatee et aux pitchs simples comme Astérix.

176. Piet Lastar - 19/04/19 12:27
173. froggy - 18/04/19 23:47
Qui compte l'acheter ici?

BdP fait de la concurrence à Amazon ?

175. lobabu - 19/04/19 12:03
J'attendrai vos avis éclairés parce que le dernier était quand même bien nul.

174. marcel - 19/04/19 00:50
Moi aussi.
En revanche, j'ai pas pris celui dessine par Tarrin (meme s'il est tres beau et que j'ai adore le dessin anime), parce que c'est "que" de l'illustration.

173. froggy - 18/04/19 23:47
Qui compte l'acheter ici? Je le prendrais probablement.

172. heijingling - 18/04/19 02:57 - (en réponse à : Longshot #153)
C'est une bonne et nécessaire clarification, comme dirait Metrelépoinsurlésix.

171. heijingling - 18/04/19 02:45
Le dessin de Conrad comme copiste d 'Uderzo est vraiment impressionnant.

170. marcel - 17/04/19 10:51

169. marcel - 16/04/19 16:09

168. pierrecédric - 02/12/18 16:22
Et dire que Guillaume Depardieu n'aura jamais eu cette chance.

167. marcel - 02/12/18 16:03
Tiens, je viens d'apprendre un autre lien avec la BD : c'est elle qui a fait la voix de la meme de Titeuf dans le long-metrage anime.

166. marcel - 02/12/18 15:59
Ah, oui, bien sur, j'oubliais son role dans Les sous-doues, multidiffuse depuis pres de 40 ans.

165. marcel - 02/12/18 15:58
Heureusement que tu le signales : l'info date d'hier, et je n'en entends parler que maintenant ! Les gilets jaunes sont sur toutes les chaines, alors personne n'en a rien a foutre d'une legende du theatre populaire.

164. marcel - 02/12/18 15:55
Seulement 95 ans. Ca faisait quand meme plusieurs décennies qu'on ne l'avait plus vue dans les medias. Je me souviens surtout d'Au theatre ce soir, avec des pièces qu'elle avait ecrites elle-meme ou pas. Et bien sur, SA scene d'anthologie dans La crise.

163. froggy - 02/12/18 15:22
Maria Pacome est partie. Mais elle restera eternellement dans l'histoire de la BD pour avoir donne son nom a un des camps romains qui ceinturent l'Ile de Beaute dans Asterix en Corse, un de ceux qui m'a toujours le plus amuse.

162. froggy - 01/12/18 16:50
Voci la retranscription d'un recent entretien avec Albert Uderzo donne au Parisien Libere publie hier a l'occasiond e la sortie du nouveau film d'Astier. En face, on est tres inquiet, on a peur qu'il n'y aura plus de nouvel album quand le dessinateur aura repoint son scenariste au paradis des auteurs de BD.


Vous avez visionné « Astérix – Le Secret de la potion magique »*, réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy. Qu’avez-vous ressenti ?


ALBERT UDERZO. Je l’ai vu alors qu’il n’était pas tout à fait terminé, lors d’une projection privée organisée chez moi par M6 (qui produit le film, NDLR). Dans le film, Panoramix pense à prendre sa retraite. Pour moi, c’était inimaginable ! Au début, cette idée d’Alexandre Astier ne m’a pas plu. Le fait que le druide perde un peu la mémoire non plus. Finalement, ce sont des ressorts scénaristiques riches. On place Panoramix dans une situation inhabituelle : il est blessé, il ne peut plus faire de potion magique lui-même. J’ai moins aimé le personnage final du druide géant, un peu façon « Transformers ». Mais je leur dis « bravo, Messieurs Clichy et Astier, vous avez fait un travail considérable ! »

A votre avis, pourquoi Astérix plaît-il toujours autant ?

C’est un peu comme si vous me demandiez la recette de la potion magique. Il est transgénérationnel, il a un esprit indépendant. Mais j’avoue que je ne me suis jamais vraiment expliqué ce succès. Je n’avais pas prévu qu’il dure si longtemps ! René Goscinny, scénariste d’Astérix pendant dix-huit ans, disait : « On a l’air d’idiots qui ne savent pas ce qu’ils ont fabriqué. » Mais rien ne serait arrivé sans travail. Le succès, ce sont des heures de labeur avant tout !
- SND


A la mort de René Goscinny, en 1977, vous avez fait le pari audacieux de continuer Astérix tout seul...

Quand j’ai repris Astérix après la disparition de René, les gens n’y croyaient pas. J’entendais : « Uderzo, c’est moins intéressant. » J’avais peur de ne pas être à la hauteur. Mais quand je me suis mis au travail, j’ai oublié mon complexe. René m’a appris le métier. Il m’a donné de l’assurance. Quand je lisais un de ses scénarios, j’étais fou de joie. Son humour était inégalable. Je pense ne pas en avoir terni le goût.

René Goscinny est décédé il y a plus de quarante ans, mais il semble être très présent en vous...

René est toujours avec moi. On était comme cul et chemise, on ne pouvait pas se passer l’un de l’autre. Avec lui, c’était facile : il se mettait à l’ouvrage, il pondait un scénario comme ça. Il n’y avait rien à jeter et je me mettais au travail. Je dessinais la première planche, c’était magique ! Parfois, quand le succès survient dans un couple, il le vit mal, il ne résiste pas. Mais entre nous, cela a duré. Chacun respectait le rôle de l’autre.

En 2013, vous avez confié Astérix au dessinateur Didier Conrad et au scénariste Jean-Yves Ferri. Une décision difficile à prendre ?

Confier Astérix me déchirait un peu. Mais j’ai compris qu’il fallait passer la main pour que tout cela ne tombe pas dans l’oubli. Ces deux garçons ont beaucoup de talent. Conrad a un style plus proche de Franquin que du mien, mais j’ai tout de suite vu qu’il pouvait entrer dans mon univers, même s’il avait des défauts assez lourds dans le trait. Petit à petit, il s’y est très bien mis. Aujourd’hui, je ne sais pas s’il pourrait refaire du Franquin !

Vous veillez sur leur travail ?

Oui, je ne dessine plus, mais je valide leurs idées. Ils ne font rien sans mon accord. Ils ont parfois tendance à vouloir mettre trop de gags au détriment du fil de l’histoire. Sur le prochain album (à paraître en 2019, NDLR), j’ai été obligé de leur dire, au milieu de l'ouvrage, de reprendre depuis le début pour trouver une idée plus solide.


Astérix a donc de belles années devant lui ?

Je ne sais pas si le prochain album sera le dernier, mais je ne pense pas qu’il y en aura beaucoup après... Je ne veux pas laisser Astérix entre d'autres mains après ma disparition. Je n'ai pas envie de prendre le risque de tout fiche en l’air, de faire n’importe quoi pour de l’argent. A vrai dire, j’ai une peur bleue. Mais bon, avoir passé le cap des 90 ans est miraculeux. Remarquez, dans la famille, la longévité est héréditaire. Ma mère est décédée dans sa centième année, mon père à 97 ans !

Dessinez-vous encore un peu ?

Non, très peu. Regardez mes mains : parfois je me demande si je sais encore dessiner. Vous savez, j’ai tellement dessiné, tellement travaillé. La bande dessinée, ce n’était pas une profession qui payait bien quand j’ai commencé. Il fallait fournir beaucoup de dessins pour vivre. A Bobi gny, je commençais souvent à cinq heures du matin. Je travaillais toute la journée et je m’y remettais après le dîner. La bande dessinée est un art très exigeant. Moi, je voulais faire des dessins animés, et puis je me suis rabattu sur la BD et, finalement, j’ai fait du dessin animé en BD, des dessins vivants.

Lisez-vous beaucoup de bandes dessinées actuelles?

Non, aucune. Dans le temps, je lisais beaucoup, des albums d’auteurs que j’admirais, comme Franquin, un dessinateur remarquable. Nous nous respections beaucoup. J’ai le sentiment que les dessins d’aujourd’hui sont souvent des reprises pas très heureuses. Je ne sais pas bien où se situe la création là-dedans. Je ne les lis pas car j’ai peur que cela me donne le bourdon !


161. pierrecédric - 16/10/18 12:32
Une autre bande annonce:^^

160. marcel - 18/09/18 18:02
Non, un texte illustre, comme Les douze travaux.

159. froggy - 18/09/18 17:01
C'est peut-etre contractuel et demande par Uderzo et Anne Goscinny lors de la vente de la maison d'edition a Hachette.

De toutes facons, ce n'est pas une BD d'apres ce que j'en sais.

158. suzix@bdp - 18/09/18 10:06
c'est abusé de laisser Goscinny et Uderzo en si grand sur la couv' ... y'a encore des lecteurs qui croient qu'ils sont toujours les deux auteurs!?

157. marcel - 18/09/18 09:39

156. torpedo31200 - 25/05/18 11:46 - (en réponse à : longshot - post # 153)
Pareil.
Et merci (pour ceux qui pensaient que BDP ne servait qu' à redéfinir l' état d' Israel ou le vague concept d' antisémitisme).

155. pierrecédric - 25/05/18 11:42
Albert est encore vivant, il a pas une réponse ?

154. longshot - 25/05/18 11:02
Sans compter que l'obèle utilisée « comme appel de note en complément de l’astérisque » est aussi utilisée en linguistique, pour indiquer une forme non attestée; pour indiquer un passage douteux ou contesté dans un texte ancien comme la bible, et sa forme rappelant celle de la croix, pour indiquer un décès.

Si vraiment Gosciny était l'expert typographe que cette hypothèse suggère, ce serait une drôle d'association qu'il aurait choisie...

153. longshot - 25/05/18 10:25
Je ne crois pas du tout à cette interprétation. Je ne suis pas typographe, mais en général, pour un second appel de note, on utilise plutôt... deux astérisques, du moins en français. Ou alors des chiffres, s'il y faut plus de trois renvois. C'est vrai qu'en anglais, dans les manuscrits scientifiques, l'obèle est souvent utilisée pour indiquer l'affiliation des auteurs (laboratoire machin, université de Truc), et c'est un vieux texte an anglais que Wikipédia cite pour appuyer cet usage de l'obèle « comme appel de note en complément de l’astérisque »... Mais c'est en anglais, les traditions typographiques ne sont pas les mêmes.

Et en français, à mon avis c'est tiré par les cheveux, en tout cas c'est suspect. Que les articles qui en parlent reprennent souvent cette expression « comme appel de note en complément de l’astérisque », la même formulation utilisée sur la page Wikipédia de l'obèle, ce qui suggère qu'ils ont tous puisé à la même source, ne fait rien pour dissiper mes doutes.

(Pour l'hypothèse obèle, Wikipédia donne comme source Le Dictionnaire Gosciny, sur la page Astérix, et sur la page Obélix, un bouquin intitulé Milou, Idéfix et Cie. J'aimerais bien vérifier ce qu'ils en disent exactement...)

Et puis ce n'est pas le père de Gosciny qui était imprimeur, c'était son grand-père maternel, et ses oncles en suite. Ça ne rend pas l'hypothèse obèle invraisemblable, mais s'il n'y a rien d'autre pour l'étayer, c'est quand même un peu léger. Parce que je ne sais pas vous, mais moi je ne suis pas super au courant du jargon employé dans les domaines où travaillaient mes grands-pères...

D'autant que, je ne peux pas dire *tous* sans vérifier, mais du moins l'immense majorité des noms des gaulois est tirée de mots ou d'expressions en -is, -ique, ou -isque. L'hypothèse obèle briserait cete régularité. S'il fallait vraiment un signe typographique, il aurait aussi bien pu s'appeler Baroblix... Ou Typographix.

Bref, à mon avis, c'est une coïncidence. À la limite, la double référence est possible, ils auraient choisi Obélix à la fois pour l'obélisque et pour l'obèle... Mais il faudra une citation des auteurs ou d'un témoin pour m'en convaincre.

152. Victor Hugo - 24/05/18 21:47
Je ne sais pas d'où je sais ça. Sûrement une bio de René ou Albert, peut-être dans "Uderzo: de Flamberge à Astérix".

151. froggy - 24/05/18 19:43
Pour une fois qu'une de tes interventions sur Actuabd n'a pas ete censuree par Pasamonik, il a fallu qu'on l'ignore.

Sinon, comment savais-tu cela? Parce que j'etais comme Marcel, ne pensant qu'a l'obelisque.

150. Victor Hugo - 24/05/18 19:19
C'est pourtant connu, j'en parlais sur Actuabd quand ils ont fait un obélisque en hommage à Goscinny.
http://www.actuabd.com/Angouleme-2017-J-8-l-obelisque-de-Rene-Goscinny

18 janvier 2017 20:51, par Laurent Colonnier

Je suppose qu’ils ont choisi un obélisque en hommage à René Goscinny en référence à Obélix. C’est pourtant une erreur d’interprétation, puisque comme le nom d’Astérix vient du signe typographique l’astérisque *, celui d’Obélix vient du signe typographique l’obèle † .

Mais bon, ce n’est pas bien grave, et il y a eu Astérix et Cléopatre.


149. Bert74 - 24/05/18 19:16
Mouais, pas trop convaincu par cette explication...

Obelix est un tailleur de menhir, voilà pourquoi il s'appelle comme ça...

Le nom que j'ai toujours aimé, c'est celui du préfet des gaules : Caligula Alavacomgetepus.

148. marcel - 24/05/18 18:12
Voui. J'adore tomber sur ce genre de petits détails.

147. froggy - 24/05/18 18:07
Et bien, on se couchera moins con ce soir.

146. marcel - 24/05/18 18:05
P'tain, on en apprend tous les jours, meme sur des trucs qu'on croit connaitre par cœur !
Pour moi, il était evident que le nom d'Obélix venait de l'obelisque (et c'est quand meme un peu le cas, sinon le jeu de mots ne marche pas).
Mais la liaison implicite entre asterisque et obele m'avait completement echappe ! Le fait que le père de Goscinny ait été typographe aussi, d'ailleurs...

De plus amples explications ici :
https://www.projet-voltaire.fr/origines/signification-nom-asterix-obelix/

145. sebpernet - 06/07/17 08:59
Un grand Monsieur, beaucoup décrié après la mort de rené Goscinny, mais qui a continué à faire du très bon travail (même si je ne suis pas fan du "ciel lui tombe sur la tête", seul vrai clou dans sa chaussure, qu'on lui pardonne facilement).

144. Bert74 - 27/04/17 11:28
Et 40 ans sans son compagnon de route...

143. froggy - 26/04/17 18:05
Tout a fait. Toujours fidele au poste.

142. marcel - 26/04/17 17:24
90 ans, non ?...

141. froggy - 26/04/17 16:41
Bon anniversaire Albert!
Image result for albert uderzo

140. marcel - 26/01/17 11:01
Rho, ta gueule.

139. TILLIERTON - 26/01/17 10:56
Arrête Fernand t'es plus marrant!

138. marcel - 26/01/17 10:54
Rho, ta gueule.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio