Blacksad

Les 378 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8


378. froggy - 20/11/18 00:48 - (en réponse à : Philippe)
Je suis entierement d'accord avec toi au sujet d'Hislaire et Bidouille et Violette. C'etait une de mes serie preferees dans Spirou quand cela y paraissait. Il faut dire que je m'y reconnaissais ayant l'age des heros comme avec Germain et nous.

Pour B&V, je pense qu'il y avait encore matiere a deux ou 3 albums. Mais c'est le privilege du createur, il fait ce qu'il veut.

377. heijingling - 19/11/18 13:21
Blacksad est à Gil Jourdan ce qu'est Sambre à Bidouille et Violette, ils ont été faits plus tard, et ont pourtant bien moins de fraicheur.

376. Lobabu - 19/11/18 12:27
Les deux 1ers sont biens, après ça part en brioche.

375. Odrade - 19/11/18 12:04
Je me rappelle en tout cas quand Sambre a été publié dans Circus, on ne parlait que de ça à la librairie (on était tous déjà fans d'Hislaire avant d'être fans d'Yslaire).
Idem avec Blacksad.

Oui scénarios classiques, mais rien à redire, surtout dans un emballage aussi esthétique qu'efficace.

O.

374. pm - 19/11/18 11:06 - (en réponse à : Odrade)
Rapprocher la bande dessinée du cinéma n’a jamais été une très bonne chose pour la première nommée.
Trouver que les scénars de Blacksad sont bétons c’est quand même étonnant, ils sont extrêmement classiques et sans la moindre inovation. Le dessin est classe mais les scénars sont vraiment moyens, et j’adore le polar, c’est à mon sens la grande faiblesse de la série.
Mais si tu considères que Sambre a été si fondamental que ça a été un tremblement de terre en BD on ne va vraiment pas être d’accord. J’ai toujours trouvé vraiment dommage qu’Hislaire abandonne Bidouille et Violette pour Sambre.

373. Odrade - 19/11/18 10:57
Pfff vous êtes nés de quelle pluie ?
Quand Blacksad est sorti, ç'a été un tremblement terre dans le monde de la BD. Comparable à ce qui s'était passé avec Sambre par exemple.
Le dessin parfaitement maîtrisé, les scènes cinématographiques et le scénario en béton ont été une vraie claque !


O.

372. Bert74 - 18/11/18 19:29 - (en réponse à : Martel)
Cela dit, j’aime bien « Bart ». Je suis bien entendu un admirateur du personnage éponyme (là j’ai le droit d’ecrire le mot, non ?).
Et au sujet de à ta remarque, je critique plus l’autre tâcheron que les reprises de B&M. Même si je considère comme une immense trahison d’avoir voulu enfermer les histoires dans les années 50, je ne déteste pas ceux de JVH.

Pour revenir dans le sujet, j’avoue ne pas souffrir énormément de l’absence de Blacksad, hein...

371. froggy - 16/11/18 23:59 - (en réponse à : Marcel)
Faut croire.

370. marcel - 16/11/18 23:10
Bart, c'est un pote qui met des moufles pour ecrire.

Froggy : Chuis decu. Et il leur faut 5 ans pour faire un album ?...

369. froggy - 16/11/18 20:37 - (en réponse à : Marcel)
En face, il est ecrit que la serie etait en suspens pour quelles annees. Les deux auteurs faisant autre chose.

368. bert74 - 16/11/18 18:50
C'est qui "Bart" ?

367. marcel - 16/11/18 14:47
En lisant Bart parler encore une fois des reprises de Blake et Mortimer, je me suis dit "On dirait moi quand on parle de Blacksad". Et du coup (oui, je vous raconte quel parcours font mes neurones), je me demande ce qu'est devenu Guarnido. 5 ans sans album alors qu'il en sortait un par an. Il a définitivement arrete parce qu'il s'est rendu compte qu'il était mauvais ?... Hein ?... C'est ca ?... Dites-moi que c'est ca...

366. Odrade - 19/11/13 00:05
Hah !




O.

365. un destin grêle - 12/10/04 19:31
ben, c'est plutôt bien, un scénariste qui dessine et propose un premier découpage. mais il y a une marge entre les grandes lignes d'une page, ce qu'on veut mettre dedans, et la réalisation finale, les choix pris, discutables ou non.
Moore m'a l'air d'être très directif. il change de dessinateur mais la narration est toujours la même.
pourquoi dans Blacksad les 12 premières pages sont bien dans l'ensemble et que ça se gâte après ? mystère...

364. Gillix - 11/10/04 10:42 - (en réponse à : un destin grêle (Pat ?))
Cela dépend comment les choses sont perçues car Canalès fait des scénars "dessinés" dans lesquels ont retrouve toujours au minimum les grandes lignes des planches finales.

Directif ou pas ? Franchement je ne sais pas, même s'il est vrai que la perception change énormément entre les deux étapes!

363. YogSototh - 11/10/04 09:43
Non je ne suis pas Delmas, d'ailleurs je dessine mieux que lui ;-))

362. un destin grêle - 08/10/04 16:45 - (en réponse à : yogsototh)
tiens, tout à coup, tu me fais penser à Gabriel Delmas ? A tort ou à raison ?

361. un destin grêle - 08/10/04 16:42 - (en réponse à : lire les posts attentivement, boudiou...)
c'est difficile de discuter avec quelqu'un qui va me trouver dure, injuste envers Guarnido, alors que je fais la critique de blacksad, LA bd, qui a 2 auteurs, il me semble, mais vous l'oubliez.

Guarnido, Guarnido, Guarnido... et le scénariste, alors ?
quand j'évoque le Deus ex machina à la fin, je dis : les auteurs.
la narration de blacksad, elle concerne les 2, même si je parierais que Canales n'était pas très directif.

360. Shingouz - 08/10/04 14:22
Pour le cinema je n'ai toujours pas compris si c'etait mal ou pas, desolé :) Qu'une discipline emprunte à une autre n'est pas une mauvaise chose.
Tu mets en avant le facteur mise en scène sur la plupart de tes posts me semble t'il, mais je me demande si ton cheval de bataille n'est pas plutôt l'esbrouffe, le mauvais gout et le tape à l'oeil mais d'une facçon detourné ;). Les auteurs que tu cites ( je ne les connais pas tous, desolé :), quand je vois ou lis leur travail, il y a souvent une volonté à ne pas truquer. C'est cadré serré, ça cerne le propos et l'emotion au plus juste sans artifices et je pense que c'est ça que tu recherches le plus, non? Bon, il y a beaucoup de dechets ( de plus en plus même) dans ce registre aussi, il y en a peu qui parviennent au ton juste...
Mais de mise en scène renversante et revolutionnaire, non, point.
Pour revenir au sujet, je te trouve injuste avec Guarnido qui reste un dessinateur d'exception, voila tout...

359. un destin grêle - 08/10/04 14:02
c'est pas un procès mais de la critique contructive, malgré le ton gentiment moqueur parfois.
ici, on est jamais content. quand tu dis j'aime pas, on te demande de développer mais trop de raisons objectives ça devient lourd...
j'ai rendu l'album blacksad, t'inquiète pas, j'arrête là.

"Je n'ai pas très bien compris pourquoi la BD ne pouvait ou ne devait pas emprunter au cinéma...(?)"
mais les gens sont libres de se fourvoyer.

qui viendrait à l'idée de critiquer Blain, Sfar, etc ? c'est d'eux que tu parles ? Je les fait.

pour Peeters, développe, va sur le sujet. l'avis sur Pillules est subjectif et sans intérêt.

Blankets, je crois avoir dit que les 100 premières pages n'étaient pas les meilleures. mais même, compare ce qui est comparable. la narration s'apprend jusqu'a un point. pour ce qui est de devenir l'égal des plus grands naturellement doué, t'as le droit d'y croire.

358. Shingouz - 07/10/04 16:23
Je ne suis pas certain qu'on fasse un procès très juste au dessinateur. Il s'agit avant toute chose d'un premier album, venant d'un auteur finalement bien jeune. L'acharnement ça peut devenir lourd passé un certain nombre de posts...
Je n'ai pas très bien compris pourquoi la BD ne pouvait ou ne devait pas emprunter au cinéma...(?)
Ensuite, viendrait il à l'idée de quelqu'un de dire haut et fort d'un dessinateur "nouvelle vague" qu'il dessine mal? Pourtant on s'acharne sur un travail de mise en scène plus qu'honorable. Ce n'est surement pas evident d'arriver à un niveau immediatement parfait ...
On couvre d'eloges Peeters, pourtant, de nombreuses zones molles trainent dans ses recits. La fin du premier tome par exemple... Dans Le second, le passage du vieux et le dernier tiers est plutôt raté, il tourne en rond avec ses personnages. Pillule bleue reste un album un rien niais dans le fond. Blankets par exemple demarre incroyablement lentement ( ce qui en nombres de pages equivalent laisse l'avantage à Guarnido qui boucle son second opus, cad 100 pages.)
La narration BD ( thème qui devient le cheval de bataille de ce forum, decidement...) s'apprend sur le tas, je crois que Guarnido a plus que le potentiel pour s'emparer de cette discipline.

357. Gillix - 07/10/04 16:20 - (en réponse à : Yog)
Je te rassure, il y a la bamboule aussi...

356. nemOrtel - 07/10/04 16:13 - (en réponse à : cite les anciens)
La BD, ça n'est qu'un produit manufacturé de plus.

355. YogSototh - 07/10/04 16:06
Vous savez qu'il n'y a pas que la BD dans la vie hein??? Rassurez-moi...

354. un destin grêle - 07/10/04 15:12 - (en réponse à : bert)
pris un par un, c'est des détails, mis bout à bout, l'accumulation nuit la lecture, empêche la planche 20 de fonctionner vraiment.

qu'est-ce qui peut encore nuire à la bonne lecture, après les persos mal placé dans des attitudes moyennes ? les détails incongrus voyants, qu'on rien à foutre là, qu'on pas à prendre tant de place.

pl 27, Blacksad, en cellule, reçoit la visite du commissaire.
déjà nous avons une image ou le com fait signe au gardien de se retirer, alors que ce dernier est déjà partit, dix mètres derrière, pas très bon. dans cette case, mon oeil est attiré par la main qui fait signe et j'ai pas vu le paquet de clopes que le com sort de sa veste.
mon oeil passe à la case suivante et tombe en premier sur le com, de dos, figé une fois de plus, coupé au-dessus des genous et au cou, avec la bulle lui barrant les épaules ( la totale quoi), ensuite vient Blacsad qui se mouille le visage au lavabo. la composition de cette case est un désastre. le ponpon, c'est le paquet de clopes du commissaire, bien en vu. le voilà le parasite inutile qui vient distraire l'oeil.

m'enfin pour décrocher, rien de tel qu'un p'tit Deus ex machina, aussi. celui de la planche 38 est pas mal. regardez comme Blacksad manie l'extincteur, et avec quel laissé-aller les auteurs se débarrassent du problème des deux gardes du corps, c'est t'y pas beau ?

353. un destin grêle - 07/10/04 14:29
et puis, au dessin, Corben s'est forgé un style inimitable et hautement reconnaissable. avec un univers bien à lui, peuplé de loup-garou, de victimes plantureuses et d'armoires à glace dignes de Robert Erwin Howard, le papa de Conan. c'est un auteur qu'on retiendra.

352. YogSototh - 07/10/04 14:29
Bien dit, Mr Violet.

351. un destin grêle - 07/10/04 13:45
la narration de Bloodstar, le chef-d'oeuvre de Corben est très bonne. richard est un auteur complet. je suis plus trop, mais dans ses dernières productions en collaboration avec des scénaristes, il y a du bon et du moins bon. cage est plutôt mal fichu narrativement mais y avait pas de quoi faire une bonne bd, sur une intrigue si mince. Son Hulk est très bon.

350. david t - 07/10/04 06:35
en somme, si on résume, les gens ont plus ou moins le même problème avec guarnido qu'ils auraient avec richard corben. c'est ça? j'ai compris?

349. nemOrtel - 06/10/04 19:46 - (en réponse à : bert)
Ouais mais pas la première page quoi, tout sauf la première page.
Et celle du clown Spagierri non plus.

348. Bert74 - 06/10/04 19:30
Je suis toujours impressionné par les soucis du détail de Pat "Un Destin" Boon. A chaque fois je m'imprime ses commentaires pour révérifier directement sur l'album, chez moi.
Eu hégard au temps passé pour nous fournir cette analyse, je suis prêt à fermer un oeil (mais un seul, hein?) sur ses paroles sacrilèges concernant l'oeuvre de Saint Alan...

Cela dit, je reviens sur mon sujet du partage entre le dessinateur et le scénariste, où je pense se trouve le problème d'une demi-déception qu'on peut ressentir dans Blacksad.

Quand on parle de Miller (dans le cas de Born Again - Justice Aveugle) ou Moore, ils sont des exemples de narrations en BD , mais ils restent des scénaristes qui encadrent à fond le travail du dessinateur.

Dans Blacksad, le dessin est objectivement beau, et même "racé".
Le problème (et l'incompréhension entre les parties), c'est qu'il est tellement mis en avant qu'il cache les réelles faiblesse de la BD.

Rien à voir avec un épisode de Lapinot par exemple, où Trondheim possède son style, certes, met travail avant tout sur le fait de bien raconter une histoire.

347. un destin grêle - 06/10/04 18:09 - (en réponse à : daiboken)
non, pas encore vu. mais je vais voir. échange de bon procedé, au cas ou tu connaitrais pas déjà, ma dernière bonne pioche : "Beach safari" de Markus "Mawil" Witzel, chez Topshelf. la narration rappelle celle du Thompson de Goodby Chunky Rice, avec le même talent.

346. spirou2733 - 06/10/04 17:01
Juste pour dire que si on lit la page d'avant, on sait d'où vient le patron. Ce qui n'empêche pas que l'action ne soit pas très claire. Et puis c'est pas un rat ;o)

345. un destin grêle - 06/10/04 16:13 - (en réponse à : la planche 20...)
dans le détail, qu'est-ce qui la rend moyenne. la direction d'acteur, dirait-on au cinéma. personne ou presque est au bon endroit. pas de cohérence d'une case à l'autre.

déjà, petit détail sur l'histoire : l'iguane m'avait bien semblé avoir semé le rat, et il y a un problème avec le temps qu'il se passe entre le moment ou il le perd et celui ou il fonce tête baissée dans le bar, dont on ne sait pas comment...
passons.

pl20 bande1 :
je vois l'idée, l'intention. tant pis pour le rat. au ciné, le plan serait court et serré sur le rat, pour que le spectateur comprenne d'après sa tronche dans quels sales draps il s'est fourré. ici nous avons une grande case rectangulaire qui prend toute la bande et fout l'effet en l'air. le rat n'occupe qu'un tiers de l'image, le reste est vide, juste un vague lavis suggérant la porte. et un timide SCRREEEECH ! a cheval sur le cadre de la case, parce que le rat est cadré au-dessus de la taille.
absence réelle de mouvement, impression de creux, bruitage limite incongru façon dessin animé. la plupart du temps dans cette bd, exception faite de l'intro, les cases qui prennent toute la largeur de la bande, moins elles sont hautes ( 5 cm de haut par 15 environ), sont moches, pauvres. regardez le commissaire pl 45, le rhino et l'ours pl 43. juste les persos sur un vague fond, quand il y en a un. regardez encore blacksad s'essuyant le visage pl 27. on s'écarte, mais regardez la place que prend cette case pauvre en information. vous croyez que c'est mérité ?
pour essayer de saisir l'importance de la place à donner à une action dans une planche, c'est pas mal de se plonger dans les mangas. mais surtout faut être à l'aise dans son format de planche, j'ai pas toujours l'impression dans Blacksad et d'autres (ex :Loisel et Le rige).

pl 20 / bande 2 :
rien trop à dire, sauf que vu qu'il s'agit de ce que voit le rat, il manque une impression d'encerclement.

bande 3 :
le rat est aculé à la porte, sa retraite est coupé, face à lui, un grand costaud avec une queue de billard. pas de trace du patron de café, notez bien, c'est important.

bande3 case 2 :
voilà le gros patron, entre 2 joueurs de billard. il est sorti de nulle part. le plan suggère qu'il est face au rat (alors que nous avons vu que le perso le plus près du rat dans la case précedente est le grand costaud), mais pas tout près, notez bien, c'est important.

bande 4 :
ca se gate encore. voilà le patron qui arrache une touffe de poil au rat, maintenant. il est arrivé devant lui par l'opération du st esprit.
rien à dire sur les deux dernières cases de la planche.

voilà, j'ai pris cette planche mais, excepté les 12 premières, blacksad n'est pas avare de problèmes identiques. dans les 12 premièrs pages, l'action est relativement bien découpée, les persos bien cadrés, au bon endroit (le combat de boxe est nickel). après ces pages, de temps en temps, on retrouve une action bien foutue, mais le plus souvent, non.

344. daiboken - 06/10/04 15:24 - (en réponse à : destin grêle)
As-tu jeté un oeil sur "Panorama" de Cédric Manche et Loo Hui Phang sorti récemment chez Atrabile?
Je serais curieux de connaître comment tu trouves leur narration.
Personnellement, cet album m'a franchement conquis sur ce point (et pas que celui-là d'ailleurs).

343. nemOrtel - 06/10/04 15:18 - (en réponse à : intestin)
D'ailleurs, j'avais précisé plus bas (corrigez-moi si je me trompe), chose que tu devrais faire plus souvent, ça t'éviterait les retours de bâton. Ca fait mal, hein? T'inquiète, par rapport à ce que tu prends quand tu t'expose publiquement en sachant ton niveau réel, c'est une caresse.
Retourne bosser, au lieu de brasser de l'air.

342. helmut perchu - 06/10/04 15:18
Bon, j'ai pas lu l'intégralité des 340 posts précédents et ce que je vais dire n'apportera peut-être rien de nouveau mais voila ma "théorie" : on a tous lu des BDs dont les dessins ne nous plaisaient pas outre mesure mais dont le scénario et la narration (entre autres) étaient tellement bien faite que l'on finit par s'y habituer (aux dessins) et même leur trouver un certain charme (ex. pour ma part, les mangas de tezuka). Blacksad n'est-il pas l'exemple inverse : les graphismes étant à ce point superbe (à mon goût), je suis transporté au point de ne pas voir les éventuels défauts du scénar, de la narration, du découpage etc. ???

341. nemOrtel - 06/10/04 15:14
Bof. Je l'ai connu plus virulent :p

340. YogSototh - 06/10/04 15:11
Et paf

339. un destin grêle - 06/10/04 15:04
me faire tirer les oreilles par ton ami larry ? et toi ? toi qui nous a montré l'étendue de ton talent sur 4 pages de découpage poussif et mou de ton projet bd ?
Ecoute...
tu commences sérieusement à me casser les couilles. j'ai été patient. tu ferais mieux de lire plus de bd, plutôt que de venir poster partout, sur les sujets des auteurs que tu ne connais pas.
t'as lu Thompson ? Jason ? Peeters, etc. non. on le sait que t'es pas du tout à la page. mais tu donnes ton avis éclairé à droite à gauche.
tu sais pas de quoi je parle. je sais même pas pourquoi je me suis laissé prendre. on dit bien pourtant qu'il faut ignorer les ignorants, leur dire : oui, vous avez raison, et passer son chemin.
t'as raison, orteil. mais tu m'excuses, je retourne a blacksad, c'est le sujet.

338. nemOrtel - 05/10/04 21:47 - (en réponse à : pff, pitié, qu'on nous laisse éditer nos posts)
fait

337. nemOrtel - 05/10/04 21:47
/i>
Sinon, on peut en parler dans le sujet Watchmen, si tu veux. Mais Georges va sùrement venir te tirer les oreilles.

336. nemOrtel - 05/10/04 21:45 - (en réponse à : udg)
Mais? T'as compris la structure de cette planche? T'as compris son importance par rapport au récit? Ce que ça représente? Juste au cas où, la traduction exacte de la phrase de la dernière case est :"Belle chute".
Je sais pas toi, mais moi, une entrée en matière aussi magistrale, ça ne me fais pas penser au cinoche. Ca me donne juste envie de dévorer l'histoire pour comprendre quel drame s'est joué ici.

335. un destin grêle - 05/10/04 21:32
si j'émet des réserves sur les zooms de blacksad, pourquoi je le ferais pas chez n'importe qui d'autre ? soyons logique.
il n'y a rien à faire, je relis cette page d'intro de Watchmen et je me dis : ça a beau fonctionner, ce serait encore plus spectaculaire en plan séquence au cinéma.
ça ne m'empêche pas d'avoir adoré V pour vendetta et From hell, hein ?
ma préfèrence va vers les auteurs aux découpages qui sont pleinement de la bd, sans discussion aucune. Thompson, Tomine, Junji Ito (cherchez un putain de zoom chez lui, il doit y en avoir un seul dans le premier Spirale)...

Et c'est pas une entreprise de démolition à laquelle je me livre, même si ça en à l'air. décortiquer ce qui ne va pas peu être utile pour tout le monde. y'a plein de dessinateurs dans les parages, et chacun peut donner son avis. et y'a pas que des maladresses dans Blacksad. les 12 premières pages, c'est bien de la BD, à un ou deux détails près, pas grand chose à dire.

334. Vieto - 05/10/04 21:19 - (en réponse à : UDG)
Je ne sais pas mettre d'images sur le forum (ou plutôt je connais le principe, mais il faut un site perso pour pouvoir "uploader" les images).
Pas grave, tu peux décrire les séquences...

333. david t - 05/10/04 19:11
vive l'ellipse narrative! y a rien de mieux!

332. nemOrtel - 05/10/04 16:32 - (en réponse à : grêle)
Ben si, quand tu critiques des gens manifestement doués, tu as le devoir de ne pas agir en rouleau compresseur. Je comprends et j'approuve ta démarche de démonter par principe tout panurgisme, c'est louable et nécessaire, mais il y suffisamment de merdes ou de trucs justes lisibles sur lequel tu peux te lâcher, pour ne pas devenir aussi irrespectueux. Moi je dis ça, c'est pour t'éviter le ridicule hein ;)
Critiquer la première planche de Watchmen... j'aurais tout lu ici.

331. un destin grêle - 05/10/04 16:21 - (en réponse à : nemo...)
on me demande mon avis, je le donne. je me casse à essayer d'être précis. tu interprete tout de travers. j'ai bien conscience que certaines formulations peuvent me faire passer pour un petit prof. mais je vais pas non plus réflechir 15 plombes sur mes tournures avant de poster.

le grand ayatollah de la BD digne de ce nom.

pfff...

330. un destin grêle - 05/10/04 16:13 - (en réponse à : gillix)
j'ai la page de DD sous les yeux.
bon, essayé d'interpreter cette courte scène d'une planche sous forme de plan séquence de cinéma n'a que peu d'utilité.
je vois pas non plus bien l'utilité de faire le storyboard de blacksad en pensant DA, avant de voir comment le faire tenir dans des planches. ca me semble casse-gueule comme raisonnement et encore symptomatique du casse-tête des transfuges du ciné qui ne pensent pas en terme de BD.
la page de justice aveugle (tome1), elle est impeccable. le découpage et le dessin sert à merveille le texte. le caïd est là ou il doit être, aucun détail saugrenue ne vient parasiter la "lecture" des cases, distraire l'oeil, comme je l'ai constaté + d'une fois dans Blacksad.
savoir mettre en scène une bd, c'est savoir exactement quel d'information doit apporter le dessin de chaque case et s'y tenir. placer les persos au bon endroit, dans une attitude reflétant l'action. a ce sujet, dans Blacksad, on peut parler de direction d'acteur souvent défaillante, pour dire que la mise en place des persos n'est pas cohérente (ex: planche 20). j'ai remarqué aussi combien trop souvent les personnages sont statiques, immobiles : blacksad debout bien droit à sa fenêtre, le rat qu'il vient d'abbattre dans l'escalier de secours, alors qu'une position plus sur ses gardes était préferable ; Blacksad et le commissaire quittant la salle d'intérrogatoire à la fin, oui mais voilà, au lieu d'être en mouvement, le commissaire poussant Blacksad vers la sortie, ils sont à l'arrêt ; blacksad dans le hall du building de Statoc, figé, tête en l'air, on dirait un touriste...

j'arrête là, pour terminer, si le Caïd de DD a inspiré Ivan Statoc, on en est quand même loin.

329. nemOrtel - 05/10/04 15:45 - (en réponse à : daiboken)
Je vise la forme, pas le fond, il y des choses qu'on peut dire, mais pas n'importe comment. Moi, ces discours d'ayatollah de l'ellipse narrative, ça me crispe. Faudrait voir à arrêter de se prendre pour la police du bon goût et laisser les gens mûrir et travailler en paix, sans leur foutre la pression parce que c'est pas parfait au premier jet.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio