La fin de la ligne claire, une réalité? Jacobs et Martin désuet ?

Les 21 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



21. pm - 27/01/22 15:49
Une interview très intéressante de Philippe Wurm, dessinateur du remarquable «  Le rêveur d’apocalypses » ( biographie de Jacobs scénarisée par François Rivière ), avec en fin d’interview une intéressante analyse comparative entre le dessin de Jacobs et celui de Chaland.
https://www.actuabd.com/Philippe-Wurm-Jacobs-surprend-toujours-par-la-justesse-de-son-travail-Il-reste

20. C'est bien - 26/11/01 13:22 - (en réponse à : mon gégé...)
Tu parles tout seul !
Tu n'as plus qu'à utiliser plusieurs pseudos et le forum BDP ce sera toi tout seul...

19. gégé - 26/11/01 13:02 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
A Blouhelvète : dernière précision Un album à 500 000 ex va toucher un public très large, y compris de gens qui débutent en lecture de BD (cadeaux etc…) que ne touchera pas un premier album d'un inconnu tiré à 7000 ex. (EN GROS, pour un débutant : premier album + Inconnu + abscense de référence = J'achète pas car j'ai pas de culture graphique pour en juger) Etant amateur éclairé et ayant dépassé ce stade depuis quelques temps maintenant, je préfère aller vers le second qui aura du mal à trouver un public, et j'en parlerai à mes amis… C'est le bouche à oreille

18. gégé - 26/11/01 12:51 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
A Blouhelvète Je pense être effectivement cohérent avec moi-même qu'en terme de démarche : J'ai acheté en neuf Vénézia, le Dernier Horizon blanc, Zorn & Dirna, Buzzi (pour mon petit garçon)… Thorgal 26, L'étrange rendez-vous, les Tuniques bleues 45, Le petit Spirou 10 étant des albums beaucoup plus médiatiques, je les achèterai en occasion… si je les trouve. Il ne sont pas essentiels pour moi… Effectivement, pour les raisons que j'ai cité, il me semble utile de soutenir ou de ne pas soutenir une politique éditoriale. J'attend ton avis…

17. gégé - 26/11/01 12:41 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
A Blouhelvète Non, je me contredis pas: Je trouve plutôt réconfortant qu'une maison d'édition, s'appuie sur ses piliers de collection pour lancer de Jeunes auteurs, on était plus sûr de voir publier la suite… Cela constitue une grande part de l'assise financière de la maison d'édition… Mais hélas de nombreux cas, aujourd'hui, nous prouvent le contraire et je trouve cela plutôt navrant, c'est le cas pour LE LOMBARD. Et je veux bien en discuter, plutôt que de chercher la polémique, qu'en penses-tu? Pour le reste, tu fais un amalgame avec MES CHOIX, que j'assume… Etant un peut-être gros? acheteur de Bd, je préfère effectivement acheter des séries à public plus réduit : Jeunes auteurs et One-shot…

16. Blouhelvète - 26/11/01 12:25
"Et interrogeons-nous : que resterait-il pour financer l'édition de jeunes auteurs d'aujourd'hui et de demain?" Gérald, tu ne cesse de te contredire ! Dans un autre sujet, tu parles du Lombard dont les séries en vogue ne permettent pas à de jeunes auteurs d'éclore, et ici.... Faudrait savoir : on garde son argent pour des jeunes/nouveaux (comme tu l'affirmes pour ton cas) ou on achète grand public et "valeur sûre" ?

15. Pierre-Paul - 26/11/01 12:25
Vous savez, les modes ça va ça vient... La ligne claire a été la référence jusque dans les années 80, après quoi de moins en moins de jeunes dessinateurs s'y sont intéressés. Mais cela ne veut pas dire que cela ne reviendra jamais... La preuve, le style "US comic's" revient à la mode après des années de sommeil. Pareil pour les mangas: certains européens s'en inspirent et le font connaitre.
Qui vivra verra....

14. gégé - 26/11/01 10:38 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
Je crois que l'évolution de la façon de traiter graphiquement un bande dessinée a condirérablement évolué en 60 ans. On se trouve maintenant devant une histoire en mouvement et des amateurs d'art ( le 9ème). Comme la peinture, chacun est libre d'apprécier et d'aimer au choix, le cubisme, le fauvisme , les impressionniste du début, les impressionniste de la fin… Je pense que la ligne claire du début a aussi ses amateurs comme celle d'aujourd'hui. Dire qu'elle a vieilli n'est pas le terme approprié, je pense : elle est le témoignagne d'une époque et d'une évolution… On a été et on est heureux de lire ces livres pour ce qu'ils sont et se qu'ils ont sû être : un tremplin vers demain… Mais les auteurs d'aujourd'hui sont aussi un tremplin vers demain… Faisons une simple constatation : retirons des catalogues ces fameuses séries… Et interrogeons-nous : que resterait-il pour financer l'édition de jeunes auteurs d'aujourd'hui et de demain?

13. Inti - 25/11/01 08:21
moi oui... ça a fait son temps, c'est sûr

12. le pere noel le retour - 24/11/01 22:14
ok pour la ligne claire, mais des auteurs de la première heure (genre Martin ou Tibet) vous ne pensez pas que c'est un peu dépassé leur style ?

11. Cyrille - 19/11/01 13:48 - (en réponse à : à François)
Oui la ligne claire a encore bcp d'avenir devant elle, non je n'irai pas jusqu'à dire que le dernier Benoit est vachement bien dessiné (regarde la scène d'attaque de la forteresse, il y a des erreurs de proportion et de mouvements trop flagrantes !) ... Et quand je vois ma nièce de 10ans s'extasier devant la ligne claire franco-belge, je me dis qu'on n'est pas prête de l'enterrer (et c'est tant mieux), by jove ! ;o)

10. gégé - 19/11/01 13:39 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
A noter qu'elle a évolué dans les 70/80 vers un coté esthète minimaliste très prisé en publicité : Floch, Chaland, Serge Clerc, Walter minus.. Un petit nouveau arrive chez les éditions Paquet, je crois que ça s'écrit comme cela : Laponie

9. francois - 19/11/01 13:07 - (en réponse à : à némo)
Ligne claire, traduction de "Klare lijn" (littéralement "dessin au fil", "au cordeau") ; l'expression de la Ligne Claire est employée pour la première fois en 1977 par Joost Swarte lors d'une exposition Tintin à Rotterdam. D'aucuns considèrent Hergé comme l'initiateur de cette tendance graphique. Après quelques recherches, son créateur épure son dessin, emploie un trait linéaire, continu, refusant toute ombre, tout volume susceptibles d'altérer la lisibilité de l'ensemble. Très vite, l'école fait de multiples adeptes.
Parmi ceux-ci, on trouve des auteurs ayant travaillé avec Hergé, comme Edgard Pierre Jacobs, Jacques Martin et Bob de Moor, ainsi que bon nombre de collaborateurs du journal Tintin, tels que Willy Vandersteen, Tibet et François Craenhals. (in Larousse Mondial de la BD)
fd

8. gégé - 19/11/01 10:29 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
Correction : “mais certainement PAS pour ce qu'il n'est plus“.

7. gégé - 19/11/01 10:27 - (en réponse à : Chabertgerard@aol.com)
Une vie d'artiste, c'est un état d'esprit et de conception en évolution perpétuelle dans l'espace temps, elle passe par des remise en cause de son style ou une constance dans le temps… Là est le chemin le plus difficile, car pour un artiste comme tout autre, il est difficile d'accepter de ne plus voir grand-chose, d'être atteint d'arthrite, d'inflammation du canal métacarpien, de parkinson… Il est aussi gentil de respecter le travail de tel ou tel parce qu'un jour ils vous ont fait rêver. Ils ont su vous transporter ailleurs. Par devoir de reconnaissance… Et puis je me répète, mais encore une fois, vous n'êtes pas obligé de l'acheter. Sinon, achetez en connaissance de cause et pour ce qu'il est, mais certainement pour ce qu'il n'est plus. Allez faire un tour sur le forum de Craenhals, Editer un album c'est aussi respecter ses lecteurs quand on sent le fin arriver et que l'on ne peut plus vraiment dessiner. Combien d'auteurs sont mort en laissant des projets inachevés…

6. Nemo - 19/11/01 09:35
Une question que je me pose depuis... longtemps !
Qu'est ce (clairement) que la ligne claire ?

5. zelub - 18/11/01 22:47
à l'approche de noêl il vaut mieux pas contrarier le père noêl,alors tout à fait d'accord.

4. Corbulon - 18/11/01 22:29
Euh Emmanuel Guibert vous connaissez ?

3. l'éditeur anonyme - 18/11/01 22:19
Merdique ou pas, tant que ça se vend, c'est le principal. (faut bien bouffer non? )

2. francois - 18/11/01 19:41
ted benoit vient de démontrer le contraire ! l'étrange rendez-vous est vachement bien dessiné et très agréable à lire. non la ligne claire n'est pas morte. quand à ce que certains dessinateurs prennent leur pension ? le niveau de pension des indépendants en belgique étant tellement bas, ils sont quasi obligés de continuer à travailler pour garder un certain niveau de vie mais, le plus important, si ils aiment leur métier pourquoi ne pourraient-ils pas continuer ? eux aussi peuvent croire au père noël, non ?
fd

1. le pere noel - 18/11/01 19:05
Est ce que franchement on peut penser que les adeptes des bd de grand papa soit une espèce une voie de disparition? je pense que Tibet, Martin et Roba devrait avoir la décence d'arrêter le massacre de leurs oeuvres et d'un autre côté les reprises de série tels que Luky luke où Bob et bobette sont de plus en plus merdique. avez vous un avis sur la question ?




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio