Rêves de bédéphiles

Les 265 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6


265. Léon le Wacky - 22/03/17 19:58
Bring M. Backalive (abréviation de "them"), sinon, on perd toute la saveur du jeu de mots, mauvais bédéphile.

264. Lien Rag - 22/03/17 12:49
Dans le Nid des Marsupilamis, c'est la femelle qui se fâche quand ses petits sont menacés, mais dans les histoires avec Bring Backalive c'et le Marsupilami lui-même qui protège ses petits et/ou vole à leur secours.
Et dans mon rêve c'était bien le marsu de Spirou et Fantasio (alors que dans les histoires susnommées il n'est pas clair si c'est le même animal ou bien un autre de la même espèce).

263. Léon le Wacky - 21/03/17 22:45
Le Marsupilami de Spirou et Fantasio est effectivement un mâle, comme en témoigne notamment le mythique Nid des Marsupilamis. Le Marsupilami mâle fait Houba Houba, tandis que la Marsupilamie femelle fait Houbi Houbi. C'est à ça qu'on les reconnaît... entre autres.

262. feldoë - 21/03/17 17:54
Parfois, le comportement de animaux change lorsqu'ils ont des petits. Mais c'est normalement le cas pour la femelle, et c'est bien compréhensible. Une fois leurs petits sevrés, les femelles retrouvent leur comportement habituel.
Le Marsupilami de Spirou et Fantasio est, je pense, un mâle. Mais il ne serait pas étonnant, au vu de ses capacités nouvelles que l'on découvre au fil des albums, qu'il en ait acquis une nouvelle qui lui permet de pondre lui-même ses oeufs.
C'est un animal qui n'a pas fini de nous étonner, même en rêve.

261. Lien Rag - 21/03/17 17:36
J'ai rêvé que le Marsupilami avait battu Spirou et Fantasio (pas très gravement, ils en avaient juste des échymoses) pour pouvoir s'enfuir s'occuper de ses petits...

260. Léon le Wacky - 26/02/17 21:03
C'est tout de même à se demander si c'est de la "vraie bédéphilie" (avec des vraies noisettes dedans ?) ou de l'obsession névrotique.

259. Odrade - 25/02/17 15:42
C'est vrai que ça faisait cliché.


O.

258. Lien Rag - 25/02/17 14:22
J'ai rêvé un truc qui se passait (partiellement) dans un temple, et après Odrade critiquait la BD pour le cliché qu'était les instructions en langage incompréhensible sur le mur du temple.
A quoi l'éditeur répondait que le langage était tout à fait compréhensible par les amateurs de cryptographie après un certain effort, et que cela avait plu au lectorat.
Et moi j'étais assez embêté qu'en ayant vécu l'aventure en question je n'avais pas pensé à tenter de déchiffrer ce qui était écrit sur les murs du temple et avait donc raté une partie de l'histoire...

Dans un autre rêve il y avait une partie du rêve qui visiblement se passait dans un encart de Fluide Glacial à détacher, et c'est une fois que cet encart était détaché que le rêve devenait compréhensible puisque les pages étaient maintenant dans le bon ordre.

257. nem° - 04/12/16 01:35
Ceci dit, tu n'as pas tort. Le plateau de fromages amuse-gueule de la dame, eh ben il n'avait pas de cure-dents mais de PIQUES en plastique multicolores. Et ça, très cher, c'est la classe supèrieure.

256. nem° - 04/12/16 01:22
Mec, j'étais en caleçon à squatter un grenier.

255. torpedo31200 - 04/12/16 01:16 - (en réponse à : nem° - post # 254)
Tes rêves s' embourgeoisent.

254. nem° - 04/12/16 01:06
J'étais à une grosse fète au bord du lac Léman. Je m'engueule avec mon père, puis file prendre une douche dans une ancienne écurie. Comme ce sont des douches communes, je suis en maillot de bain, et nous allons voir que c'est heureux. Les nombreux autres invités décident soudain de me lyncher, enfin lyncher je ne sais pas mais je sens que je vais passer un sale quart d'heure. Fuyant la dizaine ou douzaine de males ennivrés et les qq harpies aux ongles longs qui me poursuivent de leurs invectives, j'avise sur la grève une sorte de jet-ski, mais sans siège, le genre qu'on se couche dessus comme un surf. Je ne sais plus si ça existe. Bref, l'engin a encore de l'essence, et je suis déjà mouillé de toute façon.
Errant autour du lac, je reboondis de piscine privée en plage naturiste, la jauge de mon appareil tendant furieusement vers le rouge écarlate. Soudain, un autre appareil du mème type dans une crique minuscule. Joie. Il est électrique! Plus discret, donc, j'aborde une petite ile privative digne d'un dessin de presse, sauf qu'en lieu du palmier sans légendaire sied un pavillon de banlieue parisienne. Comme la nuit va tomber, je planifie de passer la nuit dans les combles. Escaladant le lierre, je pénètre par une lucarne et note qq marches qui semble conduire sous le toit. Alors que, clé à coude à la main, je vais me mettre à l'abri, une femme apparait dans l'autre escalier, celui qui vient du premier! "Bonsoir madame!" tenté-je, sans trop y croire, mimant furieusement les geste pressés mais précis du technicien surchargé. "Oh! Bonsoir monsieur, c'est pour EDF?"
Miracle onirique, la dame ne semble pas étonné de trouver un baigneur (mouillé) dans son grenier. "Pas du tout madame, je vérifie votre installation électrique pour le CPL, vous savez le Courant Porteur de Ligne, l'Internet par la prise!"
"Ah, je ne suis pas au courant, c'est obligatoire?"
"Oh non madame, mais c'est conseillé pour les habitations excentrées. Ca prendra dix minutes, un quart d'heure tout au plus." Le temps de sécher, quoi. Coup de malchance, la sonnette fait une crise d'épilepsie, la dame reçoit aussi ce soir! Pendant qu'elle réceptionne, je balance une couverture chaude dans le grenier, bien l'intention d'y passer la nuit, quitte à ruser encore. Hélas, l'un des invités, un dénommé Gilles, est venu voir, curieux, le technicien à l'ouvrage. Pendant que je visse des vis dans des machins en prenant l'air du gars qui sait ce qu'il fait, le type me harcele pour que je descende prendre une collation. Ca, ça veut dire que la soirée est chiante à mourir. La mort dans l'ame, je finis par céder : quitte à mourir d'ennui, autant finir bourré.
Dans un petit salon très victorien, mais du 18e arrondissement, une foule joyeuse m'accueille et me presse de questions sur le CPL. Comme je n'y connais foutre rien, j'élude que ce serait long, technique et ennuyeux. Disons que pour le profane, c'est magique! Et du coup ces cons embrayent sur le status de fonctionnaire! J'y vois malicieusement un moyen de dériver sur une bonne polémique politique des familles. Ca ne loupe pas, cinq minutes après, tout le monde s'engueule.
Comme je ne me vois pas chercher un autre refuge à poil sur ma planche à moteur en pleine nuit sur le Léman, je subtilise un plateau de fromages, une boutanche de Chardonnet ou autre, et je remonte discrètement dans ma trappe du grenier.
Ah oui tiens, le fromage. J'ai un peu abusé de la raclette hier, ça doit ètre ça...

253. maxproducts - 30/10/16 20:22 - (en réponse à : nem°)
Terrible !

252. suzix@bdp - 21/10/16 23:15
lol!!

251. torpedo31200 - 21/10/16 21:34 - (en réponse à : nem° - post # 250)
La fin est atroce.

250. nem° - 21/10/16 12:37
Je sais pas si c'est un rève de bédéphiles, mais cette nuit j'ai révé que Carlos Gohsn m'envoyait ses men in black aux fesses pour une sombre histoire de chaise roulante next-gen pour ouvrier du batiment, et je perdais un pied dans un ventilateur géant d'une brasserie. Je m'enfuyais en clopinant dans un parking souterrain abandonné, ou une blonde fatale m'ofrait la cigarette du condammné avant que les hommes de bi g G m'envoient encore plus bas. Je réuissisais à m'enfuir astucieusement en me cachant de le coffre d'une ambulance providentielle, et tout ça se terminait en terrasse d'un restau parisien de Saint Michel, à siroter un bière à partager un bakta de crevettes avec Joey Starr.
J'ai envie de dire : ouf!

249. Léon le Wacky - 30/05/16 22:12
(Je suis rassuré cependant. Je trouvais que les commentaires de Lien Rag manquaient d'agressivité, ces derniers temps, et je craignais qu'il ne fût malade...)

248. Léon le Wacky - 30/05/16 22:10
JE SUIS PAS GROS !!!!!

247. Lien Rag - 29/05/16 23:53 - (en réponse à : Léon)

C'est à ça qu'on reconnaît les vrais bédéphiles des simples gros lecteurs...

Et non, sauf mention explicite du contraire, ce que je raconte ici ne sont pas des rêves éveillés. Il est vrai toutefois que pour celui-ci j'ai fait un effort particulier de mémorisation au réveil, sachant qu'il serait marrant à raconter.

246. pierrecédric - 23/05/16 23:32
Et encore, je ne suis même pas sûr de ce que je dis.
Si sur le moment Lin Rag note ses rêves, peut-être que...

245. pierrecédric - 23/05/16 23:15
Les rêves

Donc apparemment, celui de Lien Rag est un rêve éveillé.

244. TILLIERTON - 23/05/16 23:00
Il y a beaucoup de rêves dont on ne se souvient pas ou alors c'est une impression agréable ou désagréable. Et quand on essaie de se rappeler où de coordonner le tout, là rien .....ça n'a plus aucun sens, mais ça en a rarement un , patchwork d'expériences passées ou récentes , teintées d'affect...

243. Léon le Wacky - 23/05/16 22:35
C'est curieux qu'on puisse rêver sans cesse de BD... Moi qui en suis pourtant un fervent lecteur, je ne fais quasiment jamais de rêves avec des références BD, ou alors, je ne m'en souviens pas.

242. froggy - 23/05/16 19:03 - (en réponse à : Lien)
Tes reves sont vraiment bizarres...

241. Lien Rag - 22/05/16 23:30
Hier j'ai rêvé que j'étais Chlorophylle et que je m'infiltrais incognito chez des bandits pour déjouer leurs plans.
Juste au moment où ils me menaient dans une pièce sans fenêtre pour me tabasser, je me rendais compte que ma couverture était éventée et je leur disais innocemment que j'étais bien Chlorophylle mais que dégoûté par l'ingratitude des "honnêtes gens" lorsque je combattais le crime, j'avais décidé de gagner de l'argent peu importe les moyens.
Sauvé de justesse j'intégrais donc la bande.
Le chef était un artiste incompris qui voulait voler dix sculptures métalliques vaguement anthropomorphes, qui constituaient la première partie d'une série de vingt inachevée.
L'idée étant que la gloire et la reconnaissance critique et matérielle obtenue en présentant ces dix sculptures une à une lui laisseraient le temps de faire maturer son art pour produire lui-même les dix suivantes.
Mais quand je demandais comment il comptait payer, il n'osait pas me dire que le paiement dépendrait du retour de sa muse artistique, et donc ne me proposait pas de paiement, et donc je refusais.
Comme il est semble-t'il de notoriété publique que Chlorophylle a un faible pour les lérotes à grande dents, l'artiste-cambrioleur allait demander à un ami éléphant à lui de lui prêter ses deux défenses, et faisait poser pour une photo sa copine (lérote ou équivalent) avec les défenses devant la bouche comme si c'étaient les siennes.
Le but était de négligemment laisser échapper la photo pour attirer mon attention, espérant ainsi que je m'engagerais dans l'opération pour tenter de faire la connaissance de la charmante demoiselle.
Cela aurait sans doute pu marcher si je ne m'étais pas réveillé à ce moment!




240. suzix@bdp - 14/03/16 11:27 - (en réponse à : Odrade)
On fait tous chaque nuit des rêves plus ou moins agréables. Heureusement on ne se souvient que de peu d'entre eux. Perso, je ne me souviens pas de mes rêves ... comme si je ne rêvais pas ou peu mais c'est faux. JE fais parfois des rêves avec d'excellents scénarios. Je me dis que je m'en rappellerai le lendemain pour le noter ... mais au matin j'ai oublié. Ce doit être le cas de bcp de monde.
Pour ce qui est de ce cauchemar façon WD, on peut faire pire en en ayant jamais lu ou vu et même sans avoir lu ou vu de films d'horreur. L'imagination humaine, même très jeune, peut mener à de tels scénarios. Je me souviens très bien d'un cauchemar que j'avais fait (au moins) deux fois dont une fois un peu plus long comme si j'avais tenté d'y trouver une issue plus favorable. Je devais avoir entre 8 et 10 ans et j'avais cauchemardé qqchose de pire que ce que tu as fait : des extra-terrestres avaient débarqué dans la cour de mon école comme dans un abattoir ... les corps de mes camarades étaient placés dans des sac en plastique, entassés au fond de la cour et j'avais moi-même trouvé refuge sous les toilettes dans le cour qui étaient "à l'ancienne" avec planche à trou ... un peu comme lorsque Martin Gray dans "Au nom de tous les miens" se cache avant de s'échapper du camp de concentration. Je ne crois pas que j'avais vu des films d'horreur ni lu des trucs sombres. Mon cerveau de gosse avait été bien capable d'imaginer cela tout seul ... nul besoin de WD pour que les peurs primales resurgissent.

239. Odrade - 12/03/16 22:04
J'ai lu les premiers épisodes-bd il y a plus d'un an, je crois. J'ai arrêté parce que vraiment trop crade.


O.

238. nem° - 12/03/16 21:47 - (en réponse à : O.)
Une bien belle apocalypse zombie! Tu regardes pas The Walking Dead, t'es sure?

237. Odrade - 12/03/16 21:21
Bon, c'est pas de la bd, mais faut bien que je me débarasse de ce rève archiglauque de cette nuit. Et le pire, c'est que je ne vois pas de "référence image" perso dans quoi que ce soit (un film, une bd, un bouquin...) qui aurait pu l'inspirer ces jours.

On roule sur une autoroute la nuit. Une nuit rouge, comme quand il y a des incendies qui se réflètent dans les nuages, par exemple.
Il y a d'autres personnes dans la voiture, mais c'est flou. Ce n'est pas moi qui conduis.
On ralentit, parce qu'il y a quelque chose sur la route. On passe très lentement à côté d'un tas de 3-4 corps. Il y a un jeune qui se tient immobile à côté, qui nous tourne le dos. Il tient un sac (en plastique ?) dans sa main. Le sac touche presque par terre. Il y a quelque chose de profondément inquiétant. C'est un rêve totalement silencieux. On regarde tous par la fenêtre. On ne s'arrête pas. Ce qui est dans le sac, je n'en sais rien, mais ça a l'air assez lourd et on dirait qu'il y a un liquide qui s'en échappe et coule par terre.

Puis on croise d'autres tas. On est obligés de sinuer sur la route pour les éviter. Souvent, il y a quelqu'un à côté. Ils ont l'air fous ou drogués.
Une femme, accroupie sur un des corps.

En fait, les corps sont mutilés. Ils ont une plaie au côté, plus de mains, et un de leurs yeux manque. C'est ça qu'il y avait dans le sac. Les mains, un oeil et un organe (le foie ?).

Nous n'avons aucune idée de ce qui se passe. Dans le rêve, la scène repasse en boucle. Sombre et rougeoyant.
Le premier empilement avec le jeune à côté, son sac au bout du bras qui pend presque par terre. Maintenant, nous savons ce qu'il y a dedans.
Les autres tas.
La femme accroupie.

Je me réveille, prise d'une angoisse nauséeuse. Il est 5 heures du matin. Je me rendors et ça recommence. Je finis par me lever, à aller dans la salle de bains, à boire un verre d'eau, à feuilleter un magazine pour essayer de "changer de chaîne".
Je me suis recouchée et j'ai dormi normalement.
Mais les images m'ont poursuivie toute la journée.


O.


236. longshot - 28/08/15 17:12
J'ai rêvé que j'étais dans une sorte d'épicerie que vendait des produits un peu rares ou « de collection ». Il y avait quelques produits frais (des « tomates-branches », sic) et surtout des denrées sèches, qui avaient la particularité d'être illustrées. Il y avait notamment des paquets de farine « coupe du monde de foot 1998 » (avec Footix) et du chocolat en poudre Génial Olivier. Sur l'emballage il y avait une mini-BD ou Olivier s'amusait à user de psychologie pour se venger d'un camarade (en fait il le menaçait de le torturer en lui enfonçant des clous sous les ongles, mais c'était présenté comme une ruse astucieuse puisqu'il ne les enfonçait pas vraiment), et sur un autre il faisait une farce au nègre Bamboula (j'ai vu récemment une vidéo sur ces biscuits qui a dû inspirer ce rêve...)

Dans mon rêve j'étais bien tenté, mais comme c'était des collectors les prix étaient astronomiques, plusieurs centaines d'euros, alors je me suis réveillé sans rien acheter.

235. nem° - 04/06/15 11:04
Ah oui, j'ai oublié de dire pourquoi je fuyais l'institution mariste de Riom (véridique) : une nonne pyschopathe y tuait en série les gens en leur plantant un crayon à papier dans le cou (pas véridique).

234. nem° - 04/06/15 10:53
J'ai rêvé que je quittais l'Auvergne (souvenir perso) en compagnie de Spirou, Fantasio et le Comte de Champignac, pour nous retrouver sur la côte d'Azur, du côté de Menton je dirais, et nous montions à bord d'un superbe yacht à bord duquel une fastueuse réception était donnée. Alors qu'au buffet je slalomais entre Mike Tyson, Diego Maradona qui raconte des anecdotes, et Salvador Allende qui veut à tout prix m'expliquer les vertus des légumes QUI ONT SAUVE SON PEUPLE, je me fais draguer par Dalida qui me susurre de chaudes paroles, paroles... tout en louchant sur ma boîte à outils.
Fort à propos, c'est là que je m'éveillai.

233. Lien Rag - 19/04/15 14:47
Je viens de rêver que sur la colonie vinéenne de Io et Ganymède avait lieu un coup d'état semi-légal (mélange de la dernière loi sur le renseignement et de la faction de Karpan); et juste avant que le nouveau pouvoir ne s'installe, le président de l'Ordre des Médecins vinéens faisait un discours à la radio où il rappelait que la confidentialité de la relation médecin-patient était une valeur fondamentale antérieure à toutes les lois que pouvaient édicter les hommes (enfin, les vinéens) et que par conséquent les médecins devaient y rester fidèles quoique les nouvelles autorités disent sur le sujet, puisque eux (les médecins vinéens donc) étaient liés par le serment de - et ce qui m'a réveillé est justement que je n'arrivais pas à trouver à qui les médecins vinéens prêtaient serment, puisque ce n'était ni Galien ni Hippocrate...

232. suzix@bdp - 24/03/15 11:15
comment ton cerveau est prévu pour te faire une belle vie toi!

231. Lien Rag - 24/03/15 11:09
Récemment j'ai rêvé qu'on fuyait une attaque zombie généralisée et que ma fille (9 ans je crois? plus tard dans le rêve une autre famille avait l'équivalent) avait montré des signes d'infection mais qu'on n'avait pas pu se résigner à l'abattre et donc on lui avait seulement mis une muselière et une chaîne (comme la gamine du gouverneur dans Walking Dead); on avait même un moment pensé l'édenter mais on n'avait pas osé finalement.
Pendant le trajet (en ferry-boat notamment) elles ont réussi à s'échapper et on a eu plusieurs fois de grosses frayeurs avant d'arriver à leur remettre laisse et muselière, mais elles n'ont mordu personne.
A l'arrivée en Angleterre (où l'île était indemne, soit qu'ils se soient débarrassés de leurs zombies soit qu'ils n'aient pas été touchés par l'épidémie, je ne me souviens plus) la quarantaine était totale, il n'était pas question de faire entrer nos filles, il fallait se résoudre à les abattre ou faire demi-tour.
C'est là qu'on s'est aperçu qu'elles n'étaient pas du tout infectées, elles avaient juste fait semblant pour qu'on s'intéresse un peu à elles (il est vrai que lors d'une apocalypse zombie, on a un peu tendance à traîner les enfants comme un paquet qu'il faut faire arriver intact à destination, j'avoue)...
Ah les gosses, j'vous jure!

230. nem° - 19/01/15 21:13 - (en réponse à : O.)
Mauvais signe.

229. Odrade - 19/01/15 12:09
Cette nuit j’ai rêvé que j’étais à Angoulême. J’ai entendu plusieurs grosses explosions, je suis sortie et par-dessus les toits et les antennes, j’ai vu monter 5 champignons atomiques. Puis, en me déplaçant jusqu’à voir les colonnes dans l’axe d’une rue, j’ai vu un gros nuage noir qui s’étendait à toute vitesse à leur base et j’ai crié aux gens de se mettre à l’abri, j’ai tourné au coin de la rue et j’ai ouvert une porte, je me suis retrouvée dans un salon de coiffure et j’ai dit aux gens ce qui se passait et on s’est précipités dans les escaliers pour descendre à la cave.

La nuit d’avant, j’ai rêvé qu’il y avait des petits volcans qui s’étaient ouverts dans les rues du village où habite ma mère.

Faut que j’arrête la fondue au cheddar, moi.



O.

228. Lien Rag - 30/12/14 15:57
Cette nuit j'ai rêvé que j'entendais une discussion que je n'étais pas censé entendre et était repéré, et après cela j'étais traqué et ceux qui m'aidaient (un ami, un robot...) étaient éliminés et la version officielle des évènements truqués (oui je sais pas très original cette fois-ci; enfin sauf peut-être le complot lui-même, puisque c'était dans un monde futuriste qui n'utilisait pas le pétrole, d'une tentative de développer son utilisation pour tirer profit du caractère fini des stocks).

Mais quand je trouvais les deux BDs racontant cette histoire (une éditée dans la collection "histoires&légendes", l'autre je ne sais plus), sous forme de chapitres distincts successifs, je me rendis compte que les deux chapitres décrivant l'élimination de mon ami et du robot n'avaient pas été inclus...

227. Lien Rag - 25/12/14 04:05
Récemment j'ai rêvé que pour relancer la série Spirou qui piétine quand même pas mal, ils avaient décidé de faire de Zorglub un vampire, et d'ailleurs comme il a déjà la cape ça tombait bien...

226. nem° - 18/11/14 13:36
Nous sommes en 40 000 après J.C...

225. Lien Rag - 18/11/14 02:39
J'ai rêvé que quand un Ent me menaçait, il était dessiné en gros plan (remplissant la case quoi, avec même une partie en hors-champ, assez intimidant donc); mais que quand j'appelais à l'aide Roy de Order of the Stick l'Ent était dessiné assez frêle, et que j'avais donc plutôt l'air con à m'être laissé impressionné.

Par la suite j'ai rêvé que j'assistais au procès de Jésus-Christ, et bon j'étais plutôt triste pour lui puisque je savais comment ça finissait.
Et finalement, à mon énorme surprise (surprise assez générale d'ailleurs), il était acquitté, ce qui forcément chamboulait un peu les perspectives pour la suite de l'Histoire.

D'ailleurs pendant qu'on regagnait notre poste (sans trop savoir si c'était réellement notre poste vu que tout était remis en question par cet acquittement), moi et un Mechwarrior, on discutait plus ou moins de ça (et notamment de savoir si on était toujours dans le même camp); et quand on s'est installé pour la nuit il n'a pas voulu dormir dans la même pièce que moi puisque même si je n'étais qu'un petit fantassin porteur de lance-grenades sacrées, je pouvais profiter de son sommeil pour trouver les failles de son armure.

224. nem° - 11/10/14 10:28
Pour moi l'affaire est très claire! Il s'agissait manifestement d'une poule austro-hongroise à la solde des sondes ViKKKings suprémacistes de Terre Neuve, déguisée en glouglou indien pour infiltrer le milieu spatial des Sans Terre ascendant Sans dents qui bloquent la construction de l'astroport de Notre Dame des Outlands. C'est cousu de fil d'Ariane V. Les fourbes, ils sont partout!


223. Lien Rag - 10/10/14 16:54 - (en réponse à : nemo)
De ce dernier rêve je n'ai vraiment que des bribes de souvenirs...
En écartant les plumes d'une poule je découvrais le tatouage d'une swastika, et la poule, démasquée, s'enfuyait à toutes pattes.
De là j'en concluais que le complot était vaste et ancien, mais ensuite je me suis réveillé.

222. nem° - 10/10/14 08:45
Des poules? La volaille ou...?

221. Lien Rag - 10/10/14 03:34
J'ai rêvé que Marc Bourgne était instituteur dans le civil, et que donc voir son nom associé à "l'Institutrice" sur Internet risquait de lui attirer des ennuis professionnels...
Comment de là j'en suis arrivé aux féroces guerres indiennes contre l'Autriche-Hongrie ou au fait que les partisans de Blender se lancent dans une guérilla armée, je n'en ai aucune idée!
Mais a priori l'élevage de poules nazies n'avait aucun rapport avec tout ça.

220. nem° - 02/09/14 13:30

219. Lien Rag - 02/09/14 02:23
J'ai rêvé que le psychopompe des bédéphiles était Solid Snake...
(comment je suis passé des gamers aux bédéphiles je n'en ai aucune idée)

218. Lien Rag - 21/08/14 04:02
Dernièrement j'ai rêvé que je rencontrais Charles Schultz (à Angoulème? Je ne sais plus) mais que je ne le reconnaissais pas parce qu'il n'était pas dessiné par lui-même mais par un fan pas très doué...

217. TILLIERTON - 08/07/14 20:12
Moi j'ai rêvé que Marcel en maître Kapélo m'obligeait à ingurgiter une série de BD toutes plus imbuvables les unes que les autres, le seul critère retenu étant que ce soit un spin off paru dans le journal Spirou

216. pierrecédric - 08/07/14 20:07
Ah, voilà, il n'en reste que d'infime bribes.
Quand les bribes sont suffisamment significatives je bouche les trous entre elles par une reconstruction logique et minimale.
Pas vraiment fidèle au rêve fait en fait.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio