Rêves de bédéphiles

Les 288 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6


288. nem° - 10/04/22 20:04
Salut Froggy! Je ne faisais que passer, je voudrais surtout pas gacher les débats Suzix - pm, tu penses bien. Surtout que là ça va y aller! Amusez vous bien.

287. froggy - 09/04/22 22:32
Bonjour Nem°. De retour ou juste un petit bonjour en passant?

286. nem° - 09/04/22 06:16
*rafraichissements

BDP, le seul site restant sur Internet où tu peux pas corriger ton ton post. Respect oldies.

285. nem° - 09/04/22 06:12
Salut bande de nases! J'interromps cette émission pour narrer un mien rève bizarre que je fis, là, avant que je l'oubliettes.
Nous sommes dans un car (devenu à la fin du rève un train express), arrivant en gare d'd'Angoulême. Or, nous ne pouvons sortir car la ville est prise en otage par les acteurs du film Blake & Mortimer, d'illustres inconnus, appelés à le rester, clairement.
Dépités par la situation, nous nous organisons sommairement dans notre voiture, ainsi que la voiture-bar attenante. Je vous passe mes aventures sexuelles avec trois autrices mais néanmoins bombasses. Aventures successives, c'est pas du Siffredi, plutot du sous-Freddy, tendance téléfilm M6 avec saxo MIDI.
Plus amusant, en allant chercher des rafraichissants au bar, tenu par Trondheim (aucune allusion à un alcoolisme de sa part, je sais pas, demandez pas), je tombe sur Fabrice Neaud en train de grommeler sur "cette merde de situation de chiottes". Là je me dis, nan nan, c'est pas Neaud ça, il parle bien Neaud. En fait, c'est bien lui, mais pas dans son meilleur jour.
J'entends d'une oreille complice involontaire sa discussion avec un autre auteur, dont l'identité m'échappe comme le souvenir de ce rève... bref.
Sachant encore vaguement dessiner comme une vache espagnole bourrée, j'emprunte à Trondheim un mètre de sopalin et un feutre noir, et je dessine une caricature de Neaud en train de raler. Le résultat est magnifique et c'est bien normal, nous sommes dans un rève. On y voit deux conn... deux touristes prétentieux, peut-ètre parisiens, voire éditeurs littériaires, qui observent (en fond de scène) le Fabulous dans une chaise roulante, lunettes noires et parapluie noir fixé au dos de la chaise, et l'un d'eux de commenter : "Ohlalaaaaaaa, réfugié ukrainien?"
Et l'autre de répondre : "Non, Fabrice Neaud, Angoulême 2022."
Ce qui n'est évident amusant que dans le contexte des deux cons d'acteurs et leur prise d'otage dont j'ai complètement oublié le motif, une vague histoire de locomotive à vapeur, je ne sais pas, je ne sais plus, où allons-je?

284. froggy - 12/09/21 00:31
Vous prenez des trucs pour vous aider a vous endormir le soir pour avoir des cauchemars pareils? :))

283. Odrade - 08/09/21 17:56 - (en réponse à : VH)
C'est exact.
J'ai lu récemment que si on se rappelle ses rêves au matin, c'est parce que la conscience n'est pas tout à fait endormie.
Ce qui fait que je me réveille souvent la tête dans le q quand j'ai couru toute la nuit de tous les côtés.

Mais mes rêves sont mon cinéma intime. J'aime rêver.


O.

282. Victor Hugo - 08/09/21 12:09 - (en réponse à : O.)
Tes nuits doivent être fatigantes

281. Odrade - 08/09/21 11:55
Toujours en train de m'installer dans mon nouvel atelier. Je tombe sur des vieilleries et une pile de rêves (plus ou moins éveillés) notés.

Attention, accrochez-vous.


Décor surréaliste genre Moebius, couleurs, sol nu, personnages genre l’’Incal, mais encore plus halluciné.

Le personnage principal ressemble à John Difool avec des rouflaquettes. Il court partout en gesticulant et en faisant des conneries.

Il se fait mettre dans une sorte de marmite bouillonnante avec un liquide violet, effets lumineux à la Moebius. Il devient noir, il râle très fort, dit que ça sent dégueu, mais le personnage hiératique qui le replonge dedans dit qu’il va faire sortir la part intelligente qu’il a. Pour finir, il arrive à s’extraire du brouet, toujours en gueulant, de mauvais poil, et derrière lui, lentement et de manière imposante, un autre personnage sort du brouet fumant.
Il est comme lui, mais clean, propre, rayonnant de pureté, plus jeune, mais toujours avec une queue de cheval.

Il descend l’escalier en bondissant derrière le type noir original en criant « Fragen ! Fragen ! » avec un regard halluciné.

Pour finir, il se retrouvent devant un gigantesque flipper. L’original jette un regard rusé à son double en lui expliquant le jeu. Ils sont pris dans une espèce de course de chars. Il écrase la tête d’un des conducteurs (qui a la tête du Gipsy) en écrasant sa canette « pshiittt » (magie ?). Son double lui dit qu’il n’a pas le droit, c’est contraire aux règles ! Il ne fait que ricaner.

Le jeune est très malin, même s’il n’a jamais joué à ce jeu. L’original utilise la pression d’une autre canette pour avancer plus vite et gagne.

Le jeune est complètement effondré. Étant plus intelligent, il aurait dû gagner. L’autre se moque de lui « Mais oui j’ai triché, et alors ?! »

À la fin, on le retrouve avec le personnage qui les a fait sortir du chaudron et qui l’injurie copieusement. Le jeune est assis replié sur lui-même sur un banc (suçant son pouce). L’homme lui dit qu’il ne comptait pas se trouver à charge d’un BEBE, mais d’un génie !

O.

280. LienRag - 24/04/21 21:26
Cette nuit j'ai rêvé que j'étais dans l'univers de Order of the Stick (oui, dessiné comme eux) et qu'on était enfermés dans un truc sans issue (une grotte je crois).
Pour arriver à en sortir et à rejoindre l'autre groupe, je me suis mis à chercher un trou dans le scénario qui serait assez grand pour nous laisser passer...
D'ailleurs j'ai dû trouver puisque après je me suis retrouvé à me balader hors des cases, dans la marge de la page.

279. Odrade - 26/12/20 18:24
Oui.

O.

278. longshot - 26/12/20 11:18 - (en réponse à : O.)
Glauque.

L'année à été dure, hein.

277. Odrade - 25/12/20 21:49
J'étais à Angoulême et je croisais plein de gens que je savais morts en vrai.

O.

276. longshot - 25/12/20 10:59

275. Lien Rag - 06/11/20 02:33 - (en réponse à : longshot)
Ah, si on arrive au moment où elle est scénarisée par Walky, ça explique le niveau de la saison 2...

274. longshot - 03/11/20 15:02
J'ai rêvé que je rencontrais les personnages de Dumbing of Age. On discutait dans un couloir… Et ils étaient tous sensiblement différents des personnages de la BD : Walky m'expliquait qu'il dessinait lui-même une BD inspirée de leur vie universitaire, et c'est là que j'ai réalisé que c'était une sorte d'univers gigogne, les persos de la BD dessinant eux-même une BD inspirée de leur propre vie, les persos de cette BD racontant bien sûr également leur propre vie en BD, et finalement je devais conclure que David Willis et moi-même qui le lisais n'étions nous même que les personnages d'une BD, etc. à l'infini.

273. longshot - 17/09/20 13:37 - (en réponse à : froggy)
Non, c'est une habitude je suppose. Je me souviens souvent de mes rêves…

272. froggy - 17/09/20 01:10 - (en réponse à : Longshot)
Tu as un bloc note a la tete de ton lit sur lequel tu ecris des que tu te reveilles pour te rappeler de tous tes reves?

271. longshot - 16/09/20 08:23
J'ai rêvé que la nouvelle saison de Dumbing of age (qui vient de commencer) prenait un tour à la fois plus sombre et plus… fantaisiste, se rapprochant d'It's Walky, puisqu'on y croisait les Tortues Ninja.

On y croisait aussi mon ancien directeur de thèse, mais au moment où je cherchais le lien pour lui envoyer le strip, le personnage avait changé de tête. Mais mon ancien directeur de thèse était au courant : il venait d'accepter un poste de consultant scientifique pour la série télé qui allait être tournée, et avait demandé à disparaître du strip pour éviter les conflits d'intérêt.

270. Lien Rag - 05/03/20 14:16
Il y a quelques temps j'avais rêvé que je vivais une aventure de Barbe-Rouge, mais je suis incapable de dire de quoi il s'agissait parce que je n'ai pas lu les phylactères, seulement regardé les images...

269. Lien Rag - 02/03/20 12:11
Hier j'ai rêvé que si je ne trouvais plus les nouveaux albums de Grand Vampire, c'est parce que la série avait changée et était maintenant Gros Vampire, la troisième version après Petit et Grand.
Et d'ailleurs vu qu'il n'y avait qu'un espace étroit entre deux montants dans ma bibliothèque pour les ranger, j'avais du mal à les y faire rentrer.

268. suzix@bdp - 01/03/18 13:59
Je me souviens rarement de mes r^ves. Mais pour une fois ce matin ... un rêve de parent citadin un peu BDphile! (;o)

"J'arrive en trottinette devant la grille d'une école pour une rencontre parent-prof. Je fais la queue pour entrer mais ma trottinette n'a pas le bon badge! Il faut que je trouve une place dans la rue ... commence alors une divagation, je traverse un parc puis un hall d'hôtel en planant. Quand je ressors de là, le kiosque à journaux à exposer une table avec des dizaines du dernier hebdo Spirou étalés. C'est con il neige ... je me dis que ça va pas être facile de les lire. De là, je rentre chez moi ne trouvant pas de place et je me fais un apéro avec des potes. Je leur offre comme amuse-gueule des figurines Lego Star Wars en leur conseillant de bien les laver avant de les manger car forcément des gosses ont joué avec!"

Voilà voilà ... je crois que y'a tout là, le stress du citadin de pas pouvoir se garer, le stress du parent d'élève, du coup hop, la fuite en planant, un peu de BD, les lego Star Wars de mon fiston, pour finir par une bouffe entre potes! ... ah oui et la NEIGE bien entendu! ...

267. suzix@bdp - 05/02/18 10:58
éh bè! On prend pas que du chocolat Milka en Suisse! (;o)

Perso, je ne me souviens de mes rêves qu'au réveil ou si je suis réveillé la nuit. Mais ensuite plus aucun souvenir. Pourtant certains feraient d'excellentes histoires ... je me demande comment mon (notre!?) subconscient peut produire de telles fantasmagories alors qu'il est difficile de faire aussi "exotique" en état éveillé.

266. Odrade - 04/02/18 13:52
Au bord de la route poussiéreuse, j’entre dans un petit mausolée aux murs ocres au milieu d’un paysage désertique.
C’est un mausolée à Coyote.
C’est décoré de manière tout à fait morbide. Sur les murs, il y a de grands panneaux avec des dessins faits avec les débris et les cendres de son urne. L’un est abstrait et axial, on dirait avec de petits os bruns ou de la terre, l’autre couvert de dessins au trait grossier. Je reconnais un portrait de DarkVador à la manière d’un gamin malhabile. Je tiens à la main un bateau genre barque plate avec une cabine. Je ne sais d’abord pas pourquoi, puis je me rappelle : sur les murs à l’intérieur de la cabine, on peut voir des graffitis de la main de Coyote et de quelques autres dessinateurs. Il faut guigner à travers les fenêtres ou la porte qui s’ouvre comme une porte de saloon.

C’est très bizarre et ça me met mal à l’aise.


O.

265. Léon le Wacky - 22/03/17 19:58
Bring M. Backalive (abréviation de "them"), sinon, on perd toute la saveur du jeu de mots, mauvais bédéphile.

264. Lien Rag - 22/03/17 12:49
Dans le Nid des Marsupilamis, c'est la femelle qui se fâche quand ses petits sont menacés, mais dans les histoires avec Bring Backalive c'et le Marsupilami lui-même qui protège ses petits et/ou vole à leur secours.
Et dans mon rêve c'était bien le marsu de Spirou et Fantasio (alors que dans les histoires susnommées il n'est pas clair si c'est le même animal ou bien un autre de la même espèce).

263. Léon le Wacky - 21/03/17 22:45
Le Marsupilami de Spirou et Fantasio est effectivement un mâle, comme en témoigne notamment le mythique Nid des Marsupilamis. Le Marsupilami mâle fait Houba Houba, tandis que la Marsupilamie femelle fait Houbi Houbi. C'est à ça qu'on les reconnaît... entre autres.

262. feldoë - 21/03/17 17:54
Parfois, le comportement de animaux change lorsqu'ils ont des petits. Mais c'est normalement le cas pour la femelle, et c'est bien compréhensible. Une fois leurs petits sevrés, les femelles retrouvent leur comportement habituel.
Le Marsupilami de Spirou et Fantasio est, je pense, un mâle. Mais il ne serait pas étonnant, au vu de ses capacités nouvelles que l'on découvre au fil des albums, qu'il en ait acquis une nouvelle qui lui permet de pondre lui-même ses oeufs.
C'est un animal qui n'a pas fini de nous étonner, même en rêve.

261. Lien Rag - 21/03/17 17:36
J'ai rêvé que le Marsupilami avait battu Spirou et Fantasio (pas très gravement, ils en avaient juste des échymoses) pour pouvoir s'enfuir s'occuper de ses petits...

260. Léon le Wacky - 26/02/17 21:03
C'est tout de même à se demander si c'est de la "vraie bédéphilie" (avec des vraies noisettes dedans ?) ou de l'obsession névrotique.

259. Odrade - 25/02/17 15:42
C'est vrai que ça faisait cliché.


O.

258. Lien Rag - 25/02/17 14:22
J'ai rêvé un truc qui se passait (partiellement) dans un temple, et après Odrade critiquait la BD pour le cliché qu'était les instructions en langage incompréhensible sur le mur du temple.
A quoi l'éditeur répondait que le langage était tout à fait compréhensible par les amateurs de cryptographie après un certain effort, et que cela avait plu au lectorat.
Et moi j'étais assez embêté qu'en ayant vécu l'aventure en question je n'avais pas pensé à tenter de déchiffrer ce qui était écrit sur les murs du temple et avait donc raté une partie de l'histoire...

Dans un autre rêve il y avait une partie du rêve qui visiblement se passait dans un encart de Fluide Glacial à détacher, et c'est une fois que cet encart était détaché que le rêve devenait compréhensible puisque les pages étaient maintenant dans le bon ordre.

257. nem° - 04/12/16 01:35
Ceci dit, tu n'as pas tort. Le plateau de fromages amuse-gueule de la dame, eh ben il n'avait pas de cure-dents mais de PIQUES en plastique multicolores. Et ça, très cher, c'est la classe supèrieure.

256. nem° - 04/12/16 01:22
Mec, j'étais en caleçon à squatter un grenier.

255. torpedo31200 - 04/12/16 01:16 - (en réponse à : nem° - post # 254)
Tes rêves s' embourgeoisent.

254. nem° - 04/12/16 01:06
J'étais à une grosse fète au bord du lac Léman. Je m'engueule avec mon père, puis file prendre une douche dans une ancienne écurie. Comme ce sont des douches communes, je suis en maillot de bain, et nous allons voir que c'est heureux. Les nombreux autres invités décident soudain de me lyncher, enfin lyncher je ne sais pas mais je sens que je vais passer un sale quart d'heure. Fuyant la dizaine ou douzaine de males ennivrés et les qq harpies aux ongles longs qui me poursuivent de leurs invectives, j'avise sur la grève une sorte de jet-ski, mais sans siège, le genre qu'on se couche dessus comme un surf. Je ne sais plus si ça existe. Bref, l'engin a encore de l'essence, et je suis déjà mouillé de toute façon.
Errant autour du lac, je reboondis de piscine privée en plage naturiste, la jauge de mon appareil tendant furieusement vers le rouge écarlate. Soudain, un autre appareil du mème type dans une crique minuscule. Joie. Il est électrique! Plus discret, donc, j'aborde une petite ile privative digne d'un dessin de presse, sauf qu'en lieu du palmier sans légendaire sied un pavillon de banlieue parisienne. Comme la nuit va tomber, je planifie de passer la nuit dans les combles. Escaladant le lierre, je pénètre par une lucarne et note qq marches qui semble conduire sous le toit. Alors que, clé à coude à la main, je vais me mettre à l'abri, une femme apparait dans l'autre escalier, celui qui vient du premier! "Bonsoir madame!" tenté-je, sans trop y croire, mimant furieusement les geste pressés mais précis du technicien surchargé. "Oh! Bonsoir monsieur, c'est pour EDF?"
Miracle onirique, la dame ne semble pas étonné de trouver un baigneur (mouillé) dans son grenier. "Pas du tout madame, je vérifie votre installation électrique pour le CPL, vous savez le Courant Porteur de Ligne, l'Internet par la prise!"
"Ah, je ne suis pas au courant, c'est obligatoire?"
"Oh non madame, mais c'est conseillé pour les habitations excentrées. Ca prendra dix minutes, un quart d'heure tout au plus." Le temps de sécher, quoi. Coup de malchance, la sonnette fait une crise d'épilepsie, la dame reçoit aussi ce soir! Pendant qu'elle réceptionne, je balance une couverture chaude dans le grenier, bien l'intention d'y passer la nuit, quitte à ruser encore. Hélas, l'un des invités, un dénommé Gilles, est venu voir, curieux, le technicien à l'ouvrage. Pendant que je visse des vis dans des machins en prenant l'air du gars qui sait ce qu'il fait, le type me harcele pour que je descende prendre une collation. Ca, ça veut dire que la soirée est chiante à mourir. La mort dans l'ame, je finis par céder : quitte à mourir d'ennui, autant finir bourré.
Dans un petit salon très victorien, mais du 18e arrondissement, une foule joyeuse m'accueille et me presse de questions sur le CPL. Comme je n'y connais foutre rien, j'élude que ce serait long, technique et ennuyeux. Disons que pour le profane, c'est magique! Et du coup ces cons embrayent sur le status de fonctionnaire! J'y vois malicieusement un moyen de dériver sur une bonne polémique politique des familles. Ca ne loupe pas, cinq minutes après, tout le monde s'engueule.
Comme je ne me vois pas chercher un autre refuge à poil sur ma planche à moteur en pleine nuit sur le Léman, je subtilise un plateau de fromages, une boutanche de Chardonnet ou autre, et je remonte discrètement dans ma trappe du grenier.
Ah oui tiens, le fromage. J'ai un peu abusé de la raclette hier, ça doit ètre ça...

253. maxproducts - 30/10/16 20:22 - (en réponse à : nem°)
Terrible !

252. suzix@bdp - 21/10/16 23:15
lol!!

251. torpedo31200 - 21/10/16 21:34 - (en réponse à : nem° - post # 250)
La fin est atroce.

250. nem° - 21/10/16 12:37
Je sais pas si c'est un rève de bédéphiles, mais cette nuit j'ai révé que Carlos Gohsn m'envoyait ses men in black aux fesses pour une sombre histoire de chaise roulante next-gen pour ouvrier du batiment, et je perdais un pied dans un ventilateur géant d'une brasserie. Je m'enfuyais en clopinant dans un parking souterrain abandonné, ou une blonde fatale m'ofrait la cigarette du condammné avant que les hommes de bi g G m'envoient encore plus bas. Je réuissisais à m'enfuir astucieusement en me cachant de le coffre d'une ambulance providentielle, et tout ça se terminait en terrasse d'un restau parisien de Saint Michel, à siroter un bière à partager un bakta de crevettes avec Joey Starr.
J'ai envie de dire : ouf!

249. Léon le Wacky - 30/05/16 22:12
(Je suis rassuré cependant. Je trouvais que les commentaires de Lien Rag manquaient d'agressivité, ces derniers temps, et je craignais qu'il ne fût malade...)

248. Léon le Wacky - 30/05/16 22:10
JE SUIS PAS GROS !!!!!

247. Lien Rag - 29/05/16 23:53 - (en réponse à : Léon)

C'est à ça qu'on reconnaît les vrais bédéphiles des simples gros lecteurs...

Et non, sauf mention explicite du contraire, ce que je raconte ici ne sont pas des rêves éveillés. Il est vrai toutefois que pour celui-ci j'ai fait un effort particulier de mémorisation au réveil, sachant qu'il serait marrant à raconter.

246. pierrecédric - 23/05/16 23:32
Et encore, je ne suis même pas sûr de ce que je dis.
Si sur le moment Lin Rag note ses rêves, peut-être que...

245. pierrecédric - 23/05/16 23:15
Les rêves

Donc apparemment, celui de Lien Rag est un rêve éveillé.

244. TILLIERTON - 23/05/16 23:00
Il y a beaucoup de rêves dont on ne se souvient pas ou alors c'est une impression agréable ou désagréable. Et quand on essaie de se rappeler où de coordonner le tout, là rien .....ça n'a plus aucun sens, mais ça en a rarement un , patchwork d'expériences passées ou récentes , teintées d'affect...

243. Léon le Wacky - 23/05/16 22:35
C'est curieux qu'on puisse rêver sans cesse de BD... Moi qui en suis pourtant un fervent lecteur, je ne fais quasiment jamais de rêves avec des références BD, ou alors, je ne m'en souviens pas.

242. froggy - 23/05/16 19:03 - (en réponse à : Lien)
Tes reves sont vraiment bizarres...

241. Lien Rag - 22/05/16 23:30
Hier j'ai rêvé que j'étais Chlorophylle et que je m'infiltrais incognito chez des bandits pour déjouer leurs plans.
Juste au moment où ils me menaient dans une pièce sans fenêtre pour me tabasser, je me rendais compte que ma couverture était éventée et je leur disais innocemment que j'étais bien Chlorophylle mais que dégoûté par l'ingratitude des "honnêtes gens" lorsque je combattais le crime, j'avais décidé de gagner de l'argent peu importe les moyens.
Sauvé de justesse j'intégrais donc la bande.
Le chef était un artiste incompris qui voulait voler dix sculptures métalliques vaguement anthropomorphes, qui constituaient la première partie d'une série de vingt inachevée.
L'idée étant que la gloire et la reconnaissance critique et matérielle obtenue en présentant ces dix sculptures une à une lui laisseraient le temps de faire maturer son art pour produire lui-même les dix suivantes.
Mais quand je demandais comment il comptait payer, il n'osait pas me dire que le paiement dépendrait du retour de sa muse artistique, et donc ne me proposait pas de paiement, et donc je refusais.
Comme il est semble-t'il de notoriété publique que Chlorophylle a un faible pour les lérotes à grande dents, l'artiste-cambrioleur allait demander à un ami éléphant à lui de lui prêter ses deux défenses, et faisait poser pour une photo sa copine (lérote ou équivalent) avec les défenses devant la bouche comme si c'étaient les siennes.
Le but était de négligemment laisser échapper la photo pour attirer mon attention, espérant ainsi que je m'engagerais dans l'opération pour tenter de faire la connaissance de la charmante demoiselle.
Cela aurait sans doute pu marcher si je ne m'étais pas réveillé à ce moment!




240. suzix@bdp - 14/03/16 11:27 - (en réponse à : Odrade)
On fait tous chaque nuit des rêves plus ou moins agréables. Heureusement on ne se souvient que de peu d'entre eux. Perso, je ne me souviens pas de mes rêves ... comme si je ne rêvais pas ou peu mais c'est faux. JE fais parfois des rêves avec d'excellents scénarios. Je me dis que je m'en rappellerai le lendemain pour le noter ... mais au matin j'ai oublié. Ce doit être le cas de bcp de monde.
Pour ce qui est de ce cauchemar façon WD, on peut faire pire en en ayant jamais lu ou vu et même sans avoir lu ou vu de films d'horreur. L'imagination humaine, même très jeune, peut mener à de tels scénarios. Je me souviens très bien d'un cauchemar que j'avais fait (au moins) deux fois dont une fois un peu plus long comme si j'avais tenté d'y trouver une issue plus favorable. Je devais avoir entre 8 et 10 ans et j'avais cauchemardé qqchose de pire que ce que tu as fait : des extra-terrestres avaient débarqué dans la cour de mon école comme dans un abattoir ... les corps de mes camarades étaient placés dans des sac en plastique, entassés au fond de la cour et j'avais moi-même trouvé refuge sous les toilettes dans le cour qui étaient "à l'ancienne" avec planche à trou ... un peu comme lorsque Martin Gray dans "Au nom de tous les miens" se cache avant de s'échapper du camp de concentration. Je ne crois pas que j'avais vu des films d'horreur ni lu des trucs sombres. Mon cerveau de gosse avait été bien capable d'imaginer cela tout seul ... nul besoin de WD pour que les peurs primales resurgissent.

239. Odrade - 12/03/16 22:04
J'ai lu les premiers épisodes-bd il y a plus d'un an, je crois. J'ai arrêté parce que vraiment trop crade.


O.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio