Planetary

Les 49 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .



49. marcel - 12/12/16 21:54
J'ai rien de mieux a dire que Bert et dens. C'est un must.

48. Philhary - 12/12/16 21:02
Vous donnez sacrément envie de le lire !

47. Bert74 - 12/12/16 19:32
Planetary, c'est une bombe ! Le meilleur travail d'Ellis. Le plus abouti. Et aussi l'autre meilleure histoire de l'univers Wildstorm (avec Sleeper).

C'est un hommage total aux cultures de l'imaginaires (ou à la geek-culture comme on dit maintenant) du 19e à nos jours, en gros depuis l'invention de la science-fiction.
Tout est revisité, avec un sous-texte sur comment une forme de cette culture qui peut en tuer une autre (la déferlante Marvel depuis le silver age est clairement ciblée). Tout ça en maintenant une histoire au fil conducteur hyper bien tenu tout au long des épisodes. Tout en maintenant des personnages forts et complexes.

Plus que réussi, c'est indispensable.

46. dens - 11/12/16 17:32 - (en réponse à : ca tombe bien je les ai relus et je passe par la)
ca revisite les differenst genres de l'histoire de la SF.
Le groupe Planetary au cours de ses enquetes va etre confronté aux classiques Pulp "Doc Brass qui est dans le premier episode est un aventurier comme Doc Savage et il fricote avec des aventuriers similaire a The Shadow, the Phantom etc... dans le deuxieme episode si je me rappelle bien c'est l'ile de Godzilla qui est visité, plus tard on rencontre des analogues de Tarzan, des FF, de la Justice League, de Nick Fury et autres super espion des 60ies mais aussi des films de SF de holywood des 60ies, et Jules Vernes...
Mais outre cette exploration de la SF a travers les mediums et les epoques les differents episodes deviennent rapidement reliés par un fil conducteur et une histoire qui les relie... Planetary decouvre que toutes les merveilles SF ne sont pas ignorées du monde par accident mais par l'action d'une organisation qui a but opposé au leur ...

Et tout ca est vraiment cool!

En tout cas pour moi ...

45. Lien Rag - 11/12/16 01:57
ça parle de quoi Planetary?
Je viens d'emprunter le TPB 1 et de lire les deux premières aventures (en VF malheureusement) et pour l'instant je trouve ça chiant...
Sans spoiler, c'est possible de m'expliquer pourquoi c'est une bonne BD d'après vous?

44. Kieran - 25/04/05 15:59
C'est vrai après de nombreuses déception, j'ai aussi appris qu'aucun auteur ne m'a jamais déçu (sauf peut être Breccia et Larcenet), mais c'est un autre débat ... cela m'étonnerais qu'il y ait des auteurs ou des albums universels... à part Maus peut être ... mais certainement pas des oeuvres d'Ellis ou de Milligan. Tiens ça pourrait faire un forum sur ce thème ...

43. Fredgri - 22/04/05 16:46
Oh, c'est vrai que je ne sais pas si il est plus subversif, je trouve simplement son approche souvent plus intelligente et plus subtile. Il s'avere aussi qu'ils ne jouent pas sur les mêmes registres, du coup on ne peut pas plus comparer que ca leur deux "oeuvres" tu as bien raison !
Et parfois je trouve que Ellis utilise des procédés "rentre dedans" pour faire plus d'effet, s'imprimer davantage dans l'esprit des lecteurs par du sensationnalisme. Mais attention j'aime quand meme bien ce qu'il fait, je fais simplement des différences, de même qu'avec Milligan je n'achete pas tout ce qu'il fait simplement parce que tout ne me plait pas forcément ! Ben Ellis c'est la même chose !

42. Kieran - 22/04/05 09:37
Mouais, Milligan plus dissidant qu'Ellis. Remarque, a chacun sa définition de la subversion aussi.
Bref, je trouve Milligan pas très dissidant. Ce que je connais de lui, me fait plutôt l'effet d'un auteur "Pop", comme pour la music, il cherche tranquillemnt une tonalité qui marche.
Mais, c'est vrai, il y avait quelque chose dans Rogan Gosh et surtout dans les Tank Girl qu'il avait écrit (qui restaient nettement en dessous des auteurs d'origines).
Bref, Human Target c'est très bien avec son parfum polar noir et ses killers mal dans leur peau.


41. fredgri - 21/04/05 18:33
Oh, de Milligan il y a comme tu l'as dit les Shade, mais ausi les Skreemer, le Rogan Gosh, les truc avec Mc Carthy en Angleterre ou dans quelques anthologies, J'ai adoré ses X Statix, ses Minx, ses autres projets Vertigo, j'aime particulièrement comme tu la site la série Human Target.
Il est aussi productif (c'est relatif evidemment) qu'Ellis mais globalement je le trouve bien plus subtil et plus constant qu'Ellis, tout en étant parfois bien plus intelligemment subversif (Ellis c'est a mes yeux bien trop souvent de la provoc gratos !)

40. Kieran - 21/04/05 16:28
Bas, comme je disais les "Strange killings" & co, les "Dark blue", etc. sont très en face avec des actualités anglo-américaine qu'on connait pas toujours et sans ça on perd le charme dissident de son travail.
Quant à Milligan, je suis rarement tombé sous le charme. J'avais adoré son travail sur Shade,the changing man avec les début de Chris Bacchalo (mais il merdé après le numéro 50, ce qui est déjà assez fort). Un de ses meilleurs albums restent la mini-série "Human Target", par contre la série continue est pasmal, mais n'atteint pas le^même niveau. Je me souviens aussi du très sympa "The Extremist" avec le dessin de Ted McKeever (en chute libre depuis), mais sinon je connais pas trop. Je me demande aussi parfois si le bonhomme se vend mal, il est souvent collé à l'ombre de gars comme Morrisson (un anglais aussi). J'avais trouvé assez amusante son idée de créer une mutante du fantôme de Lady Di, mais finalement ils avaient un peu censuré le concept... dommage.
Il a fait quoi d'autre ?
C'est marrant tout ces gars qui sont passé par Vertigo et qui finalement ont définis l'essentiel du concept de cette collection qui est souvent ramenée trop rapidement à Sandman, Swamp Thing & Hellblazer.
Dommage qu'en France, il y a si peu de traduction. Il y a vraiment quelque chose de différents entre l'approche franco-belge et anglo-saxonne. Chaque bord à ses qualités, mais ce serait interressant de voir plus de passerelle.

39. Fredgri - 21/04/05 10:41
Les Strange Kiss sont certainement les pires trucs que j'ai lu de lui (peut etre aussi Atmospherics et JLA/Planetary), non seulement c'est gore et gratuit (bon, le côté subversif me plait quand meme assez en fait même si c'est plus du sensationnel qu'autre chose !) mais en plus ca se lit vraiment en deux secondes (sans parler de ses histoires "Dark Blue..." dans Threshold)
Mais le pire c'est que j'aime assez ce qu'il écrit, c'est peut-être pour ça que je ne suis pas si aveuglément enthousiaste. Ses boulot chez Marvel se lisent, sans être les trucs de la mort, ils intègrent un concept de base et peuvent très bien s'apprécier comme tel, j'attend ses JLA avec guice, là aussi je pense qu'il peut etre sympa de lire ça !
De toute façon, ce que j'aime dans l'écriture d'Ellis ça n'est pas son approche provoc et "pousse toi de là", non c'est le regard qu'il a, et autant je trouve que c'est interessant dans ses Planetary, dans ses Authority, ses Lazarus Churchyard, ses Hellstorm, ses Ruins, ses Trans... etc etc. Autant je trouve ses Avatar complètement gratuits (et pourtant je me suis payé les 4 premières mini Strange... plus les autres trucs !!!) !
de plus il n'a pas non plus la qualité d'être constant, ses différents projets de mini chez Dc (Red, Mek, le GN Orbiter, Reload, Tokyo Storm Warning, Two Steps) sont assez plats, et malgré ton agumentaire je ne trouve pas de réelle qualité d'ensemble (autrement que graphique evidemment) à Global Frequency, il y a bien deux ou trois numaros que je trouve vraiment très cools mais bon... le J Muth est d'un creux, le Loyd idem, par contre le Pearson me plait bien !

Le but de mon message n'est pas d'aller cracher a l'aveugle sur Ellis mais de relativiser ! Et encore une fois je trouve qu'il n'égale pas Milligan, même si je sais qu'ils n'ont rien a voir l'un et l'autre !

38. Kieran - 21/04/05 09:02
Bien au contraire, ce qu'il fait chez Avatar est bien plus intéressant et lui permet justement de sortir des histoires de types en collants avec des pouvoirs. D'ailleurs, lorsqu'Ellis scénarise les Ultimate Fantastic Fours (très mauvais), Iron Man, etc. Il cachetonne, ça se sent et il le revendique. C'est vrai que des scénaristes comme Grant Morrisson sâméliore en revenant sur des super-héros (voir sa version incroyable des X-men), mais pas Ellis.

Détaillons un peu Global Frequency : Avec douze numéros (de 22 pages), un très bon dessinateur par numéro et un concept d'une organisation internationale qui ne tourne que par téléphone cellulaire pour faire intervenir des experts en tous genre afin d'assurer une forme de protection civile directe (ils auront des problèmes avec les US d'ailleurs) a pondu une série qui se dévore. Non seulement, le contenu politique est une très bonne base, mais la série est aussi une énorme réussite en tant que série d'action. Ok, ce n’est pas les délires destroy de The Authority, mais c'est bien plus efficace et plus intéressant encore. En ce qui me concerne la série Global Frequency est un des cinq meilleurs moments de BD en 2004.

Pour les séries publiée sous Avatar, il faut savoir un truc c'est que le travail d'Ellis est très documenté et quand il écrit pour un public adultes, il n'hésite pas à combiner ses opinions sur des faits de sociétés et des faits divers. Malheureusement, en France on n’a pas toujours accès aux informations qui lui servent de base et si on passe à côté de ça, des séries comme les "strange killings" sont justes des spectacles violents et gore. Rien que pour ça, ils ne seront probablement jamais traduit.

Ellis a bien compris que le comic book, contrairement à la BD francophone, fonctionne dans l’actualité, dans l’immédiateté.

S'il n'y avait qu'une seule série à lire d'Ellis, cela reste Transmetropolitan. Il raconte les histoires d’un journaliste hyperactif, psychotique, multi-toxicomane, mais honnête qui va progressivement être amené à couvrir les élections américaines et ce mettre à dos l’homme le plus puissant du globe. Malheureusement, seul deux volumes ont été traduits. Par contre, l'intégrale existe en anglais dans le texte. Quant à la notion d’actualité, c’est une série qu’on peut relire à toute élection présidentielle.

Bref, si vous assurez en anglais, n'hésitez pas ruez-vous sur les oeuvres d'Ellis, il se pourrait bien que ça vous plaise. C'est un des trois grands scénaristes du moment si Moore continue sa cirse de la quarantaine à se faire passer pour un sorcier et si Grant Morrisson était un peu moins complaisant dans ses délires (qui restent au-dessu de la moyenne).

37. Fredgri - 20/04/05 18:42
Euh Warren Ellis faut vraiment faire le tri, parce que ce qu'il fait chez Avatar c'est pas terrible par exemple, ou bien encore ses "Global Frequency", son "JLA/Planetary"... Bref ce gars là, 40 % de ce qu'il fait c'est vraiment à jeter ! Je serais par contre (même si vraiment il fait des trucs pas top en ce moment chez Marvel ) plus convaincu par Pete Milligan que je foutrais aisément dans le top 3 des scénaristes (ou top 4 avec James Robinson !)

36. Kieran - 20/04/05 08:58
Ouais, Planetary c'est du tout bon. C'est bien dommage pour les lecteurs non-anglophone de ne pas découvrir un des trois meilleurs scénaristes anglais du moment. En comics, y'a pas mieux qu'Alan Moore, Grant Morrisson et Warren Ellis. Les autres imitent beaucoup, mais innovent peu.

Planetary est un peu à part ans sa production. Warren torche pas mal de série de super-héros (il le dit lui-même), mais s'éclate dans des trucs plus personnel ou plus agressif. Planetary est un compromis entre ces différents styles. Je suis assez étonné que la série marche encore, cette mode nostalgique est déjà bien passée.

Pour plus de bon Warren, cherchez en VO :

- Toutes la série des Strange killings (bien noir et violents)
- Transmetropolitan (juste ce qu'il a fait de mieux)
- Dark Blue (rien à voir avec le film, attention c'est une des BD les plus violente que j'ai pu lire)
- Lazarus Churchyard
- Global Frequency
- Scars
- etc.

Sinon en frenchy, i lme semble que Ministry of space est ou va sortir, c'est du très bon. L'album part de l'idée que ce sont les anglais qui ont pu piquer les recherches en technologies spatiales aux allemands (et non les ricains). Ellis remonte l'histoire en jouant sur les tics des américains et des anglais.

Pour ceux qui cherchent l'album "Jenny Sparks", ne vous fatiguez pas, le dessin est horrible et le scénario est vraiment nulle de chez nulle (c'est pas Ellis déjà). The Authority fonctionnait bien sous Ellis, les Millar étaient encore correcte, mais depuis la série est en chute libre et ne vaut plus grand chose dommage. Il vaut mieux courrir après les anciens Stormwatch d'Ellis qui amènent à la dissolution du goupe pour laisser place à The Authority.

Sinon, d'ici quelques semaines, Ellis remprend une série à durée indéterminée "Desolation Jones". On verra si je craque pour les numéros isolés ou si j'arrive à patienter pour les recueils !?! Mais la série a l'air trop bien.

Pour ceux qui commencent à être Ellis-dependant, il faut vous ruer sur son blog : http://www.warrenellis.com/

Attention, le contenu n'est pas toujours destinés aux mineurs.

Ensuite, il y aussi son mailing "Bad signal" qui permet de découvrir que ce bonhomme est un malade doué.

35. dens - 04/04/05 22:15
peut etre que j'ai bon avec KaZar finalement! je viens de remarquer les dents de ce tigre la ... il est en train d'egorger Zabu le bougre!

34. dens - 04/04/05 22:11 - (en réponse à : daiboken)
sois maudit tu as perverti mon esprit!

je viens de me procurer le tome 3 de Planetary et autant ca m'a toujours plu autant autant j'avais l'impression que tu etais derriere mon epaule a me dire : il a tout pique a la ligue des gentleman extraordinaires pour cet episode et ce genre de trucs...!

argh!

surtout que je me suis deja vu en train de repondre ce que je m'apprette a dire ici meme.. resultat je deviens fou!

Bref meme si j'ai apprecie ce tome autant que les precedents je ne me suis pas laisse emporte par l'histoire parceque je psychanalysais a la fois le bouquin et moi meme en meme temps!

:o(

mais heu sors de mon corps!

Bon pour revenir dans le vif du sujet en essayant de ne pas trop spolier le plaisir (tiens je viens de realiser la parentee entre l'anglais et le francais!)

Le jeu des references continue ... chaque episode nous entraine dans des horizons et des epoques differentes.

Dans ce tome on s'eloigne un peu de l'univers comics on retrouve plus de references a la litteratiure victorienne (et c'est la que ca devient delicat de faire le distingo vu qu'elle meme a deja ete reprise par Moore dans LoEG)avec peut etre volontairement un choix des referents qui contraste avec celui de Moore on retrouve Frankestein, Dracula, Sherlock Holmes et des allusion a Robur, Griffin (l'homme invisible) Van Helsing, Wellson y fait aussi allusion a un francais qui aurait ete sur mars je pense que c'est la meme reference qui m'echappe dans LoEG... Chroniques Martiennes peut etre ? mais je ne sais pas de qui c'est ni si c'est de la bonne epoque... (si quelqu'un peut eclairer ma lanterne!)

Plus tard on retrouve Tarzan version E. Rice-Burroughs avec serpents geant citee cachee et tout le bazar... marrant d'ailleurs que le prenom de ce Tarzan soit Kevin ...comme Ka-Zar
mais peut etre que je cherche trop loin ...

Un episode oriente manga arts/martiaux

Le marteau de Thor(en quelque sorte)la j'ai trouve que Ellis en faisait baucoup pour que les Quatre aient l'air d'etre vraiment tres tres tres tres tres mechants... on avait compris quant ils ont tues les piliers de la Justice League dans l'oeuf c'etait pas la peine d'en rajouter! mais bon la je chipote (Daiboken, sors de mon corps!)

Premiere aparition de la fille du quatuor (invisible et avec un champs de force comme de bien entendu)et on voit que Snow etait effectivement pres a lutter a armes egales avec les 4 avant qu'on ne lui place ses blocages memoriels (toujours pas clair pourquoi ils l'ont pas juste zigouille...mais on verra ca plus tard j'espere)

Un episode qui nous plonge dans la mystique aborigene version PLanetary j'ai l'impression que le gars Marvell la fait en fait referencea Flash Gordon (Guy l'eclair ouaf!) parceque je vois pas le rapport avec Captain Marvel mais peut etre me gourre-je...

Et dans le dernier on se retrouve en plein Jules Vernes avec la poursuite d'une capsule spaciale qui est certainement celle de De la Terre A la Lune... si y avait eu un probleme, Houston...



En tout cas j'ai bien aime et je suis extremenment frustre et comme pour monsieur Cadburry je demanderais si ils pourraient pas les faire un peu plus long!?
Ou au moins plus vite!
Si il faut encore attendre un an et demi avant le tome 4 je vais me ronger la jambe!



PS : j'ai aussi pris le tome 1 de Team Achiles... et effectivement c'est sympa... mais ironiquement je trouve ca vraiment plus classique que Planetary... tout ceux qui se mettent sur leur chemin prennent une balle je trouve que ca ressemble plus a Authorithy dans l'esprit .. on a les moyens et on le fait ... mai sj'aime bien :o)

33. cubik - 30/03/05 13:10 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
pour la mini-serie jenny sparks en francais, c'etait dans authority, a partir du tome... 5 je crois
et c'est pas la peine de les chercher, c'est introuvable
autant vous tourner vers la vo

du coup, ca me donne envie de relire le 3eme tpb (oui, j'ai achete le hard cover, oui je suis faible)

32. daiboken - 29/03/05 18:31
***et pour le passe de Jenny Sparks c'etait dans StormWatch il me semble (en kiosque) peut etre que c'est encore dispo chez Semic... ***

En vo, c'est l'épisode 44 de la première série Stormwatch.
On le trouve aussi dans le deuxième TPB du run d'Ellis, "Lightning strikes".

Bon, avec tout ça, je crois que je vais quand même relire le TPB#2 de Planetary et reprendre là où ça m'avait chiffonné pour voir si mon impression change...

31. dens - 29/03/05 17:23
d'ailleurs Moore a ecrit la preface au Plantary TPB #1 c'et bien la preuve qu'il cautionne! ...non?

et pour le passe de Jenny Sparks c'etait dans StormWatch il me semble (en kiosque) peut etre que c'est encor dispo chez Semic...

30. Bert74 - 29/03/05 17:16
les auteurs essayaient de meler l'histoire de jenny sparks aux evenements du siecle, de faire apparaitre qu'elle a vecu/participe/declenche tous les trucs importants du XXeme siecle

Ca c'est paru en France dans le Autorithy tome 1 chez Soleil, non ?

Jamais lu ce truc, faudrait que je me le procure...

Ceci dit, perso, Supreme, c'est sans doute ce que j'aime le moins dans ce qu'a fait Moore.
Tout le pan de son oeuvre où il revisite l'histoire des comics de manière ultra-référentielle (comme aussi dans "1963"), je trouve ça très peu intéressant.


C'est incontestable que Suprème se base sur le référentiel, mais "ultra-référentiel" c'est un peu exagéré...
A près tout, il est surtout question de Superman et de son univers archi-connu.
Je dirais que c'est même là que tout ce tiens : prendre le plus universel des super-héros, et faire varier, en un tout, les styles narratifs qui lui ont été plus ou moins appliqué. Comme dans l'épisode de Planetary avec Batman (Wouaaah comme j'recolle au sujet, j'suis trop fort, moi, des fois... :0)).

En oûtre, Moore combine ça avec une reflexion sur les mentalités (américaines) de différentes époques qui étaient décrites dans les comics, ainsi qu'avec la description d'un univers joyeusement ludique (la galaxie amoureuse, les univers alternatifs, ...), sans oublier une mise en abîme permanenente (très forte dans l'épisode du robot se recréant une famille).
Bref beaucoup plus qu'un simple référentiel au monde du comics.

Et n'oublions pas qu'Alan Moore ne peut pas ne pas faire génial ! ;0)

29. dens - 29/03/05 16:54 - (en réponse à : enfin!!)
le tome 3 sort en TPB!! je vous raconterai ca la semaine prochaine...

depuis le temps que le hard cover me nargue enfin c'est la fin du suplice!

28. daiboken - 29/03/05 16:15 - (en réponse à : cubik)
***sinon, pour jenny sparks, c'est pas vraiment le meme concept
la, les auteurs essayaient de meler l'histoire de jenny sparks aux evenements du siecle, de faire apparaitre qu'elle a vecu/participe/declenche tous les trucs importants du XXeme siecle***

Mais c'est aussi (et surtout) un épisode qui montre de manière très référentielle l'évolution des styles et des modes de représentation dans les comic de super-héros depuis les années 40.
Lier Jenny Sparks à tous ces évènements, ça annonce Planetary et toute cette histoire sur les bébés nés le 1er janvier 1900, mais au moment de la sortie de l'épisode, ce n'était pas encore apparent (ce n'est qu'après coup que ça l'est devenu). A ce moment-là, ce sont les références à l'histoire des comics qui attiraient l'attention. Et ç'était fait, je trouve, avec beaucoup plus de finesse que dans Planetary.

***pour moi, ellis recree un univers de comicstout ceux que j'ai vu faire ca pour l'instant reprenaient toujours des stereotypes de la pop culture, et en particulier des comics en essayant de le camoufler (mal), mis a part ptet moore dans son supreme***

Mouais.
Ceci dit, perso, Supreme, c'est sans doute ce que j'aime le moins dans ce qu'a fait Moore.
Tout le pan de son oeuvre où il revisite l'histoire des comics de manière ultra-référentielle (comme aussi dans "1963"), je trouve ça très peu intéressant.


***la, et ce n'est que mon avis, ellis sait qu'il reutilisera ces concepts, veut les reutiliser, ne s'en cache pas et meme, s'en sert comme base
moi je trouve ca assez neuf, surtout quand on voit qu'il veut finalement se servir de l'ensemble comme cadre, relier toutes ces histoires pour en faire une plus grande, celle de planetary ***

Mouais, on verra...

27. cubik - 29/03/05 15:53 - (en réponse à : cubik@caramail.com)
pour le super-dechet, vous pouvez toujours regarder dans marshall law, y en a un bien (mais pas le meme genre je pense)

sinon, pour jenny sparks, c'est pas vraiment le meme concept
la, les auteurs essayaient de meler l'histoire de jenny sparks aux evenements du siecle, de faire apparaitre qu'elle a vecu/participe/declenche tous les trucs importants du XXeme siecle

alors que bon, planetary, c'est faire un tour d'horizon des grands themes de la pop culture, les revisiter mais pas essayer de les recadrer pour qu'ils rentrent dans l'histoire de planetary
pour moi, ellis recree un univers de comics
tout ceux que j'ai vu faire ca pour l'instant reprenaient toujours des stereotypes de la pop culture, et en particulier des comics en essayant de le camoufler (mal), mis a part ptet morre dans son supreme
la, et ce n'est que mon avis, ellis sait qu'il reutilisera ces concepts, veut les reutiliser, ne s'en cache pas et meme, s'en sert comme base
moi je trouve ca assez neuf, surtout quand on voit qu'il veut finalement se servir de l'ensemble comme cadre, relier toutes ces histoires pour en faire une plus grande, celle de planetary

26. daiboken - 29/03/05 15:27
***ben la reference est moins evidente parcequ'elle s'adresse a un public plus restreint non?
vu que le principe de la serie c'est d'explorer les dessous du passe de la pop culture c'est logique qu'il fasse reference a St Alan vu la marque indelebile qu'il a laisse sur toute l'industrie...***

En matière de références aux comics (et notamment à Alan Moore), le flash-back sur l'histoire de Jenny Sparks dans le run original d'Ellis sur Stormwatch me parait beaucoup plus fin et plus réussi que tout ce qu'on peut trouver dans le deuxième volume de Planetary.


25. Bert74 - 29/03/05 15:09 - (en réponse à : dens )
Ta question me turlupine (mais c'est pas désagréable) : je vais me replonger dans mes souvenirs pour voir si ce "super-déchet" est une référence, mais j'ai rien en tête actuellement (ça va, ça me change pas de d'habitude).

Sinon, ouais Autorithy 5, c'est pas mal, mais j'ai trouvé une petite baisse dans le niveau du trash (le couple Appolo-Midnighter un rien plus gnan-gnan, le docteur carrément moins barré, ...) donc dommage ;0). Mais des scénar basiques et sans détours assez plaisants, sommes toutes.

24. dens - 25/03/05 21:01
ben la reference est moins evidente parcequ'elle s'adresse a un public plus restreint non?
vu que le principe de la serie c'est d'explorer les dessous du passe de la pop culture c'est logique qu'il fasse reference a St Alan vu la marque indelebile qu'il a laisse sur toute l'industrie...

mais en fait le super en question la ... il me rappelle quelque chose de tres precis mais je ne sais pas quoi ... t'as pas des indices toi? un vieux clone de superman trash ... mais avant que ce soit la grande mode de revisiter les comics...

parceque oui j'ai quand meme remarque que c'etait la mode hein?! mais c'est juste que ca me plait alors je vais pas raler ...

tiens tant que j ete tiens le tome 5 de Authority je l'ai pas achete parceque j'ai vu que le Morrisson au scenario etait un homonyme de l'autre et je me suis dit que ca puait l'embrouille ... ca vaut mes sous ou pas a ton avis?

23. Bert74 - 25/03/05 20:32 - (en réponse à : Cher ami d'outre-alantique)
Ah bon, là c'était un hommage ?

C'est pas vraiment ce que j'avais compris en lisant cette épisode en fait, mais c'est vrai que ça m'a y fait fortement penser (notamment le dialogue que tu cites), mais plutôt de la manière suivante : "enc... d'Ellis ! L'a tout piqué à) Saint-Alan !!"


Franchement, la référence est moins évidente que celle de Superman / Wonderwoman / Green Lantern, non ?

Ca me fait plutot penser à la remarque ironique sur la subtile différence hommage / pompage qu'on trouve à un moment dans De Mal en Pis de Robinson (respect à UDG - Pat Boon d'avoir insisté lourdement pour qu'on lise ce bouquin, que je n'arrête pas de citer à tout bout de champs )

22. dens - 25/03/05 20:12 - (en réponse à : tout le monde a gagne! bon dimanche sous vos applaudissements!)
daiboken : ben en fait ce que tu dis la c'est le messag eque je ressent dans ce monologue que j'evoquais ... c'est pas rigolo ca non? .. non? ... bon...

Bert : ben justement c'est un episode hommage a Miracleman si j'ai bien compris

21. Bert74 - 25/03/05 19:23
Comme quoi Alan Moore avait déjà tout écrit il y a bien longtemps avec Miracleman...

20. daiboken - 25/03/05 19:11
***que les supers te plaisent pas c'est ton droit mais les changer en quelque chose de fondemmentalement "adulte" c'est en fare quelque chose de different donc autant lire autre chose tout simplement ...***

Moi, j'ai rien contre les super-héros.
Y a juste que les séries qui se présentent comme du comic de super-héros adulte sans s'en donner vraiment les moyens, ça a tendance à me gonfler un peu.
Faut pas croire qu'en rajoutant des déviances psychologiques à deux balles, en rajoutant de la violence pour faire dark ou cool ou que sais-je, en se la jouant plein de références superficielles, on fait pour autant du comic book adulte.

Ou bien on fait du super-héros premier degré franc du collier, préférablement intelligemment (avec une réflexion poussée, c'est pas plus mal), ou bien on va voir profondément dans un cadre adulte ce qui coince avec le genre.
Mais ce genre de séries entre deux chaises, pour moi, ça n'a ni l'intérêt du premier degré, ni l'intérêt d'une remise en cause adulte du genre.

Voilà, c'est ma vision des choses.
Et je n'oblige personne à la partager.

19. dens - 25/03/05 17:50 - (en réponse à : daiboken)
je viens de relire un bout de Planetary #2 et dasn l'episode Londonnien (Vertigo/80ies) il me semble que le gros encape c'est a toi qu'il cause...

il dit en gros ( je traduis de memoire...) que il a jamais demande a se retrouver au lit a vec 12 enfants vietnamiens dans un lit, ni voir ses pouvoirs qu'il croyait lui avoir ete attribues par un sage mystique en fait provenir d'experiences genetiques sur les athletes aryens et les nains/jouets sexuels de Hitler (Hitler's sex midgets) dont il ignorait jusqu' a l'existence. Il continue en disant qu'il n'a jamais voulu voir ses orientation sexuelles evoluer de la sorte ni etre confronte ades problemes de drogues. Et il conclue en disant qu'avant tout ca il avait une vie tranquille et que si ce qu'il etait ne nous convemait pas on aurait du l'ignorer au lieu de le changer et d'en faire le decher qu'il est devenu....

enfin il a pas vraiment conclu puisque c'est a ce moment la que l'autre gus lui fait exploser les tripes avec un canon scie... :o)

mai sfranchement j ecrois que ca s'applique bien a cette conversation ...

que les supers te plaisent pas c'est ton droit mais les changer en quelque chose de fondemmentalement "adulte" c'est en fare quelque chose de different donc autant lire autre chose tout simplement ...

je sais ...tu vas me dire c'est juste encore du jeu facile de reference...
n'empeche que je trouvais cet episode tres fort avant mem de comprendre ce dont il s'agissait vraiment...et ca c'est cool...

n'empeche!
:o)

18. dens - 22/03/05 16:07 - (en réponse à : daiboken)
Moi, ce qui me plait, c'est qu'un gars montre dans un comic de super-héros que les super-héros, ça pue grave.

tu demandes beaucoup quand meme... c'est pas facile de gagner sa vie a cracher dans la soupe ... (et je pese mes mots...)
:o)

enfin bon si t'aimes pas t'aimes pas ! ... par contre je vois pas bien ou Ellis a joue au jeu des references quand il etait sur Stormwatch ? pour le coup c'etait du comics qui parle de comics ... y avait pas des masses de references exerieures si ...? Par contre ouais il commencait deja a dire que les superheros devrait faire plus que taper sur les supervillains... et donc apointer du doigt que les super ca pue.. du coup je vois pourquoi ca t'a plu.. :op

Je ferais comme si j ene t'avais pas entendu reprocher a Ellis de faire du Ellis ... parceque il faudrait qu'il fasse quoi? Du Goldman?
:o)

L'important c'est que ca soit suffisemment bon pour que ca plaise a des gens!
En plus m'est avis (que en France en tout cas) le nombre de gens qui ont eu acces a son Stormwatch est plutot limite alors pourquoi se priver de donner du Ellis a ceux qui n'en ont pas eu etant petit ...?

17. daiboken - 22/03/05 09:06
***Toi qui parlait de jouissivement anihiler les icones du monde des superheros ca aurais du te plaire cet episode non?***

Moi, ce qui me plait, c'est qu'un gars montre dans un comic de super-héros que les super-héros, ça pue grave.
J'ai pas vraiment vu ça dans Planetary... :)))

***Ensuite la reference Nick Fury le super-espion je veux bien que ce soit pas tres evident ... si on a pas trop lu de Marvel a l'epoque ou le Cap America de Kirby se frittait contre l'Hydra dans des especes de melees humaines assez hallucinantes quand on y pense... :o) mais c'est aussi plus largement une refernce a James Bond et tous se salter egos...***

Surtout une référence au Nick Fury de Steranko.

***plus une allusion a peine voilee a comment ces films d'envahisseurs ET etaient une manifestation de l'angoisse collective associee a la guerre froide... ***

Ah ouais, genre on l'a déjà entendu 5 millions de fois...
Comme Danyel le disait bien, c'est un simple jeu sur les références, qui n'interroge que très superficiellement et sans originalité les genres auxquels la série s'attaque.

En plus, Ellis a déjà fait ce genre de trucs, en beaucoup mieux dans son run sur Stormwatch.
Ca aussi, à mon sens, c'est une faiblesse de Planetary. Ca pose Planetary non seulement comme une série qui recycle des pans de culture populaire, mais aussi qui recycle... du Ellis (en moins bien).

***Sans parler du hors serie cross over avec Authority ou la on plong en plein dans les cauchemards de HP Lovecraft si ca se trouve ca te re-plaira***

Ouais, c'est possible.
Je ne demande pas mieux. :)))

16. dens - 22/03/05 00:57
tiens d'ailleurs moi j'ai prete les deux tomes a mon colloc qui n'y connait rien ni en BD ni en comics ni en manga et il a adore et il m'a reclame le 3!

ca fait donc un partout

balle au centre

:o)

15. dens - 22/03/05 00:55 - (en réponse à : daiboken)
je dois dire que moi aussi l'episode reference a Vertigo et a la culture anglaise des 80 m'a pas rappele grand chose ... j'ai lu par la que ca fait reference a des trucs comme Miracleman, Transmetropolitan, et Hellblazer que je ne connais pas du tout mais c'est le seul episode qui m'a paru un peu obscur ... et encore on a pas besoin d'avoir lu tout ce a quoi on se refere pour comprendre les allusions...


Dans le tome 2 on retrouve c'est vrai pas mal de reference comics
Mais il me semble que tout les references aux destins contraries de Superman, WW, et Green Lantern, sont assez explicites meme pour qqn qui ne les connait que de loin et quel meilleure facon de montrer combien le mechant est mechant que de le voir etouffer dans l'oeuf 3 des plus grands heros de comics de tous les temps (en tout cas en notoriete!)? Toi qui parlait de jouissivement anihiler les icones du monde des superheros ca aurais du te plaire cet episode non?

Ensuite la reference Nick Fury le super-espion je veux bien que ce soit pas tres evident ... si on a pas trop lu de Marvel a l'epoque ou le Cap America de Kirby se frittait contre l'Hydra dans des especes de melees humaines assez hallucinantes quand on y pense... :o) mais c'est aussi plus largement une refernce a James Bond et tous se salter egos...


...qu'est-ce qu'il y ad'autre dans ce volume 2? Ha ben oui la cite zero. LA on sort du monde comics pour retomber dans le cinema de serie B des annees 60 70 avec des trucs genre "l'attaque de la femme de 50 pieds", "l'homme invisible", et ce genre de trucs ... plus une allusion a peine voilee a comment ces films d'envahisseurs ET etaient une manifestation de l'angoisse collective associee a la guerre froide... l'invasion des profanateurs par exemple cas d'ecole de la paranoia generale ou ton voisin est si ca se trouve un communiste de la 5e colonne ... David Vincent les avait vu... et tout le toutim!

Apres le coup de l'envahisseur venu d'un monde fictionnel je ne sais pas a quoi ca fait reference sauf peut etre a Woody Allen ... a la sauce John Woo ...
mais j'ai bien aime cet episode aussi ... je ne suis pas que un nerd qui marine dans son jus... j'aime bien qu'on me surprenne aussi


Apres dans le dernier episode du volume les flashs back et l'assemblages des indices m'a eu tout l'air de faire plus refernce a Holmes, Poirot et leurs confreres qui font leur monologue final avant de reveler l'invraissemblable verite ... :o)
Mais peut etre que j'ai trop d'imagination...


Et je n'ai pas encore lu l evolume 3 mai sje sais que dedans on retrouve des references qui lorgnent plus de cote de Tarzan, 2001, Jules Vernes et Sherlock que vers les maniaques en collant...

Sans parler du hors serie cross over avec Authority ou la on plong en plein dans les cauchemards de HP Lovecraft si ca se trouve ca te re-plaira
:o)
je suis d'un naturel optimiste!



14. Vieto - 21/03/05 22:46 - (en réponse à : Dens)
Tu vois, je ne suis pas le seul à ne pas avoir tout capté ;-)

13. daiboken - 21/03/05 22:33
Tant que ça reste un jeu sur des éléments de culture populaire comme les pulps, les films de monstre japonais, les polars HK,... je trouve que ça se laisse lire avec beaucoup de plaisir.

Mais quand, comme dans le volume 2, tout commence à tourner exclusivement autour de références purement comics, ça commence à sérieusement me brouter.
Bon ouais, j'ai bien vu les références aux comics Vertigo, à la figure tutélaire d'Alan Moore, à Green Lantern,... (y en a plein d'autres qui ont dû m'échapper aussi...). Mais ça me donne vraiment l'impression que Planetary est devenu une série pour comic geeks, renfermés sur leur petit pré carré et mijotant dans leur jus avec une satisfaction complaisante (ce que beaucoup de fans de comics américains doivent sans doute malheureusement être). Un truc qui tourne en rond, noyé dans les autoréférences au genre et au médium. Un truc qui s'écroule comme un château de cartes si on ne maitrise pas ce jeu sur les références, parce qu'au-delà de ce jeu, la série ne propose rien. Rien de rien. Perso, j'ai prêté le volume 1 à un pote qui ne connait pas particulièrement l'histoire des comics, et il a vraiment bien accroché. Quand je lui ai filé le 2, il me l'a rendu le lendemain en me disant "je l'ai pas terminé, j'y ai rien compris".

12. dens - 21/03/05 19:03 - (en réponse à : Danyel)
Ce n'est pas une réflexion sur un genre contrairement à ce qui a pu se dire. Ce n'est pas parce qu'on met un faux Doc Savage en couv qu'on apporte un éclairage nouveau sur les pulp et l'idélogie qu'ils véhiculaient. Planetary ne va pour moi pas au-delà du jeu facile des citations.

Je pense pas que le but du jeu soit d'apporter un eclairage nouveau sur les pulps... le jeu des citations je sais pas exactement ce que c'est ... :o)

D'apres moi le concept c'est le pari d'integrer l'ensemble de la pop culture depuis Jules Vernes et Sherlock Holmes jusqu'aux comics modernes dans un univers coherent et une histoire construite autour de ces references collectivesrevisitees ...
En ce sens ce n'est pas tres eloigne de ce que fait Alan Moore avec Tom Strong* et LoEG...

C'est quand meme pas un comic book banal ou un gros mechant veut tout detruire et des gentils gentils l'en empechent de justesse... il y a un jeu de reference c'est vrai mais je pense pas que ce soit fait sur un mode pretentieux mais plutot pour instaurer une connivence avec le lecteur (y a qu'a voir le sort reserve aux equivalents de Hulk, Superman, Woonderwoman et Green Lantern) en tout cas ca marche avec moi vu que c'est comme ca que je le percoit.



*ce qui fait qu'a posteriori je comprend mieux le pourquoi de l'association des deux titres en filp book par Spark qui m'avait semblee bizarre a l'epoque

11. Odrade - 19/03/05 18:59
dens,
Je crois que tu peux gagner le quizzzz....


O.

10. dens - 19/03/05 16:35 - (en réponse à : niko)
argh ouais et j'attend encore qu'il sorte en couverture souple ce maudit #3 !!

9. Niko - 19/03/05 10:07
Et le tome 3 poursuit les choses, avec un truc sur le Temps du Rêve des aborigènes, les origines du Tarzan local (et par contrecoup d'un autre perso de la série), ainsi que des Hark, des trucs à la Jules Verne... Et dans les derniers épisodes sortis aux US, Snow commence à attaquer de front les 4, et ça charcle sévère. L'interrogatoire de William Leather (le Johnny Storm de cet univers) est terrifiant.

pas content, le père Snow...

8. dens - 16/03/05 17:27 - (en réponse à : sonatine)
pourtant chaque episode continue d'explorer des aspects differents de la pop culture ... cet aspect ne disparait pas a cause de l'existence d'une toile de fond si?

7. sonatine - 16/03/05 17:14
Avec le grand dessein comme tu dis, je trouve que ca redevient une série classique dans la forme.

6. dens - 16/03/05 16:25 - (en réponse à : sonatine)
exact c'etait deja bon en au debut mais quand a prtir du deuxieme volume on voit qu'il y a un plus grand dessein et que en fait tout se tient ca devient encore plus excellent non?

5. sonatine - 16/03/05 15:03
C'est une des meilleures séries que j'ai jamais lue....
Et le fait que les histoires ne se recoupent ne m'a jamais géné.
Même si Ellis ne voulait en venir nul part ailleurs que de revisiter les grands thèmes fantastiques du siècle, cela ne m'aurait pas déçu bien au contraire.
Pourquoi vouloir un but ?

4. marcel - 16/03/05 14:44 - (en réponse à : Danyel)
Pas compris ?... Ben, autant on pouvait se demander ou Ellis voulait en venir sur le premier; autant sur le deuxieme je trouve ca limpide. Et, du coup, superieur.

3. Danyel - 16/03/05 14:20
Bouffie de prétentions et imbitable, voilà ce que je pense de Planetary.
Peu de chance que j'achète le volume 3 de l'édition française alors que je n'ai strictement rien compris au deuxième.
(Pardon Dens)

2. dens - 16/03/05 02:55 - (en réponse à : ca risque de spoiler quand meme alors gaffe!)
Volume 1

Voila l'image complete dont est tiree la couverture on y voit les trois membres de l'equipe de terrain : Jakita Wagner (madame muscle), le Batteur (pouvoirs assez mysterieux d'acces a l'information ... ce qui est pratique pour des detectives) et Elijah Snow (controle le froid). EN toile de fond on voit differentes illustrations qui correspondent aux 6 episodes collectes
Dans le premier episode
Snow est recrute pour etre le 3e homme de terrain par l'organisation "d'archeologues de l'impossible" qu'est Planetary. Pas le temps de se demander ce qui se cache derriere cette denomination que le dynamique trio part sur les traces de Doc Brass l'un des premiers aventuriers surhumains connus.
Juste dans ce premier episode on arrive a nous presenter une societe secrete de heros de "l'age d'or" avec des visages qui nous evoquent irrestiblement les heros pulps de l'epoque (the Shadow, the Phantom, Tarzan, Doc Savage, Fu Manchu... )

On decouvre aussi comment ils ont disparu a la suite d'une experience dimensionelle qui a attire des heros d'un autre monde dans le leur ... cette equipe de heros est elle aussi familiere : juste un avatar de plus de la Justice League...

L'affrontement etait il evitable entre ces heros de deux epoques? En tout cas il a eu lieu ...
Pour une premiere mission Snow n'est pas decu du voyage...

Des le premier episode le ton etait donne sur la richesse de l'univers, les differents niveaux de lecture... et la suite n'a jamais decu (sauf par la longueur de l'attente des fois ...)

L'episode deux part a la rencontre des films de monstre japonais. Il y est aussi question de creation artistique un artiste fanatique veut se nouirrir de la chair des monstres morts ... j'avoue ne pas avoir pousse tres loin l'interpretation de ce passage...

Le troisieme des films de Honk Kong (histoire sde fantomes et de reglements de compte a l'arme a feu... )
Dans le quatrieme on assiste a la naissance d'un surhomme qui rappelle le Captain Marvel de DC, pour la premiere fois on commence a retomber sur des terrain deja debroussailles dans les episodes precedents ... on retrouve le nom de Hark, le flocon de neige qui represente les multiples realites, doc Brass ... mais pour l'instant on ne voit pas ou tout cela nous mene...

Le 5 nous plonge encore plus dans le mystere avec une conversation entre le meme docteur et mr Snow (avez vous remarque comment le logo de Planetary s'adapte au contenu de l'episode ?... c'est des petites choses mais ca fait plaisir!)

Et dans le sixieme episode de cet opus Eijah commence deja prendre les choses en main on decouvre qui sera le "mechant" dans cette serie et qui sont-ce?

Rien moins que les 4 (fantastiques) un groupe de scientifiques qui ont ete dotes de pouvoirs surnaturels a la suite d'un voyage en fusee (pas a cause de rayons cosmiques mais de bouglou transdimensionnel) et qui depuis lors privent le monde de ses merveilles (Marvels) ils explorent ('apres leur galerie de souvenirs) les equivalents de la zone negative et du royaume de l'homme-taupe, font moult decouvertes (fantastiques) sans en faire profiter le monde... les salopiots! En gros ils enterrent et Planetary deterre...

et Apparement isl ont fait mumuse avec la memoire de Snow...

quie tout cela est savoureux et intriguant saperlipopette!!

1. dens - 15/03/05 23:43
J'ouvre un sujet parceque c'est vraiment une serie hors du commun.
Beaucoup de references, une intrigue solide et un scenario construit, des dessins dynamiques et tres a mon gout (pardon si je m'emporte)

En plu sparait que Vieto a pas tout compris...
si t'as des question mon cher ami vas y je suis pret a te repondre au mieux de mes capacites...
et je suis sur que d'autres se joindront a moi pour t'aider et on va tous bien s'amuser
:o)




 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio