Jirô Taniguchi

Les 150 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4


150. LienRag - 04/12/21 22:41
(sans compter que l'apologie de la torture, et encore plus dans le contexte latino-américain des années 80, c'est quand même vraiment pas mon truc, même si ça peut accentuer le réalisme de l'histoire et du personnage)

149. LienRag - 04/12/21 22:36
Je viens de lire Enemigo et c'est plutôt bien dessiné mais c'est quand même complètement débile de bout en bout ?

148. helmut perchu - 17/09/21 15:26
J'ai adoré lire Le sommet des Dieux mais je ne sais pas pourquoi aucune envie de voir cette histoire en dessin animé...

147. marcel - 17/09/21 11:42
J'ai pas réussi a finir le tome 1, mais pour ceux qui avaient aime :


146. Danyel - 21/10/10 17:04
Chinois, oui. Coreen, non.
Sans le voir, un anglophone qui parle japonais, cela se reconnaît aussi. Question de rythme et d'attaque des mots. Les Japonais, eux, reconnaissent les accents coréen et chinois qui forment le gros des immigrés, mais identifient difficilement les autres accents, tout simplement parce qu'il y a extrêmement peu d'émigrés non asiatiques au Japon. Ils ne peuvent donc pas comparer les accents et en déduire le pays d'origine comme nous pouvons le faire avec notre langue.

145. nem° - 21/10/10 14:10 - (en réponse à : Danyel)
Tu perçois les accents coréens, chinois ou autres en jap?

144. Bert74 - 21/10/10 11:51
C'est sûr que Nantua, c'est tout de suite moins glamour et exotique...

143. Danyel - 21/10/10 11:50 - (en réponse à : 141 et 142)
Impossible de faire le film au Japon. 1) Cela aurait couter trop cher. 2) Les acteurs japonais sont infoutus de parler une autre langue que la leur. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle ils jouent très rarement dans des productions internationales. Quand il faut faire figurer un personnage Japonais, les producteurs préfèrent en général prendre un(e) acteur/actrice Chinois(e) Hong Kongais. Au moins on est sur qu'il parlera anglais. Le public occidental n'y voit que du feu, cf par exemple "Mémoire d'une Geisha" avec trois comédiennes chinoises dans des rôles de Japonaises.

Quant a la référence cinématographique de Quartier Lointain, il faut la chercher du cote du beau film de Coppola "Peggy Sue s'est mariée". L'idée de départ est identique et certaines scènes se retrouvent transposées dans QL. J'ignore si Taniguchi connaît le film.

142. rikki - 21/10/10 11:04
C'est peut-être un peu saucé 'Back to the futur' ;)

141. rikki - 21/10/10 11:02
La bande annonce de Quartier Lointain.
Ca a l'air de bien respecter l'esprit de la bd mais quel dommage d'avoir situé l'action en France, ça perd la moitié du charme de l'histoire originale.


140. Danyel - 11/05/08 10:01 - (en réponse à : Pour clarifier.)
Natsuo Sekikawa est le scénariste.
Natsume Soseki, le romancier, est l'auteur de "Botchan" qui donne son titre à la série en français alors qu'il s'agit seulement du titre du premier volume dans l'édition japonaise. "Au temps de Botchan" n'est pas l'adaptation du roman de Soseki.

139. Lien Rag - 09/05/08 21:49
Il a un scénariste? Je croyais qu'il avait adapté tout seul le roman, que c'est pour ça qu'il y a les deux noms (du romancier et de Taniguchi)?

138. Danyel - 09/05/08 11:01
Connaissant le reste de l'oeuvre de Taniguchi (ou au moins une partie d'entre elle), je ne crois pas que ce soit "inutilement" précis et anecdotique.

Taniguchi n'est pour rien dans ce travers, c'est plutôt son scénariste qui en porte la responsabilité. Le ton est parfois d'un didactisme froid qui l'apparente plus à un cours de civilisation sur la période Meiji qu'à une oeuvre romanesque. Le côté documentaire l'emporte sur le souffle de la fiction. C'est ce que je regrette. Graphiquement c'est somptueux, mais tellement loin de la qualité de l'édition originale que c'en est désolant. Les noirs sont bouchés, les trames imprécises, c'est tout grisâtre. :-(

137. Lien Rag - 09/05/08 10:47
Connaissant le reste de l'oeuvre de Taniguchi (ou au moins une partie d'entre elle), je ne crois pas que ce soit "inutilement" précis et anecdotique. Il me semble au contraire que ces détails composent de façon pointilliste(*) un tableau d'ensemble extrêmement riche; le peu que j'en ai compris m'a donné l'impression d'une oeuvre de grande qualité, le problème est que 99% du bouquin me passe à côté...
D'où, comme Danyel, un certain ennui à la lecture tout de même.

(*)Pointilliste à la japonaise en plus.

136. Danyel - 09/05/08 10:06
Moi, à l'exception d'un ou deux volumes, je me suis copieusement emmerdé, surtout avec le dernier tome. C'est souvent inutilement précis et anecdotique. Au passage, l'édition originale en japonais ne comporte aucune note explicative et le niveau requis de connaissance en kanji est balèze . Résultat, les Japonais sont aussi perdus que nous.
Un manga pour oyaji. :-)

135. brigand - 09/05/08 01:02
Je ne prétend pas être un spécialiste du tout...mais on apprend plein de choses au niveau historique dans ces mangas: l'impérialisme, l'influence occidentale et ces différents courants (libéralisme et communisme). Ce qui doit un peu rebuter les lecteurs, ce sont peut-être les multiples références aux auteurs de littérature, hommes politiques etc...mais les explications en bas de pages sont suffisantes pour ne pas faire 1000 recherches et pour suivre le fil de l'histoire. Moi cette BD me fait vraiment voyager, on a l'impression de se retrouver dans les maquettes du musée d'Edo à Tokyo, mais en plus vivant.

134. Lien Rag - 08/05/08 21:46
Si tu connais bien le Japon du début XX° et la littérature japonaise en particulier il est clair que Botchan doit être une BD passionnante pour toi...
Personnellement j'adore le personnage du commissaire, en particulier.

133. brigand - 24/09/07 08:45
Voilà le dernier!


132. organisation amiens - 19/05/07 11:13
Voici l'affiche des 12es Rendez-Vous de la Bande Dessinée d'Amiens, dessinée spécialement par Jirô Taniguchi pour l'occasion.
Cette 12e édition des Rendez-Vous, qui reçoivent 75 auteurs (voir topic adapté) est également fière de présenter une exposition d'originaux du maître...

131. brigand - 03/05/07 16:28 - (en réponse à : Mea culpa)
Oups....j'avais oublié de mettre des SPOILER partout...

130. helmut perchu - 02/05/07 20:04
Attention brigand, tu fais des gros SPOILERS CI-DESSOUS !!!

129. Lien Rag - 02/05/07 16:40
Botchan c'est trés bien, c'est juste imbitable pour qui n'est pas un spécialiste de l'histoire de la littérature japonaise du début XX°...
Un peu gênant pour la masse des lecteurs occidentaux (moi inclus) certes, mais on ne peut pas dire du mal de l'oeuvre pour autant.

128. brigand - 01/05/07 13:23 - (en réponse à : Le sauveteur)
Moi je l'ai trouvé bien et on retrouve des thèmes chers à Jiro: la montagne, la fidélité en amitié, le rachat de soi...

Peut-être la fin est un peu tirée par les cheveux: les flics qui étaient au courant mais qui ne peuvent pas intervenir sans preuves et qui laissent le héros mener l'enquête à leur place et qui arrivent, comme la cavalerie, au bon moment..

Mais comme toujours, le dessin est impeccable, il y a toujours ces silences qui en disent plus long que tout discours. Bref, bon livre pour moi, je me méfie plus de l'encyclopédie des animaux de la préhistoire qui m'attend encore sur mon étagère. Sans parler des 5 tomes du Botchan que j'ai acheté mais qui sont beaucoup critiqués sur certains sujets de ce forum...

127. edgar - 30/04/07 00:36 - (en réponse à : pseudoben)
Ce n'est pas du très grand Taniguchi, mais c'est plutôt bien mené. Il gère toujours aussi bien (à l'époque, ça date de 2000) le suspens. La fin est un peu rapide et certaines pistes esquissées ne sont pas creusées comme elles auraient pu l'être.

126. pseudoben - 28/04/07 16:27 - (en réponse à : edgar)
j'ai entendu dire que ce dernier bouquin n'était pas terrible. Qu'en as-tu pensé ?

125. yan - 28/04/07 16:07 - (en réponse à : Odrade post 123)
Bianco Castafiore?

124. edgar - 28/04/07 13:53
Un nouveau Taniguchi : Le sauveteur, une enquête policière avec de l'alpinisme. L'ouvrage aborde un côté peu reluisant du Japon contemporain, thème plutôt rare chez cet auteur.

123. Odrade - 04/04/07 23:25
Moi j'ai bien aimé le Chien Bianco. Mais effectivement, j'ai entendu des avis totalement contradictoires.


O.

122. Coacho - 04/04/07 22:57 - (en réponse à : Baru sur le pouce de Tom)
C'est vraiment un excellent gros album. Un truc sans temps mort qui décoiffe.
etonnant de ne pas connaître ça Brigand parce que si t'as déjà lu du Baru... Enfin, BDP était aussi là pour aidr à la découverte ! ;o)

121. brigand - 04/04/07 20:42
Connais pas ce truc de Baru, je vais jeter un oeil...

120. Tompouce - 04/04/07 20:24
Le chien Blanco, ça bien fait 3 ans que j'ai acheté les 2 tomes dans une foire aux livres ( déstockage collection Manga Casterman).
Pas encore lu .Paraît que c'est pas une merveille :o) mais par contre dans la même collection "l'autoroute du soleil" de Baru miam miam . Je suis aussi adepte des road movie mais là c'est pas très écolo ;o)

119. brigand - 04/04/07 20:15
Ben moi aussi, je les ai tous, mais celui-ci m'avait échappé...

Bon, moi j'ai vraiment aimé le gourmet solitaire...je l'ai lu en salivant. Et Seton, j'ai trouvé pas mal, pas extraordinaire mais pas mal. Quand même mieux que Blanco...

Un ami m'a également dit que ce n'était pas le meilleur au niveau scénaristique...mais que ça se laissait lire sans plus...bon si je tombe dessus je le prendrai, mais comme mon libraire ne l'avait plus, je ne vais pas en faire ma quête du Graal non plus.

118. Tompouce - 04/04/07 20:05 - (en réponse à : à brigand et Danyel)
Dans les 2 tomes de Seton, on retrouve cet humanisme cher à Taniguchi.
Pour ma part je suis très client de ce genre d'aventure, c'est certainement mon côté écolo ;o)

117. Tompouce - 04/04/07 20:01 - (en réponse à : à brigand)
Pour ma part je l'ai lu et je n'ai pas trouvé ça terrible.
Je parle pas du dessin mais de la narration. L'histoire est faite pour les gosses et la partie encyclopédique est plutôt difficile à digérer, trop scientifique quoi...
Je possède tout ce qui est paru en version française de Taniguchi et c'est cet ouvrage et le gourmet solitaire qui m'ont le moins enthousiasmé.

116. brigand - 04/04/07 19:40
Nope pas trouvé...j'ai vu les art Books Inoue sur Slam Dunk que j'ai déjà et un autre appelé Water sur Vagabong...mais pas vu de dvd avec...tristesse...

115. Danyel - 04/04/07 17:00
Feuilleté et reposé. Rien à foutre des histoires d'animaux. Avec Seton 2 et K2, ça fait trois Taniguchi que j'ai ignorés.
By the way Brigand, tu t'es acheté le DVD "Draw" ?

114. brigand - 04/04/07 16:48 - (en réponse à : Un avis siouplait!)
Quelqu'un a lu "L'encyclopedie des animaux de la préhistoire"?

113. Danyel - 14/12/06 16:41
Pas sur son Suvre, mais sur son oeuvre. M'énerve BDP...

112. Danyel - 14/12/06 16:30
Nan, ça aide pas du tout. Sauf dans le dernier tome parce que les allusions aux personnages du roman sont nombreuses. Mais ce dernier volume est ultra référencé, c'est un retour de Soseki sur son Suvre et tous les personnes qu'il a croisés dans la fiction documentaire des deux mangakas ou en vrai. Une sorte de visite guidée de sa propre vie. Difficile de s'y retrouver. Je m'accroche, mais je peine.

111. Altaïr - 14/12/06 16:05
Même moi qui suis férue de culture japonaise, et notammententre meiji et la seconde guerre mondiale, j'ai du mal avec Botchan. Pourtant, je suis la première à reconnaitre que c'est vraiment une somme, superbement documentée et illustrée mais... ça me rase :/ voilà, c'est dit.
Cela dit, peut-être que quand on a lu ledit "Botchan", ça aide.

110. Danyel - 14/12/06 15:02
Même mes amis japonais ont eu du mal à le lire ! Et encore, dans l'édition française, il y a des notes explicatives.

109. brigand - 14/12/06 14:45
Ben j'avais prévu de m'attaquer aux cinq volumes bientôt...mais les commentaires ci dessous vont finir par me décourager...

108. Danyel - 14/12/06 12:23
J'ai du mal à terminer Botchan volume 5 ! L'agonie de Soseki, c'est long, long, long...

107. marcel - 14/12/06 12:09 - (en réponse à : brigand)
Euh... Nan.
J'attendais la periode de disette de Noel... 2006 ou 2007.

106. brigand - 14/12/06 11:38
Alors Marcel , tu l'as lu depuis le temps???
Moi je trouve que c'est ce qu'il a fait de mieux...

Sinon, je remonte le sujet pour avoir des nouvelles de Trouble is my business...est-ce que quelqu'un a des nouvelles concernant la traduction, quel éditeur a acheté les droits, et si on le verra bientôt dans notre librairie préférée???

105. marcel - 15/03/06 14:03
Moi j'ai le sommet des dieux qui traine dans ma pile des "a lire" depuis plus d'un an maintenant... J'ai lu 20 pages mais j'ai du mal...

104. Quentin - 15/03/06 13:58
Pour moi, les meilleurs Tanigushi sont incontestablement ceux publiés par la collection "écritures" (Casterman). Les autres, moui, certains sont intéressants mais lourds (Botchan), d'autres sont à jeter à la poubelle (le chien blanco). Je n'ai pas lu le sommet des dieux ou le truc culinaire, ni Icare. J'hésite car depuis l'épisode du chien blanco, je me méfie un peu.

La comparaison avec le Haikku est bien trouvée. Tanigushi y fait d'ailleurs référence dans une des histoires de l'orme du Caucase, il me semble. Ca marche dans l'homme qui marche ou pour d'autres histoires courtes. Mais pour les longues histoires (journal de mon père, quartier lointain), ca ne suffit pas. Tanigushi me fait aussi penser à ces films Japonais où le réalisateur arrive à faire passer toute une gamme d'émotion très fortes sans faire parler les acteurs. Tout est montré en finesse, avec beaucoup de pudeur. C'est très Japonais - pour le meilleur. Mais on trouve ca aussi dans des films Sud-Coréen. je ne sais pas s'il y a un nom pour ce genre de film.

103. Manu temj - 15/03/06 11:27
Pour élargir un tout tiot peu la discussion sur Taniguchi, je suis de plus en plus frappé par la proximité de son travail le plus épuré (L'homme qui marche ou Le Gourmet solitaire par exemple) avec la pratique très japonaise de l'Haiku.

On retrouve partout dans la culture narrative (et poétique) japonaise cet art de "capter l'environnement présent" dans ce qu'il peut avoir d'agréable ou de mémorable : l'air du soir, le chant d'un grillon, le coassement d'un crapaud...

C'est très évident dans les dessins animés des studios Ghibli, et intimement imbriqué à la narration « épique », au fil rouge, de l’anime. Dans un travail comme Le Tombeau des Lucioles, cet aspect – le vol des lucioles au crépuscule – prend même une importance capitale dans l’œuvre.
Mc Cloud avait relevé ça aussi dans son passionnant décorticage comparatif de la narration manga. C’est caricatural dans le Shojo classique (les feuilles d’automne ou le rayon de soleil derrière le mont Fuji), capital chez un auteur comme Hiroki Endo, ou Jiro Taniguchi, particulièrement dans les deux livres que je citais plus haut, qui me semblent tendre vers l’épure dans ce domaine : la narration n’existe plus que comme prétexte à la contemplation et à la sensation.

En cela, je lui trouve une proximité avec l’art de l’Haiku, que je ressens lui aussi comme une épure littéraire, une recherche de la description aussi parfaite que possible de la sensation, dans ce qu’elle peut avoir de fugace.

Je me dis aussi qu’il y a un parallèle avec le travail de certains maîtres de l’estampe « paysagée » comme Hiroshige ou Hokusai, dont les 36 vues du mont Fuji tournent elle-aussi, sur un sujet unique, à la recherche de l’instantanéité.

Ce ne sont là que réflexions personnelles non étayées de lectures autorisées sur le sujet. Si certains d’entre-vous ont d’autres réflexions, je suis preneur !

102. Manu temj - 15/03/06 11:07 - (en réponse à : brigand, hervé)
Ne t'y trompe pas, Botchan est loin d'être une lecture facile. Il n'est pas question ici du souffle narratif du Sommet des Dieux ou de Quartier Lointain. Botchan est un véritable manga "littéraire", très dense, truffé de références culturelles qui nous échappent complètement à nous autres européens (et heureusement expliquées par de très nombreux renvois). Mais c'est un tableau pointu d'une époque qui m'était parfaitement inconnue, de l'occidentalisation du Japon, de la naissance d'une gauche contestataire et d'une intelligentia capitaliste dans le pays, qui n'est pas sans échos avec notre époque. Bref, Botchan se lit comme un roman historique exigeant pour le lecteur, bien différement donc d'une bande dessinée classique, fût-elle un manga, même un manga "d'auteur".

Je rejoins donc Hervé sur ce point. Botchan n'est pas à conseiller pour découvrir Taniguchi, ou alors à un segment très littéraire/historien de la population.

101. brigand - 15/03/06 10:42
Pour moi, quasi tous les livres de Taniguchi sont bons. Un bémol pour l'homme de la toundra (pas désagréable, mais comme on attend beaucoup de Jirô, c'est un peu la déception) et pour Icare (que j'ai trouvé ressemblant à du sous-Otomo).

Reste qu'à mon avis le top c'est quand même le sommet des dieux. J'ai pas trouvé qu'il y avait tant de longueurs...au contraire quand je me suis rapproché de la fin du tome 5, je voulais que ça dure encore et encore!! J'attend encore le dernier tome du Botchan pour me lancer dans l'aventure, mais d'après les commentaires, ça a l'air pas mal!!



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio