La politique, c'est nase, lisez plutôt des BD, tome 7

Les 1415 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29


1215. suzix@bdp - 03/06/19 19:14
1211. torpedo31200 - 03/06/19 18:56 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1208)
Ben non. Il m' arrive de discuter avec des avocats et des juges. Et il me semble avoir compris que ce ne sont pas les blessures ou la somme dérobée qui importe le plus mais l' acte et les circonstances.


Je voudrais bien voir ça! Si le type au laser fait tomber l'hélico et provoque alors la mort de 2 ou 3 personnes à son bord, tu crois qu'il ne prend que 30 mois dont 12 ferme! ...

1214. torpedo31200 - 03/06/19 19:13 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1210)
Il s' est constitué prisonnier, si je me souviens bien.

Et si tu veux des peines d' incarcération 5 fois plus longues, faut quintupler les centres pénitentiaires, et rénover lourdement les bâtiments existants. Donc faut au minimum tripler tes impôts.

Mais comme le monde ne s' adaptera pas à tes caprices de sanction, ne t' expatrie pas tout de suite.

1213. suzix@bdp - 03/06/19 19:09
non mais il y a bcp plus de chance que je sois victime que coupable. Ce qui a déjà été le cas à au moins deux reprises pour des vols assez importants (un véhicule et du matériel photo pour une somme rondelette). Et je n'ai JAMAIS été dédommagé et les voleurs n'ont jamais été attrapés ... pour cela tout au moins. De toute façon, la justice française ne sert à RIEN pour les infractions du quotidien. A peine mieux pour les trucs un peu exceptionnels. Presque la même chose pour le keufs. Tout ça fait peur à Mme Michu et Monsieur Tout-le-monde mais c'est tout. Mais possible que les français se réveillent et comprennent que finalement se faire justice soit-même ne comporte pas tellement de risques ... le laxisme français prête le flanc à cela.

1212. torpedo31200 - 03/06/19 18:59 - (en réponse à : suzix@bdp - post #1209)
Mais ils font de vraies peines de prison. Et que tu ne trouves pas ça cher payé, ce n' est pas bien grave puisque tu n' es pas juge. Ni prêtre, imam ou juge de la bonne moralité.

1211. torpedo31200 - 03/06/19 18:56 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1208)
Ben non. Il m' arrive de discuter avec des avocats et des juges. Et il me semble avoir compris que ce ne sont pas les blessures ou la somme dérobée qui importe le plus mais l' acte et les circonstances.

1210. suzix@bdp - 03/06/19 18:31
ah et on oublie la soustraction à la justice pendant 48h ...

1209. suzix@bdp - 03/06/19 18:24
et les mecs quand ils font leurs conneries, ils ignorent aussi la justice, les prisons infâme? ... les risques en somme? Soit ils sont débiles profonds et je me fous bien de leur sort, soit ils font cela en sachant tout cela et je ne vois pas pourquoi ils ne feraient pas de vraies peines de prison.
Dettinger, il prend 30 mois de prison mais en tout il a dû faire 3 à 4 semaines avant son procès puis 3 mois à mi-temps et ensuite il est dehors avec un bracelet électronique. Ca aussi le bracelet tu vas m'expliquer que c'est une peine lourde? En gros, c'est pas 30 mois mais 2 mois et demi de prison pour avoir frappé 2 CRS dont un à terre. C'est pas cher payé je trouve.

1208. suzix@bdp - 03/06/19 18:18 - (en réponse à : Torp')
mais je m'en fous de l'état des prisons. Je ne crois pas que cela entre dans la balance. Qu'on mette les moyens pour les rénover et avoir assez de places et que les condamnés fassent des peines qui reflètent le mal qu'ils font aux autres et à la société.
On a une constitution, des lois, des codes, des règles, des normes mais impossible pourtant responsable de ses actes. On trouve plus de circonstances atténuantes pour les voyous, délinquants, malfaiteurs, bandits, assassins que de torts ou de raisons de se plaire pour les victimes.
De plus on condamne trop souvent le résultat de l'acte. Si Dettinger met l'un des CRS dans un fauteuil roulant, il prend plus cher. Si l'autre gogole avec son laser fait tomber l'hélico, pareil ... pourtant la connerie initiale est la même.

1207. torpedo31200 - 03/06/19 18:01 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1205)
Non mais t' as déjà fait de la prison ?
Hier je suis tombé sur un sujet tv sur l' état des prisons. Et on évoquait un mineur qui avait fraudé à 4 reprises les transports en commun, et s' était suicidé, en prison pour mineurs.

C' est toi le curseur moral de la nouvelle justice ?

1206. suzix@bdp - 03/06/19 16:54
1203. torpedo31200 - 03/06/19 15:55 - (en réponse à : suzix@bdp - je prends le risque que les pileirs de bar de BDGest déboulent ici...)
Pour info, 12 mois ferme c' était aussi la condamnation du manifestant Gilet Jaune qui essayait d' aveugler le pilote d' hélicoptère avec un laser,à Toulouse en janvier.
Ce qui me semble un peu plus dangereux que des coups sur un bouclier.


Je croyais que les décisions de justices étaient justes et qu'il ne fallait pas les commenter ? (;o)
Mais lui aussi avait un casier judiciaire vierge, un boulot et lui aussi le pauvre avait des circonstances atténuantes! Il est con comme ses pieds même s'il est "agent commercial pour une société de courtage écologique" parce qu'il "a déclaré ne pas avoir pris la mesure de la gravité de ses actes. Pour lui, c’était un jeu." Pas sa faute, il ne savait pas. Donc il a acheté ce machin super puissant sans lire la notice, comme ça comme un gosse avec des pétards!

1205. suzix@bdp - 03/06/19 16:43
1202. Achab - 03/06/19 15:51 - (en réponse à : Suzix #1199)
Juste, en principe oui. Moral surtout pas.
Tromper son conjoint c'est immoral mais ce n'est plus illégal. Tu penses que ça devrait le redevenir ?


La justice en France n'est pas juste. Elle est trop indulgente. Combien de délinquants se sentent invulnérables? Combien de gilet-jaune vont se sentir invulnérables suite à cette pseudo peine?
Une justice laxiste, cela va avec la déresponsabilisation de la population. Ce n'est jamais la faute de personne.

1204. suzix@bdp - 03/06/19 16:36 - (en réponse à : quentin)
1201. Quentin - 03/06/19 15:35 - (en réponse à : Suzix)
Tu n'arriveras pas à nous faire croire que tu as connus des fins de mois difficiles sous le gouvernement précédent ;-)


et pourquoi je ferais cela?

1203. torpedo31200 - 03/06/19 15:55 - (en réponse à : suzix@bdp - je prends le risque que les pileirs de bar de BDGest déboulent ici...)
Pour info, 12 mois ferme c' était aussi la condamnation du manifestant Gilet Jaune qui essayait d' aveugler le pilote d' hélicoptère avec un laser,à Toulouse en janvier.
Ce qui me semble un peu plus dangereux que des coups sur un bouclier.

1202. Achab - 03/06/19 15:51 - (en réponse à : Suzix #1199)
Juste, en principe oui. Moral surtout pas.
Tromper son conjoint c'est immoral mais ce n'est plus illégal. Tu penses que ça devrait le redevenir ?

1201. Quentin - 03/06/19 15:35 - (en réponse à : Suzix)
sans me ruiner comme ont commencé à le faire les derniers gouvernements PS

Tu n'arriveras pas à nous faire croire que tu as connus des fins de mois difficiles sous le gouvernement précédent ;-)

1200. torpedo31200 - 03/06/19 15:05 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1199)
Faudrait replacer des prêtres dans les procès. Pas certain qu' une suggestion si progressiste trouve un écho favorable...

1199. suzix@bdp - 03/06/19 14:54
est-ce que ce qui est légal est forcément juste et moral ...

1198. torpedo31200 - 03/06/19 14:53 - (en réponse à : suzix@bdp - post #1197)
Oui, ça se nomme partie civile.

1197. suzix@bdp - 03/06/19 14:47
1195. torpedo31200 - 03/06/19 14:35 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1194)
Heureusement que certains droits des délinquants sont respectés, oui. Dans un état de droit, ça me semble même une priorité.



Et ceux des victimes, sont-ils respectés?

1196. suzix@bdp - 03/06/19 14:45 - (en réponse à : Lobabu)
bien sur que j'ai vu que ton post ét&it ironique. Mais je tenais à signaler que c'est excellent pour le parti pour lequel tu as voté il y a 10 jours. Et sinon la "droite des valeurs" cela n'a pas de signification si les catho ont déjà voté à 80% pour LREM! (;o)

Et tu devrais être plus optimiste pour EELV (ou une quelconque formation Ecologiste rassemblant un tout petit peu plus large). Macron va perdre qq %. Si EELV en récupère qq % aussi via une petite coalition ça va commencer à être proche. C'est largement jouable. Mais aurais-tu peur que tes potes soient mis au pied du mur? Sont-ils capables de gouverner sans braquer la France des campagne et des banlieues? Passeront-ils en force comme le fait Hidalgo à Paris sans se préoccuper des 10 millions de franciliens? Je demande à voir. Ce serait passionnant. Pop-corn et tout ... en espérant qu'ils réussissent ... sans me ruiner comme ont commencé à le faire les derniers gouvernements PS.

1195. torpedo31200 - 03/06/19 14:35 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1194)
Heureusement que certains droits des délinquants sont respectés, oui. Dans un état de droit, ça me semble même une priorité.

1194. suzix@bdp - 03/06/19 14:31 - (en réponse à : Torp')
OK donc tout va bien en France. Je suis rassuré. Les droits des délinquants sont respectés. J'applaudis à tout rompre.

1193. torpedo31200 - 03/06/19 14:00 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1191)
C' est de la prison ferme. Il peut y avoir des dérogations (congés, surveillance électronique, aménagements) mais c' est comptabilisé dans la durée effective de prison ferme.
Et ça existait déjà au vingtième siècle.

Pour une libération conditionnelle, faut avoir effectué la moitié de la peine (dans le cas présent 6 mois). En cas de récidive légale, les deux tiers.

1192. lobabu - 03/06/19 13:58 - (en réponse à : suzix 1181)
Nan, mais c'était de l'ironie hein?!
Après sur les conséquences de son départ, je ne suis pas sûr que cela change beaucoup de chose à court et moyen terme. Le problème de LR, c'est qu'ils n'ont pas d'espace. macron mène la politique qu'ils ont toujours rêvé de mener, donc satisfait une bonne partie de leur électorat modéré et le positionnement nationalo-populiste est occupé par le FN. Il ne restait que la "droite des valeurs", on voit ce que cela donne: 8%. Soit-dit en passant, quand on voit le nombre de "chroniqueurs/éditorialistes" conservateurs présents dans les médias (genre Zémour, Lévy et consorts) et le résultat de leur influence dans la réalité, c'est à mourir de rire.
Pour le reste, je ne crois pas en l'espèce à une présence écolo-gauche au 2e tour de la présidentielle. D'abord, les électeurs ne votent pas de la même façon dans les deux cas et puis il va falloir une clarification des objectifs à gauche qui ne peuvent pas être qu'électoraux. Et cela va lui prendre sans doute dans les 20 ans...

1191. suzix@bdp - 03/06/19 13:43
le mec a juste fait qq jours de "prison ferme"!
Ensuite il ne rentrait que le soir et repartait le matin. 'scuse mais ça ressemble plus à un centre fermé pour jeunes délinquants que de la prison. Et c'était de 20 février à aujourd'hui. C'est pas 4 mois de prison ferme.
Si tout est normal et pondéré alors je suis content. Je me réjouis.

1190. torpedo31200 - 03/06/19 13:29 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1187)
Et je ne comprends pas pourquoi tu parles de moi. On ne se connaît pas. Mais il est très rare que j' ai envie de frapper qui que ce soit, hors coup ou menace prononcée avec arme sur autrui. Et je ne fais pas partie des gens qu' on embête (hors mec bourré et ça reste exceptionnel).


1189. torpedo31200 - 03/06/19 13:19 - (en réponse à : suzix@bdp - post #1187)
4 mois de prison ferme, c' est pas rien et je ne te souhaite pas de les faire.

1188. torpedo31200 - 03/06/19 13:18 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1187)
Mais tu connais le dossier ?
30 mois dont 12 ferme (donc 6 avec remises), à l' époque il me semble que les commentateurs médiatiques et juridiques avaient trouver le jugement assez logique et cohérent.

1187. suzix@bdp - 03/06/19 13:06 - (en réponse à : Torp')
si pour toi, casser du flic à deux reprises et ne pas faire réellement de prison c'est normal alors tout va bien. La cohésion sociale est sauve. Le prochain qui mec qui t'emmerde, tu le savates à terre? C'est même pas un flic, ça va passer crème. Ou alors si tu te fais arrêter sur la route, tu renvoies bouler les flics histoire de te défouler un coup de toute ta frustration de la journée. Tu pourras toujours dire que tes clients t'ont poussé à bout!

1186. torpedo31200 - 03/06/19 13:00 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1185)
Pas lu de compte rendu du procès, si ça existe.
Je pensais que la défense s' articulait sur le fait que certaines personnes de son entourage avaient subi des coups et gaz lacrymo.

Et c' est bien beau d' évoquer le grand mot de cohésion sociale, mais faudrait peut-être commencer par ne pas commenter les décisions de justice.

1185. suzix@bdp - 03/06/19 12:48
Les circonstances atténuantes on les connait :
- première condamnation
- père de 3 enfants
- un boulot
... comme des millions de français et donc de gilet-jaunes. Donc voilà, tu frappes deux CRS à main-nues (même si tu es ancien boxeur pro, ce qui est très différent de monsieur tout-le-monde), tu fais 3 mois de semi-liberté et 2 mois de bracelet. Dettinger est une icône du "mouvement". Il est suivi par la grande majorité donc ça va se savoir en qq minutes. Si ça c'est pas un signal pour casser du flic, je sais pas ce qu'il te faut!?

1184. torpedo31200 - 03/06/19 12:44 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1183)
Si tu n' as pas suivi le procès, il y a probablement eu des circonstances atténuantes.
Et j' aime bien ton sens de la nuance.

1183. suzix@bdp - 03/06/19 12:13
Vous vous rappelez de Dettinger, le "boxeur gilet-jaune de la passerelle à Paris"? Cela qui a frappé deux CRS dont un à terre. Il a pris 30 mois en février! ... mais seulement 12 mois ferme commencés le 20 février. Puis il a été autorisé quasi dans la foulée à sortir pour bosser (à la mairie de sa ville), ne rentrant qu'en fin de journée pour passer la nuit en prison. Eh bien c'est terminé. Dettinger, le boxeur de CRS vient de sortir de prison ce lundi (3 juin) en étant sous bracelet électronique! . Et de plus avec les remises de peine (!??), sa peine se terminera le ... 6 août.
Donc pour violence volontaire à répétition contre les forces de l'ordre, en France c'est 3 mois en semi-liberté et 2 mois de bracelet. On vit dans un chouette pays où l'on s'occupe plus des bourreaux que des victimes. Ca a toujours été ainsi. Cette peine est clairement un appel à lyncher du flic. Après ça essayez d'avoir une cohésion sociale.

1182. suzix@bdp - 03/06/19 11:59
pour Drouet, "figure des gilet-jaunes", le mouvement part en dérive totale!. A la lecture de ce titre je me suis dit qu'il avait muri depuis novembre au contact des nécessités de la vie "politico-médiatique". Et puis non, en fait, ce que lui appelle un "dérive totale" c'est d'organiser des manifs déclarées et donc légales (et vu leur petit nombre couplées à d'autres revendications, oui comme il le dit à propos, loin des revendications initiales. En cela il a raison, c'est devenu un fourre-tout le GJ ... en plus que cela n'était au pic des manifs importantes). Lui il dénonce donc ces manifs légales et veut faire des blocages, des opérations escargots. En gros il veut continuer à faire chier son monde à qq milliers et avec 0,5% et ... 0,01% on peut pas dire que les français veulent des GJ pour diriger l'Europe à défaut du pays! Mais nan, lui il continue comme en 14. Pauvre cloche.

Et pourtant Manifestation des Gilets jaunes à Saint-Etienne: "Le bon score de Macron aux européennes, ça a été un coup de massue" ... 50 pèlerins!

Un long article sur L'express qui fait bien le point de façon factuelle et étayée. ... conclusion, les GJ dans leur forme passée c'est mort ... mais pas les revendications!

1181. suzix@bdp - 02/06/19 23:51 - (en réponse à : Lobabu)
En fait c'est excellent pour toi qui vote EELV!
Wauquiez avait fait fuir les modérés (Juppéistes) et même la droite catho qui a voté en très forte majorité (je ne me souviens plus du % mais c'est énorme genre 80%!) pour LREM aux Européennes!
Sans Wauquiez, LR va remonter et Macron va baisser. Si EELV parvient à agréger qq franges de gauches (genre Hamon et les autres partis verts) et ainsi améliorer son score des européennes, ils peuvent passer devant Macron aux présidentielles et gagner au second tour face à Le Pen! ... incroyable. Finalement Macron a tout balayé et cela laisse la place à une recomposition de bon aloi! (;o)

PS : je déteste Wauquiez pour ce qu'il est et pour ce qu'il a fait et tenter de faire. Il est tellement antipathique si en plus il tire sur tout ce qui bouge de façon complètement conne et tire LR vers la droite, je me doutais que cela allait fouarer et je suis ravi de constater que les français ne sont pas aussi vils que lui ... . Cependant le passage que j'ai écouté où il dit qu'il démissionne, il a été plutôt bon et humain. Comme quoi, on peut se découvrir dans la défaite.

1180. Lobabu - 02/06/19 23:31
Merde! Wauquiez démisionne !...

1179. froggy - 01/06/19 21:47 - (en réponse à : Rions un peu)
Image may contain: text

1178. heijingling - 30/05/19 08:48 - (en réponse à : lobabu)
Tu n'as pas lu l'article en détail, ce n'est pas que les soi-disants responsables n'ont pas de compte à rendre, c'est qu'ils sont grassement récompensés quoi qu'ils fassent : "Patrick Kron, PDG d’Alstom[..] partit ultérieurement avec 4 millions d’euros de bonus et une retraite chapeau…"

Je ne sais pas qui a eu l'idée absurde d'appeler ces gens des "capitaines d'industrie", un capitaine est censé couler avec son navire, ou du moins s'assurer que tout le monde est sauf avant de se sauver lui-même, tandis que ces gens-là laissent couler tout le monde pendant qu'ils sont occupés à se sauver en emportant un maximum de biens.
Il y a eu des cas où un vrai capitaine a été condamné pour avoir laissé tomber équipage et passagers, mais ces capitaines d'industrie, dans une même situation, sont remerciés.

1177. Lobabu - 30/05/19 07:59 - (en réponse à : Froggy)
En tout cas, la situation de GE ne pouvait pas être ignorée du gouvernement ou alors Hollande, Valls, Macron sont des incapables et cela ne change rien à la cascade d'abrutis qui ont foutu en l'air le conglomérat et au système financier dominant qui a influé sur la chose. Ce genre d'affaire me fout hors de moi car les responsables n'ont jamais de compte à rendre.

1176. heijingling - 30/05/19 03:45 - (en réponse à : suzix)
Une bonne partie d'entre nous ne voit le travail que comme un "truc subsidiaire", les entreprises que comme des "entités qui asservissent" et l'état comme "le sauveur ultime" ...
Ben, vu que les grosses entreprises (on ne parle pas des PME ici) considèrent toutes leurs ouvriers comme des mouchoirs en papier, jetables après utilisation, ce sont objectivement des "entités qui asservissent" .
Et historiquement, toutes les grosses entreprises multinationales le sont toutes devenues grace au soutien de l'état, que ce soit en France, au Japon, en Corée, en Hollande, aux É.U.A., en Chine, donc oui l'état est bien leur "sauveur ultime" ...

Juste pour qu'on se comprenne bien, quand tu écris "Déjà comment peut-on être aussi peu impliqué dans la réussite de nos entreprises et autant demandeur envers elles?", tu parles bien des hommes politiques qui bradent les grandes entreprises ?

Et Macron, c'est bien le type qui récrimine les pauvres qui ne savent pas tenir un budget ? Hôpital, charité, tout ça.

froggy: ils sont pas très futés, chez G.E., pourquoi font-ils de grosses acquisitions si ils ont des problèmes du budget ? Moi, c'est pas dans les moments où j'ai pas trop de fric que je vais acheter des E.O. et autres T.T. luxueux. Et si je le faisais en espérant les revendre plus cher, je serais vraiment un abruti irresponsable.

1175. froggy - 29/05/19 22:26 - (en réponse à : Lobabu)
Loin de moi l'idee d'excuser General Electric de licencier plus de 1000 salaries en France. Il se trouve cependant que la compagnie traverse depuis quelles temps d'importantes difficultes suite a de grosses erreurs strategiques commises au debut du siecle. Je ne sais pas si cette information est tres connue en France mais elle l'est tres probablement par ce Jean-Charles Hourcade. J'ai lu cela dans les pages financieres du Washington Post dans un article relatif a NBC, une des 4 grandes chaines generalistes americaines, et dont GE fut proprietaire.

1174. suzix@bdp - 29/05/19 11:44 - (en réponse à : Lobabu)
Je n'argumenterai pas sur les dessous politiques récents chelou de l'affaire. J'espère que ce n'est pas aussi simple que Macron est vendu à GE ...

Moi ce qui m'interpelle c'est la relation qu'ont bon nombres de français avec l'industrie, les entreprises, le travail. Une bonne partie d'entre nous ne voit le travail que comme un "truc subsidiaire", les entreprises que comme des "entités qui asservissent" et l'état comme "le sauveur ultime" ... tout cela me pose problème. Déjà comment peut-on être aussi peu impliqué dans la réussite de nos entreprises et autant demandeur envers elles? Comment peut-on cracher en permanence sur les entreprises tout en reconnaissant leur rôle central, crucial uniquement lorsqu'elles licencient? Et enfin, comment peut-on espérer que l'état français sache gérer convenablement une entreprise avec son passif et sa gestion actuelle de nos finances ?

1173. lobabu - 29/05/19 11:33

Le texte est long mais je vous conseille de le lire: c'est édifiant sur l'attitude des E.U. à propos de la prédation d'activités économique, mais aussi sur la nullité et l'incompétence crasses de certains dirigeants d'entreprises français ainsi que sur le véritable rôle joué par Marcron d'abord comme secrétaire adjoint de la présidence et principal conseiller économique de Hollande puis comme ministre de l'économie.

Jean-Charles Hourcade est ingénieur, polytechnicien, ancien Directeur Général Adjoint du groupe Thomson, ancien Directeur Général de France Brevets. Il est responsable Industrie de République Souveraine.

48 heures à peine après les élections européennes, l’américain General Electric (GE) a annoncé la suppression de plus d’un millier d’emplois sur son site de Belfort. Les syndicats, réunis le 28 mai en présence d’Hugh Bailey, nommé Directeur Général de GE France le 22 avril, dénoncent une “bombe sociale”. Quand on sait que le même Hugh Bailey était précédemment le conseiller pour les affaires industrielles d’Emmanuel Macron à l’époque où il était ministre de l’Économie et avait piloté la vente à GE de la branche énergie d’Alstom (chaudières et turbines de génération électrique), il est urgent de revenir sur la genèse de ce nouveau coup dur et d’en tirer tous les enseignements pour préparer au mieux la riposte.

En septembre 2015, c’est à l’issue d’un véritable thriller politico-industriel que GE prenait le contrôle de la division Energie d’Alstom, signant ainsi l’un des pires revers stratégiques qu’ait connu la France en 150 ans d’histoire industrielle. Seul le naufrage d’Alcatel, qui fut le leader mondial de l’industrie des télécommunications jusque dans les années 2000, et sa prise de contrôle par le finlandais Nokia, peuvent fournir l’image d’une telle Bérézina.

Aujourd’hui ce sont donc plus de 1000 postes qui sont menacés.

L’histoire s’inscrit dans le temps long. Jusqu’en 1998, les activités d’Alstom, Energie et Ferroviaire, faisaient partie du plus puissant conglomérat industriel français, la CGE (Compagnie Générale d’Electricité, rebaptisée en 1991 Alcatel-Alstom). La CGE était un leader mondial dans les Télécoms, les câbles, l’ingénierie électrique, l’énergie, le ferroviaire, le nucléaire, les chantiers navals… L’organisation sous forme de conglomérat, similaire à celle de General Electric aux USA, de Siemens en Allemagne, d’Hitachi et Mitsubishi au Japon, ou de Samsung et Hyundai en Corée, construisait une position de force industrielle et financière globale bénéficiant à chaque composante.

En 1998, son PDG Serge Tchuruk, qui venait d’être parachuté de Total et qui s’illustra en vantant le concept d’ “industrie sans usines”, décida de recentrer Alcatel Alstom sur les télécoms, et de vendre en Bourse la majorité du capital d’Alstom. Au moment de la séparation, Alcatel exigea d’Alstom un dividende exceptionnel de 5 milliards d’euros, laissant derrière lui un groupe financièrement exsangue, avec de gros problèmes techniques et juridiques liés au rachat des turbines à gaz d’ABB. La conséquence ne se fit pas attendre. Dès 2003, Alstom était en faillite.

Les banques privées françaises lui retirèrent tout soutien. Nicolas Sarkozy, à l’époque ministre des Finances, sauva in extremis Alstom de la faillite et l’État entra au capital en lui apportant 2,8 milliards d’euros. Dès 2006, l’État revendait sa participation au groupe Bouygues avec une plus-value de 1,26 milliard, et abandonnait Alstom dans les griffes d’un actionnaire opportuniste. Alstom, sous-capitalisé, resta fragilisé dans la compétition contre GE et Siemens.

Macron ira jusqu’à défendre GE durant l’enquête de la direction de la concurrence de la Commission européenne, et GE put acquérir le pôle Energie d’Alstom avec les mains entièrement libres !

L’attaque frontale allait venir des USA. Le 14 avril 2013, Frédéric Pierucci, directeur de la division chaudières d’Alstom, est arrêté lors de son arrivée à New-York pour une sombre affaire de corruption en Indonésie. Dans un livre choc, Le Piège américain, il explique que la vente d’Alstom à GE fut le résultat d’une action coordonnée du DoJ (Ministère américain de la Justice) et de GE. La stratégie utilisée était classique: utilisant ses revendications d’extraterritorialité, la justice américaine menace un groupe étranger d’une amende monumentale (jusqu’à plusieurs milliards de dollars) pour corruption, détournement d’embargo ou tout autre argument géopolitique, et menace ses dirigeants de prison. Contre la promesse d’une amende réduite et de l’oubli des poursuites judiciaires pour le PDG et les cadres dirigeants, le prix à payer est la cession à la multinationale américaine concernée des activités stratégiques convoitées, dans le cas présent les turbines d’Alstom. En termes simples, c’est du racket.

La suite conforte l’analyse de Pierucci. Patrick Kron, PDG d’Alstom, directement menacé à titre personnel, estima subitement que son entreprise n’avait plus «la masse critique» pour survivre, et défendit en avril 2014 la proposition de GE. Contre toute évidence, il assura ultérieurement lors d’une audition à l’Assemblée nationale que l’opération ne s’était pas faite sous la pression de la justice américaine. Il partit ultérieurement avec 4 millions d’euros de bonus et une retraite chapeau… Bravo l’artiste.

Le 28 mai, GE s’engagea auprès du gouvernement à créer 1 000 emplois en France d’ici fin 2018, et le 19 juin, présenta une offre améliorée.

Dans un premier temps, le ministre de l’Industrie Arnaud Montebourg tenta de s’opposer à la manœuvre, et obtint des avancées importantes. Le 5 mai, il rejeta l’offre de reprise de la branche Energie d’Alstom par GE, et lui proposa de céder en échange ses activités Ferroviaire. Le 15 mai, il fit publier le Décret relatif aux investissements étrangers soumis à autorisation préalable. Le 28 mai, GE s’engagea auprès du gouvernement à créer 1 000 emplois en France d’ici fin 2018, et le 19 juin, présenta une offre améliorée. L’État français disposerait d’un droit de veto dans la coentreprise portant l’activité Energie. Le 20 mai, l’État prit position pour l’offre de GE et annonça son intention d’entrer au capital d’Alstom à hauteur de 20%.

Mais le 26 août 2014 François Hollande désavouait Montebourg, Emmanuel Macron lui succédait, et les garanties et les avancées obtenues par Montebourg furent oubliées… Macron ira jusqu’à défendre GE durant l’enquête de la direction de la concurrence de la Commission européenne, et GE put acquérir le pôle Energie d’Alstom avec les mains entièrement libres!

La suite confirmait les pressentiments les plus sombres. GE annonçait en octobre 2017 la suppression de 350 postes sur un total de 800 à l’usine GE-Hydro Alstom de Grenoble, spécialisée dans les turbines des barrages hydroélectriques. En juin 2018, GE annonçait qu’il ne tiendrait pas en rien son engagement de créer 1 000 emplois en France. Piètre compensation, il se verra prié de verser 50 millions d’euros.

Aujourd’hui ce sont donc plus de 1000 postes qui sont menacés.

Quels enseignements tirer de cette catastrophe? Tout d’abord, le rappel du caractère fondamentalement prédateur des États-Unis d’Amérique, un État qui n’hésite pas à mettre sa puissance financière et militaire au service direct de ses multinationales. Ensuite, les désastres provoqués par la cupidité du capitalisme français, privilégiant avec constance les profits financiers à court terme aux stratégies industrielles. L’oligarchie française a cédé aux sirènes des marchés et des analystes financiers, notamment en démantelant les grands conglomérats industriels comme la CGE ou Thomson, à qui elle reprochait d’utiliser les profits des branches en bonne santé pour aider celles qui traversaient de mauvaises passes à se redresser. Soumis à l’idéologie néo-libérale, donnant la priorité à la dérégulation et à la «concurrence libre et non faussée», protestant comme le fit Lionel Jospin que «l’État ne peut pas tout», l’État a encouragé en France ces tendances suicidaires.

Enfin, la clarté est faite quant à la complicité entre Emmanuel Macron et GE tout au long de cette affaire, jusqu’au point où c’est son conseiller industrie lors du rachat qui est nommé à la tête de GE France pour mettre en œuvre le plan de restructuration…

À l’heure où la transition écologique nécessite la planification de compétences et de ressources industrielles sans précédent, ce laisser-faire est proprement criminel. GE se plaint au niveau mondial de ses difficultés en accusant un retournement des marchés de l’énergie et en prétendant avoir ”fait une mauvaise affaire” avec l’acquisition d’Alstom. Il est urgent de les prendre au mot et de remettre cette activité stratégique sous le contrôle national, par la réquisition ou par la nationalisation au service de la transition énergétique. L’État doit intervenir, et le Président de la République, directement responsable de ce gâchis, doit être et le Président de la République, directement responsable de ce gâchis, doit être directement interpellé et sommé de protéger les salariés et l’indépendance stratégique nationale.

1172. suzix@bdp - 28/05/19 22:11
le métro sert bcp plus à Paris et à la proche banlieue qu’aux millions qui ne foutent pas un pied à Paris de l’année !

1171. totom - 28/05/19 19:34
Faut quand même continuer de renouveler les bus de Paris pour les rendre plus propres, c’est important
Et continuer à améliorer le métro aussi
L’exemple de l’investissement qui ne favorise que Paris c’est la ligne direct vers CDG qui apparemment sera direct sans arrêt en banlieue ; faudrait vérifier mais si on laisse le rer pour les galériens c’est pas très social

1170. suzix@bdp - 28/05/19 19:27
"a dépensé" ...

1169. suzix@bdp - 28/05/19 19:25 - (en réponse à : Tom)
moi ce qui me fait halluciner c'est que certains parlent de carrément fermer le périphérique ... alors d'un point de vue de Paris intra-muros voire de proche banlieue, pas de problème vu que l'état à dépenser sans compter pour faire des lignes de métro, de tram et de bus qui se croisent et se recroisent à l'infini. DOnc on ferme le périph ET on ne fait plus aucun investissement intramuros mais on met tout sur la banlieue avec des lignes aussi denses, je suis certain que tout le monde prendra les transports en commun!

1168. totom - 28/05/19 18:52
https://www.bfmtv.com/politique/peripherique-parisien-francois-de-rugy-en-faveur-d-une-modulation-de-la-vitesse-1700847.html
Avec des positions de ce type, on risque pas d’avancer bien vite niveau environnement

1167. Bert74 - 28/05/19 17:20 - (en réponse à : pm)
les verts allemands qui sont moins à l'ouest.

Bah, ça semble évident, non ?

1166. suzix@bdp - 28/05/19 10:54

Un sondage post-élections-européennes Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo montre qu'une très grande majorité de Français souhaite un changement de cap de la part de l'éxécutif, quitte à remanier le gouvernement.
... bon y'a pas que cela dans le sondage avec notamment la satisfaction des différents sympathisants. Seuls ceux de RN sont contents. Ils arrivent en tête au % mais ils sont qd même loin des 30 à 35% qu'ils ont parfois faits ... et ils n'ont pas plus de siège que LREM. Donc franchement, ils font les fiers mais y'a pas réellement de quoi, surtout après 7 mois de populisme par les gilet-jaunes. Finalement, je me dis qu'une grosse partie des français ne sont pas aussi débiles que l'atmosphère ambiant pourrait laisser penser. Bref, faire un sondage pour savoir si les français veulent changer de politique après un vote à moins de 25% pour la majorité, c'est un lancé de lacrymo sur les Champs. Ca sert à rien. 72% veulent un changement de politique! Ben je veux mon neveu sinon pourquoi ne pas voter LREM ... et encore cela signifie que 28% veulent poursuivre la politique de Macron. Alors pourquoi ne pas avoir voté pour LREM? Alors 72% veulent (voire trouveraient normal) un changement de politique. Bien mais selon quel critère? On suit la politique de la liste qui a eu le plus de votes? Donc le RN ? ... ou bien celle de EELV même si arrivée après LREM ? ... les français veulent que ça changent mais est-ce qu'ils se rendent compte de l'infaisabilité du binz vu le morcellement des votes!? Moi c'est l'inverse que je vois. Le parti en pouvoir malgré la chianlie reste en pole et a un positionnement politique central donc le moins éloigné de bcp. ... de surcroit, après ces élections si LREM n'est plus à même de faire sa politique, qui le peut? Personne. Donc on ne fait plus rien? Pauvre France.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio