Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 1341 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


1141. torpedo31200 - 29/05/19 18:11 - (en réponse à : Mr Degryse - post # 1134)
Il avait déjà une réputation de capricieux sur The Deer Hunter, notamment quand il réveillait son équipe technique avant l' aurore pour profiter de la lumière.

Et l' herbe peinte, c' était au pinceau sur une grande parcelle de colline.

1140. Mr Degryse - 29/05/19 18:08
Je vois plus souvent waterworld ( film moins pourri que sa légende surtout en version longue même si vraiment imparfait) que les portes du paradis.

Mais je t'accorde que cinématographiquement parlant le Cimino est bien mieux ( même si je l'ai toujours trouvé un peu chiant contrairement à voyage au bout de l'enfer)

1139. suzix@bdp - 29/05/19 17:52 - (en réponse à : froggy)
bien essayé mais ce n'est pas un point commun peu commun! (;o)

1138. froggy - 29/05/19 17:36
Les 3 films ont tous des acteurs francais en tete d'affiche. Mais je ne crois pas que ce soit la bonne reponse. :))

1137. froggy - 29/05/19 17:34
Et après tout le reste sur le contrôle des studio par la suite est aussi une légende. il y a parfois des trucs in calculables. Waterworld a couté 200 millions 2 à 3 fois que prévu ( le résultat n'est pas le même)

Qui se souvient encore de Waterworld? Il n'en est pas de meme du Cimino.

1136. froggy - 29/05/19 17:32
Si vous voulez en savoir plus sur La Porte du Paradis, je ne peux que vous recommander de lire l'excellent livre de Steven Bach, Final Cut. Il etait a la tete de United Artists, la societe productrice du film, et il y raconte l'aventure du film. C'est passionnant. Il y explique comment et pourquoi Cimino etait le cineaste qu'il fallait absolument signer apres le triomphe de Voyage au bout de l'enfer, toutes les majors lui courraient apres.

1135. Mr Degryse - 29/05/19 17:18
Mais bon c'est peut être parce qu'il était producteur de voyage au bout de l'enfer qu'il 'a pas explosé le budget :-)

1134. Mr Degryse - 29/05/19 17:16
Il n'avait aucune mauvaise réputation avant. il n'avait que 2 films derrière lui qui avait respecté les délais et le budget.

Là le mec a pété une durite. 7 fois le budget, on te dit. C'est assez dingue non .

Et des anecdotes comme l'herbe, il y en a plein

1133. suzix@bdp - 29/05/19 17:11
Je donnerai un 4e nom de film ce soir qui permettra de trouver à coup sûr ... mais déjà là entre les 2 derniers cela me semble assez évident. Je suppose que c'est le premier film qui brouille les pistes. yek yek yek ...

1132. suzix@bdp - 29/05/19 17:07
(;o)

1131. marcel - 29/05/19 16:59
Ils ont tous eu une suite, sauf La porte du paradis et Subway ?...

1130. suzix@bdp - 29/05/19 16:46
puisque vous êtes nuls, je complète ma question:

Outre la décennie 80, quel est le point commun pas commun entre "La porte du Paradis" ("Heaven's Gate" de 1980), "La boum" (1980) et "Subway" (Luc Besson 1985) ?

1129. heijingling - 29/05/19 16:14
Personne n'a porté de jugement sur lui, en bien ou en mal, mais si tu veux causer responsabilité, ça marche pour tout le monde.

Il est facile de faire l’artiste quand c'est avec le pognon des autres.
Quel pognon des autres ? Cimino avait une réputation dépensière, ses producteurs savaient à quoi s'en tenir, s'ils n'ont pas les reins solides, qu'ils ne jouent pas aux producteurs d'artistes. Et est-ce bien "leur" pognon, es-tu certain qu'ils n'ont pas eu de subvention (facile de jouer au gros producteur avec l'argent des autres), que leurs montages financiers n'étaient pas bancaux ?
La difficulté d'un réalisateur est de contrôler une équipe, un budget etc.
Non, ça c'est le boulot du producteur exécutif. Si il y a un tel retatd au bout de quelques jours, c'est aux producteurs d'assumer, ou de recadrer le réalisateur et l'équipe, ou de savoir quand laisser tomber avant une catastrophe.


1128. torpedo31200 - 29/05/19 16:07 - (en réponse à : Mr Degryse - post # 1127)
Mais je pense que personne ne nie la folie de l' artiste à cette période de sa carrière.
L' herbe repeinte en verte car pas assez verte à son goût, quand on revoit le film sur grand écran, c' est pour le moins étrange...

1127. Mr Degryse - 29/05/19 15:37
Oui enfin, Cimino est loin d’être exempt de toutes critiques pour ce film.

Je peux comprendre le desir de perfection mais je peux aussi comprendre le désir des producteurs. Quand tu as un devis, un delai pour une maison, tu aimes bien que ce délai soit respecté et que les dépassements n'explosent pas de partout. il y a toujours quelques impondérables donc on prévoit un peu large mais là c'était n'importe quoi quand. 10 JOURS DE RETARD en 12 jours. Un budget 7 fois plus important que prévu.
il est facile de faire l’artiste quand c'est avec le pognon des autres. La difficulté d'un réalisateur est de contrôler une équipe, un budget etc. Là , c'était clairement pas le cas.
Le film est magnifique mais je peux comprendre les producteurs.

Et après tout le reste sur le contrôle des studio par la suite est aussi une légende. il y a parfois des trucs in calculables. Waterworld a couté 200 millions 2 à 3 fois que prévu ( le résultat n'est pas le même)

1126. torpedo31200 - 29/05/19 15:24 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1125)
Ils les ont toujours formaté.
C' est juste que pendant 5-6 ans, les réalisateurs étaient mis en avant. Quand ils ont coûté du fric aux studios, ils ne l' ont plus été. Mais ça reste du marketing.

1125. suzix@bdp - 29/05/19 14:56 - (en réponse à : Torp')
oui bien entendu, j'aurais jamais pu écrire ça tout seul! (;o)
Apparemment ce four financier a été le déclenchement du formatage des films par les majors.

1124. torpedo31200 - 29/05/19 14:28 - (en réponse à : post # 1122)
Extrait de la fiche Wikipedia Fr

1123. suzix@bdp - 29/05/19 13:27 - (en réponse à : QUIZZ)
Je republie ma question :

Outre l'année, quel est le point commun pas commun (;o) entre "Les portes du Paradis" ("Heaven's Gate" de 1980) et "La boum" (1980)?

1122. suzix@bdp - 29/05/19 13:26
ok donc je dois avoir vu la version de 2012 arrivée en France en 2013.

En tout cas, c'est un beau casse-tête ce film! J'avais cru comprendre avec l'interview de Michael Cimino ... mais je ne me doutais pas du binz, y compris des accusations de cruauté envers les animaux!

Production

En novembre 1978 le contrat de 11,6 millions de dollars est signé entre Michael Cimino et la United Artists pour la réalisation de The Johnson County War (nom initial du film). Récupérant un scénario de 98 pages écrit par lui-même de 1974 à 1975 (le projet n'ayant pas abouti car il n'attirait aucune star), Cimino bénéficie d'une carte blanche, une clause stipulant qu'il peut dépasser le budget sans qu'il ne subisse des pénalités financières. Le film doit être livré pour Noël 1979, toute sa publicité doit être validée par Cimino et il doit durer au minimum 2h30. Les premiers budgets prévisionnels tournent autour des 7 millions de dollars pour un tournage qui doit durer deux mois. Le tournage débute le 16 avril 1979 à Kalispell dans le Montana14. Trois heures de piste sont nécessaires pour rejoindre le plateau où peuvent jouer jusqu'à 1 200 figurants. Cimino qui a un souci du détail obsessionnel15 tourne environ une minute trente du film par jour, si bien qu'au bout de douze jours de tournage, le plan de travail accuse déjà dix jours de retard. Le film perd plus d'un million de dollars par semaine. Le 16 juillet, le budget prévisionnel est dépassé, si bien que David Field, producteur exécutif, impose à Cimino un nouveau contrat stipulant que le budget ne pourra dépasser les 17,5 millions de dollars. Le film explose les délais, le tournage se terminant en octobre 1979, et le budget atteint 44 millions de dollars16.
Montages

Michael Cimino consomme une grande quantité de pellicule : 220 heures17 de rushes ont été répertoriées. Le premier montage, projeté par Cimino aux dirigeants de la United Artists, fait cinq heures vingt-cinq. Plusieurs versions du film existent par la suite.

La première mouture de 365 minutes (5 h 25 min)[Contradiction] ne sera montrée qu'à une poignée de collaborateurs. Ces derniers exigent que Cimino retourne en salle de montage afin de proposer une version rabotée. Cette dernière est celle de la projection initiale du 19 novembre 1980 à New York: une version de 219 minutes (3 h 39 min). Après une semaine d’exploitation, Cimino décide en accord avec United Artists d'annuler la distribution afin de remonter lui-même son film dans une version plus courte de 149 minutes (montage international de 1981), soit 2 h 29 min. De multiples changements apparaissent. Nombreuses coupes, prises différentes, voix off ; une scène inédite fait son apparition (celle où Wolcott montre ses fesses à Averill). Cette version ne rencontre toujours pas le succès escompté et est retirée après une semaine d'exploitation.

En 1982, la chaine Z channel diffuse pour la première fois la version de 219 minutes. Lorsque MGM (détenteur des droits d'United Artists) distribue le film en VHS et Laserdisc, c’est dans sa version longue. Le montage de 149 minutes ne fut jamais distribué sur le territoire américain.

Le 19 avril 2012, la chaîne Turner Classic Movies propose la version intégrale du film en haute définition. Outre cette exclusivité, le film étant inédit en Blu-ray à cette date, la chaîne diffuse une interview d’Isabelle Huppert, également en HD18.
La version director's cut de 2012

Lors de la Mostra de Venise 2012, Cimino présente sa version définitive, d’une durée de 3 heures 40 minutes, restaurée et remastérisée. Le cinéaste déclare à cette occasion :

« Ma première réaction a été : je ne veux pas revisiter La Porte du paradis. J'ai subi suffisamment de rejet pendant 33 ans. Grâce à la technologie numérique qui n'existait pas à l'époque, j'ai pu faire des changements, notamment dans les couleurs… En le voyant avec cet équipement numérique, c'était comme un nouveau film19. »

Différences entre les versions

D'un montage à l'autre, Cimino a choisi pour la version director's cut de 2012 de raconter l'histoire de façon totalement linéaire, et vue uniquement du point de vue des personnages. Il n'y a par conséquent plus de voix off d'un narrateur ni plus aucun retour en arrière. [...]

Pour un budget final de 44 millions de dollars, le film n'a rapporté que 3 484 331 dollars. Il s'agit donc du plus grand flop de l'histoire du cinéma américain lors de la sortie du film en 1981.

Le film, qui devait être le triomphe du cinéma d'auteur à Hollywood, devint finalement son tombeau. Selon les historiens (Peter Biskind, Jean-Baptiste Thoret…), les désastres commerciaux de Heaven's Gate et, plus tard, de Coup de cœur entraînent la mort du Nouvel Hollywood. Les studios reprennent alors le pouvoir et imposent des blockbusters, films calibrés en fonction du public et qu'on doit pouvoir pitcher en dix secondes.

[...]

Si la vision radicale de Cimino fut rejetée au début des années 1980 (à l'aube de l'ère reaganienne), il semble que cette démarche démythificatrice apparaisse acceptable aux yeux du public d'aujourd'hui.

En France:

En 2013, lors de la ressortie du film dans sa version director's cut, Jean-Baptiste Thoret parle en revanche de :

« la critique la plus implacable jamais produite de l'un des mythes fondateurs de la Nation, l'impossible alliance du peuple et des élites anglaises, l'exploitation éternelle des premiers par les seconds, le sort peu enviable des émigrants venus d'Europe de l'Est, la lutte des classes bien sûr, en lieu et place de la Pastorale promise, et le fantôme de Marx passé des terres viscontiennes à celles du Wyoming. »

— « Renaissance d'un chef-d'œuvre », Charlie Hebdo25
Controverse

Accusations de cruauté envers les animaux

L'American Humane Association signale de nombreux actes de cruauté envers les animaux pendant le tournage. Elle dénonce en particulier des poules décapitées, des bœufs saignés pour enduire les acteurs de sang (au lieu d'utiliser du faux sang), un cheval tué à la dynamite, un combat de coqs réel. [...]

1121. torpedo31200 - 29/05/19 12:49 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1120)
J' ai vu la 1982 (diffusée sur FR3 vers 1984) =3h49
Et la version de 2012 (director's cut Mostra) =3h40.

Et j' espère avoir conservé la version VHS de l' enregistrement 1984.

1120. suzix@bdp - 29/05/19 12:28
Nope! (;o) Ni l'un ni l'autre ne traite réellement de la fin d'une civilisation.

Le point commun n'est pas un élément philosophique ou conceptuel. C'est un élément "matériel" et anecdotique mais rare. Je donnerai d'autres exemples plus flagrants cet après-midi si personne ne trouve.

PS: tu as vu la version de 1980 ou celle remasterisée de 2013 dont Michael Cimino dit en préambule qu'il s'agit de la seule version qu'il approuve ... sous entendue la version initiale lui avait été en partie imposée.

1119. torpedo31200 - 29/05/19 12:18 - (en réponse à : suzix@bdp - post # 1118)
Les deux traitent de la fin d' une civilisation, mais pas de la même façon. (Je suppose car jamais vu La Boum)

1118. suzix@bdp - 29/05/19 10:08
Allez petit Quizz cinéma que m'est venu en regardant un DVD hier soir.

Outre l'année, quel est le point commun pas commun (;o) entre "Les portes du Paradis" ("Heaven's Gate" de 1980) et "La boum" (1980)?







1117. froggy - 28/05/19 17:26
Une conversation interessante, je trouve, avec Scorsese et De Palma:


1116. Bert74 - 28/05/19 15:56
La bande-annonce, là-dessous... réduire Brian de Palma à Scarface et Mission Impossible (qu'il a légèrement renié soit-dit en passant) c'est quand même moche...

1115. froggy - 28/05/19 04:51
J'ai l'impression que je me suis mepris sur l'intervention d'Odrade, je pensais qu'elle se referait au nouveau Terminator.

Et si vous n'avez rien compris au nouveau de Palma, moi non plus et ce n'est pas plus mal, j'ai horreur des bandes annonces qui revelent tout du film. J'ai cependant deja remarque la reference evidente a Sueurs froides d'Hitchcock. On ne se refait pas, non?

1114. marcel - 28/05/19 00:44
Je crois qu'Odrade parlait du De Palma. C'est pas une suite, si ?... En tout cas, moi non plus, j'ai rien compris. A part qu'il a pris deux acteurs de Game of thrones pour tenter de relancer sa carriere.

1113. froggy - 27/05/19 21:15 - (en réponse à : Odrade)
Ceci explique cela.

1112. Odrade - 27/05/19 20:49
Nope.


O.

1111. froggy - 27/05/19 20:10 - (en réponse à : Odrade)
Tu n'as pas vu les deux premiers?

1110. froggy - 27/05/19 18:28 - (en réponse à : Suzix)
Tu ne savais pas cela?


1109. Odrade - 27/05/19 18:16 - (en réponse à : froggy 1102)
J'ai RIEN compris au trailer.
Et c'est pas parce que c'est en anglais.

O.

1108. suzix@bdp - 27/05/19 18:13 - (en réponse à : Torp')
ah ouais! j'ai appris un truc dis-donc! (;o)

1107. torpedo31200 - 27/05/19 18:05 - (en réponse à : marcel - post # 1104)
Suzix pouvant s' assimiler à un banlieusard décomplexé, il pourrait penser que Yatta ressemble confusément à une phonétique asiatique.

Je te laisse le soin de lui expliquer que la Corée n' est pas le Japon.

1106. torpedo31200 - 27/05/19 18:02 - (en réponse à : marcel - post # 1103)
J' assimilais la répétition à une forme de complainte.
Pas contre toi, mais j' ai l' impression de lire ce même type de commentaires chaque année. Et avec 50 films en compétitions confondues, ça me semble normal que les meilleurs réalisateurs/auteurs reviennent souvent.

Et je croyais que Bong Joon-ho était venu 4 fois mais il n' était présent ou représenté que 3 fois à Cannes, hors marché du film.

1105. suzix@bdp - 27/05/19 17:52
yatta c'est pas coréen ? (;o)

1104. marcel - 27/05/19 17:50
yatta bien adapté du coup non?
Pourquoi ca ?...

1103. marcel - 27/05/19 17:48
Post # 981, tu rappelais que c' était toujours les mêmes réalisateurs en compétition.
Tu utilises le bon mot : je le rappelais, mais personne n'a dit que je m'en plaignais. Et d'ailleurs, c'est pas exactement ce que je disais : je disais que, cette annee, c'etait beaucoup des réalisateurs qui sont présents a chacune de leur sortie (donc pas forcement tous les ans).
Et, dans le meme post, je me réjouissais de la presence de Bong joon-ho, dont je suis effectivement fan, et qui ne l'a jamais eu (comme Almodovar, qui part encore une fois sans la palme).
Bref, j'ai pas l'impression de me contredire, contrairement a ce que tu voudrais souligner, je ne sais pas trop pour quelle raison.

1102. froggy - 27/05/19 16:33
Alleluia!


1101. torpedo31200 - 27/05/19 14:47 - (en réponse à : marcel - post # 1099)
Post # 981, tu rappelais que c' était toujours les mêmes réalisateurs en compétition.
Mais je suppose que c' est moins grave quand on est fan.

1100. suzix@bdp - 27/05/19 13:03
yatta bien adapté du coup non?

1099. marcel - 27/05/19 12:57
Bong Joon-ho palme d'or ! Yes !

1098. froggy - 26/05/19 23:36
J'ai bien l'impression que Cannes 2019 a ete un tres grand cru. Il y a de nombreux films que j'espere voir meme celui des freres Dardenne, c'est dire.

1097. froggy - 26/05/19 23:34 - (en réponse à : Odrade)
C'est un vrai homme cette femme.

1096. Odrade - 25/05/19 17:23
Naïsse !!!




O.

1095. suzix@bdp - 24/05/19 12:56
Vu "A cure for life" (titre original "A cure for wellness") sorti en 2017.



Bonne ambiance qui oscille entre mystère et thriller matiné d'horreur puis qui tourne au fantastique pour finir sur une note assez crue. Puisqu'on est sur un site de BD, cela ressemble bcp à "Un cobaye pour l'éternité", le tome 5 de Jeremiah.
C'est un bon film mais ça manque de ... corps (;o). Le scénariste reste très vague sur le "comment".
Enfin, si l'un d'entre vous l'a vu, avez-vous compris pourquoi le perso principal a un sourire à la fin du film ... de plus, un sourire pas très net voire malsain !?

1094. froggy - 21/05/19 20:06
Passons a autre chose:


1093. froggy - 21/05/19 18:31 - (en réponse à : Marcel #1085)
Re-Correction:

Tu as affectivement un argument massue. Je ne connaissais pas cette anecdote, il faut dire que je me fiche eperdument de la vie privee des vedettes ou soi-disant telles.

Si je comprends bien: la famille Delon, encore une de dysfonctionnelle, parfait pour un film tournant autour du reveillon de Noel. Ici, c'est toujours Thanksgiving qui est choisi pour ce genre.

1092. froggy - 21/05/19 18:30 - (en réponse à : Marcel #1085)
Correction:

Tu as affectivement un argument massue. Je ne connaissais pas cette anecdote, il faut dire que je me fiche eperdument de la vie privee des vedettes ou soi-disant telles.

Si je comprends bien: la famille Delon, encore une de dysfonctionnelle, parfait pour un film tournant autour du reveillon de Noel. Ici, c'est toujours Thanksgiving qui est choisi pour ce genre de.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio