Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 568 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12


368. suzix@bdp - 02/05/18 14:30
Je profite du poste de Torp' pour demander également si qq'un a vu "Dans la brume" avec Romain Duris sorti début avril ?

367. pierrecédric - 02/05/18 14:14
Je vois pas pourquoi il pense à moi vu que ce genre de truc me fais grossièrement bien chier.
Ah c'est bien beau de parler de désastre économique et environnemental mais en fait ça me fait souvent chier.

366. torpedo31200 - 02/05/18 12:47
Suis-je le seul à être aller voir le dernier très bon Spielberg (Ready Player One) en pensant plusieurs fois à pierrecédric ?

365. froggy - 29/04/18 16:33 - (en réponse à : Suzix)
C'est effectivement un film marquant comme diraient Serge et Christian.

364. Suzix@bdp - 28/04/18 01:30 - (en réponse à : Stefan et Froggy)
Merci pour avoir balisé avec des spoilers. Bon du coup j’ai pas lu toutes vos dernières interventions ! ... je les commenterai qd j’aurai vu Irréversible.
Cependant ça a l’air d’et éprouvant et de vous avoir marqué . Finalement je sais si j’a bien fait de le prendre ...

363. Stefan - 28/04/18 00:33
*spoiler*
Si le but de cette scène de vengeance avait juste été de montrer de la violence de façon complaisante et gratuite, ça aurait été bien plus efficace de raconter le film à l'endroit. La scène de viol aurait été encore plus choquante et insoutenable après avoir suivi toute la belle histoire d'amour avant, et la scène de vengeance serait probablement devenue jouissive parce qu'on l'aborderait en ressentant la même haine.
Là il y a une volonté d’écœurer de dégoutter le spectateur au maximum, de montrer que, crime ou vengeance, la violence est dans tous les cas injustifiable. Il y va tellement fort que ça provoque carrément un rejet du film lui même. C'est radical, c'est dérangeant, mais c'est tout sauf gratuit et c'est tout sauf idiot.
*spoiler*

362. froggy - 28/04/18 00:16
Attention spoilers:

Au sujet d'Irreversible, je ne sais pas si le film est intelligent mais je l'ai trouve parfaitement maitrise et surtout Noe a un point de vue, qu'on aime ou qu'on n'aime pas ce point de vue, c'est une autre question. Le fait est que c'est un cinema tres personnel auquel j'ai reagi positivement, a ce sujet, je n'ai vu que celui-ci de ses films, les autres ne sont jamais sortis ici je crois ou alors dans des diffusions tellement confidentielles que cela revient au meme.

Du debut du film, j'en avais oublie la violence et le type qui se fait massacrer la tete a coup d'extincteur, on peut penser qu'il y a effectivement une certaine complaisance de la part du realisateur a nous montrer cela en gros plan. Mais j'ai vu trop de films maintenant pour ne pas penser que la tete est en latex remplie de ketchup. Plus troublant est le bruit de fond que l'on entend tout au debut du film pour s'estomper au bout d'une demi-heure et qui instaure un malaise chez le spectateur. Par contre, j'y ai beaucoup ri, parce que je trouve cela tres drole, au fait que le personnage de Cassel cherche celui surnomme Le Tenia dans un club homosexuel qui s'appelle Le Rectum. Le Tenia dans le Rectum, il fallait y penser. Je ne sais pas si cet humour etait voulu ou non mais j'ai trouve cela rigolo.

Je n'ai pas trouve le film homophobe mais cela est une question d'appreciation. Ainsi, on a reproche a Basic Instinct de l'etre, la lesbienne bisexuelle meurtriere et de mon cote c'est le reproche que j'ai fait a Pedale douce alors que j'ai des amis gays qui ont trouve cela tres drole. Comme quoi, cela ne veut rien dire.

A l'oppose, la scene du viol est tres eprouvante et est franchement epouvantable. Celle-ci, je m'en souviens tres bien.

Et pour finir, car vous ne l'avez pas ecrit mais j'ai beaucoup aime la fin car le film finit bien. Attention, je parle du film, pas de l'histoire.

De toutes facons, ce n'est pas un film que l'on peut regarder regulierement, j'espere le revoir un jour mais ce n'est pas du tout prevu dans l'immediat.

361. Stefan - 28/04/18 00:03
C'est possible.

360. Victor Hugo - 27/04/18 23:45 - (en réponse à : 358)
Pour trouver ça intelligent faut être un sacré connnard.

359. suzix@bdp - 27/04/18 17:52
J'ai été pris dans quelques bagarres. Boite de nuit, parking de boite et ... terrain de foot ! Tout ce qu'il y a de plus commun en somme! (;o) Une fois j'ai sauvé les miches à un pote qui allait se battre à 1 contre 10. Les autres potes n'avaient pas bougé. La différence est que j'avais vu le binz arrivé un peu avant eux donc j'avais eu qq dizaines de secondes pour apprécier la situation et me rendre compte que ça allait pas bien se passer. Mais c'est vrai qu'à part être préparé à intervenir (et en avoir le moyen), les gens sont tétanisés parce qu'on est tous socialisés. Castrés presque. Donc y'a pas à s'en vouloir de ne pas avoir réagit lorsque cela se passe vite et/ou que la situation est réellement très dangereuse. Une fois un type a sorti une arme. Je l'ai pas vu, j'étais un peu ... hum ... occupé. Les potes autour ont bien flippé. Moi nan! parce que j'ai pas eu le temps d'avoir peur. Par contre il y a une chose dont je suis certain c'est qu'en cas de réel danger, les 50.000 ans de baston de notre cerveau préhistorique reprend la main directe sur l'homme civilisé. Ayez confiance en votre nature profonde! (;o)

358. Stefan - 27/04/18 16:40
Moi je t'aime beaucoup, tu sais, Laurent.

Que le "Méchant" soit homo, ou bi plutôt d'ailleurs, ça en fait pas un film homophobe. Sinon, les 101 dalmatiens est un film misogyne et Incassable un film raciste.

La scène de début, ça va tellement vite et c'est tellement violent, je suis loin d'être sûr que si j'étais témoins d'un truc comme ça dans la réalité je serai pas tétanisé. Une fois je suis intervenu dans la rue pour aider une femme qui se faisait menacer par un type. ça a calmé le type tout de suite et il s'est barré, mais je faisais pas la malin, je tremblais de partout et c'était beaucoup moins brutal que ce qui se passe dans le film. Une autre fois j'ai assisté à une bagarre violente entre un pote et l'ex de sa copine, ça s'est passé hyper vite, en quelques minutes mon pote avait l'oreille en sang le gars était parti et moi j'ai pas bougé et je m'en suis voulu. On était plein autour à pas avoir compris ce qu'il se passait et à pas avoir bougé.

Pour le reste, non, ce n'est pas fin, il y a une recherche de glauque dans ce début de film pour bien te mettre mal à l'aise et ça va très loin, oui, c'est hyper malsain.

Dire que je l'ai aimé, je ne sais pas, c'est un film que je n'ai pas envie de revoir, jamais. Trop dur.

*spoiler*
Mais par rapport à tous ces films, produits à la chaîne par Hollywood, qui sont vraiment malsains, mais plus insidieux en réalité, qui font l'apologie de la vengeance et de l'auto-justice, où on voit un crime au début, la femme et les enfants du héros assassiné, et tout le reste du film on voit la police et la justice impuissantes, le héros assouvir sa vengeance avec violence avec l'empathie pour lui qui fonctionne à bloc, ben là Irréversible il démonte le truc de manière vraiment intelligente et originale. En inversant la chronologie, il met la vengeance au même niveau que le crime dès le début. Je trouve que c'est très fort et pour moi, c'est loin d'être gratuit.
*spoiler*

357. Victor Hugo - 27/04/18 16:13
La nana est violée par un homo (bonjour la logique), il s'appelle le ténia et ils vont le chercher dans une boite qui s'appelle le rectum (bonjour la finesse), un mec se fait massacrer (complaisamment par un réalisateur psychopathe qui prend son pied) devant tous les mecs sans que personne n'intervienne (bonjour l'image que ce débile a des homos). Ce truc est affligeant, si tu as aimé tu es vraiment un gros con.

356. Stefan - 27/04/18 15:22
Ha?

*spoiler*
ce que j'ai trouvé habile dans Irréversible, c'est qu'on commence par voir la vengeance. On ne sait pas qui est qui on voit juste deux types haineux qui en massacrent un autre à coup d'extincteur en plein visage, on ne sait pas pourquoi et on n'a même pas trop le temps de voir qui. On a juste un sentiment d'horreur.
Après on voit le crime. Tout aussi horrible et insoutenable. Mais les sentiments de haine qu'il suscite rappellent l'horreur de la première scène de vengeance et du coup, ça dégoutte autant du crime que de la vengeance.
La suite du film et la belle histoire d'amour qui a précédé tout ça et qui vient encore renforcer le sentiment d'horreur et de gâchis de l'ensemble.

Pour moi, si on est fasciné par la violence de ce film, on est juste bon à être enfermé direct.

L'homophobie de ce film, je ne l'ai pas vue. ça m'a échappé. Je veux bien que tu m'expliques.
*spoiler*

355. Victor Hugo - 27/04/18 15:00
Irreversible c'est un film très dur, un vrai coup de poing dans le ventre. Un des rares films violent que l'on peut difficilement accuser de faire l'apologie de la violence.
Faut être un vrai con pour écrire un truc pareil. Déjà cette merde est à peine un film, et l'ultra violence y est gratuite et complaisante, un vrai truc de connnard, sans parler de l'homophobie abjecte qui sous-tend l'ensemble.

354. suzix@bdp - 27/04/18 12:42
Devil's Reject ? ... j'ai! (;o)
C'est en attente de visionnage.

353. marcel - 27/04/18 11:01
De Rob Zombie, j'aime beaucoup Devil's rejects, ou comment inverser les roles et nous faire suivre et avoir de l'empathie pour une famille de serial killers tares.

352. Stefan - 27/04/18 10:27
Oui, avec Dustin Hoffmann

Je suis pas spécialement attiré par les films violent non plus, et ces deux là, Irréversibles, et Chiens de pailles, sont à la limite de l'insoutenable, parce que remarquablement réalisés et très ancré dans un réel concret. Mais ce sont des grands films où la violence est loin d'être gratuite ou esthétique. Ce sont des films qui explorent la noirceur de l'être humain.

351. suzix@bdp - 27/04/18 10:03 - (en réponse à : stefan)
Je n'ai pas d'attirance particulière pour les films violents. A la limite, cela me répugnerait presque. Je n'apprécie pas non plus le gore. Disons que des films dont ce seraient les principaux ressorts ne m'intéressent pas. ... bon pour un gros amateur de WD, cela peut paraître étrange mais c'est ainsi.
On parle pas mal de "films de genre" français avec "La nuit a dévoré le monde" ou "Dans le brume". Je vois pas en quoi ce sont des films de genre plus que d'autres ... mais du coup je me suis dit qu'il serait bien que je regarde de "vrais" films de genre. J'ai visionné par exemple 2 films de Rob Zombies. De mémoire "31" sorti en 2016 qui est pas mal et "La maison des mille morts" (2003) que j'ai trouvé trop genré justement. Bon, hé bien je vois cela comme des curiosités mais c'est pas mon trip.

Pour "Les chiens de paille" c'est avec Dustin Hoffman?

350. Piet Lastar - 27/04/18 10:03
Je vous conseille "Maudits soient les yeux fermés" de Chien de Paille.

349. Stefan - 27/04/18 09:29
Irreversible c'est un film très dur, un vrai coup de poing dans le ventre. Un des rares films violent que l'on peut difficilement accuser de faire l'apologie de la violence.

Si tu l'apprécies, je te conseil aussi les Chiens de paille de Sam Peckinpah. Un beau coup de poing dans le ventre aussi.

348. Suzix@bdp - 27/04/18 01:45
Tu as bcp aimé "Irréversible"?

Sinon je vais pas regarder ça en famille! Ma femme n'est pas intéressée par le cinéma. ... Et je montre pas tout ce que j'ai en magasin à mes gosses même si la plus grande est bientôt majeure ... et que sa cadette se sert allègrement dans ma DVDtheque ... que je vais peut-être penser à trier pour en retirer qq films clairement pas pour ados. (;0)

PS : j'ai pas de films de cul. Ça m'intéresse pas. Mais des trucs violents ou gore ou amoral ... voire les 3 en même temps ... j'ai!

347. froggy - 27/04/18 00:52
La seule chose que je peux te dire est que cela n'est certainement pas pour tes enfants et encore moins pour tous les adultes parce que c'est aux limites de l'experimental. Dans le genre de films qui sont racontes a rebours et moins derangeant que celui-la, Francois Ozon avait fait 5X2 et carrement roublard et memorable, il y a Memento de Christopher Nolan

J'ai beaucoup aime ce film mais cela ne veut rien dire bien entendu, il faut passer le cap des 10 premieres minutes qui sont plutot space et c'est un euphemisme. Quand tu l'auras vu, tu me diras ce que vous en avez pense, toi et ton epouse.


346. Suzix@bdp - 27/04/18 00:35 - (en réponse à : Froggy)
Oui.

345. froggy - 27/04/18 00:23 - (en réponse à : Suzix post #338)
Irreversible, le film de Gaspard Noe avec Cassel, Bellucci et Dupontel?

344. stefan - 26/04/18 23:52 - (en réponse à : Nemo)
Je fais référence au film Super Mario Bros, avec Bob Hoskins dans le role de Mario, justement parce qu'il avait joué un plombier dans Brazil. Alors que Super Mario, c'était clairement De Niro! Simple.

Je crois que ça doit être à cause des champignons.

343. pierrecédric - 26/04/18 21:06
Puis Terry Gilliam c'est donc pas étonnant.

342. pierrecédric - 26/04/18 21:03
Bon, apparemment le film fait un peu référence aux Monty Python.
Après drôle, j'en sais rien, tout ce que je sais c'est surtout par rapport à une erreur administrative...

341. nem° - 26/04/18 20:40

340. nem° - 26/04/18 19:57 - (en réponse à : marcel)
Je fais référence au film Super Mario Bros, avec Bob Hoskins dans le role de Mario, justement parce qu'il avait joué un plombier dans Brazil. Alors que Super Mario, c'était clairement De Niro! Simple.

339. suzix@bdp - 26/04/18 19:51
ah oui et puis j'ai pris "Jeux interdits" pour montrer ça à mes gosses ... je sais déjà que les yeux seront très humides! (;o) ... déjà que j'en ai une qui pleure comme une madeleine en regardant la trilogie de "La planète des singes" ... LOL!

338. suzix@bdp - 26/04/18 19:47
bon faut que j'arrête de venir sur ce sujet. Je veisn de faire une razzia de films ... tout ça parce que je cherchais "Brazil" ... j'ai pris entre autres les deux Eastwood "La mémoire de nos pères" et "Lettres d'Iwo Jima". Et puis "American Beauty" que j'ai jamais vu. et puis "Into the Wild" et "Irréversible" ... enfin plein de trucs. (;o) ... faut que je planque l'arrivage!

337. Lien Rag - 26/04/18 19:35
Ah mais justement il y a plein de trucs hilarants dans Brazil...
L'horreur s'installe tout doucement.

336. pierrecédric - 26/04/18 17:42
Heureusement qu'il y en a qui sont là pour corriger, quand Lientus a épelé les Monty Python j'avais cru en Brazil a une comédie drôle.
J'aurais été déçu.

335. marcel - 26/04/18 15:28
Ah ouais, j'avais pas vu que ca s'adressait a Lien. Du coup, il est passe dans un langage qu'il comprend. Enfin, que lui seul peut comprendre.

334. Stefan - 26/04/18 15:18 - (en réponse à : marcel)
Je crois qu'il essaie de se moquer de Lien Rag qui voit en Brazil un film qui commence "comme une comédie absurde à la Monthy Python" pour ensuite "tourner à la dystopie oppressante"

333. marcel - 26/04/18 14:11
Putain, tu me donnes un peu de ce que tu prends, nem ?... Parce que la, c'est pas pour me vanter, mais j'ai absolument rien compris a tes deux dernieres interventions.

332. nem° - 26/04/18 13:30
Et ne me demande surtout pas : "Comme le jeu?", la loi métacosmique 49.333333333333333333333333333333333333 stipule expressément qu'il est interdit de poser cette question, car elle engendre une nuée de moustaches de plombier. D'ailleurs Bob Hoskins.

331. suzix@bdp - 26/04/18 13:29
Visionné hier soir "Appalossa" sorti en 2008. Excellent western. Le trailer ci-dessous ne montre que la face classique des western mais ce que j'ai aimé c'est justement ce qui n'est pas montré dans cette BA. Il y a un jeu d'acteurs et surtout des moments "suspendus" entre humour et drame. Je conseille aux amateurs. Et même aux autres d'ailleurs.



La scène du café n'est pas la meilleure des scènes atypiques mais c'est la seule que j'ai trouvé sur le net : https://youtu.be/PIG_1Kz_XEE

330. nem° - 26/04/18 13:28 - (en réponse à : Lien)
Si tu veux ne surtout pas rire, je te conseille Super Mario Bros, indigne héritier de... Brazil.

329. suzix@bdp - 26/04/18 13:18
Trouvé Brazil. Je le regarde soon! (;o)

328. Lien Rag - 25/04/18 20:45
Brazil je l'ai vu tardivement, et comme j'avais retenu que c'était une dystopie oppressante j'ai eu beaucoup de mal à rigoler au début, et quand j'ai compris que c'était une comédie absurde à la Monthy Python le film a tourné à la dystopie oppressante donc c'était beaucoup moins drôle...

327. Victor Hugo - 25/04/18 14:54
Sinon j'ai été voir Gaston Lagaffe... on peut pas dire que c'est réussi, sans être un ratage non-plus, mais le personnage, son costume et sa voiture sont tellement anachroniques que ça ne fonctionne pas dans un univers contemporain (qui part ailleurs semble trop artificiel).

326. Victor Hugo - 25/04/18 14:52
Je suis sûr que ça vous manquait, si si, avouez que vous l'attendiez impatiemment...

325. marcel - 25/04/18 01:03
C'est un film a voir plusieurs fois. Comme dit la chanson "Return I will to old Brazil".
(C'est malin, je me suis auto-pourri, j'ai la chanson dans la tete maintenant).

Gilliam a fait de la BD (dans Pilote notamment) et realise ses propres storyboards. J'avais justement vu la sequence du plombier sous cette forme, qui confirme que ce type est un peu timbre...

324. froggy - 25/04/18 00:19 - (en réponse à : Suzix)
Je ne peux qu'abonder dans le sens ce qu'on ecrit Marcel et Stefan, Brazil est un film inoubliable. Je ne peux car je ne veux pas en ecrire plus esperant que tu seras aussi surpris que je ne le fus quand je l'ai vu pour la premiere fois a sa sortie.

De toutes facons, le film est tellement riche que je decouvre ou redecouvre toujours des trucs a chaque vision. Apres l'avoir vu, tu ne verras plus ton plombier favori avec les memes yeux. LOL

323. suzix@bdp - 24/04/18 16:29 - (en réponse à : stefan)
Sur "Zero theorem", j'ai été déçu par la fin. Trop aisée.

322. suzix@bdp - 24/04/18 16:27
Merci pour ce explications. J'ai listé "Brazil". Je le chope ASAP.

321. pierrecédric - 24/04/18 15:52
Eh bé, y'en a des films ou des séries qui traitent d'erreurs administratives ou judiciaires et j'avoue que ça me fera toujours aussi chier.

320. Stefan - 24/04/18 15:11 - (en réponse à : Suzy)
Ben effectivement, tu as bien fait de voir Zero Theorem avant Brazil, parce qu'effectivement, Zero Theorem, dans l'absolu, est un film plutôt pas, mal, mais qui soufre énormément de la comparaison avec Brazil.

Les deux films abordent à peu près des mêmes thèmes, que tu décris très bien ci dessous. Dans Zero Theorem, il voulait parler, en plus de ce côté paradoxal d'un monde ou chaque individu est hyper connecté et en même temps très seul. Aspect qui n'existait pas du tout l'époque ou Terry Giliam a fait Brazil et il faut voir Zero Theorem comme une sorte d'addendum à Brazil.

Alors, par comparaison, Zero Theorem est un peu décevant, parce qu'il redit beacoup de chose déjà dites magnifiquement dans Brazil, et c'est vrai aussi, que je préfère le jeu subtil de Jonathan Price à Christophe Waltz qui en fait des tonnes. En fait tout Zero Theorem est un peu à l'avenant, il y avait, une sobriété plus efficace dans Brazil. Dans Zero Theorem il y a une recherche de surenchère visuelle permanente et d'impression que tout est cheap et en toc, qui est sensé refléter notre monde actuel, et qui ne fonctionne pas toujours très bien, je trouve.

Malgré tout, je trouve Zero Theorem loin d'être honteux, avec pas mal de belles scènes et de belles trouvailles, en particulier, la solitude du personnage principal dans son église reconvertie en data center.

Mais oui, je te conseil de regarder Brazil qui ne vieilli pas, je trouve et qui reste un film incroyable.



319. marcel - 24/04/18 10:06
Considerant que froggy a dit que c'était un de ses films de chevet, et que c'est mon cas aussi, je dirais oui.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio