Tchiii-tchaaa: du pop corn caramel dans le Gesamtkunstwerk (2e partie)

Les 1341 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27


1241. suzix@bdp - 17/06/19 15:36
pour le casting du 1, je trouve qd même que Melissa George apporte un peu de douceur ... (;o)












1240. suzix@bdp - 17/06/19 15:24
est-ce que tu as vu le second volet? Ca vaut quoi? Est-ce que cela vaut la peine, une fois la surprise du premier volet passée?

1239. suzix@bdp - 17/06/19 15:23
Je trouve que dire que ce film est une bonne série B est un peu réducteur. A ce titre c'est le cas de bcp de films.

Pour les albums, les couvertures me disent qqchose. Elles sont très réussies. Alors je suis allé voir pourquoi je n'ai jamais eu envie de les lire. Et j'ai compris lorsque j'ai vu les planches. C'est pas de la ligne claire si je puis dire! (;o)

1238. Bert74 - 17/06/19 14:28 - (en réponse à : suzix)
Le comics éponyme, par Niles et Templesmith, est vraiment pas mal du tout, au moins les 3 premiers tomes. Tu devrais essayer.

Le tout premier tome m'avait mis une bonne claque à l'époque.

L’adaptation se laisse bien voir, mais j'avais été un peu déçu du casting (Josh Arnett, bon...) même si c'est bien interprété. Et pis la BD, surtout le dessin de Templesmith, apportait une touche fantasmagorique que n'a pas le film (qui reste une "honnête série B", selon l'expression consacré)

1237. suzix@bdp - 17/06/19 13:37
Vu hier soir "30 jours de nuit" sorti en 2007. Thriller très efficace qui aurait pu virer nanar mais je le trouve plutôt réussi, la toute fin mise à part. Trop vite bâclée.

La BA sur youtube est pas terrible.



Il y manque surtout un long travelling aérien de folie sur les rues du villages lorsque les "choses" font leur Saint-Barthélémy ... juste ahurissant avec les marres de sang sur la neige et la chasse qui vire au massacre humain.
On en voit un bout sur le BA de 2eme film.






1236. froggy - 17/06/19 00:43
Piet: quel est l'equivalent du baccalaureat en Belgique?

1235. froggy - 17/06/19 00:41
Je crois que j'aurais aime Le cercle des poetes disparus si j'avais eu 15 ans quand je l'ai vu, mais j'en avais 28 et j'ai trouve cela insupportable de niaiserie. Le Vermont est tres beau en automne, j'en conviens, mais les forets de Sologne a la meme epoque de l'annee le sont tout autant.

Quant a La liste de Schindler, c'est un film putassier qui trompe les emotions du spectateur et c'est tres facile de le faire avec un tel sujet. Je ne trouve pas que le film de Polanski le soit meme avec l'utilisation de tous les artifices du cinema que le metteur en scene maitrise si bien. Mais toutes les fictions sur l'holocauste juif ne vaudront jamais Shoah. Ce film est exceptionnel, cela dure plus de 10 heures et je n'ai jamais ressenti cela en voyant un film. Il faut dire que le sujet me tient enormement a coeur. Ce n'est pas une perte de temps de le voir et c'est passionnant a voir, la qualite des entretiens que Claude Lanzmann a filme est extraordinaire. J'avais eprouve les memes sensations avec Le chagrin et la pitie.

Tu as raison Marcel en ecrivant que tout cela est bien subjectif. De toute facon, on se retrouve sur Brazil de Gilliam. Il doit bien y en avoir un ou deux autres tout de meme?

1234. suzix@bdp - 16/06/19 21:24
mais lol quoi. Avec Marcel, dans 9 cas sur 10, j’aime bcp ce qu’il trouve nul et inversement ! depuis toutes ces années ça matche sur presque rien. Moi je vois Walking Dead, Jeremiah, Thorgal et les Mondes de Thorgal (sauf les Louve ... car faut pas déconner qd même ! (;0)

1233. marcel - 16/06/19 20:25
La liste de Schindler est l'un des (très) rares Spielberg que j'aime, je me suis ennuye au Pianiste (alors que j'aime bien Polanski d'habitude), Le cercle des poetes disparus m'a laisse un tres bon souvenir, meme si je ne l'ai pas revu depuis mon adolescence, et Forrest Gump est une sombre merde ou je me suis ennuye ferme.
Subjectif, disais-tu ?...

Anecdote : Schindler est le film d'etudes qui a permis a Spielberg de valider son diplôme (il etait devenu professionnel avant d'avoir fini ses etudes).

1232. Mr Degryse - 16/06/19 20:16
Je n'ai jamais été un grand fan du cercle des poètes et c'est effevtivrment peut être le plus faible des films de Weir. Mais navet ? Il faut raison garder quand même. Et c'est en plus dans la liste le film que je trouve le plus logique par le sujet et les considérations pseudo phylo pour des lyceens

1231. froggy - 16/06/19 18:50
Il est certain que n'importe quelle liste est toujours sujette a discussion. Chacun a la sienne et le journaliste qui a ecrit cela est certainement sincere et pense etre objectif. Il n'empeche que la presence de certains des films qui y son tmentionnes est tres discutable.

Le cercle des poetes disparus d'abord qui est un epouvantable navet cinematographique totalement indigne du talent de Peter Weir, son metteur en scene.

Forrest Gump est un bien meilleur film, je l'aime beaucoup mais ce n'est jamais que le resume en 150 minutes de la culture americaine de l'apres-guerre. Qu'en est-il du reste du monde? Est-ce que l'americaine est la seule importante? Ou est-ce qu'il faut louer les qualites de commerciaux des artistes americains qui ont si bien reussi a se vendre dans le reste du monde?

Un homme d'exception et Stalingrad. Qu'est-ce ca vient faire dans cette liste? Vraiment?

La liste de Schindler. Je n'aime pas ce film a cause de la scene ou Spielberg viole les sentiments du spectateur avec la scene de la douche a Auschwitz ou les femmes juives enfermees dans la salle ont une vraie douche et ne sont pas gazees. Ce n'est pas parce qu'on a tourne sur les vrais lieux que le film est mieux. Sur l'holocauste, il vaut mieux voir Le pianiste, le Polanski, qui est son chef d'oeuvre a mon avis ou il n'a pas besoin de montrer les camps de la mort pour montrer leur horreur. Bertrand Tavernier avait fait la meme chose avec un de ses meilleurs films, La vie et rien d'autre ou il montre que la 1ere Guerre Mondiale a ete une boucherie epouvantable sans montrer une seule bataille. Pour en revenir a la 2eme, a cote du Polanski, j'aurais recommande Shoah, le documentaire de Claude Lanzmann, qui est absolument extraordinaire. La aussi, il n'etait pas necessaire de montrer les images d'archives filmes par les nazis pour montrer l'enormite de l'horreur commise par ces gens la. Et si vous voulez vraiment en voir, il y a le court-metrage d'Alain Resnais, Nuit et brouillard de 1956 qui est inoubliable, il contient des images insoutenables.

Pour les autres films, il y a du oui et du non, c'est comme on veut.


1230. Piet Lastar - 15/06/19 00:22
J'en ai vu 1. Je ne suis ni Figaro ni cinéma, je le savais !

1229. suzix@bdp - 15/06/19 00:08
mis à part que ces films sont des classiques (oui même Forrest Gump que j’adore) ce que j’aim c’est la justification de leur présence dans cette liste. Je parviens à voir le lien entre avec les conflits du 20e siècle pour un bon nombre mais pas tous. Par exemple quel est le lien avec Little bi g Man, que j’adore également mais pourquoi fait-il partie de cette liste ? Et Apocalypse Now ? pourquoi celui-là sur la guerre du Vietnam ?

1228. torpedo31200 - 14/06/19 21:06 - (en réponse à : froggy - post # 1227)
Certains films sont plutôt à voir après 25 ans amha. Notamment le Losey, le Spielberg et La grande illusion de Renoir.

1227. froggy - 13/06/19 23:45

1226. suzix@bdp - 12/06/19 19:11
Non j'ai apprécié cette revue historique. J'ai juste trouvé que l'adjectif "horrifique" convient mieux que "Joli" pour ce type de films! (;o)

Perso j'ai vu ou j'ai dans mes DVD "à voir" une bonne partie des films cités dont les 2 Romero trouvés depuis peu, le jour des morts vivants, l'armée des morts, les 28 jours & semaines plus tard, Resident Evil. Reconnu car pas nommés "World War Z" et "Bienvenue à Zombieland". Pas vu ou bien que je n'ai pas en DVD ce sont les zombies SS des neiges dans Dead Snow (c'est une bonne grosse série B donc pas l'intension de le regarder), les "zombies moines" (film espagnol), faut que je regarde ce qu'est Réanimator avec son zombie lubrique! (;o). "La horde" j'ai pas non plus. Rec je peux pas voir car c'est filmé à l'épaule et ça me fait gerber.
Dans les séries j'ai Walking Dead, Z-Nation et Les revenants. Et il y en a d'autres dont "iZombie" ou encore "Fera The WD".

Il manque bien évidemment plein de films, récents notamment. Dans ceux qui m'ont marqué, je mets "La nuit a dévoré le monde" (je le conseille fortement), "Dernier train pour Bursan" (même chose, incontournable), "Je suis une légende" (étrange qu'il n'en parle pas qd même!) et j'ai bien aimé aussi "What we become" et ""Extinction". "The last girl" qui met en scène des zombies "par intermittence" capables de raisonnement (mais ce n'est pas un grand film).

1225. froggy - 12/06/19 17:45 - (en réponse à : Suzix #1223)
Cela ne t'a pas plu? Je n'y connais pas grand-chose en filme de zombies, ce n'est pas mon genre cinematographique de predilection, loin s'en faut. Outre Le crepuscule des morts-vivants vu en Angleterre, je n'ai vu que le tout premier, La nuit des morts-vivants qui ne m'a absolument pas fait peur et 28 jours plus tard que j'ai bien aime par contre.

Est-ce qu'il en manque dans leur liste? Je ne sais pas.

De toute facons, j'ai apprecie le choix de leur numero 1, je considere toujours le film de John Landis avec Michael Jackson, Thriller comme le meilleur video-clip jamais realise. Il faut dire que la chanson est demente, cela aide beaucoup.

1224. Lobabu - 12/06/19 11:17 - (en réponse à : Bert 74)
C'est vrai mais je ne voulais pas l'évoquer au cas où certains l'avaient pas vu.

1223. suzix@bdp - 12/06/19 10:26 - (en réponse à : froggy #1218)
Horrifique historique zombie.

1222. Bert74 - 11/06/19 18:49 - (en réponse à : lobabu)
Eastwood et Burton abattent au moins 185 allemands (j'avais compté une fois) pour sauver un général américain...

Ce n'est pas la vrai raison de l'opération si tu connais le fin mot de l'histoire... Mais c'est effectivement bien du Wolfenstein (qui doit en être inspiré) avant l'heure, tiens.

1221. heijingling - 09/06/19 04:38
Il a donc tout de même un intérêt sociologique. Certes cela n'en fait pas un bon album pour autant, et on peut en dire pareil de n'importe quel artefact social.
Met un uniforme nazi sur Shaolin Cowboy et l'album sera instantanément cloué au pilori - en ce qui me concerne, la ligne entre les 2 est mince.
Est-ce justement la volonté de l'auteur de provoquer une telle réaction, ou est-ce juste un livre bourrin ? Faudra que je jette un œil pour me faire mon opinion. Mais le fait qu'il ait été scénarisé par les frères Wachorwski ne plaide pas en sa faveur.

P.S.: je ne sais qui symbolisent les zombies, ni s'ils représentent un groupe social plus ou moins identifié (la masse, le peuple), mais les juifs, dans la propagande antisémite, ont souvent été assimilés à des vampires.

1220. Quentin - 08/06/19 18:21 - (en réponse à : Heijingling)
C'est moi qui ne voyait pas l'intérêt de cet album. Outre l'ennui de voir le massacre s'étaler sur 150 pages, je trouve ce genre d'histoire relativement malsain. Met un uniforme nazi sur Shaolin Cowboy et l'album sera instantanément cloué au pilori - en ce qui me concerne, la ligne entre les 2 est mince.

Entretemps, j'ai vu qu'il existe un jeu vidéo appelé Zombie genocide. Les meilleurs joueurs peuvent dégommer 72000 zombies en 72 heures. Les joueurs qui y prennent du plaisir sont peut-être les mêmes que les lecteurs qui apprécient Shaolin cowboy...?

1219. heijingling - 08/06/19 16:23 - (en réponse à : Quentin #1202)
Pour enfoncer le clou à propos de la logique génocidaire dans les histoires de zombies, un des aspects qui m'a frappé quand j'ai feuilleté le Darrow dont j'ai posté une image ailleurs sur BDP, c'est le parallèle qu'on peut facilement faire entre les zombies décharnés qui se font dézinguer sans états d'âmes et l'extermination des Juifs dans les camps de concentration. Un des zombies de Darrow porte d'ailleurs un tatouage de croix gammée.

L'image dont tu parles me dit quelque chose, et je me souviens également que quelqu'un avait dit ne pas voir d'intérêt à cette B.D., qui n'est qu'une succession de massacres. Comme quoi, l'intérêt d'un récit purement graphique peut aussi être de susciter des associations d'idées visuelles.

1218. froggy - 08/06/19 05:35
Un peu d'histoire:


1217. suzix@bdp - 07/06/19 23:32
Le bi g est une astuce d’Alex pour éviter que certains écrivent en énormes lettres.

1216. pm - 07/06/19 23:18
Pourquoi le g se décale du i ?

1215. pm - 07/06/19 23:17
The bi g red one, un grand film d’un grand réalisateur ( son dernier ?). Je l’avais vu à sa sortie et j’étais super content quand j’ai trouvé le dvd il y a quelques années.
C’est bien Samuel Fuller qui nous dit en substance dans un film de Godard ( Pierrot le fou ? )«  Cinema is 3 things, emotion, emotion and emotion » .

1214. lobabu - 07/06/19 19:11 - (en réponse à : suzix)
Excellente série qui s'arrange un peu avec l'histoire mais prenante.
Pour la guerre du pacifique, il faut voir "Les maraudeurs attaquent".

1213. suzix@bdp - 07/06/19 16:49
et la série "Band of brothers".


1212. suzix@bdp - 07/06/19 16:31
Et "Inglourious Basterds" bien entendu.


1211. Mr Degryse - 07/06/19 14:44
Et bien entendu requiem pour un massacre

Et je préfère largement l'empire du soleil au soldat ryan ( dont il ' ya que le début de bien.°

1210. Mr Degryse - 07/06/19 14:41
Et croix de fer !

Et la ligne rouge !

Cela ne se passe sur les plages du débarquements mais les films sont excellents sur des zones de conflits moins usités de la seconde guerre mondiale

Et sur la guerre mondiale entre le japon et la chine, je conseille aussi les démons à ma porte

1209. lobabu - 07/06/19 14:23 - (en réponse à : bert74)
Ah ouiii, excellent!! Dans le genre parodique, il y a aussi "Quand les aigles attaquent" dans lequel Eastwood et Burton abattent au moins 185 allemands (j'avais compté une fois) pour sauver un général américain...

1208. Bert74 - 07/06/19 14:03
The bi g red one - Au delà de la gloire , je l'ai vu il y a très longtemps et j'en ai très peu de souvenir, à part la scène inaugurale dans les tranchés de 1918. Faut que je le revois, tiens.

Mon film chouchou sur la 2e guerre mondiale est Kelly's Heroes-De l'or pour les braves, parce que Clint Eastwood et pour la prestation anachronique délirante de Sutherland. Mine de rien, en filigrane, une bonne petite réflexion sur les comportements et la morale en période de chaos.

1207. lobabu - 07/06/19 13:43
"Il faut sauver le soldat Ryan", à part la 1ère séquence (qui est la 2e en fait), c'est quand même pas terrible, larmoyant au possible... Dans le genre, j'aime beaucoup "The bi g red one" de Fuller, inspiré de sa propre expérience de la guerre.

1206. suzix@bdp - 07/06/19 12:42
"Un pont trop loin" passe assez régulièrement à la télé. J'ai dû le voir au moins 2 ou 3 fois, peut-être plus. J'aime bien. Ca fait plus vrai et c'est moins grandiloquent que "Le jour le plus long" avec John Wayne que je ne parviens pas à déconnecter de ses rôles de cow-boy. Et le casting énorme de ce film me perturbe. Ca fait artificiel. Ca fait trop "Hollywood", trop "bling-bling".

1205. Mr Degryse - 07/06/19 12:27
Un pont trop loin

J'ai toujours préféré ce film à un jour le plus long

1204. Bert74 - 07/06/19 12:21
Tiens, en ces grands moments de commémo, j'ai regardé Un Pont Trop Loin, de Richard Attenborough, qui passait l'autre soir. Il y avait longtemps que je ne l'avais pas vu et j'avais en tête un film un peu décrié, sûrement pas assez lyrique par rapport à son illustre aîné ("Le jour le plus long") malgré un casting très très correct...

Et bien c'est vraiment à redécouvrir, cette histoire du semi-foirage de l'opération alliée Market Garden, mis en scène de manière analytique par Attenborough, sans économie de moyens (faut voir le lancement de l'opération aéroportée avec les centaines d'avions et de parachutes à l'image; images encore très impressionnantes pour un spectateur de 2019). Certaines scènes se déroulent même quasiment minute par minute, filmées une précision (mouvements, décors, protagonistes) affolante. Une sorte méga docu-fiction avant l'heure quoi.

Il faut aussi le voir pour son propos trop peu abordé de certaines erreurs mégalomaniaques des forces alliés et de la souffrance de la population néerlandaise. D'après wiki, une des conséquences de ce plantage passé sous silence a été le déclenchement d'une famine aux Pays-Bas durant l'hiver 44-45 qui a emporté "environ 18 000 Néerlandais".

1203. froggy - 06/06/19 14:58
Les 2 films du jour:

J'avais adore celui-la avec sa prestigieuse distribution quand je l'ai vu pour la premiere fois.



Puis evidemment, il faut bien reconnaitre que celui-la est encore nettement mieux.


1202. Quentin - 04/06/19 07:30 - (en réponse à : Suzix)
Je n'ai rien pompé à personne. Heijingling voulait l'analyse d'un ethnologue-sociologue et je lui en ai donné une. C'est mon métier après tout :-)

Pour enfoncer le clou à propos de la logique génocidaire dans les histoires de zombies, un des aspects qui m'a frappé quand j'ai feuilleté le Darrow dont j'ai posté une image ailleurs sur BDP, c'est le parallèle qu'on peut facilement faire entre les zombies décharnés qui se font dézinguer sans états d'âmes et l'extermination des Juifs dans les camps de concentration. Un des zombies de Darrow porte d'ailleurs un tatouage de croix gammée.

Quand je donne un cours sur les castes et le totémisme (la naturalisation de la culture et vice versa), je prends souvent l'exemple des contes pour enfants avec des histoires de loups et d'agneaux. Mais ca marche aussi avec les contes pour adultes que sont les histoires de vampires et de zombies.

1201. suzix@bdp - 04/06/19 01:28
Le pb de sa conclusion est que je ne me suis jamais considéré comme faisant partie d'une quelconque élite. Je l'ai écrit plusieurs fois. J'ai grandi parmi les ploucs dont je suis forcément et le seul talent que j'ai est d'optimiser le peu que j'ai. Elle est belle l'élite. (;o)

1200. heijingling - 04/06/19 01:12 - (en réponse à : suzix)
Ha tiens, moi, je pense qu'on peut faire d'autres analyses, mais celle-ci est habilement adaptée à BDP, et faite pour amener à la conclusion, qui m'a bien fait marrer :)

1199. suzix@bdp - 04/06/19 00:20
Jolie analyse. Sauf pour ton ultime conclusion!
Allez, tu peux nous le dire, t'as pompé ça qq part non?

1198. froggy - 03/06/19 23:54 - (en réponse à : Quentin)
C'est pas mal comme raisonnement. Cela se tient bien. Maintenant, il faut voir si il y a un film ou les vampires sont fauches. Peut-etre quelques uns dans la serie des Twilight? Qui les a vus? Moi pas.

1197. froggy - 03/06/19 23:45
La realisatrice Yannick Bellon est decedee hier. J'avais vu au lycee son premier court metrage, Goemons, un documentaire sur des marins pecheurs en Bretagne. Mais c'est surtout pour deux films feministes des annees 70 que je me souviendrai d'elle, La femme de Jean, l'histoire d'une femme larguee par son mari et qui va refaire sa vie et puis surtout un film bouleversant et tres choquant, L'amour viole qui raconte l'histoire d'une femme qui se fait violer et qui elle aussi va devoir se reconstruire. Je ne l'ai vu qu'une seule fois a sa sortie mais je m'en souviens encore tres bien, ma soeur ainee avec qui j'etais alle le voir m'a fait tres mal au bras lors de la scene du viol qui bien avant celle d'Irreversible etait montree crument et sans aucun artifice. Un film puissant qui vous prend aux tripes et qui vous laisse aux bord des larmes tellement les dommages psychologiques causes par un viol sont epouvantables et difficiles a surmonter.

1196. heijingling - 03/06/19 23:40 - (en réponse à : Quentin)
Et que la transition se soit faite durant les années 80, soit celles de l'apparition du néo-libéralisme (le marché et la réussite comme critères absolus; marche ou crève ), parachève la démonstration :)

1195. Quentin - 03/06/19 22:26 - (en réponse à : Heijingling)
Pour faire de la sociologie à 5 balles, on peut voir une question de classe sociale derrière tout ca.

Dracula est un comte. Il est riche et vit dans un château. Il a un côté menacant (il menace nos enfants vierges) mais également un côté attirant - une relation d’amour/haine qui n’est pas sans rappeler celle qu’entretiennent les masses pauvres vis à vis des riches (on les déteste, mais c’est surtout parce qu’on désire en faire partie sans pouvoir y arriver). Il est contagieux, mais les élus sont rares. Bref, le vampire est à la fois un humain sublimé (immortel, riche, surpuissant) et dégénéré (qui a besoin de boire du sang humain, qui ne supporte pas la lumière du soleil). Mais il reste néanmoins humain: il participe à la société, parle, se reproduit, etc. Quand il arrive à tempérer son désir de puissance et de sang frais, il passe inapercu. Le vampire, c’est l’attirance et le danger de l’élite, et c'est la masse qui gagne contre l'élite.

Le zombie par contre, a perdu son humanité. Il ne parle plus, ne vit plus en société avec les humains. Il est à part, de nature différente. Les zombies sont une masse virale et virulente de bourrins dangereux qui risque de nous submerger, nous qui faisons partie d'une élite en voie de disparition. On est ici dans la logique génocidaire – c’est eux ou nous et il n’y a pas de place pour les deux. Les zombies, c'est le danger et la répulsion de la masse, mais c'est l'élite qui finit par gagner contre la masse.

Bref, Holywood est imperceptiblement passé d'une lutte contre l'élite à une lutte contre la masse. Ce qui explique bien entendu pourquoi Suzix adore les films de zombies - CQFD ;-)

1194. suzix@bdp - 03/06/19 19:12
qq'un de plus calé pour nous dire quel est le plus ancien films mettant en scène des zombies qui courent?

1193. suzix@bdp - 03/06/19 12:38
Il va falloir que les spécialistes te répondent. Le plus ancien film de zombies que JE connais où les zombies courent c'est "28 jours plus tard" qui date de 2002.
Mais dans "Day of the dead" de Romero (1985) que je n'ai pas encore vu, les zombies se déplacent assez rapidement et l'un d'entre eux a des réactions un peu humaines.

1192. heijingling - 03/06/19 12:24
Quel est le premier film dans lequel les zombies ne sont plus lents (physiquement et/ou mentalement) ?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio