La politique c'est nase, lisez plutot des BD! tome 3

Les 1503 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31


1203. suzix@bdp - 19/04/17 17:56
1199. nem° - 19/04/17 16:58
Et me répond pas que toi aussi, tu souhaites de tout ton coeur de gauche que les gens puissent trouver un travail décent avec salaire à l'avenant, c'est juste un voeu pieux.


Je ne sais pas ce que c'est un salaire à l'avenant.

La vérité c'est que ce système t'arrange,

Je vois pas de quel "système" tu parles. En France il y a le SMIC et aussi des salaires minimum par branche en fonction du savoir-faire et du poste du salarié. Les entreprises ne peuvent donc payer plus bas que ces salaires. Pensez qu'il y a un complot pour garder de la réserve de main d'oeuvre c'est n'importe quoi. Il y a le plein emploi en GB et aux USA (ou pas loin). Pourtant ce sont eux les pires libéraux ... je dirais qu'au contraire les entreprises (ou si tu veux le "MEDEF") ont intérêt au plein emploi car cela signifie moins de poids social donc moins de prélèvements.



tu peux te pavaner et faire la morale à tlm avec ta réussite artificielle.

Mais n'importe quoi!


T'es juste un putain d'hypocrite.

Possible mais je pense que tout le monde l'est un peu beaucoup même. T'es combien au dessus du salaire médian? Et t'as pas honte? Pourquoi ?

1202. nem° - 19/04/17 17:32 - (en réponse à : Kiki)
Ah c'est pas faux.

1201. Bert74 - 19/04/17 17:31
Aaaah Perceval président...

Faut voir...

1200. Kikôm - 19/04/17 17:01
pas compris cet humour.

M'étonne pas. Ton candidat ce serait plutôt:


1199. nem° - 19/04/17 16:58
Et me répond pas que toi aussi, tu souhaites de tout ton coeur de gauche que les gens puissent trouver un travail décent avec salaire à l'avenant, c'est juste un voeu pieux. La vérité c'est que ce système t'arrange, tu peux te pavaner et faire la morale à tlm avec ta réussite artificielle. T'es juste un putain d'hypocrite.

1198. nem° - 19/04/17 16:56 - (en réponse à : suzix)
Je pense qu'en résorbant le chômage, à terme, les salaires augmenteront du fait de la pénurie.

Mais les libéraux ne résorberont JAMAIS le chomage puisque c'est précisément la base de leur pouvoir, pauvre cloche! Nous, on veut casser ce cercle, et tu nous traites de communistes! Minable.

1197. suzix@bdp - 19/04/17 16:43
oui je connais mais c'est le slogan "humoristique" qui n'est pas bien passé. En fait, y'a déjà assez de populistes de tout poil, notamment Mélenchon qui se revendique ouvertement comme tel, en tout cas, ce sont les paroles de Clémentine Autain qui soutient son action. Tout casser? Merveilleux. Quelle superbe perspective pour la France. Ca c'est la solution des simples d'esprits.

1196. lobabu - 19/04/17 16:25 - (en réponse à : suzix)
Tu n'as jamais regardé "Kaamelott" d'Alexandre Astier? Ce n'est pas une série dont je suis fan, mais ce personnage-là est assez drôle.

1195. suzix@bdp - 19/04/17 14:32
pas compris cet humour.

1194. lobabu - 19/04/17 14:25 - (en réponse à : suzix)
Mon candidat:

 photo leo dagan_zpsn5ylktos.jpg

1193. suzix@bdp - 19/04/17 13:21
"s'il y a des pauvres, c'est de leur faute."

Non. Celui qui pense et/ou dit cela est une grosse merde. Et je lui souhaite le pire.

1192. suzix@bdp - 19/04/17 13:17
Il faut sortir d'un cercle vicieux. Je pense qu'en résorbant le chômage, à terme, les salaires augmenteront du fait de la pénurie.

1191. lobabu - 19/04/17 12:59 - (en réponse à : suzix)
Il y a une différence fondamentale entre nous. Nous sommes dans des systèmes économiques dans lequel des personnes, en échange d'un travail, n'obtiennent même pas de salaires décents pour vivre. Je ne parle pas d'enrichissement mais simplement de mener une vie décente. C'est particulièrement vrai pour le RU et l'Allemagne (ce qui explique d'ailleurs l'explosion de la pauvreté dans ce pays depuis 2000 tout en assistant à une chute du chômage). Toi, tu t'accommodes du système en estimant que la majorité s'en sort (ce qui est vrai), que ceux qui gagnent bien leur vie le méritent (ce qui est vrai dans la plupart des cas) et qu'il n'y a pas d'alternative possible comme disait cette brave Maggie. Moi, je ne peux pas m'en accommoder, c'est comme cela. Je trouve ce système finalement indécent, surtout quand derrière tout cela, tu entends depuis 30 ans un discours qui consiste à affirmer que s'il y a des pauvres, c'est de leur faute. Cela ne veut pas dire que je pleure chaque soir sur le sort des plus malheureux, non, j'essaye de profiter de la vie du mieux que je peux mais il y quelque chose qui ne passe pas.
C'est pourquoi je ne peux plus voter pour des personnes qui finalement ne veulent pas, même un tant soit peu, remettre en question les fondements économiques de notre monde (en clair le PS, la droite, Macron etc...).

1190. suzix@bdp - 19/04/17 12:41
Je ne connais pas cet indice de Gini. Mais si comme j'ai compris en lisant ton texte plus il est élevé plus il y a de disparité entre les plus riche s et les plus pauvres alors en France on est pas trop mal non?

Etats-Unis : le coefficient de Gini est passé de 0,374 à 0,394 en sept ans.
Allemagne : l'indice de Gini est passé de 0,285 à 0,292 entre 2007 et 2014, ce qui constitue une hausse non-négligeable pour ce type d'indicateur.
Espagne : l'indice de Gini a considérablement augmenté passant de 0.324 à 0.346 entre 2007 et 2014.
France : le coefficient de Gini est passé de 0.295 à 0.308 entre 2007 et 2012, pour redescendre à 0,294, soit un niveau légèrement plus faible qu'avant crise.

En gros, en France on est comme en Allemagne concernant cet indice de Gini mais avec un taux de chômage deux fois plus élevé. Alors elle est où la démonstration concluante?
Et la France est déjà un pays bien mieux régulé qu'en Espagne et au US ... on n'est pas trop mal. M'enfin j'aurais été surpris qu'avec la forte redistribution en France, il en soit autrement.
Mais c'est jamais assez apparemment.

... normalement c'est là que l'on me sort les violons.
Et je réponds que oui c'est triste qu'ils y aient des pauvres en France mais que je ne suis pas certain que ce soit en mettant des boulets au pieds de ceux qui courent les plus vite que ceux qui sont moins rapides termineront leur marathon plus tôt!

1189. suzix@bdp - 19/04/17 12:16 - (en réponse à : Lobabu)
J'ai pas dit que je suis pour l'austérité. Je demande juste que les français arrêtent de tout attendre de l'état providence comme des oisillons attendent la béquée. Qu'ils se prennent en main. Qu'ils aient de l'ambition personnelle et ne se résignent pas à faire un boulot que ne soit ni enthousiasmant, ni valorisant, ni bien payé. Qu'ils poussent leurs gosses à bien travailler à l'école. Un pays éduqué a plus de chance de s'en tirer. Les français sont bosseurs, aiment le travail bien fait et sont plutôt éduqués et soucieux du bien public. Et ce n'est pas aussi répandu que cela dans le monde, bien au contraire. Alors je suis certain qu'on a tout pour s'en sortir. Mais je crois plus en un programme social-libéral qu'en un programme de gauche voire d'extrême gauche qui va complaire les français dans un attentisme étatique morbide.

1188. lobabu - 19/04/17 11:15 - (en réponse à : suzix)
A propos de pays communiste, lorsqu'on faisait remarquer à des responsables soviétiques que le système n'était pas très performant, ils répondaient en substance que c'était parce que le pays n'était pas encore assez communiste, que les gens n'étaient pas encore assez convaincus de la supériorité du système. Que lorsqu'ils le seraient, ils seraient plus motivés et partant, l'URSS irait vers des lendemains qui chantent. On a vu effectivement.
Maintenant, on retrouve la même chose chez les libéraux: si cela ne marche pas suffisamment bien, c'est qu'on n'est pas encore allé assez loin dans le libéralisme, et donc que nous sommes communiste.

Et tiens, un petit article de "La Tribune", journal communiste bien connu appartenant entre autres à Laurent Alexandre, proche d'Alain Madelin ("homme politique au couteau entre les dents" avéré). C'est à propos d'un rapport de l'OCDE en novembre 2016.

L'institution internationale note ainsi que "la crise a impacté non seulement le nombre d'emplois mais aussi leur qualité." Sur ce dernier point, le recours aux contrats de courte durée et aux temps partiels en Allemagne a contribué à accroître les inégalités. Outre-Rhin, l'indice de Gini est passé de 0,285 à 0,292 entre 2007 et 2014, ce qui constitue une hausse non-négligeable pour ce type d'indicateur. Le taux de pauvreté global a même légèrement augmenté en Allemagne passant de 9% à 9,1% entre 2007 et 2014 après avoir baissé en 2012 à 8,4%. Il reste à un niveau élevé (13,2%) pour les jeunes de 18 à 25 ans en 2014.

Au Royaume-Uni, les auteurs de la note de l'OCDE indiquent que "dans certains cas, la faible croissance des salaires a parfois empêché les revenus de pleinement rebondir. C'est par exemple le cas au Royaume-Uni où, en dépit d'une forte création d'emplois (y compris parmi les ménages les plus modestes), la baisse des salaires réels a bridé la croissance des revenus du travail." Le recours au "contrat zéro heure", qui ne garantit pas de salaire minimal a appauvrit une partie de la population active.

L'accroissement des inégalités est également particulièrement marqué aux Etats-Unis malgré une baisse du taux de chômage. Le coefficient de Gini est passé de 0,374 à 0,394 en sept ans. Près de 5,9 millions d'actifs occupent des postes à temps partiels outre-Atlantique. Et la réduction des inégalités ne devrait pas constituer une priorité pour Donald Trump récemment élu.

Les mesures d'austérité appliquées dans quelques pays de la zone euro ont également renforcé l'écart des inégalités. Si le marché du travail a connu quelques signes d'embellie en Espagne ces derniers trimestres (le taux de chômage, à 19,3% de la population active reste malgré tout le plus élevé d'Europe selon Eurostat), l'indice de Gini a considérablement augmenté passant de 0.324 à 0.346 entre 2007 et 2014. La précarisation du marché du travail pourrait être un facteur important d'explication pour comprendre la hausse des inégalités. En juillet dernier, le ministère du Travail espagnol a annoncé que 1,7 million de contrats ont été signés sur le mois mais seulement 7% d'entre eux étaient à durée indéterminée.

Du côté de la Grèce, la crise et les plans d'austérité qui ont suivi ont largement amplifié l'écart des revenus entre les plus riches et les plus pauvres. Les effets de la crise ont également eu un fort impact sur le taux de pauvreté qui est passé de 13,3% à 15,1%.

En France, le coefficient de Gini est passé de 0.295 à 0.308 entre 2007 et 2012, pour redescendre à 0,294, soit un niveau légèrement plus faible qu'avant crise. En revanche, si le taux de pauvreté a diminué entre 2012 et 2014 passant de 8,5% à 8%, il n'a pas retrouvé son niveau de 2007 qui se situait à 7,6%
Une reprise qui bénéficie surtout aux plus hauts revenus

Si la crise a touché l'ensemble des ménages, les plus modestes sont ceux qui ont perdu le plus pendant la crise. Et la reprise a surtout profité aux plus hauts revenus comme le note l'OCDE,

" Mais pendant la reprise, ce sont les ménages aisés qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu du fait d'une croissance inégale des revenus du travail et de variations dans la redistribution."

Les foyers les plus aisés ont ainsi bénéficié des fruits de la croissance amorcée en 2010. "Les revenus des 10 % les plus riches ont quasiment retrouvé leur niveau d'avant-crise, alors que ceux des 10 % les plus pauvres sont encore en dessous."
L'enjeu de la redistribution

Les politiques de rigueur menées sur le Vieux continent ont en partie contribué à accroître les inégalités dans quelques pays. L'OCDE se montre prudente à cet égard :

"Il est possible que le repli de la redistribution résulte de la mise en place des mesures d'assainissement des finances publiques face au creusement des déficits budgétaires."

Le rôle de la redistribution par la fiscalité et les transferts sociaux s'est moins fait ressentir dans la réduction des inégalités malgré la reprise ces dernières années. "La redistribution par les impôts et les transferts publics, comme les indemnités de chômage et les prestations familiales, qui ont aidé à amortir le creusement des inégalités au début de la crise, a également marqué un repli depuis 2010 dans deux tiers des pays de l'OCDE. " L'organisation prend l'exemple de la Hongrie où les critères pour les prestations de chômage ont été durcis et de l'Irlande, où des baisses de prestations sociales et des réformes fiscales ont été mises en place. Dans ces deux derniers cas, les inégalités ont augmenté. L'OCDE conclut que "la redistribution constitue un enjeu pour les pouvoirs publics. L'écart qui se creuse entre les riches et les pauvres et le chômage élevé soulignent la nécessité de restaurer la croissance et de faire en sorte que ses fruits soient répartis plus équitablement dans la société."

Grégoire Normand


1187. lobabu - 19/04/17 10:53 - (en réponse à : suzix)
"La France pays communiste", tu deviens comique.

1186. pierrecédric - 19/04/17 10:14
Nan, je dis aussi ça parce que le coup des économistes qui nous sortent que l'économie s'en tire mieux qu'en France avec les soit-disant méthodes libérales, j'y crois pas des masses.

1185. pierrecédric - 19/04/17 09:57
comment ces économistes expliquent-ils que de nombreux pays industrialisés ayant des similitudes avec la France s'en tirent très bien avec des méthodes libérales ?

Clap clap clap

Et une fois de plus on peut applaudir l'imbécilité de sucette qui ne cesse de se surpasser par ses commentaires ludicopolitcofranchouillards.

1184. suzix@bdp - 19/04/17 09:40 - (en réponse à : Lobabu)
comment ces économistes expliquent-ils que de nombreux pays industrialisés ayant des similitudes avec la France s'en tirent très bien avec des méthodes libérales ? Pourquoi la France devrait-elle inventer une autre voie? Parce que nous sommes la France éternelle? Personne ne se rend compte qu'on est l'un des 5 à 10 derniers pays communistes au monde? A ton avis pourquoi?

1183. lobabu - 19/04/17 09:20 - (en réponse à : Quentin)
Et où est le problème qu'on retrouve les mêmes arguments qu'il y a 5 ans. Ont-ils été mis en application par Hollande? Non, il s'est juste contenté de poursuivre la politique précédente - avec l'immense succès que l'on sait, ce que feront de toute façon Macron ou Fillon s'ils sont élus. Et je te parie qu'on trouvera les mêmes débats dans 5 ans, car je ne crois aucunement à la victoire de Mélanchon.

1182. pierrecédric - 19/04/17 08:55 - (en réponse à : Quentoche)
Ça vaut toujours mieux qu'un ex banquier pas très net, qu'un abruti pour les riches ou une raciste à 3 francs six sous.

1181. froggy - 19/04/17 00:40
Et voici notre minute de l'humour:

Samedi dernier, Le journal Le Monde avait titre; "La doyenne de l'humanite est decedee.
Elle etait aussi la doyenne de l'Europe."


1180. Quentin - 19/04/17 00:13 - (en réponse à : lobabu #1169)
Marrant ce soutien d'une centaine d'économistes à Mélanchon dans libé. C'est presque un resucé d'il y a 5 ans: http://www.liberation.fr/france/2012/04/19/nous-economistes-soutenons-melenchon_812942

Et la semaine passée, le son de cloche était un peu différent:

http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legislatives-2017/2017/04/12/un-projet-economique-keynesien-optimiste-et-risque_1562381

1179. pierrecédric - 18/04/17 21:54 - (en réponse à : n°31200)
Hashtag 1176, hashtag 1135, hashtag 1128, hashtag 1126, etc etc etc...

1178. torpedo31200 - 18/04/17 21:34 - (en réponse à : pierrecédric - post # 1176)
La prière n' a pas d' utilité dans un système électoral.

1177. totom - 18/04/17 21:32
Pourvu que Macronn ne soit pas au second tour

1176. pierrecédric - 18/04/17 20:50 - (en réponse à : One more time)
Pouvus que ni Fillon, ni Macron et ni Lepen soient au second tour.

1175. lobabu - 18/04/17 20:28
Il a dit qu'il voterait pour en cas de 2nd tour.

1174. totom - 18/04/17 20:03
Piketty roule avec Mélenchon ?

1173. nem° - 18/04/17 19:05
Je te dis que diminuer les impôts c'est prélever moins!


1172. pierrecédric - 18/04/17 18:13
Si la guimauve pouvait par moments être évitée.

1171. lobabu - 18/04/17 17:51 - (en réponse à : suzix)
"C'est pas une science, c'est une vision politique": Dans mes bras!!

1170. suzix@bdp - 18/04/17 17:37
des économistes, il y a en a dans tous les camps. C'est pas une science, c'est une vision politique. Si Hamon avait été mieux placé, Libé aurait trouvé 100 autres économistes peut-être même les mêmes pour signer cet article. Et j'ai aucun doute sur le fait que le Figaro pourrait faire de même avec le programme de Fillon.

1169. lobabu - 18/04/17 17:21
Il y a un appel d'une centaine d'économistes internationaux en faveur de du programme de Mélanchon sur le site de Libé. Pour une fois qu'on évite les caricatures.

1168. suzix@bdp - 18/04/17 17:18
ouf! J'ai craint un moment que tu attendais ma réponse pour savoir pour qui ne pas voter!

1167. Kikôm - 18/04/17 16:52
Le deux derniers mois de ce thread sont composés à 85% de posts obsessionnels concernant le bulletin de vote d'un certain suzix@bdp. T'es vraiment une drama-queen électorale.

Autrement, je m'en bas les steaks, merci.


1166. suzix@bdp - 18/04/17 16:40
d'ailleurs je vois pas ce que cela peut bien te foutre pour qui je vais voter. Tu demandes cela à tout le monde ou juste à ma gueule?

1165. Kikôm - 18/04/17 16:34
Non.

Diva.

1164. suzix@bdp - 18/04/17 16:32
sinon à ce titre tout l'argent de tout le monde appartient à l'état! Il suffirait pour cela de taxer à 100% pour que les 25% de baisse accordés soient considérés comme de l'argent public?

1163. suzix@bdp - 18/04/17 16:24
c'est toi l'abruti. Je te dis que diminuer les impôts ce n'est pas donner de l'argent public au privé, c'est prélever moins!
Je comprends peut-être rien à ta vision boboïsante de la société mais toi tu comprends quedalle au privé. RIEN! T'es une brêle.

1162. nem° - 18/04/17 16:07

1161. nem° - 18/04/17 16:04
Mais c'est avec tes impots dont tu nous rebats les oreilles depuis des années! Abruti!

1160. suzix@bdp - 18/04/17 15:45
1147. nem° - 18/04/17 11:51
Non mais suzix, ça te gène pas qu'on file 41 milliards/an aux sociétés? Ca en a p-e sauvées pas mal, j'entends


Le CICE n'a "sauvé" aucune boite. Cela a donné de l'air à certaines et augmenté les bénéfices d'autres. Quand une boite va mieux, elle pense à l'avenir : développer ses activités, investir et cela crée des emplois. Faut vraiment être bouché pour pas comprendre comment marche le privé ...

1159. nem° - 18/04/17 14:30

1158. suzix@bdp - 18/04/17 14:12 - (en réponse à : kikom 1156)
Non.

1157. suzix@bdp - 18/04/17 14:10 - (en réponse à : kikom)
Moi tout va bien. Qu'on le lâche la grappe, c'est tout ce que je demande. Mais ça, je viens de comprendre que cela n'arrivera pas tout de suite ...

1156. Kikôm - 18/04/17 14:09
PS: et pour la énième fois, je vais pas voter Macron.

C'est chiant HEIN!?

Tu veux pas nous dire pour qui tu vas voter plutôt, ça ira plus vite. Ou bien t'oses pas dire que tu vas voter pour cette crapule ouvertement véreuse de Fillon?

1155. Kikôm - 18/04/17 14:06
j'ai l'impression constante d'être la raison des problèmes de la France.

S'agirait peut-être plus d’une thérapie que d’une élection présidentielle en fait.

1154. Kikôm - 18/04/17 14:05 - (en réponse à : suzix)
que chacun s'occupe de sa vie en arrêtant de regarder dans l'assiette du voisin?

Ben faudrait peut-être que t’arrêtes de nous coller ton assiette dans la gueule en geignant que ton caviar a pas été servi dans du cristal, ceci explique peut-être cela..



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio