Que venez-vous de lire et qu'en avez-vous pensé? (18)

Les 982 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20


782. Mr Degryse - 10/06/17 09:02 - (en réponse à : froggy)
Tu fais plaisir.

Clairement dans mes meilleures lectures de l'année dernière et aussi depuis un moment

781. froggy - 10/06/17 01:41
Nejib, Stupor Mundi

Je sais bien que j'arrive longtemps apres la bataille, l'album etant sorti en avril 2016 mais quand je lis une excellent BD, je ne peux m'empecher de le faire savoir aux 3 peles et au tondu qui frequente ce Forum.

Je ne connaissais absolument pas Nejib jusqu'a present mais il vient d'entrer dans mon radar des auteurs a suivre. Vous savez que l'histoire se situe vers la fin du Moyen-Age en Europe et met en scene un savant de confession musulmanem, Hannibal, qui se refugie avec sa fille paralysee, Houde, et un esclave, El Ghoul, dans un chateau fort des Pouilles en Italie. Ce chateau appartient a Stupor Mundi et y sont loges l'elite de la communaute savante et scientifique de cette epoque venue du monde entier. Comme le dit un des principaux protagonistes de cette histoire, "C'est un refuge contre la betise et l'ignorance".
Stupor Mundi est le surnom donne a l'empereur germanique, il offre asile et protection et finance les experiences de ces scientifiques afin de contrer le Vatican avec le pape a sa tete bien entendu. Hannibal a invente quelque chose d'extraordinaire, mais cette invention inspire la crainte et la mefiance aussi de la part des communautes musulmanes et catholiques que de ses confreres. Parallelement a ces intrigues, l'auteur decrit le cheminement psychologique d'Houde, qui entame une psychanalyse (meme si cela n'en a pas le nom bien entendu) afin de se rappeler des circonstances qui ont provoque sa paralysie, Evidemmment, ces 2 recits, a priori paralleles vont se rejoindre.

EIl est difficile de ne pas penser au Nom de la Rose, le roman d'Umberto Eco dont Jean-Jacques Annaud a fait un palimpseste filme. Il y a de nombreuses similitudes, l'epoque, le Haut Moyen-Age, le lieu, un chateau en Italie meme si celui-ci est au sud de la botte alors que dans le roman d'Eco, il se situe au nord, des savants, des religieux, une lutte d'influence, une bibliotheque remplie de livres rares et precieux etc. La principale divergence etant bien entendu le role principal donne a un element du sexe feminin meme si dans la BD, cette femme est une petite fille agee d'une dizaine d'annnees et non une gitane qui va initier un jeune moinillon aux plaisirs de la chair. Egalement, la BD ne se finit par un incendie, encore que... J'ai trouve le scenario d'une intelligence remarquable, parfaitement construit et maitrise de bout en bout. J'ai ete happe tres rapidement par l'histoire et j'ai lu ces quelques 285 pages aussi vite que possible, j'etais presse d'en connaitre la fin car c'est passionnant. Nejib croise les fils de ses intrigues avec une maestria digne des romanciers et autres scenaristes le splus experimentes et les plus aguerris, on ne sait pas ou on va, bien que j'avais trouve tres rapidement la nature de l'invention d'Hannibal, mais on y va surement. L'auteur remet les 2 religions dos a dos en matiere d'intolerance et de refus du progres scientifique. Par les temps qui courent, cela a evidemment beaucoup de raisonnance.

Jerome et Laurent m'avaient prevenu sur le dessin quand j'avais pose la question de savoir si cet album merite un achat de ma part et ils ont ete en deca de leurs descriptions. On essaye de comparer un dessinateur a un autre, a un style, une ecole, un genre etc. J'avais pense comparer Nejib a Vives pour tenter d'exprimer en quoi le dessin de Stupor Mundi est profondement original. Et puis en fait, je me suis dit que non, le dessin de Nejib, est incomparable, et cela il faut prendre le mot dans son sens litteral, c'est a dire qu'on ne peut pas le comparer a qui que ce soit ou a quoi que ce soit. C'est totalement original mais ce n'est pas n'importe quoi. Il est simple et sophistique en meme temps, l'auteur s'arrete parfois sur beaucoup de details tandis qu'a d'autres moments, il est tres elliptique. Il faut le voir pour le croire. Il est evident qu'un tel dessin ne peut plaire a tout le monde car il n'est pas du tout consensuel et n'est pas concu pour flatter le public, a la limite, il peut prendre son lectorat a rebrousse-poil et provoquer une sensation de rejet immediat. Ce qui fait que de nombreux adolescents ne tenteront pas de lire ce livre car il n'est pas d'un abord facile et c'est bien dommage pour eux. Je le sais cas je fus comme cela quand j'ai decouvert Pratt et son Corto Maltese que je lisais dans Pif-Gadget quand j'avais 10-11 ans, je ne pouvais pas le lire, c'etait trop eloigne de la Ligne Claire pour moi et je n'aimais pas du tout. Grossiere erreur que j'ai heureusement repare.

Note finale, 5/5. Brillant, passionnant, erudit, original, palpitant, deconcertant. Bref a lire pour tous ceux qui veulent lire de temps en temps une BD qui sort des sentiers battus

780. froggy - 10/06/17 00:09 - (en réponse à : Torpedo)
775. torpedo31200 - 09/06/17 14:12 - (en réponse à : Quentin - post # 773)
C'est très bien Harmony grâce au talent de Reynes. Mais ce n'est jamais qu' une version franco belge de comics, et ça n'a pas grand-chose de surprenant (une télékinésiste, victime d' expérimentation, en fuite).


Ce n'est pas Carrie donc, alors c'est Furie, toujours de Palma de toutes facons. J'attends de voir la version de Scarface version Spirou, je presume que les "Fuck!" qui emaillent le film seront transformes en "Saperlipopette!".

779. Quentin - 09/06/17 19:16 - (en réponse à : Froggy et Torpedo)
Personnellement, Harmony, je n'ai pas accroché. Mais vu le soin apporté à cette BD, ca ne m'étonnerait pas qu'elle marche très bien. En ce qui concerne le corps d'Harmony, ce n'est pas seulement qu'elle a de jolies formes, mais c'est aussi que le dessinateur en dévoile autant qu'il peut dans les limites du journal spirou, et plus qu'assez pour émoustiller les jeunes lecteurs (assise jambes écartées en cachant juste assez l'entre-jambe pour qu'on puisse se demander si elle porte une culotte ou pas; poitrine peinturlurée où on cache juste le téton, etc.) Bref, une fille super sexy mais qui ne s'en rend pas encore compte et qui reste d'une candide innocence. Si ca ne fait pas craquer les ados, ca...

778. Quentin - 09/06/17 19:08
Nuages et pluie, de Loo Hui Phang et Philippe Dupuy. Même scénariste que pour l'odeur des garcons affamés, et pourtant énorme contraste entre les 2 albums. On a ici un conte philosophique sur l'amitié, l'amour, la jalousie, la séparation et le deuil, qui est par moments très beau, mais par moment également obscur et incompréhensible - qui se perd en tout cas dans un symbolisme qui n'est pas facile à décoder. Bref, avis un peu mitigé, même si au final, le bon l'emporte sur le mauvais. Il aurait été intéressant de voir le même scénario dessiné par Peeters.

777. Mr Degryse - 09/06/17 17:56
J'avais bien aimé le roman. Mais là c'est vraiment pas beau

776. herve - 09/06/17 16:17
La pharmacienne Igor& Boccère, Esparbec

Avec « la pharmacienne », Igor et Boccère (qui ne font qu’un) adaptent un des romans les plus connus, voire le meilleur (avec « la foire aux cochons » et plus récemment « le fruit défendu ») d’Esparbec, écrivain que j’adore. Ce roman est même repris dans l’anthologie des lectures érotiques de Jean Jacques Pauvert.
Après l’inoubliable « chambre 121 » (et sa « suite 121») et le moins bon «Voyage en profondeur », Igor & Boccère ont enfin eu l’honneur de décrocher un grand format couleur aux éditions «dynamite ». Rien que la couverture, qui reprend celle du roman publié en 2003 vaut le détour !
Igor & Boccère adaptent avec (presque) fidélité le livre d’Esparbec (encore que certains personnages passent à la trappe, comme le frère de Bébé, ou encore le cousin Jérôme qui est remplacé ici par un copain de fac, ou certaines situations – comme l’inceste et une scène homosexuelle entre Ernest et le frère, disparaissent purement et simplement dans la bande dessinée) et nous offrent une fin originale et drôle non présente dans le livre
En tout cas, on y retrouve l’ambiance du livre où, au final, tout le monde couche avec tout le monde, et dans toutes les positions. Evidemment, les courbes généreuses et avantageuses de la belle pharmacienne sont parfaitement mises en valeur, comme je l’imaginais à la lecture du roman. C’est un ouvrage franchement pornographique, assez réussi, à ne pas mettre entre toutes les mains, servi par un dessin qui sans nul doute aurait gagné à être un peu plus soigné au niveau des visages des deux femmes. En effet, on confond parfois Laura, la mère, avec Bébé, la fille…….un peu comme les deux lascars de la maison, Beau et Ernest, en fin de compte !
Bref, une très belle adaptation que je recommande vivement.


note:4/5

775. torpedo31200 - 09/06/17 14:12 - (en réponse à : Quentin - post # 773)
C' est très bien Harmony grâce au talent de Reynes. Mais ce n' est jamais qu' une version franco belge de comics, et ça n' a pas grand-chose de surprenant (une télékinésiste, victime d' expérimentation, en fuite).
Il est vrai que Dupuis y croyait beaucoup au tome 1, en terme de marketing. Tellement que ça en devenait presque gênant...

774. froggy - 09/06/17 00:34
Au sujet d'Harmony, a voir la couverture, on a l'impression qu'on va lire une adaptation de Carrie, le roman de Stephen King en BD. Mais une Carrie anorexique. Il faut croire que Francq, le dessinateur de Largo Winch, fait des emules. A la difference de Quentin, je ne trouve pas cette adolescente aux formes parfaites pour reprenfdre tes termes, ou alors, elle devrait se faire modele chez Elite, le seul bureau au monde ou les fenetres doivent absolument rester fermees sous peine de voir les employees s'envoler au premier courant d'air

773. Quentin - 08/06/17 19:09
J'ai aussi lu Harmony dans le mega spirou de décembre (192 pages pour 4,9 euros). Dessin hyper léché, influencé par les comics (genre NYX de Quesada). Superbe adolescente blonde aux formes parfaites, à la fois très forte et très fragile. Scénario maîtrisé qui campe les protagonistes, donne envie de lire la suite, et laisse entendre un jeu de chat et de souris complexe et nerveux. On sent que tout est bien formaté par Dupuis, qui va mettre toute sa force de marketting pour promouvoir cette série. Bref, tous les ingrédients pour en faire un grand succès de librairie pour ados. C'et certain qu'elle ira loin, cette petite Harmony.

772. marcel - 08/06/17 14:46
Les recueils sont vendus en librairie, oui (et par internet, bien sur). Mais, deja, t'as a peu pres zero chance d'en voir a la Fnac, et un libraire inde en commandera peu.
Moi, j'ai pas le probleme : mon libraire doit en commander 2 ou 3, et il m'en met direct un de cote. Je sais meme pas ou est le rayon ou il garde ceux qui lui restent (s'il lui en reste ?...).

Ah oui, accessoirement, c'est moins cher en recueils.

771. suzix@bdp - 08/06/17 14:29 - (en réponse à : marcel)
Tu achètes les recueils en librairie (moi je les vois pô!) ou bien tu les reçois en abonnement?

PS : je n'achète que les revues hebdo et uniquement en vacances ou lorsque la couv est faite par un auteur intéressant. Mais j'en rate la plupart n'allant pas vérifier les couv sur le site Dupuis et ne passant assez en librairie/papeterie/tabac! (;o)

770. marcel - 08/06/17 14:13
comme d'autres trucs du genre Mèche Rebelle, et il y avait encore un plein potentiel...
Meche rebelle, ils ont tente de la relancer sous un autre nom, en changeant de collection, et ca n'a pas marche non plus alors ils ont laisse tombe.
Alexia, je crois qu'il y avait eu une embrouille, genre ca se vendait pas trop mal mais ils ont arrete quand meme.

769. marcel - 08/06/17 14:11
Uniquement les recueils, oui, parce que c'est plus facile a stocker.
Sinon, non, je ne lis pas tout Spirou, je zappe les series que je ne lis plus depuis longtemps (Cedric, Les femmes en blanc, Yoko Tsuno, Pierre Tombal, ...), celles a qui j'ai donne la chance pour un ou deux albums mais qui sont vraiment trop pourries (Le Marsupilami, Aria, Bulbox, ...), mais pour celles qui demarrent, quand meme, j'accorde une chance aux deux premiers tomes.
Il y a un cas different, c'est Melusine, que je ne lisais plus depuis des annees, et que j'ai repris depuis que Clarke en ecrit de scenario : c'est devenu franchement meilleur.
Donc, globalement, je dirais que je lis les deux tiers (et une bonne partie du redactionnel, tres bon), sauf periode vraiment pourrie sur les histoires a suivre (s'ils enchainent Aria, Yoko Tsuno, ...)

768. Bert74 - 08/06/17 14:00 - (en réponse à : marcel #763)
Franchement, moi, j'aurais préféré qu'ils continuent Les demons d'Alexia.

Ben ouais... Pourquoi ça s'est arrêté ça d'abord ?
C'était même pas parti en couille comme d'autres trucs du genre Mèche Rebelle, et il y avait encore un plein potentiel...
Je sais que les auteurs sont partis sur une autre série, Hell School, mais qui était bien moins sympa à mon sens, et qui a périclité aussi de toute façon.

767. suzix@bdp - 08/06/17 12:28
Tu lis donc tout Spirou magazine? ... y'a pas que de la BD "premium" pourtant!

766. suzix@bdp - 08/06/17 11:58
Tu achètes les recueils uniquement?

765. marcel - 08/06/17 11:17
Raison tres simple et logique : c'est prepublie dans Spirou, et avec le decalage des recueils, la, je suis sur debut 2016. CQFD.

764. suzix@bdp - 08/06/17 11:02 - (en réponse à : marcel)
Je suis curieux de savoir pourquoi tu as lu cette BD en particulier. Or les comics dont tu te goinfres, y'a qd même des dizaines d'albums plus prometteur et plus axés "adultes" que cet album ... qui a bien un an déjà non?

763. marcel - 08/06/17 10:55
J'ai lu le premier tome d'Harmony, de Mathieu Reynes.



Une jeune fille se reveille dans une cave, amnesique, un vieil homme prend soin d'elle, ou la sequestre, on sait pas trop. Elle semble avoir des pouvoirs.
Je viens de vous donner le pitch... et vous resumer a peu pres tout l'album. Encore le syndrome du tome de mise-en-place ou il ne se passe pas grand-chose. Accessoirement, le peu qu'on voit est quand meme archi-use.
Une possibilite tout de meme que les deux scenes au tout debut, qui semblent sans grand rapport avec le reste, prennent de l'importance par la suite (les notes du tome 2 sur bedetheque, franchement meilleures, semblent l'indiquer). Mais en attendant, c'est quand meme tres creux.
Graphiquement, en revanche, j'ai trouve ca tres agreable : un dessin elegant (mais la couverture est ratee), une mise-en-scene maitrisee et efficace.

A la limite, dans le genre "BD pour ado avec des gamins a pouvoir", et malgre la aussi une certaine accumulation de cliches, j'ai prefere le tome 1 de Magic 7, bien plus riche au point de vue de l'intrigue.
Juste dommage ce dessin a la Monster allergy... Il semble y avoir toute une generation d'italiens qui sont tous dans le meme style.



Mais j'ai quand meme l'impression que Dupuis essaye plein de series fantastiques avec des gamins, pour tenter de reproduire le succes de Seuls. Il y a Frnck aussi, qui est sorti y a pas longtemps.



Franchement, moi, j'aurais prefere qu'ils continuent Les demons d'Alexia.

762. Quentin - 08/06/17 10:45
Quand je pense que l'album version luxe est en bichromie... Beurk. C'est fade et ca perd une grande partie de son charme

761. suzix@bdp - 08/06/17 10:45
ah mais les couleurs "flashies" ne sont pas un défaut sous mon clavier. De ce point de vue, je place Peeters comme un disciple de Dumontheuil! (;o) J'aime bcp les deux.

760. Quentin - 08/06/17 10:43 - (en réponse à : Suzix)
Je trouve que la fin n'est pas ratée dans celui-ci. Elle est quelque part l'aboutissement de tout ce qui précède, donc une fin assez logique, finalement. Pas du tout comme dans Pachyderme ou Château de sable, par exemple. Et les couleurs ne sont pas du tout flashy dans cet album.

759. Suzix@bdp - 08/06/17 08:49
Peeters fait presque toujours d'excellentes BD dont les particularités sont la singularité, des couleurs flashies et des fins ratées. C'est à nouveau la même chose pour ce western fantastique.

758. Quentin - 08/06/17 08:19
L'odeur des garcons affamés, de Loo Hui Phang et Frederik Peeters, chez Casterman.

J'avais décidé de ne pas l'acheter, vu mes grandes déceptions en lisant les albums de Peeters de ces 8-10 dernières années, mais je me suis quand même laissé convaincre par mon libraire. Bien m'en a pris, car c'est probablement la meilleure BD que Peeters ait produite depuis bien longtemps.

Une histoire dense, à l'athmosphère pesante, pleine d'intrigues et de mystères. Un très beau travail sur les couleurs. J'ai trouvé ca très particulier et très réussi. La collaboration avec Loo Hui Phang a vraiment bien fonctionné.

757. Achab - 07/06/17 23:39
Les XIII de Sentes, empruntés en mediathèque.
Pas mal le coup du Mayflower, mais ça part un peu en vrille avec l'hérédité larger than life de XIII. Sans compter la coïncidence énorme qui fait que le tombeur de la conjuration des XX est par le plus grand des hasard l'héritier du secret qui menace le niveau supérieur du dit complot.

756. herve - 03/06/17 17:10
XIII Mystery #11 :Jonathan Fly

Avec cet album consacré à Jonathan Fly, Luc Brunschwig nous replonge avec brio dans les meilleurs albums de Jean Van Hamme "le dossier Jason Fly" et "la nuit du 3 août".
Il retrace habilement une partie de l'histoire des Etats Unis, à travers des personnages très reconnaissables , même s'ils ne portent pas leur nom véritable (on y croise Hoover, les époux Rosenberg, les défenseurs des droits civiques etc.).
Mais on croise aussi dans cet opus de vielles connaissances comme David Dwight et son père Rigby Dwight, le jeune Zeke mais surtout le jeune Jason Fly.

Entre histoire de gosses et règlement de compte entre adultes, le scénario tient sacrément la route. Du bout boulot signé Luc Brunschwig, comme à son habitude. Il s'en parfaitement fondu dans le monde imaginé par Van Hamme, en reprenant à son compte l'image du père, Jonathan Fly, avec sa préface dédiée à ses enfants.
Après "Calvin Wax", encore un très bon album de la série "XIII mystery"
Il ne faut pas oublier le travail d'Olivier Taduc qui nous offre un dessin qui n'est pas si éloigné que cela du style de William Vance.

note :4/5

755. stefan - 01/06/17 23:14

754. torpedo31200 - 01/06/17 11:27 - (en réponse à : froggy - post # 746)
Il le cite régulièrement comme un de ses artistes préférés.

753. Bert74 - 01/06/17 09:51
Quitely sur Jupiter's Legacy


752. Bert74 - 01/06/17 09:47
C'est clair que Parlov, et en particulier dans Starlight, est d'inspiration éminemment Moebusienne : une sorte de Bati qui aurait mieux digéré les leçons du maître.

Quitely tire entre du Moebius et du Alex Ross, voir un peu de Geoff Darrow dans sa manière de figer le détail (Geoff Darrow qui était un proche de Giraud, d'ailleurs), mais possède bien sûr un style propre, que personnellement je vénère.

Après c'est vrai que la couv' là-dessous fait un peu penser à l'apparition de Ohr dans l'Incal...

751. Mr degryse - 01/06/17 09:34
Icare est effectivement l'un des plus mauvais Taniguchi. Mais daube........... Toujours est encore de l'exagération.

750. Quentin - 01/06/17 09:17 - (en réponse à : marcel)
Oui, Moebius a été jusqu'à influencer Taniguchi, pour qui il a d'ailleurs scénarisé Icare - sans doute la pire daube que Taniguchi ait jamais produite (merci Moebius).

749. marcel - 01/06/17 00:36
Apres, Giraud/Moebius a probablement influence a des degres divers 50% des dessinateurs réalistes des 50 dernieres annees (jusqu'aux US et au Japon)...

748. marcel - 01/06/17 00:32
Oui et non. Il y a une petite influence Moebius peut-être sur ce dessin, mais Quitely a un dessin assez personnel (tres apprecie).
Si tu veux du clairement moebiussien, il faut plutôt regarder du cote de Starlight du meme Millar, avec Parlov au dessin, dont Bert parlait juste en dessous. J'avais colle quelques images avant sa sortie.

747. marcel - 01/06/17 00:29
Torpedo : J'avais pas pense a ta facon de voir la fin d'Empress, que j'aime bien, mais c'est bien un cliffhanger, puisqu'il est clairement ecrit a la fin de la VO "End of book one".

746. froggy - 01/06/17 00:28 - (en réponse à : Marcel)
Je trouve que le dessin de couverture de Jupiter's Legacy 2, issue 5 est tres moebiusien.

Qu'en pensent les autres?

745. marcel - 01/06/17 00:25
Dans le Millarworld, en plus de ce que j'ai deja signale, il a fini aux US Huck avec Albuquerque (American Vampire) et Reborn avec Capullo (Spawn, Batman). Plus deux volumes du spin-off de Jupiter's legacy, Jupiter's circle (mais sans Quitely).

744. Bert74 - 31/05/17 23:11
Par principe je lis (j'achète même) tout ce que fait Millar dans sa gamme Millarworld, de toute façon.

743. Bert74 - 31/05/17 23:10
Ah oui MPH, c'est rapide mais puissant : très belle illustration du temps figé !

742. marcel - 31/05/17 22:30
Ah oui, un bon Millar, MPH.

741. herve - 31/05/17 22:07
L'adoption #2/2 Zidrou & Monin

Avec ce second volume, Zidrou nous amène sur un terrain assez inattendu. Et ce choix audacieux, s'il casse quelque peu l'atmosphère dégagé dans le premier volume, est heureux.
En recentrant l'histoire sur les pérégrinations de Gabriel, le grand père,(la bande des gégés est quasiment absente de cet album, au détriment de Marco, nouveau compagnon de Gabriel) le ton est plus grave (même si les dialogues sont toujours aussi drôles et savoureux)mais aussi plus tendre.
Zidrou nous livre ici un regard sur la paternité ,mais là où on ne l'attendait pas, celle de Gabriel. J'avoue que c'est assez fort.
Au final, l'album est très émouvant à plus d'un titre.
En plus, pour ne pas gâcher notre plaisir, le dessin et les couleurs d'Arno Monin sont tout à fait remarquables.

Ce second volume faisait partie des albums dont j'attendais la parution avec impatience dans une année marquée, à mon avis, par une qualité éditoriale assez faible pour le moment, et je n'ai pas été du tout déçu.

Une de mes meilleures lectures depuis un moment.

note: 4/5

740. torpedo31200 - 31/05/17 21:34 - (en réponse à : Bert74 - post # 736)
Je préfère Starlight mais c' est pas trop loin derrière. Et faut aimer Star Wars.

739. torpedo31200 - 31/05/17 21:32 - (en réponse à : marcel - post # 730 about Empress)
Mais ce n' est pas un cliffhanger, c' est un clin d' œil à la structure du récit (qui n' est presque qu' une course effrénée) et aux révélations d' un des personnages principaux.
Si Princess Leia a un passé, Han Solo peut aussi en avoir un.

Et ça peut certes être vu aussi une porte ouverte sur un 2nd cycle en cas d' adaptation cinématographique. Mais pour moi, c' est une fin.

Et les fans de Millar devraient fortement jeter un coup d' œil à son MPH, avec Fegredo aux dessins.

738. Bert74 - 31/05/17 19:45
Alors tu la ramènes, et gnagnagna, mais tu sais rien en fait !

Ah on n'est pas aidé, j'te jure....

737. Mr Degryse - 31/05/17 17:53
Là je ne peux pas dire. pas lu. Il m'a échappé celui là

736. Bert74 - 31/05/17 17:24 - (en réponse à : Mr D.)
Et si tu compares avec Starlight, que moi j'ai vraiment bien apprécié (et pas seulement parce que je suis pas du tout objectif quand il s'agit des dessins de Goran Parlov) ?

735. Mr Degryse - 31/05/17 13:52 - (en réponse à : Marcel et Bert)
Oui c'est à mon sens à 100 coudées en dessous de Ultimates, Nemesis, Kick ass, jupiter 's legacy

C'est moins fun qu'un old man logan.


On est effectivement très proche du très moyen chrononauts. A peine lu déjà oublié

734. Bert74 - 31/05/17 13:49
Pas encore lu ce dernier Millar (putain faut que je passe chez le dealer, j'ai une crise de manque qui se pointe), mais c'est vrai que la qualité est souvent variable avec lui.
Même si globalement, tout ce qu'il fait est au dessus du niveau moyen, ça peut osciller entre de l'excellentissme (Jupiter's Legacy) et du rapidement torché (Chrononauts, pour prendre des exemples récents).
Après c'est toujours pour moi un auteur incontournable.

733. marcel - 31/05/17 12:30
Bah, j'ai bien aime le twist final que j'ai pas vu venir, et les personnages aussi. Maintenant, si tu veux me faire dire que c'est moins bien que Nemesis ou Kick-Ass ou Jupiter's Legacy, je suis d'accord.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio