La BD, le Whisky, la Vie!

Les 321 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7


121. suzix@bdp - 10/07/13 09:51
J'ai maintenant eu le temps de déguster à 4 ou 5 reprises cet Aberlour 12 ans. Je l'aime bien. Il est plutôt "rond" et surtout il laisse un goût de "chocolat" dans la bouche!

 photo aberlour-12_zps9ed99f68.jpg

Je le préfère au Nikka "Taketsuru 12 ans" auquel je ne trouve aucun intérêt. Faut vraiment que je retrouve ce Nikka que j'avais tant aimé.

120. Raphael30 - 05/05/13 21:28
Mais si quand t'étais étudiant et que tu confectionnais des cocktail molotov ! le whisky ça flambe, comme de l'alcool a 40° d'ailleurs

119. suzix@bdp - 05/05/13 21:04 - (en réponse à : Lien)
Jamais essayé.

118. Lien Rag - 05/05/13 15:11
Au fait, les whiskycrates, vous allez pouvoir m'aider à résoudre une question qui me taraude depuis ma première partie de l'Appel de Cthulhu: Vue sa teneur en alcool, le whisky (ordinaire) s'enflamme spontanément au contact d'une allumette, n'est-ce pas?

117. Lien Rag - 05/05/13 06:04 - (en réponse à : on s'éloigne vraiment de la BD...)
Le vin des glaces, j'en ai goûté une fois, c'est vraiment vraiment excellent...
Le cidre des glaces encore plus, d'ailleurs.

116. Raphael30 - 03/05/13 22:34
Bon sang mais c'est bien sûr, il s'agit de "vin de paille". Merci de rectifier et pour toutes ces précisions oenologiques passionnantes

115. Odrade - 03/05/13 22:25
Parce que dans le 113, je parle du vin des glaciers valaisan.


O.

114. Odrade - 03/05/13 22:24
Au fait, dans le Jura, tu ne confonds pas avec les vins de paille ?


O.

113. Odrade - 03/05/13 22:24
En Suisse le vin des glaciers...

Non, ce n’est pas un cépage, mais un vin issu d’un mode de vie : la transhumance. Les Communautés anniviardes, structurées et de plus en plus indépendantes voient le jour vers le XIVe siècle. Au fil des années, elles s’organisent, réalisent de bonnes affaires et vers l’an 1550, à l’image de Grimentz, bâtissent une maison pour les réunions, les assemblées. À cette même époque, ces communes bourgeoisiales ou bourgeoisies acquièrent des vergers et des vignes en plaine, près de Sierre. Ainsi les familles se déplaçaient, selon les saisons, entre leurs domiciles de plaine et de montagne afin d’y effectuer les travaux des 4 saisons.
Notamment, la récolte des raisins qui, pressés et encavés dans la cave de Sierre, est acheminée, en fin d’hiver, dans la vallée, près des glaciers, une fois les cuves ayant cessé de fermenter.
Les vignes : La Rèze, un ancien cépage aux origines troubles. En 1903, près de 400 ha de Rèze recouvrent encore le vignoble valaisan, principalement dans le district de Sierre. Le phylloxéra, vers 1920, éradique ce cépage qui a été remplacé par d’autres plus faciles à travailler comme le Chasselas, la Malvoisie ou le Gamay...

Le nom Vin des Glaciers vient du fait que les Anniviards tenaient à le monter en altitude
afin de le laisser vieillir et permettre une meilleure vinification près du glacier. On entend les deux versions : Vin du ou Vin des Glaciers.
Le vin (la Rèze jusqu’en 1920, puis Ermitage, synonyme de Marsanne, et parfois Païen, le Savagnin Blanc jurassien, par la suite) est stocké dans des tonneaux de mélèze et bénéficie d’un élevage particulier : en effet, chaque année quand le vin arrive au village, le caviste procède d’une méthode appelée transvasage; c’est-à-dire qu’il ajoute au tonneau le plus vieux le vin du tonneau plus récent. Ainsi le vin du tonneau de 1888 ira ouiller celui de 1886, celui de 1934 complétera le tonneau 1888, le 1969 remplira le 1934 et recevra le vin nouveau. Voilà comment se perpétue, de nos jours encore, cette tradition vinicole dans le Val d’Anniviers. Pour cette préparation, dès que la cuve a cessé de fermenter, les vins de Rèze sont entonnés dans des fûts de mélèze. Ils passent l’hiver à Sierre et après la fonte des neiges sont expédiés par charrois à Grimentz, dans le Val d’Anniviers. Là dans les flancs neigeux, à 3 kilomètres d’un glacier, existent de vastes caves naturelles où les vins sont mis à vieillir dans des foudres qu’on ne vide presque jamais. La nouvelle récolte y vient remplir les vides de la vente annuelle, se mêlant aux produits des vendanges successives de 25 à 30 années. Dans ces foudres, le vin se madérise d’abord, puis prend une saveur de térébenthine particulière qui caractérise le vrai vin des glacier. C’est un de ces produits de terroir assez nombreux dans les petits vignobles de montagne et dont la faible production paralyse seule l’expansion de la réputation bien méritée.
Source : A. Berget, Étude Ampélographique 1903.


Bon, je connaissais le principe, mais j'ai pas tout compris les années à mélanger...

J'ai un copain qui a goûté et qui n'a pas trouvé ça franchement bon.


O.

112. Raphael30 - 03/05/13 21:48
Dans le Jura, en vendanges tardives, ils ont un vin jaune dit" vin des glaces"

111. Odrade - 03/05/13 20:57
Comme quoi...

Site valaisduvin :
"Rappelons que l’appellation Ermitage est, en Valais, le nom donné à la Marsanne, grand cépage de la vallée du Rhône. Un peu plus de 47 ha en Valais. Une variété qui est souvent utilisée en Vendanges Tardives avec de magnifiques résultats. Un vin qui est parmi ceux qui résistent le mieux au temps. Et un grand vin blanc, vous l’aurez compris."


O.

110. Raphael30 - 03/05/13 20:49
Ma réponse est le fruit d'un passage express sur le moteur de recherche de Google (première page mais il y en a d'autres)

109. Odrade - 03/05/13 20:46
D'ALSACE ?!??

C'est des vins suisses, béotien.


O.

108. Raphael30 - 03/05/13 20:44 - (en réponse à : odrade)
Je connaissais le "Clos Hermitage" qui est un grand Bordeaux réputé
Manifestement cet "Ermitage", que je ne connaissais pas, nous vient d'Alsace (blanc, et oh surprise même rouge (quel cépage?)). Surprenant ces subtilités orthographiques qui n'ont pas le même sens

107. Lien Rag - 03/05/13 20:31
Ils ne sont pas cités dans les Maîtres de l'Orge mais les bières de la Grihète (dans le sud de la France) ne sont pas dégueues non plus...

106. Odrade - 03/05/13 19:51 - (en réponse à : Post 99)
Pour Raphael.




Etc.
Et pas hacétique.

O.

105. suzix@bdp - 03/05/13 17:00
Ce sont les deux premières bières connues en Europe de "Robert Charlebois" ... enfin c'est pas lui qui les fabrique. Il s'est juste démerdé pour avoir une partie des parts contre de la pub.
Depuis plein d'autres sont sorties sous le même format "marketing".

104. chienvert - 03/05/13 16:56
Je les connais ces deux Suzy, elles sont très bonnes, surtout la maudite!

103. suzix@bdp - 03/05/13 15:56
 photo biere-unibroue-maudite_zpsebe27521.jpg
 photo biere-unibroue-fin-du-monde1_zps185a2b95.jpg

102. larry underwood - 03/05/13 15:36
bitches, please.


101. chienvert - 03/05/13 13:55
Raaaah mais vous auriez pu le dire avant! J'arrive!

ps: Excellente Odrade ta photo! ça fait envie cette bibine alpine!

100. nem° - 03/05/13 13:28
Ah, vous parlez de boisson normale maintenant, c'est bien. Testez une Gülden drak, vous m'en direz des nouvelles.

99. Raphael30 - 03/05/13 09:35
Intéressantes ces digressions culturelles.(H) Ermitage (lieu de retrait) prend un h et n'a rien à voir avec ermitage qui lui a un sens religieux. Si si !! J'ai été vérifié sur le dico.

98. Raphael30 - 03/05/13 09:02
Un petit coup d'"Ermitage Acétique" cuvée BDP 2013? Maitre du chaix: Kikom

97. odrade - 03/05/13 08:58
En ce moment, ma bière "normale" est une suisse grisonne :
Steinbock

Elle est ambrée, peu de bulles, amertume et acidité bien présente, douce mais pas sucrée, reste bien en bouche avec des accents d'écorce d'agrumes et d'un petit quelque chose que j'adore.
En plus elle est bio et soutient ProMontagna (pour redynamiser une petite brasserie montagnarde), ce qui ne gâche rien.




6,5°
Et c'est pas moi qu'a fait l'étiquette.



O.

96. Raphael30 - 02/05/13 23:17
Justement. Une bière, c'est du moins mon opinion ne nécessite pas un degré alcoolique fort pour révéler ses arômes . L'alcool a même dans ce cas un pouvoir couvrant. La Kilkeny irlandaise auquelle je suis fidèle , ne fait que 4,5 degrés et possède un goût malté très prononcé qui lui est propre

95. Odrade - 02/05/13 22:09
Hahaha ce qui ne faut pas entendre. Ben oui je connais les trappistes. Sont toutes brassées en monastère, si je me souviens bien.

J'ai environ 4-5 m2 d'étiquettes de bières que j'ai goûtées (ça sert à rien de m'envoyer des étiquettes, il faut que je goûte la bière pour pouvoir coller sur les supports.

J'aime bien les bières fortes. Pas les stouts. Je me rappelle d'une moscow black ale qui avait un goût de bouillon. berk

Je sais distinguer pas mal d'arômes, coriandre, écorce d'orange, etc.

J'ai été membre pendant une quinzaines d'années de l'ABO (l'Association des Buveurs d'Orge). Ca forme un palais.


O.

94. Piet Lastar - 02/05/13 21:54
suis pas chimiste, je ne sais pas...

Pour moi, c'est souvent la septième qui n'était pas nécessaire...

93. Raphael30 - 02/05/13 21:48
ça veut dire que la durée de fermentation/ alcoolisation est plus longue? comme pour le vin parce que le principe (la matière première) est le même que pour les autres bières, non?
j'apprécie les bières irlandaises parce que souvent elles ne dépassent pas les 4-5°, ce qui permet d'en consommer plus. Avec une Chimay (je dis bien une) à 12° t'es complètement paf !

92. Piet Lastar - 02/05/13 21:42
C'est le principe de la bière spéciale

91. Raphael30 - 02/05/13 20:50
Chimay c'est costaud, non ? peut-être trop alcoolisé?

90. Piet Lastar - 02/05/13 18:46 - (en réponse à : O.)
Tu ne connais pô les trappistes, en fait ?

Il y en a 7, 3 flamandes (Westvleteren, Westmalle, et Achel), 3 wallonnes (Orval, Chimay et Rochefort) et même une néerlandaise : la Trappe.

Burp et hips !

89. dens - 02/05/13 11:31
oui longshot faut suivre Jack of Fables en parallele de Fables parcequ'ils se croisent dans le grand Fables cross over ... apres quoi Fables continue d'etre de la bombe et Jack commence a s'essouffler...

Viens de lire ce wikène le 16e TPB de Fables et c'est toujours autant de la bombe de balle

88. Odrade - 01/05/13 23:02
Ah ben non, jamais goûté, connais pas.
C'est bon ?

J'ai goûté une bière millésimée il y a quelques années... me rappelle plus le nom, quelque chose comme Médaille d'or en flamand...


O.

87. Piet Lastar - 01/05/13 19:14 - (en réponse à : odrade)
Tu n'as plus bu de Rochefort 10 depuis longtemps, non ?

86. Odrade - 01/05/13 18:41
Hum une Piraat ou Gulden Draak, c'est plutôt mieux.


O.

85. Piet Lastar - 01/05/13 17:48
Rien ne vaut une bonne trappiste, sinon deux bonnes trappistes

84. Mr Degryse - 30/04/13 11:30
ah Desproges......

83. suzix@bdp - 30/04/13 11:29
Je ne suis pas un expert mais il me semble que la diversité du Cognac et bien moindre que celles des Whisky. Le prix n'est pas non plus le mêem.

82. longshot - 30/04/13 11:23
S'il faut en croire un éminent lexicographe que certains d'entre vous reconnaîtront, « le whisky est le cognac du con ». Moi qui ne bois ni l'un ni l'autre, je ne me permet de citer la formule que pour la beauté de sa concision lapidaire.

81. suzix@bdp - 30/04/13 11:16
Les whisky standards sont pas bons mais certains sont ... gouteux. Faut juste en tester plein de dégueu pour trouver chaussure à son pied.

80. chienvert - 30/04/13 11:05 - (en réponse à : Contre le tord boyau qui te brule la flore)
Sinon moi je vais sans doute planter de la beu dans mon futur home sweet home, pou faire des space-cake au gouter, histoire de profiter pleinement des voix spirituelles offertes par mère nature!

79. suzix@bdp - 30/04/13 10:57
Eh bien Beetlejuice ne vous salue point!

78. chienvert - 30/04/13 10:20
Ah ah ah! Très bon, je garde aussi, vu que je pense la même chose!

77. nem° - 30/04/13 00:17 - (en réponse à : Lien)
Le whisky ça a un goût de blatte non?

LOL, très bon ça, je garde! En plus je suis plutôt d'accord.

76. suzix@bdp - 28/04/13 12:43 - (en réponse à : froggy)
Puisqu'en bon professionnel du corps médical, qd on dit whisky, Raph dit cirrhose, je lui indiquais par mon message précédent que les cirrhoses arrivant principalement à ceux qui sont alcooliques ou pas loin, il y a peu de chances pour qu'ils consomment ce genre d'alcool. Pour une grande majorité des alcooliques peu importe le flacon pourvu qu'il ait l'ivresse. Et dépenser 35 euros dans un bouteille de whisky est moins "rentable" pour ses besoins que d'en acheter 3 à 12 euros ...

75. raphael30 - 28/04/13 08:38
Et c'est vrai que quand on aime, on ne compte pas, pour le whisky, pour le vin, pour les femmes, comme pour la BD, et j'en oublie....

74. raphael30 - 28/04/13 08:34 - (en réponse à : suzic )
Je voulais parler des mauvais mélanges très en vogue chez les jeunes et qui causent des dégats. Tu cites le J&B avec le coka. Il y en a d'autres. C'est" dégeu". Le vrai connaisseur ne rajoute rien dans son whisky et ne boit pas pour "se pinter la gueule" comme ils disent . Autre temps, autres moeurs !!

73. froggy - 28/04/13 01:24 - (en réponse à : suzix)
Telle la BD, quand on aime, on ne compte pas!

72. suzix@bdp - 27/04/13 23:33
Je ne pense pas que les personnes ayant un pb avec l'alcool boivent ce type de Whisky 3 à 4 fois plus cher que les trucs basiques.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio