bamboo éditions

Les 122 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3


72. Manu Temj - 06/07/04 13:21 - (en réponse à : Ben)
Tant mieux !

De l'avantage de vivre à Paris... Le public "cultureux" y est quand même beaucoup plus pris en considération...

71. Ben Ef His - 06/07/04 13:10 - (en réponse à : mig)
Je suis pas sur que tu m'ai compris.
Je parle des vendeurs de la fnac, qui en général ne connaissent que l'essentiels, mais qui sont épaulés par un ou deux chefs de rayon qui sont au comptoir du rayon, et qui s'y connaissent assez bien. Et ceux-là ne tournent pas (en deux ans que je vais a la fnac St Lazare, le type à barbichette n'a pas bougé).

70. Ben Ef His - 06/07/04 13:07 - (en réponse à : Manu)
Je reviens un peu sur la fnac...
Je n'achete plus à la fnac, puisque je n'y trouve plus jamais ce que je cherche. Mais quand je passe dans le rayon bd de la fnac St Lazare, je constate que le boulot que tu décrit est fait.
A St Lazare, il y a un mur dédié aux bds "conseillées par les libraires" et on y trouve en vrac des comics, des mangas, du franco-belge mainstream, MAIS AUSSI les bouquins de Squarzoni ou de Sartapi. Il y a en plus une tête de gondole manga-indé qui donne sur l'allée principale ou on peut trouver Blankets, l'Homme Sans Talent ou Lupus matraqués, avec la mention "coup de coeur du libraire" et la petite critique qui fait envie...

69. Manu Temj - 06/07/04 12:56 - (en réponse à : Ben)
Pour Paoli, je t'assures qu'il tombait complètement des nues !

Je suis un fervent auditeur de France-Inter et je reconnais qu'en matière de BD ils sont certainement une des radios les plus à la pointe.

Pourtant, sorti de leurs chroniqueurs culturels, les autres présentateurs sont assez symptomtiques de mon propos. L'existence d'un BD d'auteur leur paraît un truc incroyable et hyper nouveau ! Rappellez-moi de quelle époque datent les éditions Futuropolis ?

...et pour revenir à mon post précédent, même un type comme Frédéric Bonneau (orthographe très incertaine... désolé...) qui fait une superbe émission culturelle, n'invite pour la BD que Veyron, Brétécher ou Goetzinger. C'est bien, c'est mieux qu'ailleurs, mais ce n'est pas vraiment ce que j'appelle traiter de l'actualité culturelle, malgré tout le respect dû à ces trois auteurs...

68. mig - 06/07/04 12:49
=Dans les fnac, il y a quand même un noyau de connaisseurs dans chaque rayon. Je veux dire, quand on s'adresse à un type qui connait pas grand chose, il ne tarde pas a interroger son "copain-qui-connait" qui lui, en général, est apte à vous conseiller des choses un peu plus pointues...=

ben oui masi je vois pas le rapport avec la fnac !
tu peux le faire partout ! même dans un CORA ou un AUCHAN !
c'est quand même triste pour un magasin qui se dit "spécialiste de la culture", non ?

67. Manu Temj - 06/07/04 12:49
Selon moi, le problème, ce ne sont pas les hypermarchés. Ils ne vendent pas non plus de films d'auteurs ou de musique indé. Ils sont là pour les produits "culturels" de masse et font leur boulot sur ce créneau. La BD n'imposera pas ses oeuvres plus confidentielles en franc-tireuse sur ce créneau.

Les grandes surfaces culturelles c'est plus problématique. Les Fnacs ou consors peuvent faire tourner leurs vendeurs, il n'empêche que ces structures ont en général des managers dont le boulot est d'identifer les produits phares dans toutes les catégories et de former les vendeurs à identifier la demande du client et à le diriger vers ce qu'il cherche. Un vendeur de la Fnac devrait être capable de prendre en charge quelqu'un d'un peu "intello" qui cherche une BD pour offrir par exemple et de lui signaler d'emblée qu'il existe un truc qui s'appelle Lupus et qui a en ce moment une presse formidable, au lieu de le diriger de suite vers Largo Winch ! Il suffit qu'on lui ai dit : "Le client que tu identifierais dans le rayon littérature française comme un lecteur de NRF ou des éditions de Minuit, et ben en BD tu l'orientes plutôt vers le rayon indé ou Poisson Pilote et l'album du moment c'est celui là !". Et le boulot sera fait pour la plus grande satisfaction de tous !

Ceci dit, ce n'est pas seulement aux vendeurs de faire le boulot d'information culturelle.

C'est formidable si les maisons de la culture commencent à s'intéresser à la BD. Mais quand les émissions culturelles TV ou radio inviteront-elles enfin les auteurs de BD du moment ? Ceux qui font l'actualité culturelle, et pas éternellement Martin Veyron ou Claire Brétécher, qui ayant bénéficié d'un bref rapprochement culture-BD au début des années 80, restent les uniques référence de la BD dite "intelligente" alors que leurs dernières productions ne sont quand même pas ce qu'ils ont fait de meilleur... Sfar a fait un tout petit peu parler de lui ces derniers temps... J'attends d'entendre parler de Larcenet par exemple...

66. Ben Ef His - 06/07/04 12:43
Dans les fnac, il y a quand même un noyau de connaisseurs dans chaque rayon. Je veux dire, quand on s'adresse à un type qui connait pas grand chose, il ne tarde pas a interroger son "copain-qui-connait" qui lui, en général, est apte à vous conseiller des choses un peu plus pointues...

Ce qui m'étonne, c'est que certains critiquent Télérama (que je ne lis pas) parce qu'il ne s'interesse qu'a la bd dite "indé". En fait, je trouve ca plutot bien, puisqu'il permet ainsi de rappatrier vers la bd des gens qui ont d'énormes a priori dessus. Et si généralement le chemin se fait du mainstream à l'indé, rien n'interdit qu'il se fasse dans le sens inverse (je connais pas mal de gens qui ont redécouvert la bd grace à Persepolis ou Le Chat du Rabin).
Justement, ca rejoint ce que dit Manu, c'est que ce genre de magazine permet de signaler aux gens qu'il existe une autre bd, comme il existe un autre cinéma, etc... (le nombre de types qui ont pu me dire "je suis bédéphile, j'ai acheté Largo Winch, je sais pas si tu connais...").

Et puis l'histoire de Paoli, je me demande si on n'est pas un peu paranos non plus... Je pense que les types de France Inter sont tres au courant qu'il existe autre chose en bd, et c'est justement pour le signaler aux auditeurs qu'il précise qu'il faudra pas chercher la bd en question parmis les auteurs Bamboo.

65. mig - 06/07/04 12:38
ah, tu m'as eu d'une longueur d'avance !
pour la durée dasn un rayon, moi c'est ce que j'ai entendu ! (et vu ...)

64. mig - 06/07/04 12:30
le gros problème avec les grandes surfaces est qu'ils ne prennent les séries bd qu'à partir d'un certain chiffre de ventes ( ou tout du moins pour un certain potenciel, vs à vis d'un nom d'auteur connu, par exemple)
On peut trouver aussi des titres avec des auteurs totalement nouveaux, mais là aussi ça sent le gros piston de l'éditeur qui ne vendra sa dernière nouveauté qui cartonne aux grandes surfaces qu'à la condition de prendre tel ou tel bd afin de la pousser.Bien évidemment, c'est l'éditeur qui va déterminer le "potenciel" de tel ou tel titre.
Dans les fnac, vu que les responsables du rayons tournent à peu près tous les 6 mois ( il peut y avois des exceptions assez rares) on ne voit pas comment quelqu'un peut se spécialiser en si peu de temps et pour un salaire pas forcémment terrible.

63. CoeurDePat - 06/07/04 12:22
>> Ça c'est un vrai problème ! Le public potentiel de la BD d'auteur, s'il n'est pas informé par le bouche-à-oreille d'un copain bédéphile, ignore son existence.

Oui, ça c'est vrai... d'un autre côté certains défrichent un peu le domaine, comme les centres culturels qui - qu'on les apprécie ou pas - proposent également des choses de très bonne qualité et peu connues du grand public. Seul le conseil laisse encore à désirer... D'ailleurs pour la Fnac c'est normal que les vendeurs n'y connaissent (en général !) pas grand-chose, puisqu'ils ne restent pas plus de un/deux ans au même rayon (à peu près, hein), la politique de la Fnac étant de "les faire tourner". :(p

62. Coacho - 06/07/04 12:07
C'est vrai Manu, c'est bien ce que je pense aussi !

Sinon, Mr le Général Bigard version Montagné, sachez que "Mon curé chez les nudistes" est bien plus à considérer comme un chef-d'oeuvre que "Les Charlots contre Dracula", qui ne s'en sort finalement pas si mal !

;o)))

61. Yannick - 06/07/04 12:02 - (en réponse à : mig)
Farfaitement !
:O)

60. yancomix - 06/07/04 11:59 - (en réponse à : Manu)
Ah, merci d'avoir réussi à dire clairement et intelligemment ce que je tentais désespérément de bafouiller. :)

59. mig - 06/07/04 11:58
mon post n'était pas agressif , rassurer vous !
mais comme mes bd sont éditées chez bamboo, je me devais de donner mon avis, même si les attaques ne portaient pas sur mon travail ( y'a intéret, bande de petits salopard !!!-grande référence culturelle pour ceux qui auront reconnu-)

Je pense surtout qu'il faut laisser le temps au catalogue grand angle et angle de vue de se dévellopper.
Le pari est très ambicieux pour un petit éditeur, même si il a des séries à succès de l'autre coté.
maintenant tous les gouts sont dans la nature !
Quand au film de série z français, qu'est ce que vous avez contre ça ?
je regarde bien les charlots contre dracula quand je travaille ;-)

58. CoeurDePat - 06/07/04 11:56
>> Tu ne vois de différence entre, mettons, la Star'Ac et Denez Prigent?Entre "Les Profs" et "Klas Katt"?

Non non, je voulais dire entre le secteur de la musique et celui de la bd ! :)

>> Au fait, j'aime bien aussi tes interventions ici ou sur Bulledair (même si je ne suis pas toujours d'accord avec tes chroniques). :)

Merci merci. C'est normal de ne pas être toujours d'accord. Le but de chroniquer c'est 1) de faire un peu connaître ses goûts pour que les gens qui "suivent" un peu ce que tu écris puissent se situer par rapport à eux, et 2) d'essayer de mettre en avant des informations objectives et (d'essayer de) de creuser un peu les albums, tuojours en vue d'offrir des infos pour se faire sa propre opinion (en accord ou en opposition, bien sûr).

>> Et ton mini-site sur les "Pattes de Mouche" est bien.

Lol ! :D
Il est surtout tout vieux et un peu mort (et à la base sans autre ambition que de faire un site en Pphp/MySql), faudrait que j'y rebosse un peu. Mais merci, ça fait plaisir à entendre. :)

57. Manu Temj - 06/07/04 11:56
A bien y réfléchir, peu de choses me dérangent dans le fait que tel ou tel éditeur fasse ses choux gras de série "faciles", destinées à satisfaire les envies d'un public très large, peu lecteur de BD.

Le dernier Largo Winch était vendu en tête de caisses chez Carrefour, idem pour la nouvelle opé à 2 euros de chez Dupuis. Sur le coup, ça m'a un peu interloqué, mais après tout...

Coeur de Pat le souligne avec justesse, pour la télévision aussi, comme pour le cinéma ou le roman,il existe une offre au moins bifide, avec un production de masse, facile, pour toucher au plus large, et une production "d'auteurs" destinée à un public plus ciblé.

Le grand problème de la BD vis-à-vis de ça, c'est que pour le ciné, tout le monde sait pertinemment que le ciné d'auteur existe, même chose pour arte, ou la littérature. Celui qui veut le découvrir sait où trouver une offre qui lui conviendra. Pour la BD ça n'est pas vrai !

J'entendais l'autre matin sur France Inter une chronique sur l'Orme du Caucase, plutôt longue et pas mal foutue. Avant sa transition, Stéphane Paoli, en parfait béotien notait "faites attention quand même, le format est surprenant, plutôt comme un roman, pas comme une BD habituelle !"

Un type comme Paoli, dont on peut penser qu'il baigne dans une forme d'intelligensia médiatico-culturelle n'est apparemment pas au courant qu'il existe une BD indépendante, dont les formats de publication sont très variables et que le format "roman" notamment s'est énormément développé depuis 10 ans !

Un peu comme s'il ignorait qu'Agnès Varda fait des films !!!

Ça c'est un vrai problème ! Le public potentiel de la BD d'auteur, s'il n'est pas informé par le bouche-à-oreille d'un copain bédéphile, ignore son existence.

Je suis souvent en contact avec des confrères vétérinaires, se déclarant plutôt bédéphiles, qui ont clairement l'impression d'être allé au plus loin de la rareté et de la bédéphilie en achetant Aldébaran ou James Healer ! Ce sont des gens plutôt éduqués, financièrement confortables, habitués à lire de la BD. Au moins certains d'entre eux seraient certainement intéressés par le travail de Trondheim ou de Guibert. Ils ne savent même pas que quelque part, ils pourront trouver ce type de BD intimistes, autobiographiques, que sais-je ?

Ne nous leurrons pas, personne n'amènera probablement jamais plus le grand public à lire, en masse, uniquement des BD de grande qualité. Le monde a changé, les goûts du grand public ont changé, les modes de consommation aussi. Si cette évolution à rebours doit se faire, elle se fera sur des années et toute la société évoluera dans ce sens. La BD ne pourra certainement pas faire cavalier seul vers ce mouvement.

En revanche, qu'un forme de BD d'auteur, plus exigeante, puisse exister au delà du microcosme des bédéphiles pathologiques, c'est souhaitable ! Que Télérama se soit emparé de Sfar ou Satrapi, c'est déjà un premier pas. Mais que tous les médias plus ou moins culturels embrayent et alors nous aurons enfin une situation plus satisfaisante !

Que les libraires non spécialisés aussi fassent leur boulot tiens ! Un midi que je trainais dans les rayonnage d'une librairie Fnac-like de Arras, j'entendais les conseillières du rayon BD discuter entre-elles :
"- Ah ! Ben en ce moment on ne sait pas quoi conseiller aux lecteurs ! Y a vraiment pas grand chose d'intéressant comme sorties ! A part le dernier Joe-Bar...
- Ah ben oui, t'as bien raison, vivement la rentrée !"

A côté de ça, on trouvait sur leur étalage Muchacho, Le Sommet des Dieux, Le Combat Ordinaire... Je suis sorti de là complètement désolé.

56. yancomix - 06/07/04 11:50 - (en réponse à : CœurDePat)
Je reviens deux secondes…

« Bin oui, mais honnêtement je ne comprends pas la différence que tu fais entre ces deux secteurs. »
Gloups!
Tu ne vois de différence entre, mettons, la Star'Ac et Denez Prigent?
Entre "Les Profs" et "Klas Katt"?

Au fait, j'aime bien aussi tes interventions ici ou sur Bulledair (même si je ne suis pas toujours d'accord avec tes chroniques). :)
Et ton mini-site sur les "Pattes de Mouche" est bien.

55. CoeurDePat - 06/07/04 11:41
>> Simplement, cela devient préoccupant quand cette forêt de produits commerciaux cache entièrement le reste.
>> La Star'Ac ou autre [...]

Bin oui, mais honnêtement je ne comprends pas la différence que tu fais entre ces deux secteurs.

>> n'empêche nullement les gens qui aiment la musique d'ignorer ce phénomène et d'assouvir leur passion dans des rayons de disquaire où ils trouveront ce qu'ils aiment. Tu peux même acheter du jazz en grande surface!

Idem pour la bd. Tu trouves même Le combat ordinaire, Le chat du Rabbin en grande surface. :o|

>> parlez de bande dessinée avec n'importe qui pas trop au courant, c'est la cata…

Idem pour la musique, non ?

>> Ceci dit, ce sujet ne me passionne guère, et je n'ai plus envie d'intervenir sur des considérations qui lorgnent par trop sur l'économique et non sur des plaisirs de lecture.
Bye…

Bin, tcho alors. :)

54. yancomix - 06/07/04 11:34
« …n'empêche qu'il y a des gens qui aiment ce genre de choses. Dire que ce qu'ils aiment est tout pourri… »
Il ne s'agit nullement de dire que certains ont des goûts pourris, ou que des auteurs font de la merde, ni même de souhaiter que ce genre de BDs disparaissent, non.
Simplement, cela devient préoccupant quand cette forêt de produits commerciaux cache entièrement le reste.
La Star'Ac ou autre fadaise musicale existe, rapporte du fric mais n'empêche nullement les gens qui aiment la musique d'ignorer ce phénomène et d'assouvir leur passion dans des rayons de disquaire où ils trouveront ce qu'ils aiment. Tu peux même acheter du jazz en grande surface!
Le marché de la BD est plus restreint, quelques produits préfabriqués pourraient à la longue cacher le reste? Ici, sur BDP nous sommes entre bédéphiles, et nous savons (presque) tous où trouver des œuvres de qualité. Mais parlez de bande dessinée avec n'importe qui pas trop au courant, c'est la cata…

Ceci dit, ce sujet ne me passionne guère, et je n'ai plus envie d'intervenir sur des considérations qui lorgnent par trop sur l'économique et non sur des plaisirs de lecture.
Bye…

53. CoeurDePat - 06/07/04 11:13
>> Non non, on ne va pas arrêter de ressasser

Oh mais, ce message s'adressait à Sonatine et Yancomix qui commençaient à se prendre le choux, ça aurait pu durer des heures.

puisque c'est somme toute très agréable de débattre avec toi : >> discussion calme, argumentée et respectueuse comme je les aime.

Merci. Moi je n'aime juste pas trop écrire pendant des heures. :)

>> Ce que tu dis est vrai, bien sûr, mais à mon avis un peu trop défaitiste : ne crois-tu pas qu'il y a moyen de faire de la BD pour le plus grand nombre ET de qualité?

Ô_Ô Défaitiste ? Ô_Ô
Non non, je ne suis pas défaitiste, simplement je crois que ton ambition sur le fait "d'élever la qualité générale de la bd" relève purement et simplement du rêve ou du fantasme. Bien sûr l'exercice intellectuel est intéressant (et laisse rêveur, donc), mais c'est totalement irréaliste. Il faudrait que les auteurs "qui font de mauvaises bds" (merci de bien noter les guillemets !) arrêtent ou en fassent de meilleures; que les éditeurs soient plus sélectifs, travaillent plus avec les auteurs en les encadrant avec des conseils avisés et justes et aient en vue non pas de vendre beaucoup mais de faire "de la bd de qualité" (là encore il y a des guillemets); que les diffuseurs (libraires dont grands magasins style Fnac, Virgin, Centres culturels et même supermarchés) soient de bon conseil auprès des clients et mettent en avant ces "meilleurs albums", etc. Bref, c'est toute la chaîne de création/production de la bd qui serait à revoir, et il me semble que non seulement dans son ensemble, mais même seulement point par point c'est complètement utopique (voir d'ailleurs les sujet "Dupuis racheté par Dargaud-Lombard 2" pour quelques arguments donnés en ce sens par les auteurs qui y sont passés).

>> Je ne pense pas prendre plus de risque en disant que ces BD sont le bas du panier que de dire que Mon Curé chez les Nudistes n'est pas un grand film. Je veux bien qu'on défende les Profs que je n'ai que feuilleté, mais le Guide du Jeune Père, on me l'a offert lorsque je suis passé dans ce segment du marché, alors je sais de quoi je parle ;-)

Oui, je suis évidemment d'accord, n'empêche qu'il y a des gens qui aiment ce genre de choses. Dire que ce qu'ils aiment est tout pourri et qu'on peut leur proposer quelque chose de mieux à la place me paraît à la fois louable et un peu hautain... condescendant, je dirais (sans accuser personne, je précise). :o|
Evidemment j'aimerais aussi améliorer ça, mais j'essaie de le faire à mon échelle, en postant des avis pour exprimer mon opinion et essayer de permettre aux internautes de se faire leur avis en le lisant, en conseillant de "bons" albums (en leur citant rapidement l'histoire, le contexte, le traitement par exemple) aux gens qui hésitent en librairie. Personnellement je crois que c'est comme ça qu'on peut faire bouger un peu la perception de la bd, par un bouche à oreille auquel on travaille continuellement. Il me semble que c'est moins ambitieux mais plus réaliste que disourir sur "améliorer la bd en général" : c'est évidemment très intéressant (sinon je serais pas en train de taper ce message), enrichissant, mais à mon avis totalement inefficace en terme de résultat (= ça va rien changer).

>> je crois qu'il y a quand même des critères objectifs qui permettent de juger la qualité d'une oeuvre, à commencer par la "cible" qu'il vise. Si on vise bas, il y a peu de chance qu'on monte bien haut. Et à viser sans cesse plus bas, comme le fait une certaine télévision, on entretient une ambiance générale de médiocrité qui, je suis désolé de le dire, m'horripile : à faire croire aux gens qu'ils sont cons, on les rend cons.

Bien sûr, mais tu ne peux pas forcer les gens à lire des trucs qu'ils n'ont pas envie de lire. C'est comme pour Arte : la chaîne existe, elle diffuse de très bonnes émissions par rapport aux autres chaînes, n'importe qui peut la regarder simplement en appuyant sur un bouton (= plus simple que d'aller en librairie chercher, fouiller, demander conseil), et pourtant regarde son audience...

52. Yannick - 06/07/04 11:13
Il y a ou avait un marché pour des bédés humoristiques et Bamboo a occupé ce créneau avec le succés que l'on sait depuis. C'est son mérite d'avoir "senti" l'affaire.
Le "grand" public est ou était demandeur de ce type de bédés, il y avait un délaissement des grandes maisons d'édition sur ce créneau. la qualité n'est certes pas toujours au rendez-vous mais quand un néophyte a envie d'offrir une bédé et qui ne s'y connait rien, il va naturellement chercher la simplicité ! J'ai eu comme cadeau une de ces bédés "On the rock" (de chez "Bamboo"), un album qui parle de vtt, loisir que j'adore avec la bédé. Vous pensez que les autres maisons d'édition propose ce genre de catalogue d'une lisibilité exemplaire ?

Et maintenant, que va faire Bamboo ? Avec l'argent qu'à récolter "Le guide...", ils sont en train de diversifier leur offre. "Angle de vue" est un nouvelle collection parmi d'autres, c'est un exemple à suivre... cet éditeur a maintenant une sacrée réserve financière et je me mets à espèrer qu'ils proposeront au "grand" public des bédés de meilleure qualité.

En passant, je regrette le fait que les grandes surfaces ne mettent pas en valeur des bédés qui sortent des sentiers battus. ça commence à bouger sur ce point-là mais timidement, bref, c'est pas demain que les réfractaires à la bédé cesseront de nous prendre pour des adultes "enfantins"...

P.S. : Mig, sincèrement, je ne pense pas que tu sois concerné par ces "attaques" sur Bamboo. Personnellement, j'apprécie énormément ce que tu as fait avec "Sam Lawry" et "Le messager".

51. yancomix - 06/07/04 11:10
Au risque d'en ennuyer certains, je vais me répéter, mais il n'est pas possible de juger une BD (une œuvre) sur son sujet.
Une BD peut aborder le thème de la guerre et de la faim dans le monde, présenter ça sous la forme d'un roman graphique, et être face à une daube.
Une BD peut avoir un sujet extrêmement léger et futile, être réalisée en suite de gags en une planche et être un chef-d'œuvre.
Là, j'enfonce des portes ouvertes.
Pour en venir au sujet de ce thread, il est nécessaire de reconnaître que la majorité (je n'ai pas dit tout, j'ai dit la majorité) du catalogue Bamboo est construit sur des recettes établies et, malheureusement, éculées.
Pourtant, je ne demanderais pas mieux que d'être surpris par un auteur, à qui on aurait plus ou moins imposé un cahier des charges (style "tiens toit tu traites de tel corps de métier") et qui, avec le talent d'un Watterson ou d'un Franquin, me ferait marrer à chaque page!
Ben oui, mais là, même un super jour où je suis en forme épatante et d'humeur légère, le plus petit sourire d'insouciance n'apparaît même pas à la commissure de mas lèvres… Enfant, devant le journal de Spirou, déjà certaines séries "cauvinesques" m'irritaient passablement, alors là, 20 ans après, c'en est trop… :(

50. Coacho - 06/07/04 10:52
étaient touchéS !
Put*** de clavier sans fils !

;o))

49. Coacho - 06/07/04 10:46
Mig, je ne pense pas que "Sam Lawry" ou "Le Messager" étaient touché par le propos.
Mais plutôt les séries généralistes un peu "couillonnes", excuse moi le terme, qui ternissent l'image de la BD.
Mais Bamboo n'est certainement pas le leader en la matière, c'est sûr !
Je pense que la discussion a dérivé sur Bamboo parce que c'était une façon de dire que d'autres boîtes d'Editions que les institutionnels faiseurs de merde étaient capables d'en produire avec un discours plus économique qu'artistique.

Ceci dit, la définition d'oeuvre majeure est à mon sens propre à chacun et le tout est de ressentir une émotion particulière à un récit.
Le clônage est un danger pour l'Adn de la BD car il prouve une certaine dégénérescence !

Graphiquement, tout est remis en cause, et rien n'est remis en cause ! C'est fou ça !
En fait, je ne sais pas pourquoi on s'allume sur des sujets aussi futiles quand on sait le peu d'impact (l'inexistant impact ?) qu'auront nos paroles !

Je préfère relire "La vie comme elle vient" et attendre la suite du Messager tiens !

;o)

48. mig - 06/07/04 10:35
juste un petit post pour dire que vous citez pas mal d'albums : on achève bien les cons, le guide du beau-frère...
euh, ils sont édités chez soleil et vents d'ouest !

de dire que les bd de chez bamboo ne révolutionnent pas la BD, peut être, ce n'est pas non plus leur but, mais pour je sais plus qui, sur les 50 bd que tu achètes par mois, combien le font ?

quand on parle de l'innondation de la bd par des merdes, regardez le nombres de bd éditées par bamboo par an, et regardez chez les autres éditeurs...ah ? tiens cela ne viens pas d'eux ?
ben non, si il y a des dizaines de nouvelles merdes par semaines, c'est grace à d'autres

47. yancomix - 05/07/04 17:37 - (en réponse à : Coacho)
-> Pour régler une bonne fois un très léger malentendu. ;))

« Yancomix est un crétin élitiste, certes, mais ça ne l'empêche pas d'adorer XIII ! ;o))) »

Effectivement, mais il s'agit du roi Mitron XIII*, dans "Zizanion le Terrible" de ce génie de Macherot. :D


* authentique!

46. Manu Temj - 05/07/04 17:28 - (en réponse à : vieto)
Merci aussi, belle synthèse.

Combien sommes-nous sur ce forum a avoir dû faire bonne figure en déballant Le guide de jeune père, en face d'un parent ou d'un ami ravi d'avoir eu une idée tellement brilante de cadeau pour un amateur de BD ? :o)

A ma décharge, j'ai lu quelques trucs de chez Bamboo :

- Concernant les Pompiers, et consors, c'était seulement debout le long des rayonnages de la Fnac. M'essayant modestement par intermitence au gag en une planche, comme au comic strip, j'ai pleinement conscience que c'est un exercice difficile. Pourtant, il y a un gars qui s'appelle Zep, qui a réussi à faire populaire tout en renouvelant le genre. Je n'ai pas trouvé ça chez Bamboo, mais plutôt un copier-collé des techniques humoristiques de Cauvin et des tendances garphiques franco-belges classiques. Correct, pas le pire, mais vraiment pas inventif...

- J'ai aussi acheté Montserrat et je rejoins l'avis de pm. Au delà du respect dû à Ribeira, son album m'a déçu. Trop court, narration trop classique, l'émotion ne passe pas bien, les messages ne passent pas mieux. Il reste le fond, forcément poignant, et l'album mérite d'être lu pour ça, mais il lui manque quelque chose.

Alors oui, cet éditeur a publié quelques albums de bonne qualité (J'y ajouterais Sam Lawry, le Style Catherine, ou Bouclier humain) mais aucun ne m'ont vraiment secoué, tous m'ont laissé un goût soit d'inachevé, soit de trop vite publié, soit de professionnalisme froid mais dénué d'invention.


Apporte-il vraiment un plus à la bande dessinée ?

Pas encore.

Le fera-t-il un jour ?

Pourquoi pas.

Suis-je obligé de cautionner sa politique éditoriale malgré tout, parce qu'il fait de gros chiffres ?

Sûrement pas.

Ces threads auront-il une influence sur son comportement ?

Pas plus...

Mias rien ne nous interdit d'en discuter. Les forums sont précisément faits pour ça.

45. Coacho - 05/07/04 17:23
Wahahahahahahaha !

En fait, ce qui m'ennuie dans ce thread, à part le querelleux problème qui nait à chaque choc de convictions, c'est les propos que l'on cherche à faire tenir à l'un ou l'autre sans qu'il ne les ai jamais proférés...

Coeur de Pat fait parti de ces réguliers qui viennent débattre avec fougue et coeur (je sais, je suis drôle en ce moment !) et toujours de manière courtoise.

L'intervention de Lo était beaucoup plus cinglante et saignante que cette courtoisie défendue par Vieto et moi-même, sans compter les autres !

Et, pour connaître un tout petit peu mon lointain ami, je peux t'assurer que tu dépeins un portrait qui ne ressemble en rien à l'infâme boulimique bavant et écumant de rage, la bave aux lèvres, dans les rayons des librairies de son ilôt !

Donc il faut essayer de connaître les goûts des gens avec lesquels on discute, les apprécier ou pas, mais en tout cas les comprendre et les accepter avant de les allumer par des raccourcis lapidaires en tirant quelques phrases de leur contexte.

Vieto est un des intervenants les plus calmes, et des plus jaunes en sus (!!), qui cherche toujours à apaiser les débats et prône le respect de tous et de leurs lectures.

La dérive sur le sujet de Bamboo n'est dû au fait que comme à son habitude, il a souhaité varier les défouloirs et soulager Soleil de son lourd fardeau.

Ensuite, sa démarche s'inscrit dans une volonté de ne pas voir la BD se planter et que son image soit associée à des fadaises insipides, que l'on peut trouver chez N'IMPORTE LEQUEL des éditeurs de BD.

M'enfin, je ne sais pas pourquoi je m'énerve moi, mais je crois que la politesse et la courtoisie, ainsi que le respect des autres est la base même de tout débat et qu'à bien y regarder, il n'y a pas vraiment mort d'homme !

Ensuite, chacun lit ce qu'il veut et prend son plaisir comme il le souhaite !

"On achève bien les cons" par exemple, m'a fait, comme à Vieto, un 2° trou au cul et ça m'énerve !

Ensuite, le clivage entre les lecteurs existera toujours et le dire n'est en rien diffamatoire et polémique.

Mais globalement, je me range assez souvent derrière les avis de Vieto et Manu pour leur perception du medium.
Mais chacun sa culture.

Yancomix est un crétin élitiste, certes, mais ça ne l'empêche pas d'adorer XIII ! ;o)))

Voilou...

44. spip - 05/07/04 17:11
Bien dit.

43. Coacho - 05/07/04 17:11
Bande de crétins élitistes...

42. yancomix - 05/07/04 17:01 - (en réponse à : Vieto)
Merci. ;))

41. Vieto - 05/07/04 16:54 - (en réponse à : CoeurDePat)
Non non, on ne va pas arrêter de ressasser puisque c'est somme toute très agréable de débattre avec toi : discussion calme, argumentée et respectueuse comme je les aime.
Ce qui m'amuse, c'est que comme tu le soulignes, nous sommes d'accord sur les grandes lignes (ce post s'adresse donc aussi à ceux qui bavent sur Sfar ou Trondheim).
Ce que tu dis est vrai, bien sûr, mais à mon avis un peu trop défaitiste : ne crois-tu pas qu'il y a moyen de faire de la BD pour le plus grand nombre ET de qualité?
Pour ne prendre qu'un exemple, tout le monde a lu du Tintin, eh bien aussi bien mon fils de 5 ans que moi-même pouvons lire un album avec plaisir, parce qu'il y a une substance dans ce type d'oeuvre qui permet une lecture à plusieurs niveaux.
Tu cites des oeuvres effectivement un peu difficiles, mais il y a plein d'auteurs qui ont fait des choses très accessibles et de qualité (par exemple Peyo).
En ce qui concerne mon autoproclamation supposée de "juge du bon goût" selon toi, il va sans dire que mes jugements n'engagent que moi, mais il ma semble que dire que les "guide de..." sont de la daube n'est pas faire preuve d'un jugement très arbitraire.
Je ne pense pas prendre plus de risque en disant que ces BD sont le bas du panier que de dire que Mon Curé chez les Nudistes n'est pas un grand film. Je veux bien qu'on défende les Profs que je n'ai que feuilleté, mais le Guide du Jeune Père, on me l'a offert lorsque je suis passé dans ce segment du marché, alors je sais de quoi je parle ;-)
En dehors de toute considération subjective, je crois qu'il y a quand même, sans tomber dans les exégèses à la Pat Boon (que j'admire pour ses talents d'expert d'ailleurs), des critères objectifs qui permettent de juger la qualité d'une oeuvre, à commencer par la "cible" qu'il vise.
Si on vise bas, il y a peu de chance qu'on monte bien haut.
Et à viser sans cesse plus bas, comme le fait une certaine télévision, on entretient une ambiance générale de médiocrité qui, je suis désolé de le dire, m'horripile : à faire croire aux gens qu'ils sont cons, on les rend cons.
Ce langage sera, j'en suis parfaitement conscient, assimilé à celui d'un crétin élitiste (Yanco : bienvenue au club ;-)).
Je ne crois pas, pourtant, qu'il soit élitiste de vouloir que les oeuvres de qualité (ou au moins, pour ne pas paraître me poser en juge du bon goût, qui se revendiquent ainsi) ne soient pas réservées aux seuls initiés.
On m'a affublé de pas mal de qualificatifs sur ce forum (en général assez flatteurs), alors ça ne me dérange pas de porter cette casquette là.

40. Yannick - 05/07/04 11:19
Match Bamboo - Asso : qui va gagner ? Faites vos jeux !

Salut Bleck !

39. CoeurDePat - 05/07/04 11:17
Bon, on pourrait arrêter de ressasser et passer à autre chose, peut-être ?

38. yancomix - 05/07/04 11:12 - (en réponse à : Bleck)
Ah ben si, merci!
Tu t'es donné la peine d'intervenir, alors merci de cet effort! ;)
(J'adore ces supers discussions où tout part en vrille parce que UN mec refuse tout bonnement de dialoguer).

37. Bleck - 05/07/04 11:09
Et gnagnagna...
(Non, non, ne me remerciez pas)

36. yancomix - 05/07/04 10:53 - (en réponse à : sot natine)
Ben tu vois, quand le post commence par "yancomix", tu lis pas, tu verras ça ira mieux après.

35. sonatine - 05/07/04 10:46 - (en réponse à : Y.)
Aussi interressant que ce tu écris en général quoi.

34. yancomix - 05/07/04 10:30 - (en réponse à : sonatine)
Merci pour ta très riche et éclairante participation au débat.

33. CoeurDePat - 05/07/04 10:24 - (en réponse à : Vieto)
>> Ce que je regrette, c'est de ne pas donner mieux au lecteur que ces Bd jetables, pour l'image de la BD dans son ensemble.

Mais justement, là dessus on est d'accord (au fond, en tant que gros amateurs de bd) et pas d'accord (pour le regard sur "les choses telles qu'elles sont", c'est-à-dire cynique).

Déjà ton post induit que tu (le prends pas mal, hein, c'est juste une conséquence, et je ne juge pas) te poses en juge du bon goût, en quelque sorte, pour décider quelle bd est "bonne" est laquelle est "mauvaise". (point 1)
Ensuite tu supposes (et j'ai tendance à être d'accord avec toi, bien sûr), que ces albums donnent une mauvaise image de la bd dans son ensemble. (point 2)
Enfin, tu voudrais "mieux" pour le lecteur lambda qui achète ces albums. (point 3)

Bon, bin points 1 & 3 : étrangement je suis sûr qu'il y a des gens pour apprécier ces bds. Y en a bien qui aiment ce que fait Cauvin (je critique pas, j'essaie juste de donner un exemple un peu parlant), chacun ses goûts. En plus qui te dit qu'ils ont envie de lire de très bons albums ? Ces très bons albums existent, alors pourquoi ne les lisent-ils pas ? Ama, c'est parce que ce n'est pas ce qu'ils recherchent, tout simplement. C'est effectivement d'une part de la facilité (= je n'ai pas à aller demander un renseignement, à réfléchir, cet album me vise donc il est pour moi), et d'autre part de la consommation pure et simple, mais ça marche !

Tu leur proposerais quoi à la place ? "L'ascension du haut-mal" ? "Betty Blues" ? "Lupus" ? "20th Century Boys" ? (au fait, je les ai piqués aux primés d'Angoulême 2004 :) )
Ces albums sont certes très bons, mais un peu difficiles d'accès pour quelqu'un qui ne s'y connait pas un tout petit peu. Leur graphisme est plus particulier, la plupart sont des séries (= il faut lire tous les albums et dans l'ordre en plus !), bref, faut s'y connaître, c'est compliqué, c'est chiant.
Ca paraît bête, mais je t'assure pour l'avoir vécu, que quand tu n'y connais rien et que tu te retrouves devant un mur d'albums genre Fnac, tu ne sais pas quoi choisir, alors tu te retrouves comme un con à demander au vendeur (qui te conseillera forcément les trucs bateau) ou à choisir au hasard (les trucs sur les étalages = les nouveautés grand public). S'y retrouver demande forcément du temps et un investissement. Tout ça pour offrir ou lire une bd ? Nan mais oh, faut pas déconner, autant aller voir chez Bamboo ! ;)

C'est pour ça que je pense que le public visé ne veut pas "lire de la bd" au sens un peu noble du terme qu'on peut lui donner toi et moi et que donc il se fiche des "meilleurs" albums qui existent : l'intention n'est pas la même, tout simplement.

Quant au point 2, bin... oui, évidemment je suis d'accord là-dessus. D'un autre côté, quelle importance ? C'est comme pour le cinéma : tu sais que "Starwars episode II" est une daube immonde (et au passage que ça a super bien marché, comme quoi c'est peut-être pas une daube immonde aux yeux de la majorité...), mais à côté de ça il existe des tonnes d'autres films, d'autres genres, depuis la série Z jusqu'aux chefs d'oeuvre. Et donc tu sais que juger le cinéma ou la bande dessinée dans sa globalité n'a strictement aucun sens.
Comme en plus la sélection d'Angoulême était excellente cette année, qu'on commence à trouver de plus en plus de rubriques bds (même médiocres) dans les journaux/revues, je suis plutôt optimiste (réservé, mais je ne m'en fais pas trop).

Argl. O_o
C'est la dernière fois que j'écris un truc aussi long. En plus c'est tout décousu. :'(

32. sonatine - 05/07/04 10:12
>Sinon "La Recherche du Temps Perdu" est une ineptie et "Madame Bovary" un tas d'immondices.

c'est bien tu as mis le doigt dessus.

Je vois pas à quoi ça vous sert de cracher sur Bamboo, mais bon vous faites comme il vous plaît. Surtout que nombres des détracteurs avouent ne pas avoir lu des bds de cet éditeur....

31. yancomix - 05/07/04 09:57 - (en réponse à : LO)
« Montserat est un récit autobiographique sur la guerre d'Espagne par Julio Ribeira. Voilà un gars qui raconte son enfance et qui avait gardé ça en lui pendant 60 ans. Il force beaucoup plus mon respect que le type qui s'est fait plaquer par sa nana et décide d'en faire une série de Mimolette. »

Désolé, mais cet argument ne tient pas la route!
On ne peut pas juger une œuvre, ni sur son sujet, ni sur son intention de départ.
Sinon "La Recherche du Temps Perdu" est une ineptie et "Madame Bovary" un tas d'immondices.

30. david t - 05/07/04 01:01
petite remarque en passant: pour croire que l'asso ne fait que de l'autobiographie en gaufrier, faut vraiment n'avoir rien lu de leur catalogue.

pixy, le livre du mont-vérité, le tengû carré, ciboire de criss, klas kat, le borgne gauchet, les carottes de patagonie, holmenkollen, m le magicien, le voyage, la guerre d'alan, incertain silence, tout ça c'est de l'autobiographie peut-être? (et encore, je ne nomme que quelques titres que j'aime bien...)

ego comme x est plutôt centré autobio. ça d'accord. mais l'asso? l'autobiographie n'est qu'une petite partie de leur catalogue, au même titre que le documentaire, la fiction, la littérature expérimentale, etc.; le cliché du tout-autobio ne s'applique pas à eux.

pour ce qui est de bamboo, je ne peux en parler, n'ayant lu en tout et pour tout qu'un épisode d'une série nommée les gendarmes. en tout cas, l'humour de ce livre est sans doute très subtil car il m'a entièrement échappé. disons que c'est le genre d'"oeuvres" qui me font comprendre la portée du talent de raoul cauvin. (je sais, c'est cruel.)

29. pm - 04/07/04 22:52
Je précise que ça n'est pas un mauvais album mais qu'en le refermant on se dit que ça aurait pu être tellement mieux, que l'auteur n'a pas osé et ne s'est pas vraiment laché.

28. Ben Ef His - 04/07/04 20:30
euh, pm, le seul qui ait critiqué Montserrat ici, a LU le livre...

27. des Bulles Bizarres - 04/07/04 20:21
L'album de Julio Ribera, que vous évoquez dans ce débat, est chroniqué sur le site des Bulles Bizarres.
La chronique de cet album qui nous a plu est ici .
Dans un style narratif qui privilégie les textes récitatifs, Julio Ribera nous donne a voir, à travers les yeux de l'enfant qu'il était alors, la montée du franquisme et ses conséquences sur sa vie de tous les jours. Le style graphique qu'il utilise s'est imposé à lui, et je ne crois pas en la capacité d'un feuilleteur d'album à dire si un dessin est "beau" ou "réussi". On peut savoir à la lecture si un livre de bande dessinée est réussi ou pas. Et après la lecture si les choix graphiques étaient pertinents.
Quant aux choix éditoriaux de Bamboo, deux conclusions s'imposent : d'une part ils ont pris une place non négligeable sur un secteur délaissé par Dupuis (les séries de gags en une planche scénarisés par d'autres que Raoul Cauvin). D'autre part, ils sont loin de travailler avec des médiocres (Pierre Tranchand, alias Pica, connaît avec les Profs un succès commercial tardif qui, s'il pose des problèmes à certains, suit une longue carrière où il aura enchanté des générations de lecteurs, ceux qui connaissent entre autres la série Marine me comprendront).

26. Vieto - 04/07/04 19:43 - (en réponse à : LO, quand tu seras revenu de ton taff)
Je pense avoir un peu plus de discernement que tu ne penses :
je suis abonné à BoDoi, Spirou, et Bang. Télérama aussi, mais ils sont loin de guider mes gouts en matière de BD, même si j'y ai découvert Isaac le Pirate.
Si je suis un gros consommateur, c'est de BD avant tout : plus de 2000 albums, une quarantaine de l'Assoc seulement en tout et pour tout. Tous les classiques (sauf Graton et Martin que je déteste), plus quelques bricoles...
Je suis donc loin d'être le fanatique que tu caricatures à gros traits.
A vrai dire, je caricature moi aussi, car j'ai à peine feuilleté les Profs et ça ne m'a pas passionné, je reverrai ça à l'occasion.
Ce que je critique, c'est cette uniformisation, qui conduit à la production d'albums clones chez Soleil ou Delcourt notamment.
Bamboo arrive là-dessus avec des séries ultra médiocres dont Thomas Silane. Il a un appareil photo qui photographie le passé.
Dans la même collection, il ya un type qui voit le futur macabre des gens... Soit.
Mais (je me répète), je ne vois pas, en dehors de l'idée de départ, là-dedans la moindre trace d'originalité. C'est pourquoi j'ai attaqué Bamboo, ayant par ailleurs déjà beaucoup critiqué Soleil...
Quand je parle de l'assoc, je ne parle pas d'elle en tant qu'entité, mais de l'état d'esprit qu'elle représente, qui, ne t'en déplaise, est un état d'esprit novateur dans le contexte des Guides du Jeune marié. Pour moi, Poisson Pilote, Aire Libre ou certaines séries B sont dans cet esprit novateur.
Qu'il y ait de bonnes choses chez Bamboo ou Soleil, nul ne peut décemment le nier, comme il est évident qu'il y a des choses médiocres à l'Association.
Mais les deux structures n'ont ni la même éthique (si tu n'as pas lu le mémoire de Maîtrise de Menu, je te le conseille), ni la même visibilité.
En dehors de Persepolis, il n'est pas très évident de trouver un bouquin de l'Assoc à la Fnac.
Que les daubes de Bamboo (n'y inclue pas les Profs si ça te fait plaisir) ait plus de visibilité que La Guerre d'Alan de Guibert me fait un peu mal.
Alors tu m'excuseras, mais dans ce contexte, un succès éditorial de Sfar et son Chat du Rabbin me réconforte davantage que les succès marketting d'un éditeur qui fait des bouquins pour lire aux chiottes. Ce n'ets pas condamnable en soi, mais on est en droit, je crois, d'espérer plus d'ambition pour cet art que toi, moi et les auytres bédéparadisiens adorons.
Loin de moi l'idée de faire de la Bd un bastion intello, car comme tu le dis toi même, l'intérêt c'est la diversité.
J'apprécie le Journal de Néaud, mais j'aime aussi l'ultra violencede Miller dans Sin City.
Le problème c'est que dans cette production pléthorique, on a vraiment l'impression de voir une majorité d'albums impersonnels et dispensables. Tu parles du gaufrier (j'ai appris très récemment ce que c'était), pour moi un grand nombre d'albums sont réalisés par des dessinateurs qui ont mal digéré l'influence des classiques et paraissent utiliser des bibles graphiques, et par des scénaristes qui pensent qu'on enfilant des péripéties bien lourdes et un peu de vulgarité, on fait un album (voir On achève Bien les Cons).
Il y a incontestablement de la technicité, mais du talent, guère.
En tout cas rien de bien enthousiasmant...
On peut être irrité par la veine autobiographique en vogue en ce moment, et sans doute y-a-t-il un effet de mode, qui, je te l'accorde, s'estompera avec le temps.
Un auteur se regarde le nombril, c'est inédéniable, mais lorsqu'il a l'intelligence d'un sfar, ça en raconte davantage que tous ces récits calibrés.


J'ignore si tu as des intérêts particulier dans Bamboo, mais je te trouve un peu agressif, même si j'ai été moi aussi caricatural pour illustrer mon propos!
Pour ma part, si je trouve le bouquin de Ribeira, aies confiance, je l'achèterai (ce forum est pour moi avant tout un guide de lecture).
En passant, je ne voies pas où tu as vu qu'une certaine intelligentsia rejettais Eisner.
C'est pour moi (ne conclue pas de cet enchainement que je me considère comme faisant partie des "intelligents"), un génie, et son bouquin "La BD, Art Séquentiel" m'a passionné.
Ce type a compris ce qu'était un bon récit. Pas mal de directeurs de collection devraient en prendre de la graine!

25. yancomix - 04/07/04 19:15 - (en réponse à : LO)
Moi qui achète énormément de livres publiés par L'Association, je ne vois pas pourquoi je pourrais regretter dans 10 ans d'avoir acheté Delisle, Ayroles, Vanoli ou Jochen Gerner!
Pas plus que je ne regrette aujourd'hui mes Tardi, Loustal ou Muñoz publiés par À Suivre il y a 10 ans (et plus) ou mes Baudoin publiés par Futuro il y aussi plus de 10 ans.
Certains ont découvert L'Asso bien avant que quelques mags culturels et branchouilles ne s'en emparent. Et je continuerai à en lire tant qu'ils publieront ce qu'ils sont seuls à pouvoir (vouloir) publier!

24. pm - 04/07/04 18:59
Pour ta gouverne Montserat est un récit autobiographique sur la guerre d'Espagne par Julio Ribeira

C'est bien pour ces deux raisons que j'ai acheté l'album, sans trop regarder l'éditeur a priori, qui m'a quand même bien laissé sur ma faim. Le dessin est quand même assez décevant et surtout l'histoire est expédié en un petit 46 pages alors qu'un tel sujet mérite qu'on s'y attarde bien plus...ou qu'on ne le traite pas du tout.

23. LO - 04/07/04 18:20
Vieto, bravo pour ton discernement. Tu sembles bouffer de l'association comme un gros consommateur de produits culturels estampillés Télérama. Dans dix ans quand tu reliras certains de tes romans graphiques qui finalement se ressemblent étrangement, tu te diras "mais comment j'ai pu être fan de ces trucs". Comme les gars qui achêtent tout Jodo, voire tout Bamboo,...

Pour ta gouverne Montserat est un récit autobiographique sur la guerre d'Espagne par Julio Ribeira. Voilà un gars qui raconte son enfance et qui avait gardé ça en lui pendant 60 ans. Il force beaucoup plus mon respect que le type qui s'est fait plaquer par sa nana et décide d'en faire une série de Mimolette.

Je ne crache pas complètement sur l'Asso, ils ont des bouquins qui s'inscrivent parmi les chefs d'oeuvres du genre. Mais une fois L'Ascension du Haut-mal ou Le Journal d'un album publié, combien de clones casse-burnes au gauffrier ? En tout cas pas de quoi dénigrer Bamboo pour autant.

Disgrétion sur le gauffrier : Un truc qui a envahi la BD. C'est marrant quand il s'agit d'une expérimentation venant de Moore puis Stanislas. Mais quand il s'agit d'en faire systématiquement, c'est une paresse narrative, un appauvrissement de la technique qui consiste à écrire un texte et l'illustrer en dessous sans véritable soucis de rythme. Cool, Télérama et les "intelligents" boivent ça comme du petit lait et tout le travail d'un Eisner est jeté aux orties.

Bon maintenant Bamboo. T'aimes pas tu lis pas. OK. Mais cesse de dire que c'est de la merde. Les Profs par exemple est une série très bien foutue qui respecte les lecteurs et son succès est vraiment mérité. Parceque si pour toi gags en une planche = régression, essaye d'en faire, tu verras la difficulté (j'ai essayé et pour l'instant je m'abstiens de tout passage à l'acte éditorial). Sur un pur plan scénaristique, n'est pas Franquin ou Greg qui veut. Car sur une planche tu dois en donner plus qu'une blague sur un strip (et là aussi c'est coton !)et en même temps tu n'as qu'une dizaine de cases pour ammener une chute. Dans le genre d'autres séries Bamboo fonctionnent très bien. Notamment celle d'Herlé sur les Deux Chevaux et j'en oublie.

Et quand il s'agit de publier des aventures réalistes, si les sujets abordés par Sam Lawry ou Judith sont assez passe partout, il y a un point sur le quel les publications Bamboo ou Grand Angle sont imbattables, c'est la narration justement. C'est speed, efficace, il y a un vrai coaching des auteurs derrière ça.

Bon maintenant j'ai du taf qui m'attend. A la chaine pro.



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio