Conseils pour voyage au japon

Les 1141 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23


941. Lien Rag - 03/07/14 03:23
" Mais depuis celles des militants gauchistes des années 70, il semble que ce soit l'apathie générale avec la consommation comme unique valeur qui règne dans les esprits d'aujourd'hui. "

Pour qui a vu Rengo Sekigun (ce que je recommande vivement), cela peut un peu se comprendre quand même...
J'étais allé le voir avec une copine japonaise dont la mère avait fait partie de la contestation étudiante de l'époque, elle avait voulu partir à plusieurs reprises durant la projection et était restée sur mon insistance et mes explications... Après coup elle avait trouvé ça assez instructif (elle dit que les japonais n'ont pas du tout l'habitude d'analyser les films), et quand elle était retournée au japon j'avais essayé de la convaincre d'aller le revoir avec sa maman (histoire qu'elles puissent avoir une vraie discussion mère-fille quoi) mais sa mère avait catégoriquement refusé.

Ce qui est intéressant aussi, c'est que d'avoir lu Gen d'Hiroshima m'avait beaucoup aidé à comprendre le film (la scène d'entraînement en particulier, qui trouve son pendant presque identique lorsque le père de Gen est dans la milice de défense territoriale).

940. froggy - 02/07/14 23:11
939. Danyel - 02/07/14 17:26
...il semble que ce soit l'apathie générale...


Si je te comprends bien, les japonais sont les enfants de l'apathie.

939. Danyel - 02/07/14 17:26
La manière japonaise de protester est parfois totalement dérisoire.
Par exemple une femme au foyer a lancé une pétition pour que la constitution japonaise soit présentée au prix Nobel de la Paix pour empêcher Abe de la modifier. Sauf erreur de ma part, elle oublie juste qu'on n'est pas candidat au prix Nobel.
Quand les Japonais descendent dans la rue, ils sont 200 à tout casser et défilent en rang par deux le long des trottoirs pour ne pas gêner la circulation. Rien ne semble pouvoir faire bouger la population. Pas même les sonos écrasantes et les camions noirs bardés de drapeaux des nationalistes en uniformes para militaires qui sillonnent les villes.
Pourtant, les Japonais avaient une tradition de révolte jusqu'à une époque pas si ancienne. Mais depuis celles des militants gauchistes des années 70, il semble que ce soit l'apathie générale avec la consommation comme unique valeur qui règne dans les esprits d'aujourd'hui. Le meilleur des soporifiques inventés par le capitalisme.

938. suzix@bdp - 02/07/14 17:19
937. longshot - 02/07/14 17:01
Me demande jusqu'où les Japonais sont prêts à aller sans broncher ?





A pied par la Chine?

937. longshot - 02/07/14 17:01
Pas rassurant, ton histoire, Danyel. D'autant moins que, d'après ce que j'ai entendu de la police et de la justice japonaises, vaut mieux éviter d'avoir affaire à elles...

Me demande jusqu'où les Japonais sont prêts à aller sans broncher ?

936. Danyel - 01/07/14 16:48
J'ajoute que ce fils de … d'Abe se garde bien de toucher à la Constitution car cela ouvrirait la porte à trop de débats.

Ce qu'il fait avec ses potes nationalistes est qu'il change l'interprétation du texte de la Constitution, c'est-à-dire qu'en jouant sur les mots, il donne un autre sens à ce qui figure écrit noir sur blanc dans le texte. Ainsi, il n'y a pas lieu de modifier l'article en question. La manière japonaise.
Orwell est décidément toujours d'actualité.

935. Danyel - 01/07/14 16:43
En même temps, les Japonais ont élu Shinzo Abe a une majorité. Donc faut pas qu'ils viennent se plaindre maintenant. Comme en France tous ceux qui ont voté Sarko ont pleurniché après pendant cinq ans (ce qui est vrai aussi avec la droite complexée au pouvoir actuellement). C'était avant qu'il fallait réfléchir.
Abe a déjà été premier ministre, on ne le découvre pas !
L'article ne précise pas que le Japon s'est auto-autorisé à exporter de nouveau des armes et de la technologie militaire. Mitsubishi est venu en force cette année en France avec un stand à je sais plus quelle foire de marchands de canon.

Il y a un truc encore plus inquiétant dont absolument personne n'a parlé en France. C'est que le gouvernement de Shinzo Abe a instauré un code de censure de la presse et des médias. Il a fait passer cette nouvelle loi sans débat et avec une rapidité fulgurante. Elle instaure une sorte d'interdit sur certains sujets, mais sans préciser lesquels ! Le texte est tellement alambiqué qu'il laisse place à toutes les interprétations. En cas d'infraction, les auteurs de l'article, mais également le média qui l'aura publier seront poursuivis, sans qu'on sache exactement à quelles sanctions ils s'exposent.
Cette loi est un moyen très efficace d'instaurer une auto-censure en faisant planer en permanence un katana de Damoclès sur la tête des journalistes ou des simples blogueurs.
On a dit que tout ce qui était lié par exemple au nucléaire et à ce qui se passe dans cette pourriture de Fukushima Daïchi pourrait faire parti des sujets à ne plus traiter.
Et comme il va y avoir des JO en 2020, on peut dire que cette loi tombe à point nommé pour ne pas décourager les glorieux athlètes et les glorieux spectateurs de venir prendre un grand bol d'air radioactif au cas ou Daïchi piquerait une petite crise.
Le Japon impérial est de retour. Mes valises sont prêtes (putain encore un garde-meubles à louer pour mes BD, fait chier !)

934. nem° - 30/06/14 22:50 - (en réponse à : masse critique)
La tentative de suicide par le feu d’un Japonais dimanche et des manifestations prévues lundi viennent rappeler l’opposition d’une bonne partie de l’opinion nippone aux projets gouvernementaux de «réinterpréter» la Constitution pacifiste du pays. Assis en tailleur sur une poutrelle métallique au dessus d’une passerelle piétonnière près de la gare de Shinjuku, un quartier très fréquenté de Tokyo, un homme en costume cravate d’une soixantaine d’années a tenté dimanche de s’immoler par le feu après avoir harangué la foule pendant une heure pour exprimer son opposition à la réforme de la Constitution pacifiste du pays.

Lundi matin, le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, s’est abstenu de tout commentaire sur ce fait divers amplement relayé sur les réseaux sociaux, et a bien confirmé que le gouvernement entendait aller de l’avant mardi et donner son feu vert à la nouvelle doctrine du pays: le droit à l'«auto-défense collective». Cette évolution impulsée par le nationaliste Premier ministre Shinzo Abe et approuvée par Washington constitue un tournant majeur dans l’histoire du pays depuis la fin de la dernière guerre, car derrière ce concept plutôt barbare se cache le droit pour l’armée de participer à des opérations militaires extérieures afin d’aider des alliés, au premier rang desquels les Etats-Unis.

Se fondant sur un épais rapport d’un panel d’experts qu’il a lui-même nommés, Shinzo Abe veut ainsi imprimer sa volonté de voir l’armée japonaise jouer un plus grand rôle extérieur et de ne plus être cantonnée à l’auto-défense.
«Nous sommes au stade final» des discussions entre les partis de la coalition au pouvoir, a affirmé lundi M. Suga, une allusion au fait que, si la mutation ne fait aucun doute pour la formation de M. Abe, le Parti Libéral-Démocrate (PLD), son allié du Nouveau Komeito est plus réticent à l’idée de changer le sens de la Constitution.

Le gouvernement devrait selon toute probabilité approuver le projet mardi, jour symbolique qui marque le 60e anniversaire de la création des «Forces d’Auto-défense», le nom officiel de l’armée nippone. Après avoir capitulé le 15 août 1945, le Japon s’est vu imposer en 1947 par le vainqueur américain une Constitution, jamais amendée depuis et dont l’article 9 consacre la renonciation «à jamais» à la guerre.

Tous les derniers sondages montrent d’ailleurs que plus de la moitié des Japonais demeurent fermement attachés à cette Charte pacifiste et se disent opposés à la participation de soldats nippons à toute action militaire extérieure. En fin de journée, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant les bureaux du Premier ministre pour protester contre sa politique de défense, aux cris de «pas de guerre!» ou encore «stoppez les fascistes». Certains manifestants brandissaient des portraits de Shinzo Abe affublé d’une moustache à la Hitler.


AFP

933. Danyel - 25/05/14 15:18
Japon, terre de contrastes, entre tradition et modernité.

932. suzix@bdp - 25/05/14 11:48 - (en réponse à : zut)
"la froideur"! pas la "ede" !!

931. suzix@bdp - 25/05/14 11:48 - (en réponse à : dany)
Cela tranche avec la ede la mère du gosse qui s'était fait éclater par un type qui utilisait son smart-phone en marchant!

930. TILLIERTON - 25/05/14 08:38
"Elles sont espiègles et toujours prêtes à rire"
Et si on leur pince les fesses ? Seraient-elles des proies faciles pour les French lovers précédés de leur réputation?

929. Danyel - 25/05/14 08:08
Oui, dans l'ensemble, les Japonais sont des gens joviaux. Les femmes sont espiègles et toujours prêtes à rire. Les visiteurs étrangers les décrivaient déjà comme ça sous l'ère Meiji quand le pays s'est ouvert.
Ça change vraiment des Français qui ne savent que tirer la gueule.

928. suzix@bdp - 25/05/14 00:18
Ce soir, une émission sympa et détaillée sur la cuisine japonaise vient de se terminer sur France5. Cuisine familiale des boites à bento où je me dis que ma grand-mère et ces grand-mères japonaises ont des tenues et des gestes assez proches! Puis l'élevage des boeufs japonais dont certains font des compétitions. Et enfin la cuisine "zen" basée sur les produits du moment. Mis à part celui qui peigne sa vache avec amour, ces japonais m'ont paru très "normaux" (an sens européen du terme), très humains, sympa, souriants et il semblent faciles d'approche, surtout à la campagne.

927. nem° - 18/04/14 16:31

926. nem° - 27/01/14 20:28
GENIAL! Des millions de vidéos amusantes, demain! Et combien de couples brisés? Bah, mieux une vérité douloureuse tout de suite qu'un mensonge qui empoisonne une vie entière.

925. suzix@bdp - 26/01/14 21:56
Magnifique inspiration japonaise qui mettent de la techno jusque dans l'amour

J'ai été interpellé par le nom de la société "Ravijour". J'ai alors pensé à Danyel qui indique que le français est utilisé au Japon pour faire chic. CQFD.

924. Détroit - 31/10/13 12:19
Ils sont quand même sacrement dégénérés les japs. C'est vraiment le pays du mauvais gout.

923. Odrade - 30/10/13 17:56
Hm.
Plus ou moins.


O.

922. nem° - 30/10/13 14:46
Welcome back, Darwi! :)

921. Odrade - 24/10/13 23:25



O.

920. nem° - 26/09/13 18:44


A nihon nation (vue d'artiste)

919. suzix@bdp - 16/09/13 17:58
Marrant! Lorsque je lance le film, cela commence par le pub pour Total Access avec des types qui font portnawak à la station. J'ai cru que Fukushima allait être xpliqué du fait de la connerie humaine! (;o)

918. nem° - 16/09/13 16:41

917. froggy - 09/06/13 17:24
J'aime bien la deviation que prend ce sujet avant qu'il ne revienne dans sa direction initiale.

Le pochon est aussi usite en Bretagne, des copains de l'armee originaires de l'Armorique, utilisaient souvent ce mot que je comprenais alors que d'autres venant de l'est ne le comprenaient pas.

Par contre, j'ignorais que 'Le Feu au Plancher" etait poitevin. Et c'est une expression corante dans ma famille.

Pour finir, Mr Degryse, es-tu egalement d'origine poitevine?

916. Danyel - 09/06/13 07:54
Et dire que ce sujet s'intitule "Conseils pour un voyage au Japon" (soupir).
La cagole, c'est le pendant féminin du cacou, autrement dit le crétin frimeur en région PACA.

915. nem° - 07/06/13 17:52
Marcel, c'est quoi une cagole? :p

914. suzix@bdp - 07/06/13 17:05
"se faire ragasser" également qui signifie "se faire tacler avec fracas" au foot.

913. suzix@bdp - 07/06/13 17:02
Y'a bien aussi le très poétique "couler un bronze" ... mais ça doit être de l'argot assez généralisé.

912. suzix@bdp - 07/06/13 17:01
Dans mon coin d'enfance, "les champignons" n'en désignent en fait qu'un seul : "le cèpe". Et encore pas tous les cèpes. Les autres ... ben ça doit pas être des champignons! Sont cons ces bouseux! (;o)

911. marcel - 07/06/13 16:53
Ben, ca depend par qui, puisqu'a Nice, il y a beaucoup de gens qui viennent d'ailleurs en France, mais globalement, oui, c'est vraiment dans le langage courant.
Tiens, y a aussi les pantalon trop larges (baggy ou sarouel, peu importe) qu'on appelle "cague-braille". C'est image...

910. Achab - 07/06/13 16:48
Ah moi je le connaissais sous cette forme : "avoir un pantalon feu-de-plancher".

909. nem° - 07/06/13 16:41
Bande de gougnafiers!

908. suzix@bdp - 07/06/13 16:36
est-ce que ces expressions sont "folkloriques" ou sont-elles encore utilisées dans la vie courante?

907. marcel - 07/06/13 16:35
Degun, c'est personne. D'ou "Je crains degun, je vous prends tous un par un", ou "Y a degun dans cette boite !".

906. marcel - 07/06/13 16:33
"Peguer", c'est coller. S'empeguer, ca peut vouloir dire se saouler, mais aussi on peut "s'empeguer un arbre" en voiture... ou se faire empeguer par un flic si on a fait un exces de vitesse.

905. suzix@bdp - 07/06/13 16:32
Oui "je crains dégun" dans "Je danse le MIA", je connais! (;o)
Mais cela ne me donne qu'une vague idée de la signification!

904. marcel - 07/06/13 16:30
Oui, la ficanasse, c'est la commere, en gros.

903. marcel - 07/06/13 16:29
Mais bon, a part "ficanasse", c'est plus des termes provencaux au sens large plutot que vraiment nicois (je suis varois d'origine).

902. suzix@bdp - 07/06/13 16:29
cagole c'est aussi Marseillais et popularisé par les humoristes que vous avez nombreux. Donc ça, c'est connu.

Je ne parlais pas forcément des cagoles justement. Elles sont jolies tout plein les niçoises. Souvent un peu hâlées et pas maigrichonnes ... j'aime bien.
J'ai vendu du matos sur Nice. Il sera installé dans quelques jours mais je n'y serai sans doute pas. Dommage, c'est la bonne période pour les niçoises!

901. Mr Degryse - 07/06/13 16:28
ficanasser n'est ce pas fourrer son nez dans les affaires des autres? Cela vient de l'italien non?

Par contre, je ne connais pas les autres.

900. marcel - 07/06/13 16:28
Tu connais pas le Mia d'IAM ?... "Je crains degun !"

899. marcel - 07/06/13 16:26
... est-ce que j'ai dit que j'aime bien les petites Niçoises et leur petit bidon?
Ce ne sont pas toutes des cagoles... mais y en a.
(Pour rester dans les mots du coin).

898. marcel - 07/06/13 16:25
Oui, c'est l'idee...

897. suzix@bdp - 07/06/13 16:24
Effectiveùment ces expressions niçoises me sont inconnues!




... est-ce que j'ai dit que j'aime bien les petites Niçoises et leur petit bidon?


... oui, je crois l'avoir dit!

896. suzix@bdp - 07/06/13 16:23
ah oui je comprends. Notre feu au plancher Limousin qui aurait brulé le bas du pantalon aurait comme pendant Niçois, une sorte de pantalon remonté genre pêche à l'écrevisse pour éviter de ses mouiller le bas du pantalon!

895. marcel - 07/06/13 16:20
Comme mot du coin, j'aime bien "ficanasser" (typiquement nicois, pas provencal, quoique l'activite que ca designe courre sur une bonne partie de la cote) et "empeguer", qui peut avoir plusieurs significations. Y a "se tanquer" ou "degun", aussi.

894. suzix@bdp - 07/06/13 16:20
Vous avez des expressions étonnantes sur Nice! (;o)

893. marcel - 07/06/13 16:14
Non, c'est la meme chose qu'avoir le feu au plancher chez toi.

892. suzix@bdp - 07/06/13 16:03
Et ça signifie quoi?
Avoir envie de pisser?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales et vie privée

(http://www.BDParadisio.com) - © 1996, 2018 BdParadisio