L'arrêt de la série Violine

Les 267 commentaires sont triés des plus récents aux plus anciens .

Acces direct aux pages 1 2 3 4 5 6


217. jeam - 18/01/04 00:40
…et plus si affinités ?

216. Mélaka - 17/01/04 19:13 - (en réponse à : fab encore)
en ce qui concerne le message de trondheim sur le sujet welcomeland
je suis a 100% d'accord avec lui (meme si je comprend l'attitude de reserve de maester qui joue son role de moderateur-president de la mdabd)
ravie qu'il t'aie regonflé a bloc, tu en avais besoin
n'hesite pas a m'appeler si tu veux qu'on en cause plus longuement et moins publiquement

215. Mélaka - 17/01/04 19:10 - (en réponse à : fabrice)
roooh je mais roooh :o))))
"talentueuse" euh on verra dans quelques années

tu sais comme j'apprecie ton travail
et ca me ferait bien chier que ton histoire avec tronchet t'amene TOI AUSSI a une veritable remise en question de ton metier. Ca ne le merite vraiment pas.

214. woolley - 17/01/04 19:02 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
j'ai bien lu tous les posts, sois sans crainte...

litige : contestation donnant lieu à procès ou à arbitrage...

si, si, çà en fait bien partie ; il y a une victime, un coupable et "l'arbitrage" de divers intervenants...
pw

213. Tarrin Fabrice - 17/01/04 17:26
Pour Woolley:
Ce n'est pas un litige (il faut lire tout les posts, allez!)

Pour Mélanie:
Merci ma puce ;)
ça fait vraiment du bien d'être soutenu dans ces moments là.
Et encore plus lorsque c'est une jeune dessinatrice talentueuse.
Je penses que ça va me retomber dessus, mais ça vallait le coup,
ne serait-ce que pour lire celà (sur le sujet cousin:
IL N’Y AURA PAS DE “WELCOMELAND 3”)


50. trondheim - 17/01/04 - (285967)

Je trouve que le milieu de la bande dessinée est le milieu artistique le plus sain de tous les milieux artistiques. Les éditeurs, les dessinateurs et les scénaristes parlent entre eux sans contraintes. On est préservé parce que les médias ne s'occupent pas de nous pour nous donner la grosse tête et il y a assez peu d'argent en jeu comparé aux autres domaines.

Alors quand dans ce milieu, on voit quelqu'un (je ne cite pas de noms mais il y en a plus d'un - oui, oui, nous ne sommes que de pauvres hommes fragiles) dont les pratiques vont à l'encontre d'une déontologie sinon écrite, du moins tacite, il me plait à penser que cela puisse se savoir. ---Oui, je ne suis pas trop favorable à la tendance actuelle sakorzienne où il faut être bien propre et fermer son clairon---



Qu'est-ce que t'en penses? Moi je suis client.
Merci-Merci-Merci !!!!
Je vais pouvoir tourner la page et j'ai retrouvé le sourire :)

212. woolley - 17/01/04 15:02 - (en réponse à : woolley@wanadoo.fr)
juste quelques mots...
je ne viens pas ici defendre tarrin ou descendre tronchet,car j'estime que leur litige ne regarde qu'eux...
je voudrais juste te dire, fabrice, qu'il serait dommage d'arrêter la bd, ta passion il me semble, pour un simple différent, aussi douloureux soit-il!
alors, règle ton litige avec tronchet, et reprend vite les pinceaux!!! au boulot!!
patrice woolley

211. Mélaka - 17/01/04 14:19
wow ! quel sujet...
difficile de rentrer dans la "polemique" apres 210 messages, mais, ayant suivi l'affaire depuis le debut du coté de Fabrice, je peux effectivement confirmer que cette histoire l'a serieusement ebranlé, meme si ce que je dis ne sert a rien puisque vous avez tous pu le constater. il reste un gout d'injustice particulierement desagreable dans tout ca.
Franchement, 4 jours de taf d'un scenariste ne font absolument pas le poids face a un an de travail de la part du dessinateur. Tronchet a laissé la bride sur le cou de Fabrice par manque de temps et a essayé de la récuperer de facon particulièrement violente, blessant serieusement le dessinateur au passage (houlala cette metaphore est pas terrible, desolée). Ce qui me derange reellement, dans tout ca, c'est le mépris de Tronchet envers le travail acharné de ses collaborateurs (outre les deboires d'o'groj et tarrin, il faut bien avouer qu'il n'a pas du tout une bonne reputation dans le milieu, malgré tout le respect et l'admiration que je porte a son travail).. ca me fait plus penser au Maitre et a ses Executeurs qu'a une reelle collaboration. Ce n'est qu'un avis exterieur, mais je pense que le fait d'avoir un Nom ne justifie pas cette attitude dédaigneuse envers son prochain.

bref, tout ca est bien triste et personne peut faire grand chose pour toi, Fabrice, j'en ai peur. J'espere que tu n'aura pas de probleme a te faire payer les pages realisées, et te souhaite de faire un gros menage dans ta tete et de te lancer dans des tas d'autres projets (et pas question d'arreter le metier, non mais t'es fou ?! t'as pas le droit de priver la bd de ton talent !!)

210. Tarrin Fabrice - 16/01/04 17:21 - (en réponse à : Alban)
Merci pour tes conseils, mais c'est malheureusement impossible.

Effacer toute trace du synopsis, pas de problème, mais un éditeur ne prendra jamais le risque de publier une série trop voisine de Violine.

209. alban - 16/01/04 13:13
A Jean-eude,
J’ai peut-être moyen de confirmer ou non l’histoire de spoogue …
En demandant à luc Brunschwig :
Cher Luc,
Comme je vois que vous êtes allé vous informer auprès de Dupuis sur cette histoire, vous serait-il possible aussi de vous renseigner sur l’histoire de Spoogue ?
Ce serait super sympa et nous permettrai de savoir s’il faut ou non soutenir Arnaud Lettellier (www.spoogue.org).
J’ai trouvé ce site en faisant des recherches liées au soucis des albums de Kara et avant de dire trop de bêtises j’aimerai comme Jean-Eude ne pas avoir de doutes.
Merci d’avance,

A Fabrice Tarrin,
Je ne peux juger de votre problème car je n’ai aucun avis sur le sujet. En revanche, je reviens sur l’absence de contrat que vous avez signé avec Dupuis et Tronchet.
N’avez vous aucun moyen de faire ce qui avait déjà été suggéré dans les premiers posts : modifier légèrement le dessin de vos personnages, enlever toutes références au synopsis de Tronchet, modifier légèrement le titre et … aller proposer la série à un autre éditeur ?
Ainsi vous n’auriez pas perdu un an de travail.

Alban (ex ajsq)

PS : comme je l’ai dis sur le sujet sur Pointe Noire, il est dommage que vous vous entredéchiriez tous sur ce sujet

208. Coacho - 16/01/04 09:26
Heu les gars ?! Ho ! Les Gars ! INSPIREZ... Humph !
EXPIREZ... Fuuuuu...!

Zen... On ne va pas se taper dessus comme ça pour des histoires qui ne nous regardent que de très loin et pour lesquelles chacun peut avoir son avis...


207. lolob - 16/01/04 09:19
...y en a un qui veut des bourres-pif? Ca va être bromure pour tout le monde plutôt!

206. jeam - 16/01/04 00:31
et t'es puceau du cul, grand?

205. Lien Rag - 16/01/04 00:27
Y'en a qui se sont fait dépuceler du Yatta, moi je ne suis plus puceau du Troll depuis 10 minutes. Après presque 5 ans de BDP, ça manquait effectivement...

204. jeam - 16/01/04 00:11 - (en réponse à : Lien Rag)
"on est pas des gonzesses quand même!"
On te dispense de tes propos homophobes orduriers.

203. Lien Rag - 15/01/04 23:44 - (en réponse à : Si on est au café du commerce, je peux reprendre une tournée?)
Juste pour dire à Viéto qu'il n'était pas visé.
Et pis aussi qu'en fait, et avec tout le respect dû à M. Brunschwig, j'ai vaguement l'impression de ne pas faire pire que lui en donnant des commentaires que j'essaye de rendre vaguement pertinents à partir des trés maigres connaissances que j'ai de cette histoire en particulier et de la vie en général; quand dès son deuxième post il perd le recul pris par rapport au récit fait à Dupuis et se met à raisonner à partir de ce discours éditorial, finalement pas une base plus solide que mes préjugés divers.
Et pis au final, pour rappeler une évidence à Fabrice, que dans dix ans il se rendra compte qu'il a merdé dans cette histoire. Ben oui, avoir raison à 100%, ça n'existe pas sur cette bonne terre, et il y a toujours moyen de régler plus intelligemment un conflit (parfois, comme le signalait un autre sujet, en se mettant les poings dans la figure, ça peut faire du bien, on est pas des gonzesses quand même!). Et pis une de mes profs me disait une fois où j'étais aussi énervé que notre tarasconais que "tout est occasion d'apprendre". et j'ai vraiment pu constater depuis qu'elle avait raison!

202. Erik A - 15/01/04 19:34 - (en réponse à : Albinos)

Ton amitié avec Tronchet ne regarde que toi et ne donne aucun crédit à sa bonne foi.
C'est par ailleurs étonnant qu'il ait encore des amis dans la profession.


Il en a pas mal, merci... On va pas juger un type parce qu'il a des relations conflictuelles avec quelques-uns qui viennent le dénigrer (justifié ou non, je ne juge pas le fond, mais la forme).

Et si vous avez bien lu, je n'ai pas mis en avant cette relation amicale avec lui pour justifier quoi que ce soit!

Ce n'est pas le sens du message.

Fabrice a peut-être tout à fait raison de se plaindre.

Mais je trouve l'endroit inadapté. C'est de la cuisine interne, un conflit personnel comme il en existe dans toutes les professions et qui ne regarde pas absolument pas le public. (quoiqu'en pense "O" Marianne)

Mais Fabrice est seul juge. Disons que je mets sa réaction épidermique sur le compte de son grave désarroi professionnel, dans un job peuplé d'individualistes égocentriques forcenés.... dans lesquels je m'inclus! (rire)

... puisque la BD c'est aussi mon métier.
E

201. Erik A - 15/01/04 19:22 - (en réponse à : nathou)
voilà. c'est exactement le problème... Vous "croyez" savoir...

E

200. ito - 15/01/04 19:21 - (en réponse à : Qui passait par là)
Yatta !!!!

J'ai bon ?

199. nathou - 15/01/04 19:11
Un procès pour plagiat? C'est plutôt rare dans la BD, non? Je crois savoir que ce genre de procès est très dur à gagner.

198. albinos - 15/01/04 18:23 - (en réponse à : pat bidule)
Un procés pour diffamation ???
En quel honneur ?
Si c'est au sujet de Tronchet et de son procés avec O'Groj, ce n'est pas de la diffamation: ça se juge actuellement.
Un acte diffamatoire ce sont des fariboles, en locurrence il n'y en a pas : un procés pour plagiat a bien lieu en ce moment entre Tronchet et O'groj' pour la série "houplaland". A la justice de trancher maintenant.
Le sachant de source sure par un ancien collaborateur de Monsieur Tronchet, lors d'un festival BD.
Pour l'eau dans mon vin, si ça te dérange va te faire mettre tiens !!!

197. goolwen - 15/01/04 17:15 - (en réponse à : ch'tiote question)
M.Tarrin doit aussi être propriétaire d'une partie de Violine puisqu'il a créée graphiquement le personnage, non ?

Au fait, m'sieur Tarrin, vous aviez laissé un post il y a peu de temps disant que vous étiez sur une autre série, cela donne quoi ?

196. Pat boon - 15/01/04 17:13 - (en réponse à : hehehe)
Tiens, ce rat d'albinos a mis de l'eau dans son vin, on dirait. Fini les propos orduriers. Peur d'un procès pour diffamation, tout à coup ?

195. pigling-bland - 15/01/04 17:04
Le problème évoqué a déjà existé dans le passé. Comment oublier que le Grand Goscinny a préféré se passer de sa collaboration avec le Grand Jijé parce que celui-ci improvisait des suites sans attendre les scénars et qu'il lui arriva même de tuer un personnage dont Goscinny avait besoin pour la suite.
Je suis peut-être naïf, mais bon,N'y aurait-il pas moyen de penser d'abord aux lecteurs et de chercher comment modifier juste la fin du tome 3 pour que le schéma directeur imaginé par Tronchet puisse reprendre son cours ? Tout n'est-il pas possible dans une fiction ?
Tardi a bien ressuscité son Adèle...

194. luc Brunschwig - 15/01/04 17:02
Encore une chose... pour ceux qui trouvent scandaleux qu'il n'existe pas de contrat entre Fabrice et Dupuis... si vous connaissiez un tant soit peu les contrats d'édition, vous sauriez qu'ils sont, le plus souvent à l'avantage des éditeurs (les closes les protègent contre la mauvaise humeur des auteurs). L'absence de contrat dans ce cas-là, si il n'est pas au bénéfice de Fabrice, ne lui nuit en aucun cas, car le législateur (en cas de litige) se réfère alors à des contrats types qui sont souvent plus avantageux pour les auteurs.
De plus, et je pense que Fabrice ne me contredira pas, ces droits d'auteur lui ont été payés sans difficultés et comme pour tout auteur Dupuis, sur les deux premiers tomes parus.
Par contre, c'est Dupuis qui se fait avoir... puisqu'ils ne sont de facto pas propriétaires de Violine. Impossibilité pour eux de négocier des adaptations audiovisuels, du para-BD, des replacements à l'étranger (toutes ces choses incluses dans les contrats).

193. nemOrtel - 15/01/04 15:50 - (en réponse à : O.)
Ah ben non, c'est pas toi qui disait ça. Sorry. Bon ben je suis d'accord avec ceux qui sont pas d'accord alors. Euuuuh...

192. Coacho - 15/01/04 15:49
Et puis il manque la dimension sentimentale de chacun des auteurs à l'égard de l'énergie qu'ils ont déployée à faire leur livre...
Au vu de la réaction de Fabrice, il est clair qu'il est gravement touché et je souhaite qu'il rebondisse vite, avec l'aide de la mdabd ou de ceux qui le soutiennent ici même.

En tout cas, Luc B. me semble avoir tenté de jouer un rôle de modérateur qui l'honore et je trouve qu'il n'hésite pas à se mettre en balance en usant de ce nom, et pas anonymement (comme moi...)...

Ce que j'espère, c'est que les réactions quasi-épidermiques de Fabrice ne lui porteront pas préjudice et le fasse passer pour la personne qu'il n'est peut-être pas (parce que je ne le connais pas...).

Son travail parle pour lui et sa carte de visite aura une ligne que d'autres sauront lui reconnaître...

Ensuite, même s'il m'est facile de m'exprimer derrière mon écran, à l'abri des conflits et des problèmes qui vous déchirent, cela ne m'empêche pas de souhaiter vivement que vous trouviez un compromis pour, d'une part, faire plaisir aux lecteurs qui vous suivent, et d'autre part, pour vous même afin que vous conserviez le goût de la BD et le plaisir de conter des histoires...

En fait, les explications, même entre fortes têtes, ou personnalités trempées, seront plus efficaces que de le faire par forum interposé, et ce avec tout l'intérêt passionné que je porte à la lecture de votre mésaventure...

Il faut savoir parfois faire des concessions, on n'en sort pas amoindri, ni diminué, mais plutôt grandi... Ce n'est que mon avis une fois encore mais la vie est assez triste dans son ensemble pour vous éviter des déconvenues supplémentaires par entêtement... Et ce sans donner raison à Mr Tronchet dont nous ne connaissons rien de ses pensées sur la question qui vous oppose...

Et puis malgré les messages de réconfort et d'aide que vous trouverez auprès de nous, vous ne finirez que par vous souvenir des attaques blessantes des uns et des autres et vous risquez de ressasser tout cela à votre désavantage...

Je ne saurais trop vous conseiller l'adage de Nietzsche et vous revoir le plus tôt possible et le plus fort possible...

191. nemOrtel - 15/01/04 15:48 - (en réponse à : O.)
Comment peut-on travailler, professionnellement je veux dire, sans contrat??? Enfin, c'est le minimum syndical pour que les choses soient claires et sans ambigüité non? Sans prendre partie pour personne, de toute façon j'y comprend rien, il me semble que l'erreur initiale est là. Enfin, ça sert aussi à ça un contrat! A fixer un cahier des charges respectives, mais aussi à s'imposer mutuellement le respect. Curieux que des pros travaillent "comme des amateurs". Je mets des guillemets, c'est l'aspect contractuel que j'évoque, et cet aspect uniquement.
En tout cas, je suis d'accord avec toi, ça n'a rien à faire sur BdP, mais si Tarrin est obligé d'en arriver là, ça donne une image du milieu assez glauque. Ugh!

190. goolwen - 15/01/04 15:44 - (en réponse à : Nicolas & Eric A)
Autant je suis contre les paroles insultantes proférées sur les forums, autant je trouve l'explication plus intéressante qu'un "Suite à une surcharge de travail, les auteurs ont décidés d'un commun accord d'arréter la série" dédaigneu de Dupuis. Je trouve que l'un et l'autre sont du foutage de gueule : la premièe contre les auteurs, la deuxième vis-à-vis des lecteurs.

189. tzynn - 15/01/04 15:42
Je pense aussi que ce genre de sujet a sa place sur un forum, que ce soit celui de bdparadisio ou de la mabd, peu importe.... Il nous éclaire sur l'autre coté du miroir, et les relations scénaristes-dessinateurs. Cette expérience-ci est malheureuse, plus ou moins que d'autres selon plusieurs scénaristes qui sont passés sur le sujet. Ca arrive...
Fabrice, si tes pages te sont payées, l'année ne sera peut-être pas si perdue que ça. Un projet avorté sur lequel on a bcp travaillé, ça arrive ds ttes les professions. Malheureusement ds la tienne, cela représente bcp de temps. Je crois néanmoins au vu de ton travail de dessin et de 'scénariste' ( en tt cas, de retravail complet de synopsis, qui sont qd même assez changé) que tu n'auras pas de mal à rebondir sur un autre projet.
Est-tu vraiment 'grillé' chez Dupuis? Je pense que c'est un point important, peut-être même le plus important. En effet, vu la taille de l'éditeur, ce serait génant de ne plus pouvoir travailler avec eux (bien qu'il y en ait d'autres). Qd tu seras revenu de ta déception sur ce projet-ci et que tu seras reparti sur un nouveau que tu maitriseras comme tu le souhaites, peut-être trouveras-tu là qd même (sous d'autres conditions) une bonne structure pour éditer tes albums.

188. nicolas - 15/01/04 15:29
Une chose est certaine : certains internautes tirent à boulet rouge sur des personnes qui ne sont pas à même de se défendre … Avant d’avoir un avis sur ce genre d’affaires, il me semble opportun d’avoir récolté les points de vue de chacun des intervenants (de Tarrin, de Tronchet & de Dupuis). Merci à Luc B. pour partager avec nous le point de vue de l’éditeur…
Ce genre d’affaire soit débattue dans un forum professionnel, à l’instar de la zone privée de la MDABD, Cela éviterai que des gens qui n’y connaissent rien ou qui se réfugient derrière un pseudo factice interviennent pour insulter certaines des parties concernées.

N

187. Odrade - 15/01/04 15:11 - (en réponse à : à albinos)
>C'est déguelasse un point c'est tout et c'est bien que ce genre de chose soit dénoncer sur la place public pour éviter peut-être que ce genre de pratiques déguelasses deviennent banales

C'est un peu plus compliqué que ça. Essaie de suivre.
Fabrice
- a fait un an de boulot pour rien
- a travaillé sans contrat

Tronchet
- a eu l'idée de départ de la série
- a un "nom porteur" pour lancer la série
- s'est un peu fichu de la suite en laissant pas mal la bride sur le cou de Fabrice

les deux n'arrivent pas à se mettre d'accord.

Toi avoir suivi ?

O.

186. albinos - 15/01/04 15:03 - (en réponse à : Erik)
Ton amitié avec Tronchet ne regarde que toi et ne donne aucun crédit à sa bonne foi.
C'est par ailleurs étonnant qu'il ait encore des amis dans la profession.
Les façons de faire de Monsieur tronchet ne méritent pas non plus qu'elle soient étouffées, Fabrice est laché par son éditeur et scénariste narcissique, se trouvant dans une belle merde. je vois pas en quoi il faudrait ménager les consciences !
C'est déguelasse un point c'est tout et c'est bien que ce genre de chose soit dénoncer sur la place public pour éviter peut-être que ce genre de pratiques déguelasses deviennent banales !

Si Fabrice vient ici en parler c'est certainement parceque désormais on lui ferme les portes du dialogue.
Que les responsables assument un peu aussi c'est trés facile.

185. goolwen - 15/01/04 14:43
Je tient à préciser qu'au départ, M.Tarrin était venu nous annoncer la fin de la série sans autre commentaire avec simplement quelques explications dont aucunes n'étaient sujette à polémique. Ceci étant compréhensible du fait que quelques intervenants, dont je fais parti, lui demandais régulièrement des infos sur l'avancement de Violine.

Si, par la suite, le débat est devenue d'une autre nature, ce n'était pas, du moins je n'en ais l'impression, l'intention première de M.Tarrin.

184. Odrade - 15/01/04 14:22
Salut Erik.

Franchement, Fabrice avait les boules et n'arrivait plus à s'en sortir dans son coin. Oublies-tu que la plupart des auteurs sont des solitaires ? Il se sentait floué et malheureux et furax.

Je comprends parfaitement qu'il soit venu ici sur ce forum de bd se lâcher un peu.

Et puis, il a trouvé des appuis et des idées et des opinions diverses qui lui ont sûrement permis de se distancier/retrouver son calme/consoler.

Si ca se trouve, cela se serait passé de la même façon si Tronchet était venu exprimer ici ses regrets de l'arrêt de la série.

Que tous les intervenants n'aient pas eu le même niveau de pertinence d'intervention est un autre débat.

Et il me semble que les personnes qui sont intervenues "pour on contre" Tronchet l'on fait en leur nom personnel, sans désir de diffamation.

Sinon, en dehors de cela, je trouve que ce débat éclaire à nouveau un aspect de la vie d'auteur. C'est intéressant et cela a sa place ici.

bien à toi,

O.

183. Erik A - 15/01/04 14:11 - (en réponse à : Franchement limite !)
Moi, ce que j'en retire surtout (et merci à Luc B. pour ses explications circonstanciées et pertinentes), c'est que tout ceci c'est un sujet d'ordre professionnel et privé que je pense extrêmement maladroit d'installer sur un forum public. (même si je comprends l'émotion, l'angoisse et la fébrilité de Fabrice T. Mais ne pourrait-il pas trouver l'écoute d'un médiateur?)

Je ne le connais pas, mais au vu de son travail, c'est évidemment un dessinateur de talent qui devrait bien rebondir en tirant un trait sur cette fâcheuse affaire, un fois le cas d'espèce réglé ! (y compris financièrement, bien sûr...)

C'est un autre débat.

Je sais pour avoir eu des expériences parfois difficile de collaboration BD, aussi bien en tant que dessinateur qu'à présent scénariste, qu'il n'est pas toujours aisé de s'entendre entre deux individualités, artistiquement parlant. Mais je trouverais désastreux dans un cas de mésentente flagrante cette méthode douteuse consistant à venir "régler" ses comptes sur BDP !

Oui, les éditeurs n'aiment guère ce genre de conflits "humains", n'ayant pas toujours dans ce genre de divergence la bonne marge de manoeuvre, et du coup apparemment la bonne attitude... Mais faut-t-il pour autant les voir systématiquement machiavéliques comme le laissent entendre ceux qui voient toujours TOUT ici de façon strictement manichéenne ?

Et en cas de conflit ouvert, il semble impensable de ne pas trouver un terrain d'entente à un moment donné sans s'arc-bouter sur ses positions...

Bon... Mais ne pensez-vous pas au fond que ce cas d'espèce est une histoire privée à régler autrement qu'au vu et au sû de tout le monde, dans un débat "Café du commerce" où se lâchent un paquet d'intervenants qui n'ont pas grand chose à dire, (ni à faire vu le temps qu'ils y passent) si ce n'est cracher leur fiel !

Et Quid de l'avis de Didier qu'un bon nombre de forumistes descend à tire-larigot en jugeant son travail à travers quelques brouillons? Dans tout procès l'accusé est présumé innocent et doit pouvoir de défendre.

Un seul son de cloche (convaincant et sincère de Fabrice T. qui vit un sale truc, mais unilatéral quand même!) et les jugements de tous poils se déversent.

c'est bien connu, tout le monde se doit d'avoir un avis sur tout... Y compris et surtout ceux qui ne savent rien.

Mais enfin qui êtes-vous ?

Qu'avez-vous prouvé professionellement parlant pour vous permettre (évidemment sous couvert de l'anonymat, c'est si facile, internet) d'attaquer de façon désobligeante - voire nauséabonde et intolérante - un auteur reconnu (que cela vous plaise ou non) sans l'entendre et posséder tous les éléments du dossier?

Et quand bien même les auriez-vous, ces fameux éléments? Êtes-vous juges qualifiés pour démeler une histoire conflictuelle qui ne vous regarde absolument pas ?

Il se trouve que je connais Didier depuis longtemps, et même si nous nous voyons moins qu'il y a dix ans, je lui conserve mon amitié et j'estime que ce déballage et pas mal d'insinuations d'intervenants parasites qui parlent de cette malheureuse affaire à tort et à travers sont à la limite de la diffamation et de l'intolérance. (ce post ne concerne pas ceux qui tentent de débattre avec sérénité en calmant le jeu, bien entendu...)

Sur un forum dont les intervenants (visiblement pour beaucoup souvent très jeunes lycéens ou étudiants, en tous cas en dehors du marché du travail) sont toujours prompts à donner des leçons (c'est de leur âge, la crise d'adolescence et les éruptions cutanées passent un jour !) ou à juger les autres sur le plan de l'intolérance et du politiquement correct, c'est finalement assez logique !

... mais vraiment déplaisant!

E.

182. luc Brunschwig - 15/01/04 14:07 - (en réponse à : à Fabrice)
Pour être clair avec toi, je juge ta situtation détestable et je comprends très bien ton point de vue. Mais il est clair pour moi que dans une telle situation, l'éditeur doit trancher à un moment ou à un autre et assumer son choix.
Dans ton cas, Tronchet ayant apporté le projet, c'est normal qu'ils aient tranché en sa faveur... dans le sens où ils ne pouvaient pas trancher dans le tiens car ça aurait braqué Tronchet contre eux et ça ne t'aurait pas permis pour autant de poursuivre la série.
Maintenant, les problèmes de rémunération et le fait que tu aies été viré (mais qu'est ce que tu entends par virer ??? As tu reçu une lettre disant que Dupuis met fin définitivement à toute collaboration avec toi... dans notre métier c'est un concept que j'ai du mal à imaginer... surtout qu'on a l'air de te trouver beaucoup de talent là-bas).

181. Tarrin Fabrice - 15/01/04 13:54
Toutes? Ok, je leur envoie ma facture aujourd'hui même!
C'est une très bonne nouvelle!

180. luc Brunschwig - 15/01/04 13:50
Fabrice peut confirmer, mais on m'a dit que tout lui avait été payé... reste que les planches sont bonnes à mettre au feu.

179. goolwen - 15/01/04 13:41
Reste que faire jeter plus d'un an de travail sans rémunération, et mettre à la porte par la même occas', c'est plus que moyen. Ceci dit, je ne connait pas toute "l'histoire".

178. Tarrin Fabrice - 15/01/04 13:30 - (en réponse à : à Luc)
Certe l'éditeur ne peut rien pour sauver la série.
Mais constatant (ils me l'ont avoué) le mauvais boulot de Tronchet, il n'auraient pas dù trancher en sa faveur.
Ni me foutre à la porte par la même occasion.

Il ne faut pas de se voiler la face, le nom de TRONCHET y est pour beaucoup.
-Il peut tout faire même de la merde.
Sa "ligne directrice" n'est qu'un gros prétexte, au tome 4 il aurait très bien pu reprendre "ses" personnages et leur faire faire ce qu'il voulait, je l'invitais d'ailleurs à travailler avec lui dans ce sens.

177. luc Brunschwig - 15/01/04 13:18
Ce que les gens n'ont pas l'air de comprendre, c'est que sans un accord entre Tronchet et Tarrin, il était impossible de poursuivre la série. Ce n'est pas Dupuis qui a braqué les deux auteurs l'un contre l'autre, mais eux qui n'ont pas réussi à débloquer la situation.
Or, sans l'entente des auteurs, impossible de faire quoi que ce soit. Je le sais très bien pour mettre retrouvé dans une situation identique... et je vous prie de croire qu'il n'y va dans l'intérêt de personne de saborder une série... surtout pas de l'éditeur, encore moins des auteurs... c'est que de la douleur et de la tristesse.

176. Odrade - 15/01/04 13:10
Merci Luc, pour ces précisions.

Personnellement, je crois que l'éditeur, entre une "ligne bien définie pour 5 tomes" par Tronchet et un travail au final qui tient la route et qui apparemment est dû grandement à Fabrice aurait logiquement choisi la seconde option pour continuer ....

Mais je ne suis ni Dupuis, ni éditeur.

Et c'est clair aussi qu'un tel litige entre dessinateur et (co)scénariste doit essentiellement emmerder l'éditeur plus qu'autre chose.

Je sais par expérience personnelle qu'un travail dans l'entente et la bonne humeur entre dessinateur et scénariste n'est pas forcément évident. Par choix, le nouvel auteur accepte les directives de l'ancien. Puis sort sa propre série dès qu'il a terminé ce travail qui lui a permis de mettre la moitié de l'ongle de l'orteil gauche à l'étrier dans la jungle de l'édition de bd.

Voilà. C'est mon opinion perso à moi.

O.

175. luc Brunschwig - 15/01/04 13:07 - (en réponse à : à Fabrice)
La personne que j'ai eu au téléphone n'a glissé sur aucun des sujets que tu viens d'aborder... et comme je le disais, la question de la qualité du travail de l'un ou de l'autre n'est pas en cause. La question reste l'impossible embrouillamini entre toi et Tronchet et à ce moment là l'éditeur ne peut plus rien faire pour vous (c'est avant tout d'un rapport entre deux hommes avec un grand "H" dont il s'agit).
Reste que Tronchet est l'instiguateur de la série, il avait une ligne directrice précise et il a jugé que ton travail sur son scénario faisait dévier cette ligne directrice.
En tant que scénariste, je comprends qu'il puisse y avoir un malaise de Tronchet là-dessus.
Et en tant qu'éditeur, je comprends qu'ils aient soutenu l'auteur (même si toi tu juges que Tronchet tuait sa série)... encore une fois, il ne s'agit pas de savoir si tu fournissais du bon travail, mais du fait, que ce que tu fournissais n'était pas ce que ton scénariste attendait. C'était à vous d'en discuter au plus vite et de trouver un accord ou de retravailler ensemble... au lieu de vous tirer la bourre chacun dans votre coin.
En disant ça, je ne pointe le doigt sur aucune culpabilité. Il y a des torts de part et d'autre. Le seule chose que je voulais dire c'est que tant que vous ne trouvez pas un accord toi et Didier, inutile d'accuser l'éditeur qui a tout fait pour que les choses ne se finissent pas par un clash.
C'est du moins ce que je retire de ma conversation de ce matin.

174. Tarrin Fabrice - 15/01/04 12:56 - (en réponse à : à Lewis Trondheim )
Je pense qu'on n'a pas parlé non plus de son payement sur le tome 3.
La douleur et la tristesse n'est pas la même pour tout le monde.
Moi c'est un an et demi de travail et lui 4 Jours.

173. Tarrin Fabrice - 15/01/04 12:43 - (en réponse à : à Luc)
Ce qui n'a certainement pas été dit, c'est que l'équipe éditoriale de Dupuis a constaté la médiocrité du travail de Tronchet, après que je leur ai envoyé ses pages pour leur prouver ma bonne foi.
Ni qu'ils ont trouvé mon offre de lui céder la série après le tome 3 très honnête. (Puisqu'ils appréciaient le travail engagé sur celui-ci)

Donc que faire? Un travail très très mauvais pour satisfaire Tronchet, car l'enjeu était là, pas ailleurs.

Il m'a laissé ré-écrire, et ce depuis le départ de notre collaboration. Il n'était QUE co-scénariste, les preuves ne manquent pas, et l'équipe éditoriale l'a reconnue.
Même si officielement, personne n'a été vérifier.
http://membres.lycos.fr/frankycourtier/index.htm

172. albinos - 15/01/04 12:42
C'est le point de vue de l'éditeur.
Vu comme ça on pourrait en effet comprendre.
Ceci dit les story que Franky a mit en ligne montre tout de même que le travail de Tronchet était plus que limite et que l'investissemnet de Tarrin est pour beaucoup à la réussite des 2 tomes. Ne pas le voir est impensable et l'idée selon laquelle Dupuis préfère ne pas se froisser avec Tronchet, plutôt qu'avec un petit jeune qui débute est tout aussi manifeste. Quoi que l'éditeur puisse dire.

171. luc Brunschwig - 15/01/04 12:13
Je viens de recueillir les explications de Dupuis concernant l'affaire qui oppose Tronchet à Tarrin. Quitte à passer pour un fayot, je crois à la sincérité de la personne qui m'a fait les confidences qui suivent : apparemment, il s'agit d'un désaccord de fond entre Tronchet (initiateur de la série, avec une vraie ligne directrice pour les 5 premiers tomes bouclant un cycle) et Tarrin (qui s'est fortement impliqué dans la réalisation de sa première série, mais qui a voulu faire évoluer la ligne directrice de Tronchet vers quelque chose qui modifiait complètement l'idée de départ du scénariste).
C'est là le litige... deux hommes, une même série et une incapacité complète à se mettre d'accord sur ce que doit être cette série.
Je ne dis pas que le tome 3, tel qu'il fût proposé à Fabrice, est un modèle de pertinence scénaristique. Je dis juste qu'à l'évidence, les "modifications" que Fabrice souhaitaient apporter à l'histoire de ce tome 3 transformait complètement le concept de Tronchet, au point qu'il avait le sentiment que la série (telle qu'il l'avait imaginé) lui échappait.
L'éditeur a tenté de trouver un compromis entre les auteurs... des prémices d'accord ont été trouvés (Tronchet était près à laisser les renes de la série à Fabrice si celui-ci menait le premier cycle à bon port)... Mais au final, chacun a fini par camper sur des positions radicales et aucun accord n'a pu être trouvé. Le rôle de l'éditeur a alors été de juger qui avait raison dans l'affaire. Dupuis a considéré qu'un scénariste voyait son projet dénaturé par son co-auteur et non qu'une star se voyait aiguillonnée par un débutant.
Tout ce qui est dit là, s'accompagne de beaucoup de douleurs et de tristesse, à cause de la situation dramatique dans laquelle se retrouvent les deux auteurs. Dupuis s'avoue très malheureuse d'en être arrivé là... mais tant que les deux auteurs sont dans l'incapacité de s'entendre, un éditeur ne peut rien faire pour la poursuite de leur collaboration.
Dupuis, après avoir lu ce forum, a tenu à se justifier auprès de moi. Le ton employé m'assure de la sincérité de la douleur des personnes qui ont dû intervenir dans cette affaire.
Une chose est sûre, le fait même que l'éditeur ait voulu s'expliquer des choses qui lui étaient reprochées, est une vraie bouffée d'oxygène dans un monde où les états d'âme des auteurs sont de moins en moins considérés par les maisons d'édition.

170. Coacho - 15/01/04 11:39
Je ne crois d'ailleurs pas que Tare soit de Tarrin à Tarascon...

Mais c'est vrai que l'ombre géante du pourtant nain Bouvard plane...

C'étais juste pour tenter de détendre un peu l'atmosphère de ce thread qui, au résultat de sa lecture, me laisse une impression de sordide...

Bien sûr, je ne connais pas personnellement ni Mr Tarrin, ni Mr Tronchet, mais les images s'écornent de nos réflexions et je dois reconnaître que je suis plus enclin à servir de béquille à Fabrice (pardonnez cette familiarité !), qu'à Mr Tronchet...

Je trouve tout simplement dommage que certaines manipulations, si elle sont bien eu lieu, amènent un dessinateur de talent à la banqueroute (Et non, je ne fais pas du TF1 de bas étage en utilisant ce dernier terme !)...

De plus, après d'autres discussions sur le sujet de la répartition des droit dans le sujet "Gabrielle de Kara", je m'attendais à ce que les auteurs tentent de se fédérer quelque mieux au lieu d'essayer des monopoles d'influences et de pouvoirs déplacés...

MAis ça n'engage là encore que moi et j'espère qu'une solution sera trouvée, sincèrement...

;o)

169. albinos - 15/01/04 11:32
j'ai l'impression que ça part en cacahuètes le sujet...
Faut pas nous en vouloir Fabrice.
D'ailleurs si tu veux réellement ne plus faire de BD (chose que je préfère ne pas penser pour le gachis que ce serait) et bien je te conseille de faire plombier.
Car tout le monde sais que Tarrin sais la baignoire !


Je crois que c'est bon cette fois, on peut passer aux "grosses t^tes) !

168. Coacho - 15/01/04 11:17
Pourquoi ? Ce serait une tare ?



 
Actualité BD générale
Actualité editeurs
Actualité mangas
Actualité BD en audio
Actualité des blogs des auteurs
Forum : les sujets
Forum : 24 dernières heures
Agenda : encoder un évènement
Calendrier des évènements
Albums : recherche et liste
Albums : nouveautés
Sorties futures
Chroniques de la rédaction
Albums : critiques internautes
Bios
Bandes annonces vidéos
Interviews d'auteurs en videos
Séries : si vous avez aimé...
Concours
Petites annonces
Coup de pouce aux jeunes auteurs
Archives de Bdp
Quoi de neuf ?
Homepage

Informations légales

(http://www.BDParadisio.com) - � 1996, 2012 BdParadisio